Quoi de neuf sur l'île d'Enola ?

Période en cours
Eté 2024

~25° - 37°C / Fortes chaleurs dans les terres, venteux sur les côtes, orages occasionnels.

Intrigues et Events
Intrigue n°2 : « Passions »
Des conflits s'engagent entre les Monarchistes et les Anarchistes.
Event n°2 : Le festival de Cayagane
Le festival de Cayagane est victime d'un incendie criminel.
Mini event n°1 : Panique à Vanawi !
Un blocus Anarchiste est en cours à Vanawi, sous surveillance des forces de l'ordre.

Missions et Défis
Un guide dans les ruines (mission)
Faites découvrir les ruines du Titak !
La comète (défi)
Découvrez un mystérieux astéroïde.

Demandes de RPs et liens
- Cendrée cherche un.e partenaire pour un RP ou un défi.
- Pseudo cherche ...
- Pseudo cherche ...
+ pour afficher vos demandes, contactez staff !




Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Le pari de ma vie [OS]
- Dis donc, Nadia, on te trouve vachement appliquée, ces derniers temps.
- C’est normal.
_____________________________________________________________

Quand j’ai fugué chez mon oncle, mon père a dût réfléchir. Je sais pas, il a dut se rendre compte d’un truc. Je sais pas, il a été un peu bizarre. Il s’est pas énervé. ‘Fin, pas trop énervé sur moi. Disons qu’on a enfin pu avoir une conversation sans trop se crier dessus. Comme deux êtres humains qui discutent, en fait. Croyez-moi, c’était un moment assez rare pour le souligner.

Selon Maman, ils ont discuter tous les deux. Maman a toujours été plus compréhensive au sujet de l’art, même si elle a toujours soutenu Papa dans ses décisions et ses discours. Mais au moins, Maman avait toujours fait preuve d’un peu d’intérêt vis-à-vis de ce que je fais. Je sais pas vraiment ce qu’il s’est passé entre eux, mais ils ont dut avoir une sacré conversation tous les deux. Je crois qu’il n’y a bien que sur Maman que Papa ne s’énerve pas. Je ne me rappelle même pas les avoir déjà vu se prendre la tête, pour être honnête. ‘Fin, si, Maman a boudé au départ d’Anne-Marie de la maison, donc ils ont dû se disputer, mais dans notre dos. Sans doute. Je vois que ça. Du coup, ça a peut-être été le cas avec ma fugue ? Va savoir.

Enfin, pour ma dernière année de collègue, il m’a proposé un marché. Un marché des plus sérieux il semblerait. Il a sorti un dossier d’inscription pour une grosse école d’art situé à Vanawi. Je crois que mes yeux se sont remplis d’étoiles. C’est alors qu’on a eût cette discussion :

- On a parlé de ton entrée au lycée avec ta mère et…
- Ça se fait pas avec la personne concernée ce genre de discussion ?
- Laisse-moi finir, Nadia, s’il te plaît… Je disais donc, on en a discuter avec ta mère et je consens à te laisser une chance…
- Trop cool !
- Mais à une condition…
- Nnnnh…. Laquelle ?
- Je veux voir des bulletins scolaires exemplaires.
- J’aurais dû m’en douter…
- Il faut que ça soit donnant-donnant, Nadia. Je te laisse une chance, mais il faut que tu me prouve que t’es capable de la saisir. De plus, le lycée que j’ai choisi est très strict, il faut que tu sois à la hauteur. Alors, marché conclu ?
- Marché conclu ! Je vais te montrer ce dont je suis capable !
- Je n’en ai jamais douté. Une dernière chose avant que tu partes.
- Oui ?
- Arrête de faire n’importe quoi de ton temps libre. J’ai moyennement apprécié de voir deux policiers en uniforme débarqués dans la banque pour me dire qu’on avait attrapé ma fille en flagrant délit de vandalisme sur bien public. Pourquoi t’a tagué ce bateau ?
- … Heeeeeeeu… Pour heu… Pour le rendre plus joli et agréable à regarder ?
- Par moment, tu me fatigues…


Mais peu importe, il m’a laissé ma chance ! J’avais donc une année pour me rattraper. Autant dire que je me suis acharnée. Même si c’était pas facile. Mais au moins, ça sembler alléger l’atmosphère à la maison. Il y a beaucoup moins de cris entre moi et Papa, même si ça arrive encore beaucoup, je vais pas nier. Quand je fais rentrer Dovakhin par exemple. Avec Maman, ça a toujours été plus ou moins. Avec Samson, c’est mort, je crois. On se parle toujours aussi peu. Meh, j’ai passé l’âge de courir après mon grand frère.

Enfin, j’oserais jamais lui dire en face, mais je dois avouer que je suis contente d’avoir d’un peu meilleures relations avec mon père. Ne le dites à personne, mais, dans le fond, j’aime bien mon père. Je me moque beaucoup des banquiers, mais mine de rien, je sais même pas comment mon père arrive à faire tourner la baraque. Franchement, je dis respect. Ça n’a pas l’air de tout repos son truc. Alors oui, c’est vrai, il est trop têtu, colérique, très froid, mais bon, c’est juste qu’il est pas doué avec les relations sociales voilà tout. Par contre, faut pas rêver, je suis pas prête de le pardonner d’avoir insulter Anne-Marie et Tonton Lio’. C’est impardonnable, même. Parce que je suis sûre qu’il a réellement penser ce qu’il a dit.

Mais bon, au moins, il m’engueule plus pour mon bulletin scolaire. Parce qu’il s’avère qu’il n’a plus rien à dire. C’est quand même bon de clouer le bec de son père qui nous rabâche qu’on sait pas faire grand-chose de ses dix doigts.

Pour conclure, bah je dirais que je vais gagner le pari. J’ai surpris Papa à remplir le dossier d’inscription pour l’école d’art. Bon, j’aime toujours pas l’école, je continue de m’y ennuyer et même si j’ai dis à Tonton Lio’ que même les écoles d’art ça pouvait être chiant car c’est pas n’importe qui qui y entre, je suis quand même contente de la chance que m’a laissé Papa. Après tout, il aurait put rester sur sa position et essayer encore de me décourager. Mais il n’en est rien. C’est un sacré pas en avant. Je l’ai même vu jeter un coup d’œil dans mon carnet à croquis et apprécié le croquis que j’ai fais de Maman.

Tout ça pour dire que c’était une sacré année.


Le pari de ma vie [OS] Giphy

Nad' ira te cracher au visage en #663366

DC : Amaryllis R. Apalou
Nadia Roque-Lartigue
Civile
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Mar - 17:29
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: