Légendes d'Enola


 

Partagez | .
 

 Vampires et squelettes (OS, évolution)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lionel Roque-Lartigue
avatar
Elite
Messages : 82
Date d'inscription : 09/03/2018

MessageSujet: Vampires et squelettes (OS, évolution)   Lun 29 Oct - 17:45


Vampires et squelettes.
Evolution de Valgrin.
En réajustant ses gants et sa perruque aux longs cheveux blancs s’alliant à la pâleur maquillée de son visage, Lionel avait hâte que vienne son tour de monter sur la scène. Il vérifia une dernière fois que tout était en ordre : que sa redingote noire aux orne mots d’or était en bon état par-dessus sa veste noir et argent et son col à jabot, et par-dessous sa longue cape reposant sur son épaule. Il veilla aussi à ce que ses yeux rougis par des lentilles détourés de noir ressortaient bien sur la fausse pâleur vampirique de son visage, que son épée brillait suffisamment. Pour ainsi dire, ce soir, pour ce concours de cosplay, Lionel était méconnaissable. En même temps, c’est le but, de ressembler le plus possible à Alucard de la licence Castlevania sans que la personne sous le costume soit visible. Ce n’est pas très étonnant de voir Lionel fanatique de ce genre de personnage extrêmement dramatiques aux designs inutilement extravagants. Le coordinateur a toujours adoré les costumes et le fait de se déguiser et c’est à force de toujours passer commande pour ses costumes de performances depuis qu’il est coordinateur professionnel qu’il s’est mis à vouloir apprendre à faire lui-même des costumes pour les cosplays qu’il voulait réaliser pour le loisir. Pour cela, cela fait des années qu’il va régulièrement traîner dans de nombreux magasins de vêtement en tout genre et de tissus et de fripes pour trouver et acheter des matériaux exploitables en vue de la construction de ses cosplays. N'étant pas complètement ingrat et ne pouvant apprendre tout seul la couture, il a rejoint depuis un bout de temps un groupe de geeks adorant le cosplay (qu’il avait connu sur des forums de discussion dédiés à la japanimation et aux jeux vidéos), avec qui il réalisait des cosplays en vue de convention.

Depuis plus de 15 ans qu’il pratique le cosplay, un gout qui s’est développé en parallèle de sa carrière de coordinateur, le Roque-Lartigue a appris avec son groupe à coudre un certain nombre de choses, mais il lui reste beaucoup à apprendre. D’autant plus qu’il n’a pas toujours le temps de entrainement pour s’améliorer. Toutefois il est aujourd’hui très fier de son costume d’Alucard qui lui a pris plusieurs années à faire, en parallèle avec d’autres projets de son groupe. Si d’habitude il crédite ses camarades ayant participé au façonnement de ses costumes, Lionel est très fier aujourd’hui de montrer le résultat de son premier projet tout à fait individuel. Une fierté qu’il garde pour lui, étant donné qu’il ne tient pas particulièrement à rendre publiques ses participations aux conventions autour de la japanimation et de la culture geek, ne serait-ce pour essayer de faire croire à sa famille proche qu’il a cessé ce genre de distractions « infantiles » qui le conduisent à se « travestir ». Car, bon, apparemment, ce genre de chose n’est encore pas tout à fait acceptable pour ses parents et son grand frère, même quand ça n’est que pendant ses concours et ses performances.

Ce genre de reproches, Lionel n’a jamais essayé de les réfuter, malheureusement, préférant les intérioriser en se disant qu’effectivement, il devrait avoir honte de ses loisirs et qu’il est un peu stupide d’aimer des choses un peu « enfantine »… Enfin, sans distraction, on devient rapidement taré (Lionel a suffisamment de problèmes pénibles dans son comportement pour ne pas empirer son cas), et après tout Lionel est toujours le premier quand il s’agit de s’amuser.

Une fois que ce serait son tour et qu’il montait sur la scène, le coordinateur aurait 3 minutes pour faire son entrée et sa petite scène en accord avec le caractère du personnage. De plus, dans ces compétitions, les concurrents avaient le droit d’être accompagnés d’un de leurs alliés Pokémon, qui pouvaient ainsi produire des « effets » spéciaux, en quelque sorte. Enfin, à condition que ceux-ci ne soient pas trop dangereux pour la scène et les spectateurs. Alors que la nuit commençait à tomber au dehors, la cosplayeuse précèdent Lionel se prépara à entrer sur scène. Comprenant que ce serait bientôt leur tour, Valgrin, l’Osselait, se tendit et sembla envahi par le trac l’espace de quelques instants. Comme il est de mise dans Castlevania, Lionel devrait affronter des squelettes. Et les lancers osseux de son Osselait faisaient de lui un partenaire tout trouvé (l’exercice l’avait beaucoup amusé et aussi l’idée de porter un costume blanc à motifs squelettiques pour mieux se fondre dans son rôle). Pourtant, le si confiant Valgrin avait l’air paralysé par l’idée de monter sur scène.

« Tu es prêt, Valgrin ? Tout va bien se passer, tu verras ! Fais simplement comme à nos répétitions et surtout, amuses-toi ! »

Avec orgueil, l’Osselait leva les yeux au ciel, comme l’air de dire qu’il n’avait pas de conseils à prendre du coordinateur. Celui-ci le regarda d’un air amusé, convaincu que son allié s’en sortirait très bien. Lionel se leva, fit un tour sur lui-même devant le miroir, admirant une dernière fois son déguisement et s’assurant qu’il était toujours en parfait état. Tout étant propice à son entrée en scène, le Roque-Lartigue se mit en position, paré à se donner en spectacle, Valgrin sur ses talons. Lionel aussi ressentait la tension avant d’entrer en scène, provoquée par son propre trac, cela avait toujours quelque chose de grisant qui lui donnait confiance en sa motivation et son implication.

Enfin, le signal fut donné et d’une démarche élégante, mesurée, faisant claquer ses bottes sur la scène, Lionel costumé entra sur la petite scène de la convention. Faisant briller les dorures et les chaines argentées de son costume à la lumière des projecteurs, il se livra tout d’abord à une pantomime pendant laquelle il tira son épée, continua se mouvoir avec une gestuelle maniérée et imposante qu’il espérait coller au personnage. En prononçant quelques répliques connues dans leur version originale, en japonais, il donna le signal à Valgrin pour qu’il entre et participe à la scène. Au moment ou le petit squelette (dont l’apparition attendrit un instant le public) entra sur scène, une reprise bien connue de « Vampire Killer » retentissant au même moment. Remontant la garde de sa fausse arme devant son visage, le faux Alucard se mit en garde et esquiva les quelques os lancés par l’Osselait. Après quelques mouvements assez inutiles (mais censés être cool), Lionel lança son épée en avant, feignant de pourfendre son « adversaire ». Est c’est alors qu’un imprévu changea la donne, comme le corps déguise de l’Osselait commença à s’auréoler d’une aura sombre alors qu’il entamait son évolution. C’était le moment d’improviser pour Lionel, devant son « ennemi monstrueux » en train de prendre une nouvelle forme qui pouvait être celle d’un « mini-boss », au moins ! Dans un mouvement de recul, le faux Alucard ne faillit par et repartit au combat, entraînant avec lui Valgrin vers les coulisses, car leur temps sur scène était écoulé.

Certes, ils n’avaient pas été couronnée vainqueurs malgré l’effet de surprise de l’évolution de Valgrin, mais Lionel était tout de même très content en sortant de la convention. La victoire avait été raflée par un superbe cosplay de Saber Nero, incarné à merveille au niveau du caractère et du corps par sa porteuse qui avait exécuté un numéro d’escrime très bien chorégraphié. On voyait qu’elle avait de l’expérience dans le domaine, ça avait été assez inspirant. Toujours remotivé après ce genre de passages dans ses passions de weeb assumé, Lionel rentra avec l’Ossateur d’Alola fraîchement évolué à Zazambes, espérant pouvoir retravailler avec lui quelques nouvelles performances, pour la coordination, cette fois-ci. Garder la thématique des vampires et de la mort pourrait certainement garantir des effets intéressants dans leurs future performances… Peut-être en duo avec Stellaris, le Stari de Lionel, pour amplifié le côté merveilleux-fantastique et obscur ! Le coordinateur avait encre tout son temps pour y penser, mais, avant, il lui fallait aller faire quelques heures supplémentaires… Parce que, bah, il l’a quand même un peu promis à son collègue Sirius.
Zazambes - Fin octobre 2023

____________________________________________


"Au nom de la Milice, je vais transformer les méchants en gentils avec le pouvoir du #663399 ! "
DCs: Cobaltium, Tobito, Alexander, Angarde, Mell et Ludwig.
RPs: Arthur, Nadia, Mercedes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Vampires et squelettes (OS, évolution)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Légendes d'Enola :: L'Île d'Enola :: Région du Sud :: Zazambes-