Partagez | .
 

 Emporté par la foule [C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Haru Saito
avatar
Compétiteur
Âge : 20
Messages : 15
Date d'inscription : 30/11/2018

MessageSujet: Emporté par la foule [C]   Sam 8 Déc - 11:24


Emporté par la foule




Samedi 16 septembre 2023

Je n’aime pas la foule. Un très grand comble pour moi qui vit tout près de Vanawi, nouvelle capitale et ville la plus peuplée d’Enola. Je ne comprends toujours pas comment ce fut possible. En quelques années, le nombre d’habitants a décollé très rapidement. Et me voilà, finalement, à devoir me faufiler dans cette marée humaine. Il y en a de partout, certains suivent le courant et d’autres lui font face. Il y a des femmes, des hommes, des enfants, des miliciens, des retraités, des Pokémon... La diversité est très forte mais ça ne m’empêche pas d’être mal à l’aise. Ayant majoritairement grandi dans les Terres Fertiles, là où la nature prédomine les Hommes, je me suis toujours enfui de la ville pour éviter le surplus de personnes. Maintenant que ce surplus a augmenté, je me vois obligé de venir pour une dernière course. Cinq jours ont passé depuis mon inscription et je n’ai pas encore réellement bougé. Je n’ai seulement qu’entraîner Adam et Eva pour les rendre un peu plus forts. Je me suis aussi occupé de l’œuf qui se trouve très près de ma grand-mère qui a hâte de le voir éclore. J’ai décidé de ne pas partir tout de suite sur les routes d’Enola. Je vais attendre que le futur nouveau-né ouvre les yeux pour la première fois avant de me lancer. C’est assez dangereux de transporter une chose aussi fragile. J’avoue que ça m’arrange un petit peu. Même si j’ai plus que hâte de devenir le dresseur que j’ai toujours voulu être, j’ai encore quelques réticences. L’excitation est indemne mais il en est de même pour ma peur qui ne m’a pas réellement quitté depuis lundi. Ma grand-mère dit que c’est normal et qu’il n’y a rien de mieux pour franchir le premier pas. Je la crois mais je préfère attendre encore. Il me reste quelque chose à faire en ville de toute façon, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle je me trouve en position de faiblesse. En effet, un dresseur doit avant tout posséder des objets qui lui permettront de "survivre" au périple comme des potions et des Pokéball. Objets que la Compétition donne en même temps que l’œuf lors de l’inscription. Cependant, je ne pense pas que ce sera assez. Je sais qu’il existe des Pokéball encore plus performante et des potions pouvant guérir un peu plus. La boutique la plus proche se trouve au centre de Vanawi, je n’ai donc pas eu le choix.

-Pardon.

Je tente, tant bien que mal, de me frayer un chemin parmi toutes ces personnes. La plupart du temps, nos épaules se rencontrent et nous nous voyons obligés de nous excuser. On perd encore plus de temps. Je manque d’écraser les pieds d’un gamin avant de me faire pousser par un type apparemment plus pressé que les autres. J’essaye de ne rien dire et le laisse passer, ça ne servirait à rien de toute façon. J’aurai aimé pouvoir venir en heure creuse mais la boutique serait fermée. J’avance encore à petits pas, la situation devient de plus en plus impossible à vivre et je sens que je vais devoir me sortir d’ici. Je me sens trop mal pour me retrouver au milieu de tous ces gens. Je dois trouver un moyen de m’en sortir. Il doit sûrement y avoir une ruelle quelque part que personne n’emprunte. Je serai prêt à passer sur n’importe quel chemin pour éviter la foule. Je ne veux plus y être emporté. Je remarque alors un petit passage juste après un restaurant qui ne donne pas vraiment envie. Je suis à quelques mètres mais impossible d’avancer plus vite. C’est comme si tout le monde était au courant de ma venue et qu’ils sortaient dans les rues juste pour me sentir mal à l’aise. Qu’importe, cela a marché. Je ne suis pas bien. Avant même d’arriver à la petite ruelle, je me glisse contre le mur et sors enfin du courant. Je continue d’avancer dans la rue pour m’éloigner des autres. Par chance, il n’y a personne. Il y a des poubelles un peu partout mais tant pis. L’odeur n’est pas vraiment attirant, tant que je suis hors de la rue bondée je suis content. Mes narines n’ont qu’à bien se tenir. Je marche encore, la ruelle n’est pas très grande et je me rends alors compte qu’il s’agit d’un cul-de-sac. Merde, ça ne sert donc à rien. Je me retourne vers la sortie mais je vois encore toutes ces personnes. Bon, il n’y a qu’une seule solution. Je vais attendre un peu le temps que je me porte mieux. Quand cela sera fait, je retournerai dans la foule et en ressortirait aussitôt. La boutique ne devrait pas être bien loin. J’ai sans doute encore une chance d’y arriver avant la fermeture.

Capture n°1

Codage par Laxy Dunbar


Modération:
 

____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cobaltium
avatar
Staff
Âge : 25
Messages : 323
Date d'inscription : 24/06/2017

MessageSujet: Re: Emporté par la foule [C]   Sam 8 Déc - 12:23

Un Pokémon sauvage apparaît!
PONCHIOT ♀
Niveau 9

Esprit vital - Maligne
Statistiques

 29/29 PV  
Attaque : 18
Défense : 16
Att. Spé.: 10
Déf. Spé.: 15
Vitesse : 17

Groz'yeux • Charge • Flair • Morsure

Cette Ponchiot, en voyant que tu cherches ton chemin, vient à toi et jappe gentiment. Apparement, elle veut te guider ! Mais, dès qu'elle se retourne, cette coquine semble sourire mesquinement... Ce n'est pas sûr qu'elle t'emmène là où tu veux, j'ai plutôt l'impression qu'elle compte te perdre d'avantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Regigigas
avatar
Messages : 1032
Date d'inscription : 24/06/2017

MessageSujet: Re: Emporté par la foule [C]   Sam 8 Déc - 12:23

Le membre 'Cobaltium' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Vanawi' :


--------------------------------

#2 'Niveau' :


--------------------------------

#3 'Shiney Capture' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enola.forumactif.com
Haru Saito
avatar
Compétiteur
Âge : 20
Messages : 15
Date d'inscription : 30/11/2018

MessageSujet: Re: Emporté par la foule [C]   Dim 9 Déc - 14:01


Emporté par la foule



Si je me voyais comme ça, à attendre que le monde passe, je me trouverai bien stupide. Mais c’est plus fort que moi. Je suis inévitablement mal à l’aise lorsqu’il y a trop de personnes autour de moi. Je peux supporter jusqu’à un certain nombre, heureusement. Dans cas précis, c’est impossible. Cette véritable marée humaine me fait plus que peur. Devoir tous être serrés les uns contre les autres, se marcher dessus et se percuter n’est pas un mode de vie normal. Si les dieux ont créé une terre aussi grande, ce n’est pas pour qu’on se retrouve tous coller au même endroit. Enola n’est pas le plus vaste pays du monde mais tout de même. Rien que les Terres Fertiles pourraient accueillir un tiers de Vanawi. D’un côté, c’est peut-être mieux comme ça. Ainsi, ces dernières ne sont pas beaucoup envahies et gardent leurs beaux paysages que je trouve magnifique. Je suis sûr que l’île regorge encore d’autres beautés. En réfléchissant, je me rends compte que je ne suis jamais réellement sorti de mon petit coin de paradis. Je n’en ai pas vraiment eu l’occasion à vrai dire. Avec le passif que possède ma famille, ce n’était clairement pas possible. C’est assez triste de se dire qu’à vingt ans, je n’ai quasiment pas bougé de chez moi. C’est l’année du changement on dirait. J’avoue être encore un peu anxieux à l’idée de partir à l’aventure. J’ai peur de tout quitter, de perdre ma grand-mère ou même mon frère, un accident est vite arrivé. Mais d’un autre côté il faut que je me bouge un peu. Depuis l’obtention de mon bac, je n’ai quasiment rien fait. Être riziculteur c’était juste pour subvenir aux besoins de ma famille, mais ce temps est révolu. Nous n’avons plus à avoir faim.

Je me retourne une nouvelle fois en entendant quelque chose derrière moi. Entre les poubelles et les deux murs les plus étroits, un Ponchiot se trouve juste devant moi. Je lui souris et m’agenouille pour le caresser. Il ne semble pas en mauvais état, il doit certainement appartenir à quelqu’un. Extrêmement gentil, il commence à me lécher les doigts. Je suis attendri par ce Pokémon, l’une des espèces les plus fidèles à l’Homme. Il me rappelle le mien, Adam. Il est aussi foufou et fidèle que lui. Je me rappelle du jour où je l’ai attrapé. C’était aux abords de Vanawi, je devais rejoindre mon frère pour une de ses ventes dans le marché de la ville. Je l’ai croisé par hasard. Alors que les habitants marchaient frénétiquement tout en brassant de l’air, j’ai entendu des petits bruits derrière des cartons entreposés près d’une poubelle. J’étais allé voir ce qu’il se passait et j’ai croisé son regard. Il était affamé, quelqu’un l’avait abandonné là. Je l’ai donc pris avec moi et l’ai amené vers mon frère qui possédait de la nourriture Pokémon. Adam semblait aller beaucoup mieux mais était encore très fatigué. Au fil des semaines, j’ai compris que nous n’allions plus nous quitter. Et c’est le cas. Aujourd’hui, en bien meilleure santé, il m’accompagne toujours où je vais. Sauf maintenant, enfin en quelque sorte. Il se trouve actuellement dans ma poche à l’intérieur de sa Pokéball juste à côté de celle d’Eva. Je suis si fier de les avoir à mes côtés. Peut-être que dans un an ou deux, ils seront plus nombreux. Ce serait magnifique.

-Tu veux que je te suive ?

Ce Ponchiot-là semble me montrer une direction. Je ne comprends pas tout de suite étant donné qu’elle mène directement à un mur. Je décide tout de même de le suivre pour ne pas l’importuner. Et puis, il connait sans doute une autre rue beaucoup moins peuplée. La rue est de plus en plus étroite et de plus en plus sale. J’ai l’impression que certaines poubelles n’ont pas été amassées depuis des semaines, comme si elles étaient oubliées. Je continue d’avancer en évitant les sacs et les déchets au sol jusqu’à arriver au mur. Une gouttière monte jusqu’au toit et tombe sur une plaque d’égout. Cette dernière semble plus propre que le reste de cette rue. Je remarque alors que le Ponchiot a disparu. Je tourne sur moi-même pour essayer de le retrouver puis aperçois sa tête juste derrière la gouttière. Je m’abaisse pour l’observer. Un trou dans le mur mène à un mini-tunnel qui monte jusqu’à la rue d’à côté. Pour un Ponchiot, c’est facile de s’y rendre mais pour moi, c’est une autre histoire. Je suis beaucoup trop grand pour pouvoir y passer. Je cache ma déception puis me relève, le Ponchiot est déjà de l’autre côté. Tant pis, il n’y a qu’une seule solution. Je dois retourner dans la rue et être emporté par la foule. Je n’ai pas d’autres choix. C’est comme ça.

Capture n°1

Codage par Laxy Dunbar


Modération:
 

____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cobaltium
avatar
Staff
Âge : 25
Messages : 323
Date d'inscription : 24/06/2017

MessageSujet: Re: Emporté par la foule [C]   Dim 9 Déc - 14:19

Un Pokémon sauvage apparaît!
PONCHIEN ♂
Niveau 11

Ramassage - Assuré
Statistiques

 34/34 PV  
Attaque : 18
Défense : 19
Att. Spé.: 13
Déf. Spé.: 18
Vitesse : 20

Groz'yeux • Charge • Flair • Morsure

Tu attires les toutous, visiblement. Celui-ci n'est pas aussi sournois que sa prédécesseuse et a du mal, comme toi, à trouver son chemin dans la foule. Il se met à aboyer pour qu'on ui dégage le chemin et une fois qu'il a écarté les gens, il se met à avancer comme un prince à qui on aurait déroulé le tapis rouge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Regigigas
avatar
Messages : 1032
Date d'inscription : 24/06/2017

MessageSujet: Re: Emporté par la foule [C]   Dim 9 Déc - 14:19

Le membre 'Cobaltium' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Vanawi' :


--------------------------------

#2 'Niveau' :


--------------------------------

#3 'Shiney Capture' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enola.forumactif.com
Haru Saito
avatar
Compétiteur
Âge : 20
Messages : 15
Date d'inscription : 30/11/2018

MessageSujet: Re: Emporté par la foule [C]   Lun 10 Déc - 16:24


Emporté par la foule



Bon, je me lance. Je ne peux plus attendre comme ça dans un cul-de-sac rempli de poubelles. La rue que je prends est l’une des plus bondée de Vanawi. Il y aura toujours du monde même si j’attends une heure de plus. J’hésite encore un peu puis prend une profonde respiration. Je vais le faire, j’ai vécu pire dans ma vie. Je mets un pied en avant puis l’autre. D’un seul coup je me sens emporté par ces gens. Impossible d’y résister, il n’y a rien à faire. Trop de personnes en même temps qui marchent chacun en pensant à soi, il est impossible de ne pas heurter ou marcher sur les pieds de quelqu’un. J’essaye d’avancer à la même vitesse que tout le monde tout en faisant des petits pas. Je suis entouré par des inconnus qui n’ont pas l’air d’être gênés par la situation, l’habitude sans doute. Je ne comprends pas comment c’est possible. Comment peut-on tolérer une chose pareille et faire comme-ci tout allait bien ? Je me rappelle de l’ancienne Vanawi, celle qui était encore supportable et respirable. Depuis les incidents post-Régime, cette ville est devenue la capitale. Pour je ne sais quelles raisons, habiter dans une capitale serait mieux que dans les autres villes si on en croit le nombre d’habitants venus s’installer ici. M’enfin bon, c’est comme ça. Je ne peux absolument rien changer. Et puis, tant qu’ils ne s’installent pas tous dans les Terres Fertiles, je n’ai absolument besoin de protester. Surtout que je vais bientôt partir pour parcourir l’île, Vanawi sera loin derrière moi. Mais pour l’instant, j’en suis toujours là. La prochaine rue perpendiculaire est encore loin et je dois m’obstiner à marcher au milieu de tous ces gens. Je suis vraiment mal à l’aise. D’un côté, je n’ai pas envie de les gêner en les poussant sans réellement faire exprès mais d’un autre, j’aimerais envoyer tout valser et pousser tout le monde comme certains gens se permettent de faire.

Mon regard est soudainement attiré par une boule de poiles brunes à ma droite sur le sol. Je me rends alors compte qu’il s’agit d’un Ponchiot. Un autre que celui de tout à l’heure. Je suis assez surpris car il se contente lui aussi de passer et marcher au milieu – du moins sous – les habitants. Il n’a pas l’air d’avoir de maître aux alentours donc j’en déduis qu’il est encore sauvage. C’est le deuxième que je croise ici, c’est fou le nombre de cette espèce dans cette cité. Qui sait, j’en croiserai peut-être un troisième. Celui-là en tout cas, a l’air d’aimer d’être là. Il marche fièrement sur ses quatre pattes levant le menton d’une manière assez snob. Il manque de se faire écraser par une dame puis passe entre les jambes d’un enfant qui manque de tomber. Décidément, c’est la journée des accidents aujourd’hui. Je me demande comment il n’y a jamais eu de morts ici. Tout est fait pour tuer n’importe qui. Je me rappelle alors de l’ancien temps, celui du Régime. Avec un monde pareil, ça n’aurait pas été étonnant qu’une bombe puisse se dissimuler en plein milieu. Le nombre de morts serait incalculable. Et pourtant, c’est déjà arrivé. Je n’avais pas réellement fait attention à tout ça. C’est vrai que nous sommes un peu en danger, juste un taré qui fait péter un pétard pour qu’il y ait un mouvement de foule. Allez, c’est de l’histoire ancienne, je dois chasser mes idées noires. Papa et Maman aurait été sûrement contents de voir autant de monde ici, pour les affaires en tout cas. Bon, je dois définitivement me changer les idées.

-Pardon madame

J’essaye de me décaler pour atteindre la première rue perpendiculaire qui vient à moi mais c’est un vrai périple. Je me décale pour tenter de ne gêner personne mais au final il y a toujours quelqu’un pour qui ça dérange. Je ne peux pas faire autrement de toute façon. J’arrive enfin à me rendre à l’endroit souhaité. Cette rue est beaucoup moins bondée, c’est déjà ça. Je me pose un instant contre un mur puis recommence à respirer normalement. Ce n’est pas normal que ça me stresse autant. Je ne dois pas m’en faire, ces gens sont dans la même situation que moi. Dès que l’œuf donné par la Compétition aura éclot, je me jure de me casser le plus vite possible. J’irai dans le centre de l’île, là c’est sûr qu’il n’y aura personne pour me piétiner. Je me remets à marcher, plus je tarde et moins j’ai de chance d’arriver avant la fermeture. J’ai déjà pris beaucoup de retard par ma faute. Surtout que la boutique n’est pas encore toute prête. Je soupire un coup puis reprend une démarche normale. Le fait qu’il y ait déjà moins de monde me permet de ne pas avancer trop vite. Je préfère avancer calmement, certes ça presse un peu mais c’est toujours bon de ne pas se retrouver en plein milieu de Vanawiens. Autant en profiter un maximum.

Capture n°1

Codage par Laxy Dunbar


Modération:
 

____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cobaltium
avatar
Staff
Âge : 25
Messages : 323
Date d'inscription : 24/06/2017

MessageSujet: Re: Emporté par la foule [C]   Lun 10 Déc - 20:43

Un Pokémon sauvage apparaît!
CANINOS ♂
Niveau 11

Torche - Sérieux
Statistiques

 51/51 PV  
Attaque : 28
Défense : 24
Att. Spé.: 35
Déf. Spé.: 27
Vitesse : 21

Morsure • Flammèche • Groz'yeux • Flair

Ce Caninos un peu mégalo s'est trouvé un perchoir de choix pour observer la foule défiler sous ses yeux. Avec un air narquois, perché sur une gouttière, il t'observe toi et les autres humains galérer dans la rue, visiblement très amusé par ce qu'il voit.


Dernière édition par Cobaltium le Lun 10 Déc - 20:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Regigigas
avatar
Messages : 1032
Date d'inscription : 24/06/2017

MessageSujet: Re: Emporté par la foule [C]   Lun 10 Déc - 20:43

Le membre 'Cobaltium' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Vanawi' :


--------------------------------

#2 'Niveau' :


--------------------------------

#3 'Shiney Capture' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enola.forumactif.com
Haru Saito
avatar
Compétiteur
Âge : 20
Messages : 15
Date d'inscription : 30/11/2018

MessageSujet: Re: Emporté par la foule [C]   Jeu 13 Déc - 10:53


Emporté par la foule



Je crois que je m’en souviendrai de cette journée. Autant de temps perdu pour faire des courses, si j’avais su. C’est bien le problème quand on vit à côté d’une capitale. J’ai hâte de partir, sincèrement. C’est l’une des raisons pour laquelle je suis heureux de parcourir les routes d’Enola. Je croiserai que quelques personnes que je pourrai éviter facilement, je serai en pleine nature sauvage avec des paysages à couper le souffle et je jouirai d’une liberté sans limite. Je ne sais pas exactement combien de temps ça va durer. Chaque ligue dure une année scolaire environ puis une autre recommence de suite, je pourrai sans doute vagabonder pendant deux ans. J’aurai plus d’expérience et plus de force. Ah, ce que j’en rêve ! Mais pour l’instant je suis toujours là, bloqué dans Vanawi. Du moins, j’arrive à avancer à mon aise sans qu’une quelconque personne ne vienne me bousculer. C’est déjà ça. Cette rue est vraiment chouette, je la retiens dans un coin de ma tête pour les prochaines fois. J’éviterai tout ce beau monde directement sans avoir à prendre la rue la plus bondée de la ville. Quelques magasins s’y trouvent ainsi que des cafés, pas de doute je me trouve bien dans une capitale. Il y a de tout ici, boutique de prêt à porter, de maquillages, des cinémas, des musées... J’ai toujours aimé Vanawi, même après être devenue ce qu’elle est aujourd’hui malgré le monde qui y habite. Le fait qu’elle soit proche de la mer lui apporte un charme en plus. Finalement, elle va quand même me manquer. C’est fou de voir à quel point je peux facilement changer d’avis aujourd’hui. Je me découvre sous un nouveau jour. C’est sans aucun doute l’excitation et la peur de partir vers l’inconnu qui me rend joyeux. Oui, c’est ça. Cependant, je vais devoir garder cette humeur encore quelques jours. Avant de partir, j’aimerais que l’œuf reçu de la Compétition me donne un nouveau compagnon. Pas question de le mettre en danger inutilement.

Je continue de faire la même chose depuis plus d’une heure : marcher. Le calme de cette rue m’apaise un peu. Bon, les gens sont tout aussi amicaux que les autres. Ils sont de vraies portes de prison, aucun ne sourit et aucun ne croise son regard avec celui des autres. D’un côté ça me va, je suis le dernier à aimer le contact mais d’un autre, ça manque de complicité. Là où je vis, c’est-à-dire à dix minutes même pas de Vanawi, tout le monde se connait et s’entend parfaitement. C’est un autre charme que pourrait avoir la capitale, tant pis. Mon regard est attiré par une boule orange au-dessus d’une gouttière. Je m’arrête quelques secondes avant de comprendre ce qu’il se passe réellement. Décidément, cette journée est pleine de surprise. Il s’agit d’un Pokémon, oui un autre. Et ce n’est pas un Ponchiot, pour changer. Il s’agit d’un Caninos qui regarde calmement ce qu’il se passe. Il a l’air de s’en moquer un peu, son air supérieur est très visible. Après tout, je dois le comprendre. Voir toutes ces personnes galérer toute la journée tandis qu’il se repose tranquillement sans être dérangé, ce doit être très amusant. Son regard se pose sur moi et il semble étonné. Je ne bouge même plus, je suis toujours à l’arrêt, la tête en l’air pour observer cet être qui, lui-même, nous observe. Je lui souris et tente de m’approcher un peu plus, la hauteur fait que c’est impossible de pouvoir le toucher et je ne veux même pas oser grimper là-haut. Déjà parce que ça risque d’être dangereux mais en plus, les miliciens doivent avoir autre chose à faire que d’arrêter un type qui escalade un mur.

-Tu restes là tous les jours ?

Le Pokémon feu semble heureux et commence à se lever. Personne ne doit le remarquer. Les gens sont tellement concentrés sur leur route qu’ils ne font même pas attention à ce qui les entoure. C’est bien dommage car j’ai croisé deux Ponchiot qui doivent sûrement manquer d’affection. Si je pouvais, je les attraperais tous. Mais ils sont bien trop nombreux. Ce serait vraiment bien si chacun se donnait la peine d’interagir avec ces êtres qui vivent au même endroit que nous. Après tout, c’est leur ville aussi. Bon, le temps va sûrement passer vite mais je trouve ça normal de le privilégier. Il est magnifique en plus. Ce serait dommage de m’en priver. D’ailleurs, ce dernier saute de son perchoir pour atterrir à mes pieds. A mon grand étonnement il lèche directement mes doigts lorsque je me penche pour le caresser. Il a dû attendre longtemps avant que quelqu’un ne fasse attention de sa présence. Il a l’air très heureux. Je m’assois tranquillement sur le trottoir et il monte sur mes genoux. Ce doit être un ami magnifique, ce serait bête de le laisser là. Peut-être en a-t-il envie, je ne sais pas. Je devrai lui demander. Après tout, il n’a pas l’air d’avoir envie de me lâcher. Il sera sans doute un nouveau compagnon. Un de plus, juste avant de partir à l’aventure, c’est magique. En plus, cette espèce est reconnue pour être assez forte sur le terrain. Et pourquoi pas ?

Capture n°1

Codage par Laxy Dunbar


Modération:
 

____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cobaltium
avatar
Staff
Âge : 25
Messages : 323
Date d'inscription : 24/06/2017

MessageSujet: Re: Emporté par la foule [C]   Ven 14 Déc - 17:52

C'est l'heure du combat!
Wattouat ♀
(Eva)

Niveau 10

Statik – Modeste
Statistiques

 34/34 PV  
Attaque : 14
Défense : 16
Att. Spé.: 23
Déf. Spé.: 17
Vitesse : 15

Cage-Eclair • Attaque • Attaque • Attaque

CANINOS ♂

Niveau 11

Torche - Sérieux
Statistiques

 51/51 PV  
Attaque : 28
Défense : 24
Att. Spé.: 35
Déf. Spé.: 27
Vitesse : 21

Morsure • Flammèche • Groz'yeux • Flair


ATTAQUANT
Caninos, plus rapide, début le combat avec Morsure. Comme il attaque en premier, l'attaque a 30% d'apeurer Eva. Dé : 97.
DÉFENSE
Eva perd 11 PVs mais ne se laisse pas impresionner.
ATTAQUANT
D'ailleurs, la Wattouat va riposter avec Cage-Eclair !
DÉFENSE
Caninos et paralysé et sa vitesse est également divisée par 2.

ATTAQUANT
A Haru de jouer ! Il lance une Rapide Ball sur Caninos et a 100% de chance de reussir sa capture.
DÉFENSE
Zbreh, emballé, c'est pesé ! Caninos est dans la boite !
Bravo pour cette première capture ! Tu peux rentrer chez toi, à présent.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru Saito
avatar
Compétiteur
Âge : 20
Messages : 15
Date d'inscription : 30/11/2018

MessageSujet: Re: Emporté par la foule [C]   Sam 15 Déc - 10:55


Emporté par la foule



Je reste là pendant une bonne dizaine de minutes. Le Caninos ne me lâche pas et j’ai un très bon pressentiment quant à notre futur. C’est une espèce très fidèle qui protège son territoire coûte que coûte. Si aujourd’hui il s’est jeté sur moi amicalement, c’est bien qu’il me fait confiance. Sinon, il m’aurait sans doute grogné dessus puis attaquer. Il est extrêmement amical et ne s’empêche pas de me faire des câlins. Je pense que c’est bon signe. Malheureusement pour moi, je n’ai que des Pokéball en ma possession que je souhaitais revendre pour en obtenir des plus performantes. Mais d’un côté, étant très affectif, ça m’étonnerait qu’il se fasse longuement désirer. Je décide donc de me lever pour reprendre le chemin que je prenais menant à la boutique. Je lui fais un grand sourire puis commence à marcher tout en espérant qu’il me suive. Il semble hésiter quelques instants tout en levant la tête vers la gouttière sur laquelle il se tenait puis se met à avancer vers moi. Il me suit directement, juste à ma gauche me regardant fièrement. C’est dans ce genre de moment que je me dis que la vie est belle, elle est tellement surprenante. Même si je vis encore avec les fantômes de mon passé, j’arrive encore à me sentir heureux. Beaucoup de personnes ont peur de l’inconnu, mais avec ce qu’il se passe aujourd’hui, je me dis que je ne peux que l’accueillir dans mes bras. Si je n’avais pas pris cette rue moins bondée, je ne l’aurai jamais croisé. Le hasard fait souvent bien les choses. Je vais avoir un nouveau compagnon sur ma route, et c’est un très bon choix. Plus on est nombreux, plus je pourrai progresser dans ma quête. Mon excitation reprend le pas sur ma peur, j’ai tellement hâte de partir. Même si je sais que je vais encore devoir attendre que l’œuf donne un Pokémon, je ne peux qu’être patient. Je dois d’abord entraîner mes Pokémon. Adam et Eva suivent un entraînement depuis presque un an. Ils ne sont pas encore au top de leur puissance mais ils m’épatent de jours en jours. Pour ce Caninos, je ne sais pas encore à quel niveau il se trouve. Peut-être qu’il est même plus âgé que moi. Bon, ça se verrait quand même. Il a l’air encore jeune et fougueux. Mais je suis d’ores et déjà prêt à voir tout ce qu’il peut faire.

Après vingt minutes de marches, cinq épaules touchées et quatre pieds écrasés, je sors enfin d’une énième rue bondée pour me retrouver à l’endroit que je convoite depuis plus d’une heure et demie. Pas besoin de faire de sport en rentrant chez moi, j’ai déjà rattrapé un retard que je n’avais même pas. A mon grand soulagement, le Caninos n’a pas arrêté de me suivre et continue d’être à mes pieds. Je suis tellement heureux de vivre ça. D’habitude, les dresseurs choisissent eux-mêmes les Pokémon qu’ils veulent avoir dans leur équipe lors d’une capture par exemple. Mais lorsque c’est le Pokémon qui décide de lui-même d’accompagner un dresseur, c’est encore mieux. On se sent un peu privilégié. Adam a fait la même chose mais d’une manière plus lente. Après quelques mois passés à recouvrer ses forces, il a décidé de rester à l’endroit où il se trouvait. Cependant pour Eva, ce fut totalement le contraire. Des Wattouat, il y en a beaucoup dans les Terres Fertiles. Elle se trouvait un peu à l’écart à brouter de l’herbe. Adam était plus que prêt pour le combat mais les attaques électriques de la femelle semblaient beaucoup plus intenses que les attaques normales du Ponchiot. Après de longues minutes, j’ai pu l’attraper comme il se doit. Ce ne fut pas chose facile mais j’y suis arrivé. C’est déjà un bon point. Et voilà que pour la deuxième fois, un Pokémon accepte de me suivre de son plein gré. Bon, ce fut un peu trop rapide à mon goût mais c’est très plaisant. Surtout qu’il me suit même à l’intérieur de la boutique. Seuls certains Pokémon sont acceptés à l’intérieur, le mien est encore très petit de taille et ne causera pas d’incidents grave. Les quelques personnes présentes n’y font même pas attention. Je salue la caissière puis commence à faire le tour des rayons. Je sais exactement de quoi j’ai besoin. En revanche, c’est juste le prix qui risque de me rebuter un peu. Mais avec la revente d’objets non utilisés, je suis sûr que je pourrai avoir le tout pour un bon prix. On verra bien.

-C’est tout ce dont j’aurai besoin.

En revendant trois Pokéball et deux Potions, j’arrive à me payer deux Rapideball très performante. Je décide de rajouter quelques Superpotions ainsi qu’une autre Rapideball que je paye avec mon propre argent. Être dresseur ne consiste pas seulement à faire combattre ses compagnons, il faut aussi s’en occuper comme il se doit. Cela peut représenter un coût mais il faut s’y préparer. Cela doit tellement rapporter de l’argent pour ceux qui s’en occupent, je n’ose même pas y imaginer. Je récupère toutes ces affaires et les entreposent dans mon sac. Me voilà fin prêt pour partir à l’aventure. A un détail près : l’œuf. Je ne sais pas combien de temps il va mettre mais ce sera suffisant pour que je puisse entraîner mes trois autres Pokémon. Je dois arrêter de penser au futur et vivre l’instant présent. A ce moment même, je suis à la porte de la boutique avec un Caninos qui n’attend pas grand-chose. Je décide de prendre l’une des boules métalliques que je viens tout juste d’acheter et de la montrer à mon potentiel futur compagnon. Il semble heureux puis me prend la Rapideball des mains en la balançant avec son museau. Une lumière rouge vient alors l’englober dans sa totalité pour le faire disparaitre à l’intérieur. J’attends quelques instants, elle continue de bouger dans tous les sens jusqu’à s’arrêter. C’est bon, c’est fait. J’ai un troisième Pokémon. Je commence à devenir un bon dresseur, je suis fier de moi. Je récupère l’objet puis l’installe dans ma poche avec les deux autres. Je n’ai plus qu’à rentrer chez moi maintenant. Je regarde un instant le monde qui marche dans la rue. Bon, il ne manque plus qu’à recommencer. J’avale difficilement ma salive puis inspire un bon coup. Je l’ai fait dans un sens, je peux donc le refaire dans l’autre. Allez, on y croit. J’ai vécu pire que ça et je ne suis pas mort, donc je peux le faire.

Capture n°1

Codage par Laxy Dunbar


Modération:
 

____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Emporté par la foule [C]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Emporté par la foule [C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Légendes d'Enola :: L'Île d'Enola :: Côte Est :: Vanawi :: Rues Bondées-