Quoi de neuf sur l'île d'Enola ?

Période en cours
Printemps 2024

~20° - 25°C / Temps ensoleillé, venteux par moments

Intrigues et Events
Intrigue n°2 : « Passions »
Des conflits s'engagent entre les Monarchistes et les Anarchistes.
Event n°2 : Le festival de Cayagane
Le festival de Cayagane est victime d'un incendie criminel.
Mini event n°1 : Panique à Vanawi !
Un blocus Anarchiste est en cours à Vanawi, sous surveillance des forces de l'ordre.

Missions et Défis
Un guide dans les ruines (mission)
Faites découvrir les ruines du Titak !
La comète (défi)
Découvrez un mystérieux astéroïde.

Sujets récents
RP-1
RP-2
RP-3
+ demandez l'ajout de vos RPs au staff !
Patrouille pas trouillarde 2 (DC) Zzz5


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Patrouille pas trouillarde 2 (DC)
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Patrouille

pas trouillarde 2
Avec Si-jétéunartiste

A la manière dont la mâchoire féroce du Kokiyas avait claqué très près de sa main, Lionel s’était dit que personne d’autre n’irait essayer d’embêter le coquillage. Mais c’était sans compter le Dracaufeu de Sirius et son caractère quelque peu téméraire. Lionel n’avait pas tout suivi et s’était égaré dans l’observation du lac un instant, puis il entendit soudain Smaug se mettre à rugir. Le dragon se débattait dans tous les sens et couinait de douleur, ce qui rendait l’inquiétude du Maitre dresseur tout à fait légitime. En voyant ce qui faisait mal au type feu, Lionel grimaça.

Ouille, je suis content que ce soit pas ma queue… euh, attendez, non, c'est pas ce que je voulais dire ! Irk !


Ce n’était pas leur plus grosse préoccupation, en réalité, car l’agitation du Dracaufeu contre le flanc des rochers couverts de neige de ne pouvait pas déboucher sur une situation optimale. La rocaille gelée se mit à trembler une fois le coquillage mis hors combat.

« Oh-oh… j’aime pas ça. »

Non, sans blague, il n’y a pas grand monde qui aime vraiment les éboulements suppléés par de lourdes chutes de neige. Lionel n’eut pas à se faire prier deux fois pour commencer à courir avec toute la force de ses jambes afin de ne pas se retrouver écrasé par une boule de neige géante et des cailloux embusqués.

« Vous avez entendu ? Courreeeez ! »


Lança-t-il à leurs subordonnés, dont certains étaient déjà partis… Dans ce genre de situation, difficile de s’organiser et de ne pas songer à sauver sa peau. Cependant, la grosse boule de neige fut plus rapide à s’écraser sur le sol, explosa au contact de la terre et des rochers gelés et se répandit comme une onde de choc enneigée. Lionel fut emporté comme d’autres par l’épaisse gerbe de neige, qui était heureusement solitaire et d’une gravité minime.

« Aaaah, saloperiiiie ! C’est froid ! »


S’énerva Lionel en sortant la tête puis le reste du corps de la couverture de neige qui avait recouvert certains d’entre eux. Autour de lui, des pieds, des touffes de cheveux et des pompoms de bonnet dépassaient de la neige et il repéra rapidement les bois de sa Haydaim en train de se débarrasser à son tour de la prison neigeuse.

« Diva ! Tu vas bien ? Où est Damoclès ? »


Dit-il en cherchant du regard l’Ekaizer. Lionel craignait que cette mini-avalanche eut l’effet d’une attaque glace sur la dragonne. D’autres miliciens se sortaient à leur tour de la neige et Lionel se mit à chercher son collègue des yeux.

« Siriuuuus ? »

Appela-t-il un peu au hasard en essayant de sortir de la poudreuse pour s’enfoncer de nouveau au pas suivant.

Et on se demande pourquoi j’aime pas la neige, hein !

Son regard fut attiré par les mouvements de sa Haydaim occupée à essayer déneiger les autres. Le cerf de nature aimable n’avait pas eu à se faire prier pour venir en aide aux miliciens encore ensevelis. Son maître l’imita et commença à fouiller la neige pour aider d’autres à sortir et invita ses subordonnés opérationnels à en faire de même. Heureusement, ils avaient été assez éloignés de la chute de neige qui ne fut pas trop violente et pour le moment, personne ne semblait bléssé, à part quelques ecchymoses… Lionel avait pour sa part juste mal aux fesses, donc autant dire qu’il y avait pire torture.

Par contre, j’espère que Sirius, Damoclès et Smaug ne sont pas blessés… Enfin, pareil pour tous les autres, hein, ça ne veut pas dire que je n’ai pas d’intérêt pour leur sort !


Modération : Et c'est reparti pour une appa au Lac Gelé, s'il vous plaiiit °W°

Lac gelé - Fin Janvier 2024




"Au nom de la Milice, je vais transformer les méchants en gentils avec le pouvoir du #663399 ! "
DCs: Cobaltium, Tobito, Alexander, Angarde, Mell et Ludwig.

RPs: Aloïs, Arthur, Yumi.
Bonus : Sailor Zingaro par Reshi (merciii =w=).
Lionel Roque-Lartigue
Elite
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 10 Avr - 2:39
Revenir en haut Aller en bas

&&&



Patrouille
feat Zinzin de l'espace
"pa(s)trouill-arde II"

J'ai été surpris par une des vagues glacées. Pendant ma course, j'ai glissé et c'est à ce moment-là qu'une couche m'a recouvert. Rien de bien épais, cependant, puisque je peux respirer un peu. Mais je sens que mon dos porte sur lui une charge un peu lourde. Je crois entendre au loin ce qui s'apparente à des grondements, provenant sûrement de la surface. J'ai un peu mal à une épaule et aux jambes, mais je crois qu'il n'y a rien de grave. C'est juste que mes mouvements sont difficiles à exécuter. Faisant mon maximum, j'essaye de bouger un peu mon bras, mais le poids de la neige m'en empêche. Poussant un juron, je tire de toutes mes forces pour le déloger. Heureusement, je ne reste pas non plus prisonnier longtemps. Je sens la neige trembler tout à coup, puis, en quelques secondes, quelque chose m'agrippe et me tire subitement vers le haut pour me libérer de ma prison de neige. À l'air libre, j'en profite pour cracher un peu d'eau gelé et découvre Smaug en face de moi qui me regarde avec un air visiblement inquiet. Je comprends alors qu'il m'a tiré de là-dessous avec ses crocs, et je le remercie alors pour son aide tandis qu'il s'approche déjà afin de vérifier mon état. Ma main vient caresser sa tête pour lui signifier que je n'ai rien. Me redressant pour être debout, je m'étire, pas malheureux de pouvoir enfin respirer normalement. Je manque toutefois de tomber, avant que mon Dracaufeu ne me rattrape de justesse dans ses bras. Ce n'est que maintenant que je constate les fourmis dans mes jambes. Elles sont un peu engourdies, mais ça va passer. Faut que j'attende un peu... Ce qui est assez agaçant puisque je ne vois plus Lionel et les autres dans mon champ de vision et que ça, c'est légèrement problématique. Je pousse un soupir, étirant mes jambes pour voir si je peux de nouveau m'appuyer dessus.

Je ne m'attendais pas à ce que Smaug prenne toutefois les devants et me porte dans ses bras. Je pousse un petit cri de surprise avant de le regarder, perplexe. Je veux lui dire qu'il n'a pas à se donner tant de mal mais il n'a pas l'air d'écouter et c'est à peine deux secondes plus tard qu'il s'envole déjà pour avoir une meilleure vue d'ensemble. En me penchant un peu, je vois toutefois rapidement la combinaison de Zingaro quelques mètres en bas. Mon allié le perçoit également et commence à fondre vers le Maître Coordinateur pour s'en rapprocher. Mais soudain, Smaug se fait surprendre par un mouvement et je perds l'équilibre dans ses bras. Maladroitement, il tente de me rattraper mais n'y arrive pas à temps, et je me vois chuter dans le vide. Enfin dans le vide... Plutôt sur... Mon camarade de travail qui n'a rien demandé pour une fois et il faut dire que je ne tombe pas de très haut non plus mais je pousse quand même un hoquet de stupeur et de panique quand je me sens me rapprocher de Lionel d'une façon imprévue.

« Ah ! Ah... ATTENTION ! »

Mais à quoi ça sert que je dise ça puisque de toute façon c'est bien trop tard. Je m'écrase contre mon collègue devant l'air stupéfait et honteux de Smaug qui n'est pas assez rapide sur le moment pour avoir pu empêché que ça se produise. Tombant contre Lionel, nous roulons tous les deux dans la neige une nouvelle fois, sans qu'aucun autre incident ne se produise pourtant. Bonne nouvelle, pour une fois, tandis que, une fois notre roulade arrêtée, je m'écarte brusquement de Lionel, confus et gêné.

« Dé-Désolé... Euh... Tout va bien ? »

C'est bien la première fois que je rougis d'embarras devant lui mais c'est bien moi qui ai fait la bourde, cette fois. Smaug arrive à son tour en volant vers nous, tout penaud et une expression coupable sur sa face de reptile. Il détourne le regard pendant que je lui lance mes plus beaux yeux blasés. En considérant l'énergumène qui m'accompagne sur le terrain, je n'aime pas vraiment être celui en tort, j'avoue. Mais je sais les reconnaître quand ils s'affichent sous mon nez et j'offre à l'aîné un air sincèrement navré avant de lui demander s'il a besoin d'aide.

« Je... Je crois que nous nous sommes un peu éloignés du chemin initial, mais... Mais on-on devrait pouvoir retrouver le sentier... Si tout se passe bien. »

Au moins, mes chances ne sont plus engourdies. Je peux marcher normalement avec. Les montagnes, toutefois, semblent avoir changé. Comme je l'ai sous-entendu, je ne reconnais plus vraiment l'endroit où nous sommes, mais j'espère que nous arriverons quand même à mener à bien la mission. Le cœur battant, je prie pour ne pas avoir perdu la carte, mais je pousse un soupir de soulagement dès que je la sens dans ma poche. Je la déplie aussi, même si elle est un peu abîmée, et tente de nous repositionner. Je pointe du doigt un repère bien connu dont je reconnais les abords à quelques mètres au-dessus de nous.

« Là... C'est le lac gelé. On devrait être tout près. Je pense qu'on peut suivre cette direction. »

J'ai l'air bien moins assuré tout à coup, maintenant que j'ai fait le con. Mais c'est pas le genre à m'en tenir rigueur ou à être rancunier... Pas vrai ? En parlant du lac, mon regard dévie de la carte pour observer le véritable emplacement de ce dernier, apercevant à l'horizon les conifères qui entourent ce plateau bien célèbre maintenant avec, en son sein, une belle étendue d'eau qui semble gelée toute l'année. Enfin... Je dis ça parce que je ne m'aventure pas souvent dans les montagnes en été. Je trouve qu'il y fait beaucoup trop chaud, et je préfère me balader sur la plage à cette période de l'année.
L'agitation de Smaug derrière nous commence néanmoins à se faire palpable. En me retournant vers lui, je crois d'abord qu'il s'en veut encore de m'avoir lâché mais il semble préoccuper par autre chose. En compagnie du Haydaim de mon collègue, il cherche en effet dans la neige s'il n'y aurait pas d'autres traces de disparus. Brusquement inquiet, c'est d'une voix un peu plus basse que je m'adresse au plus âgé.

« Tu n'as perdu personne ?.. »

J'espère vivement que non, parce que ça ne va pas être très drôle, sinon.

Apparition en MN - Lac Gelé, s'il vous plaît o/
#Charme Chroma


Samaël Enodril
Elite
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 25 Avr - 3:27
Revenir en haut Aller en bas
Un Pokémon sauvage apparaît!
AIRMURE ♂
Niveau 39

Fermeté - Rigide
Statistiques

 111/111 PV  
Attaque : 86
Défense : 126
Att. Spé.: 43
Déf. Spé.: 71
Vitesse : 71

Tranche • Aile d'Acier • Hâte • Picots

Cet Airmure est rendu très perplexe, voir un peu moqueur, par votre mésaventure. Il vole au dessus de vous, ricanant avec goguenardise devant votre situation, n'hésitant pas à prendre appui sur une roche pour vous contempler avec une certaine curiosité.
Un Pokémon sauvage apparaît!
KOKIYAS ♀
Niveau 99

Multi-Coups - Timide
Statistiques

 199/199 PV  
Attaque : 147
Défense : 233
Att. Spé.: 124
Déf. Spé.: 85
Vitesse : 125

Hydrocanon • Exuviation • Mur de Fer • Laser Glace

Tous aux abris ! Cette Kokiyas n'aime pas du tout les avalanches. Le bruit conséquent provoqué par cette dernière la fait geindre et se cacher dans un coin, apeurée par tout ce fatras.
Xerneas
Staff
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 25 Avr - 14:00
Revenir en haut Aller en bas
Le membre 'Xerneas' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'MN - Lac Gelé' :
Patrouille pas trouillarde 2 (DC) 227 Patrouille pas trouillarde 2 (DC) 90

--------------------------------

#2 'Niveau' :
Patrouille pas trouillarde 2 (DC) Nv-111 Patrouille pas trouillarde 2 (DC) Nv-111

--------------------------------

#3 'Shiney Capture' :
Patrouille pas trouillarde 2 (DC) Dommag11

--------------------------------

#4 'Shiney charme' :
Patrouille pas trouillarde 2 (DC) Dommag11
Regigigas
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur http://enola.forumactif.com
Jeu 25 Avr - 14:00
Revenir en haut Aller en bas

Patrouille

pas trouillarde 2
Avec Si-jétéunartiste

Aux yeux du coordinateur (et celui du bon sens), il était plus logique d’imaginer qu’il retrouverait son collègue en creusant vers le bas, dans la neige. Aussi, Lionel ne s’attendait pas vraiment à ce que Sirius lui tombe dessus. Le plus âgé n’eut même pas le temps de comprendre d’où tombait l’autre qui s’écrasa sur lui et les fit chuter tous les deus. Ils roulèrent l’un sur l’autre de telle manière que Charles Ingalls aurait été fier et à ce train-là, Lionel se demanda quand même s’ils allaient se changer en boule de neige et déclencher une autre avalanche à leur tour. Fort heureusement, les deux maitres finirent par arrêter de rouler et Lionel se retrouva la tête la première dans une nouvelle quadruple couche de poudreuse.

Encore de la neige, de la neige…. J’en ai marre de la neige !


Le milicien se redressa sur ses fesses en crachant des bouts de neige au gout un peu terreux qu’il avait gobé puis se secouant pour se débarrasser des nouvelles masses de neige qui lui étaient tombées dessus. Il se félicita intérieurement d’avoir mis un bonnet et d’avoir bien fixé son casque, sinon il se serait peut-être retrouvé le crane à l’air. Enfin. Dans l’absolu, Lionel se contenta de grogner sur la poudreuse, plus gêné par le froid ambiant que par le ridicule de ce qui venait de se passer. Puis le ridicule, quand on est milicien et en plus maître (et quand on s’appelle « Roque-Lartigue », aussi), on y est habitué.

« Grmbl… c’est pas grave, au moins j’ai pu servir d’amortisseur. Tu n’es pas blessé non plus, j’espère ? »

C’est ironique d’être un amortisseur, vu que je sers bien souvent de carpette à mes parents ! Haha ! Ha… ah. Hem.


Cette histoire de neige l’ennuyait mais au moins, si grâce à lui, Sirius avait pu éviter quelques blessures superficielles… bah, c’était toujours ça de gagné. En terminant de s’épousseter, Lionel écouta d’une oreille un peu distraite son collègue s’interroger sur où toutes ces chutes les avaient menés. Le co-chef vit sa Haydaim déterrer quelques autres de leurs subordonnées et les autres semblaient dans un état opérationnel… en dehors d’un déboussolement global tout à fait compréhensible. Pendant qu’il faisait signe aux autres de se regrouper, Lionel se détendit en voyant finalement sa Ekaizer reparaître et courir vers lui pour s’assurer de son état.

Pendant ce temps, Sirius suggérait de se rapprocher du lac pour retrouver leur chemin et reprendre des sentiers plus sécuritaires. C’est lorsque le dresseur demanda à Lionel s’ils étaient au complet que Lionel remarqua son air coupable. Le coordinateur n’avait pas percuté lors des dernières interventions de Sirius, mais ce dernier avait l’air assez piteux et désolé de ce qui venait de se passer.

« Oh, euh, nous sommes au complet, il me semble. »


Répondit-il en essayant de garder son calme au maximum. Cette chute de neige avait secoué tout le monde et il ne faisait pas exception. Se concentrer sur les recherches avait permis au quarantenaire d’oublier sa panique passagère mais maintenant qu’ils étaient revenus au calme et qu’il voyait que Sirius perdait lui-aussi un peu pied… Rester de marbre n’était pas franchement évident. Dans tous les cas, les miliciens confirmèrent que personne n’était laissé derrière. Leurs alliés avaient aussi répondu « présents » à l’appel. Lionel soupira de soulagement et aussi en espérant calmer sa nervosité. Son regard balayait de nouveau les environs, craignant une autre chute de neige.

Hé, qui avait raison de se méfier des avalanches, hein ? On sait jamais ce qui peut arriver dans ces contrées maléfiques froides et pleine de neige au gout vaseux… Ça n’arrive jamais là où il fait chaud ! ...Enfin, j'imagine que c'est normal.

« C’est une bonne idée de rejoindre le plateau et-- »


Alors qu’il prononçait ses mots, un piaillement rieur se fit entendre au-dessus de leurs têtes. Un Airmure semblait rire de leur mésaventure et ça n’amusait pas franchement le coordinateur sur le coup. S’il avait pu faire sortir de la fumée de ses naseaux en fulminant sur le piaf de métal dont les ricanements étaient un peu la goute faisant déborder le vase, Lionel aurait ressemblé à une locomotive trempée.

« Dis-donc, grosse dinde, montres nous le chemin si t’es si malin ! »

Lança-t-il d’une grosse voix coléreuse à l’Airmure moqueur, se défoulant au passage de son stress passager, encouragé par une Damoclès tout aussi irritée et qui montrait son poing à l’oiseaux aux ailes argentées. L’air offusqué, le volatile se contenta de faire demi-tour et d’aller voir ailleurs s’il l’était.

« Ah, ouais, c’est bien ce qui me semblait, hein ! »

Le nargua le coordinateur qui, après avoir bien vociféré, se rapprocha de Sirius et de la carte. Son ton se radoucit étrangement en arrivant près de l’autre… Parce que d’une part il se comportait comme un agneau (lèche-cul de compétition en action) près de son collègue et aussi parce que crier un bon coup, ça lui avait fait du bien. Il devrait penser à gueuler pus souvent… Enfin, il lui venait souvent l’idée de piquer des colères aux repas de famille (de plus en plus ces derniers temps, étrangement).

C’est pas vrai, me faites pas dire ce que j’ai pas dit, je ne fantasme pas de… euh ! je n’envisage pas de traiter maman de grosse dinde… Non, non, surement pas… Ce serait vraiment pas bien.

« Bref, voyons cette carte… Oui, très bien, faisons comme a dit Sirius : allons par-ci et rejoignons le plateau ! »


Lionel ouvrit la marche en surveillant où il marchait en chantonnant un « lalala » afin de terminer de ses détendre. Il a beau être insouciant, il sait qu’on est plus attentif une fois qu’on a l’esprit à peu près tranquille. Une fois certain que le chemin était redevenu à peu près sécuritaire, Lionel laissa son collègue revenir à portée de parole.

« Entre nous, je suis navré, je ne pensais pas avoir l’instinct pour prévoir les avalanches ! J’ai pas fait exprès, je le jure ! »


Comme aucun bléssé n’était à déplorer, Lionel se permit de plaisanter un peu sur la situation. Mais il n’avait pas bien géré toute cette petite « opération » pour autant… d’ailleurs, Sirius aussi avait gaffé, par la suite, enfin, Smaug, enfin… Bref, Lionel avait pu apprendre à ses dépens qu’il était effectivement mieux qu’ils ne fassent plus ce genre de sorties ensemble.

« Mais, j’ai compris, la prochaine fois, je te laisserais les missions dans la neige ! »

Avec un sourire en coin, il se tourna vers le co-chef de la milice. Evidemment, il n'était pas sérieux.

« Je plaisante, bien sûr. »

Cependant, quand il avait dit être navré que tout cela soit arrivé car il les avait ammené tous les deux ici, il était sincère... Mais il ne le formulait juste pas de manière franchement appropriée.

Modération : On fuit :v: nouvelle appa en MN - Lac Gelé, please °W°

Lac gelé - Fin Janvier 2024




"Au nom de la Milice, je vais transformer les méchants en gentils avec le pouvoir du #663399 ! "
DCs: Cobaltium, Tobito, Alexander, Angarde, Mell et Ludwig.

RPs: Aloïs, Arthur, Yumi.
Bonus : Sailor Zingaro par Reshi (merciii =w=).
Lionel Roque-Lartigue
Elite
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 27 Avr - 15:33
Revenir en haut Aller en bas

&&&



Patrouille
feat Zinzin de l'espace
"pa(s)trouill-arde II"

« Ça va, je n'ai rien. »

Personne n'aime avoir l'air con. Du moins je crois. Moi en tout cas, je n'aime pas ça. Surtout devant Lionel en plus. Bien que je sois le plus jeune, on attend de moi que je montre l'exemple à mon collègue en ce qui concerne notre boulot au sein de la Milice, puisque je l'ai aidé à se réveiller un peu de ce côté-là. J'ai pas dû avoir l'air extrêmement fin, toutefois, à me jeter du ciel comme ça. J'espère secrètement qu'il passera rapidement à autre chose, pour être honnête, mais si c'est lâche. Au moins, il ne semble pas m'en vouloir plus que ça, et m'assure qu'il n'a perdu personne de son côté. Quant à moi, je scrute Smaug, descendu des airs, qui se cache d'embarras derrière ses grandes ailes oranges et faire quelques pas pour dégager de la neige, comme s'il voulait se faire pardonner. Je pousse un léger soupir. Je sais qu'il ne vise pas à mal, alors je ne le boude pas. Je suis bien plus embêté par les croassements que nous entendons se rapprocher. Un Airmure se pose sur une branche d'arbre mort et nous toise d'un air supérieur en ricanant par son bec d'acier. Il attire l'attention de mon Dracaufeu qui comprend les moqueries nous étant adressé et renifle déjà de son museau, n'aimant pas beaucoup qu'on m'insulte. Je prends mon dragon par le bras avant qu'un incident se produise et secoue la tête. Cela ne vaut pas la peine que nous déclenchions une bagarre juste pour ça.

Ce à quoi je ne m'attendais pas, en revanche, c'est à l'énervement de Lionel. Ce dernier, apparemment très remonté contre le piaf, lui beugle dessus en me prenant par surprise. Les yeux un peu ronds, je le dévisage. Ce n'est pas souvent que je peux voir Zingaro en colère. Enfin... J'imagine que ce n'est pas vraiment ce qu'on peut appeler de la colère. Je le sentais bien plus tendu quand je suis allé le voir dans son bureau. Il semble juste irrité à cause de cet oiseau de malheur. Oiseau qui a bien vite fait de s'en aller, et je me retiens malgré moi de pouffer un peu devant cet échange que mon collègue a fièrement remporté. Smaug aurait pu le transformer aisément en poulet grillé, mais je ne vais pas me plaindre qu'on échappe à une telle scène. Cela pourrait attirer de la curiosité alentour et, surtout, signaler notre position. J'ignore qui on risque de croiser dans ces montagnes, mais mieux vaut être discret dans tous les cas. Même si... Bon, ça paraît mal parti depuis tout à l'heure, et je suis un peu fautif là-dedans.
Cette mésaventure terminée, nous reprenons la route du sentier visible. Nous ne sommes pas très loin du lac, mais il va falloir monter encore un peu. J'aurais bien aimé rire avec mon collègue, mais cette histoire d'avalanche ne m'a pas rassuré, sur le coup. D'ordinaire, je peux compter sur l'instinct naturel de mon Absol pour détecter la moindre catastrophe, mais bien évidemment elle n'était pas de sortie sur le moment. Je suis soulagé que nous nous en soyons sortis indemne, mais je sais que ça aurait pu être dangereux. Et y'a aussi le fait qu'une partie de moi n'aime pas donner raison à Zingaro pour l'instant, mais ça c'est juste mon ego. Je ne suis même pas réceptif à sa plaisanterie que je ne comprends tout d'abord pas comme telle. Je le crois sérieux avant qu'il ne rectifie ses propos pour me signifier qu'il s'agissait bien d'une vanne. Je retiens une grimace, me demandant s'il ne pense pas réellement ce qu'il dit. En même temps il a l'air d'être sincère quand il tente de me rassurer et d'un autre côté... Peut-être a-t-il une mauvaise opinion de moi ou me pense trop jeune pour des missions sérieuses en coopération. J'essaye de faire comme si cela ne m'atteignait pas en divaguant plus ou moins sur le sujet.

« Eh bien, personnellement... J'aime la montagne, mais pas pour y patrouiller. »

Mes vacances d'hiver au chalet commencent à me manquer... Oui, d'accord, c'est un truc de bourge, mais personne pourra dire que c'est pas agréable, ce genre de choses. On se détend devant un feu de cheminée avec une tasse de chocolat et des marshmallows et dehors on s'amuse avec la neige... Le froid n'est appréciable que lorsqu'on sait que nous serons au chaud plus tard. Même si je suis bien couvert, je frissonne un peu quand je sens quelques courants d'air glacé arriver à notre hauteur au fur et à mesure que nous montons dans la montagne. Mais je n'ai qu'une envie : me blottir dans les bras de Natsume une fois rentrée et me poser devant un jeu vidéo avec une tisane. Après un court instant de silence, je finis par le briser en prenant garde à qu'une autre cascade de neige ne nous tombe pas dessus, prenant cette occasion pour plaisanter moi-même un peu.

« Mais si finalement on découvre que tu as un sixième sens pour prévoir des avalanches, cela pourra nous êtres utile, au moins. »

Mes pensées sont encore confuses concernant Lionel. Je vois qu'il fait des efforts, alors j'espère qu'il ne s'arrêtera pas en cours de route. Des fois, je me dis que je suis peut-être celui qui en demande trop. Je ne suis pas son supérieur, je suis son associé ; et même s'il n'a pas toujours été très efficace dans son rôle au sein de la Milice, je n'ai pas le choix que d'essayer de m'entendre un peu avec lui. Je n'ai pas envie de l'ignorer ou d'entretenir avec Zingaro une mauvaise relation. Si nous devons apparaître en public et travailler ensemble, autant que les bases ne soient pas trop bancales entre nous.
Bientôt, nous atteignons les sapins qui entourent le lac, et ce dernier se dessine finalement devant nos yeux. La couche à sa surface semble un peu plus fine que d'habitude à cause de la saison, mais elle reste intacte et laisse entrevoir en-dessous des poissons qui gigotent sous la glace.

« Ça devrait là... Un peu plus en haut. Normalement, y'a... Une cabane, ou quelque chose qui y ressemble... »

Je lève la tête pour voir s'il n'y aurait pas la base que nous sommes venu chercher à l'improviste. Si au moins nous tombions sur des monarchistes... Ce serait une chance. Mais j'ose croire que même eux ne sont pas assez bêtes pour se balader sur les sentiers comme ça. Au loin, pourtant, un peu plus haut à quelques mètres se dessine une forme brune et rougeâtre. J'ignore ce que c'est, mais je prie pour que ça soit un indice sur ce que nous cherchons. Je fais quelques pas en avant, la tête toujours levé vers le ciel.

« Là-bas ! Je vois quelque chose ! On doit pouvoir... »

J'ai marché un peu trop. En sentant le sol bouger et se fendre en-dessous de moi, j'ai esquissé un mouvement de recul en poussant un hoquet de surprise. Je me suis retiré à temps, mais la glace sur le lac est rudement fragile. Un pas de travers dessus et elle pourrait aisément se briser. Un soupir s'échappe de moi.

« Eh bien... La prochaine fois, on demande une mission au bord de la mer, haha ! »

Haha... En maillot de bain, s'il le faut, mais j'avoue que l'idée est bien tentante. Au moins y'a le sable, l'océan, des Pokémon moins dangereux... Enfin moins dangereux... Si on s'approche pas de trop près, ça va, on va dire.

Fuite et nouvelle apparition en MN - Lac Gelé, pleaaase o/
#Charme Chroma


Samaël Enodril
Elite
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Avr - 2:00
Revenir en haut Aller en bas
Un Pokémon sauvage apparaît!
FARFURET ♂
Niveau 38

Regard Vif - Discret
Statistiques

 101/101 PV  
Attaque : 88
Défense : 58
Att. Spé.: 47
Déf. Spé.: 73
Vitesse : 93

Tranche • Baston • Aiguisage • Grincement

D'ordinaire, ce Farfuret est une véritable ombre, mais il faut croire que sa discrétion légendaire a été trahie par un moment d'inattention ! Surpris, il s'est immobilisé d'un coup sur le lac de glace et vous fixe avec des yeux ronds comme des soucoupes. On dirait qu'il a bugué.
Un Pokémon sauvage apparaît!
AIRMURE ♂
Niveau 98

Regard Vif - Malin
Statistiques

 265/265 PV  
Attaque : 192
Défense : 339
Att. Spé.: 101
Déf. Spé.: 172
Vitesse : 172

Tranche-Nuit • Allègement • Lame d'Air • Strido-Son

Cet Airmure a l'air plus calme que son prédécesseur, et plus intéressé par le fait de comprendre ce que vous faites. Il tourne autour de Farfuret, en gardant un oeil sur vous, pour s'assurer qu'aucun mal ne lui soit fait.
Xerneas
Staff
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Avr - 16:53
Revenir en haut Aller en bas
Le membre 'Xerneas' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'MN - Lac Gelé' :
Patrouille pas trouillarde 2 (DC) 215 Patrouille pas trouillarde 2 (DC) 227

--------------------------------

#2 'Niveau' :
Patrouille pas trouillarde 2 (DC) Nv-211 Patrouille pas trouillarde 2 (DC) Nv-211

--------------------------------

#3 'Shiney Capture' :
Patrouille pas trouillarde 2 (DC) Dommag11

--------------------------------

#4 'Shiney charme' :
Patrouille pas trouillarde 2 (DC) Dommag11
Regigigas
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur http://enola.forumactif.com
Dim 28 Avr - 16:53
Revenir en haut Aller en bas

Patrouille

pas trouillarde 2
Avec Si-jétéunartiste

Oh, oui, la montagne, c’est très beau. Lionel était d’accord avec son collègue et pour une fois ce n’était pas car il voulait lui lécher les bottes. Seulement, il préfère quand il n’y a pas de neige et qu’il fait beau et chaud. En voyant que ses tentatives de détendre l’atmosphère n’atteignirent pas Sirius, le plus âgé se crispa un peu, de peur d’avoir gaffé. Si ça se trouve, le châtain à quelque mauvais souvenir lié à des chuttes de neige ou… Il se mit à paniquer intérieurement en se disant qu’il avait encore fait ou dit une grosse bêtise et que ce n’était de toute façon pas franchement le lieu pour ce genre de choses. Mais, en même temps, le maitre dresseur avait bien plaisanté aussi, tout à l’heure, alors… ou alors, ce n’était pas vraiment une plaisanterie mais des remarques sérieuses. Le bleu allait commencer à s’emmêler les pinceaux dans ses propres tergiversations lorsque l’autre lui reparla de son « détecteur d’avalanches ». Perdu dans ses pensées, Lionel cligna des yeux, ayant presque oublié qu’il avait lancé la plaisanterie en premier lieu.

« Ah ! Oui, bien sûr ! Je servirais à quelque chose, pour une fois, héhé ! »

…Non. Je. Est-ce que j’ai vraiment dit ça à voix haute ? Abrutiiii. Enfin, c’est vrai, enfin, non, c’est pas vrai mais… roh… faut pas le dire…

Ne vulant pas que Sirius pense qu'il était sarcastique pour se plaindre ou faire du passif-agressif, le coordinateur se dépêcha de se reprendre, suite à quelques faux éternuements de diversion.

« …euh ! Enfin, je dis « je », mais je parle de mon sixième sens, haha ! Car il est un peu endormi la plupart du temps ! »


Ce qui n’est pas forcément vrai vu que la plupart du temps, Lionel se fie à son instinct qui lui évite des déconvenues. Bizarrement, cela a peut-être quelque chose à voir avec le fait qu’il a appris à être hypervigilant depuis qu’il est petit, analysant au détail les comportements des membres de sa famille pour ne rien faire qui pourrait les froisser. Faut dire que pour se protéger des mauvaises réactions en cas de problèmes, jouer l’ingénu marche très bien pour que les gens aillent reporter leur attention sur autre chose et c’était bien le but, en l’occurrence. Pendant qu’il était occupé à trouver des moyens de détourner l’attention de ses bêtises, l’autre maître avait, quant à lui, visiblement trouvé quelque chose. Mais cette fois, il prenait encore une direction dangeureuse… En passant par des coins gelés du lac vraiment pas assez épais. En entendant la glace grincer et craquer avec un bruit caractéristique, Lionel lança son bras en avant pour attraper le poignet du plus jeune.

« Attention, la glace ! »

Fort heureusement, Sirius avait réagi à temps et s’était éloigné. Le quarantenaire souffla avec un air de soulagement synchrone avec celui de son collègue. Il fronça les sourcils d’un air alarmé en voyant Sirius plaisanter sur sa mésaventure.

« M-mais, quand même ! Si tu t’étais retrouvé dans l’eau glacé ce serait horrible ! »

Oui, bon, certes, mais c’est pas arrivé donc c’est pas la peine de se mettre dans un tel état. Lionel se secoua pour se détendre et se débarrasser de la tension passagère.

Oui, pensons à la plage, aux vagues, aux fruits de mer, aux petits poissons des récifs… Huhu.

Cette vision mentale idyllique de carte postale kitsch parvint à détendre Lionel de manière fort efficace, il en aurait presque souri avec un air extatique.

« Ah, oui, j’ai hâte de rentrer à Zazambes pour marcher dans le sable chaud, c’est quand même autre chose… Enfin, bref, qu’est-ce que tu avais vu ? »

Il dirigea son regard vers ce que son collègue avait désigné sans même penser au fait qu’il tenait encore le poignet de ce dernier dans sa main. Effectivement, il y avait quelque chose qui dépassait de la neige, plus haut dans la montagne… Et entre eux et leur destination, il y avait aussi un…

« OH ! Un Farfuret ! »


En lâchant finalement son collègue, le milicien fit quelques pas vers le chaton des glaces qui avait l’air assez paisible et pas très farouche.

« Hm ! Dis-moi, Farfuret, tu ne sais pas s’il y aurait une base dans le coin ou euh, des Monarchistes ? »Non, ça aurait été un peu facile. Le Pokémon glace le dévisagea avec des yeux ronds. « Ahaha, non, tu as surement d’autres affaires à t’occuper… »

Fit le bleu, attendri par le petit félin qui commença à le suivre. Visiblement, le Farfuret était curieux de mien comprendre de quoi parlait le milicien qui s’en alla demander une paire de jumelles aux autres pour mieux y voir. En réglant les vers grossissants, il annonça à voix haute ce qu’il pouvait distinguer.

« Ah… ! on dirait un toit en taule ondulée… ? Peut-être un petit local… ça m’a tout l’air vieux et rouillé… Est-ce que tu penses que Smaug pourrait voler jusque là-haut pour voir ? »

Dit-il en lançant un sourire confiant au gros dragon rouge. Décidément, vivement que son Etourmi grandisse pour qu’il puisse faire des déplacements par la voie des airs comme Sirius le peut avec le Dracaufeu et ses alliés. En plus, c’est fort utile dans ce genre de cas. Comme il trouvait toute cette petite enquête palpitante, le Farfuret était grimpé jusqu’aux épaules de Lionel pour espérer regarder lui aussi dans les jumelles, qu’il tapotait avec des petits miaulements en espérant y avoir accès.

Modération : On envoie Valgrin l'Ossatueur d'Alola (Marowak) ; Talent Corps Maudit (Cursed Body) ; Assuré (Bold)
-> Roue de Feu (Flame Wheel)
-> 2x Rapide Ball

Merciii °W°


Lac gelé - Fin Janvier 2024




"Au nom de la Milice, je vais transformer les méchants en gentils avec le pouvoir du #663399 ! "
DCs: Cobaltium, Tobito, Alexander, Angarde, Mell et Ludwig.

RPs: Aloïs, Arthur, Yumi.
Bonus : Sailor Zingaro par Reshi (merciii =w=).
Lionel Roque-Lartigue
Elite
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 3 Mai - 20:49
Revenir en haut Aller en bas

&&&



Patrouille
feat Zinzin de l'espace
"pa(s)trouill-arde II"

C'est toujours surprenant lorsque le Maître Coordinateur s'inquiète pour moi. Je pensais sincèrement qu'il se fichait pas mal de mon état quand était venu le moment de lui exposer les faits et les conséquences que sa flemmardise au travail avaient eu par rapport à ma santé. Pourtant il semble sincère quand il a réellement peur que je tombe à l'eau. En effet, ce ne serait pas très drôle. Faudrait-il croire que mon collègue est plus préoccupé qu'il n'en a l'air ?.. Cela ne le dérangeait pas de me voir plonger dans un burn out, mais depuis que je suis venu le voir personnellement dans son bureau, c'était comme s'il prenait de plus en plus conscience de son rôle. La preuve étant aussi cette sortie à deux. J'avoue que ce n'est pas déplaisant non plus à remarquer, après tout, alors je ne vais pas me plaindre. J'espère juste qu'il va continuer dans cette direction. Qui sait, peut-être qu'un jour on réussira à s'entendre bie-... enfin à s'entendre convenablement.
Je reviens sur la terre ferme, sous l'œil bienveillant et protecteur de Smaug qui, je crois, a failli faire une crise cardiaque en me voyant manquer de tomber dans l'eau.

« Oh, eh bien il faut vérifier, mais je crois qu'il y a une base de-.. »

Si Zingaro avait remis sur la table le sujet important, son attention a été très vite détournée. Avec un peu d'espoir, je prie pour qu'il ne soit pas autant le cas quand on doit lui confier des tâches ou des missions importantes. Mais bon, il a l'air heureux de croiser un Farfuret, alors je ne vais pas faire le rabat-joie tout de suite. D'autant plus que sa tête de bienheureux est assez drôle à voir, puisque je ne vois pas, personnellement, ce qu'il y a de si extraordinaire chez les Farfuret. Bien que j'admette qu'ils sont mignons.

« Tiens donc, tu es une 'cat person', Zingaro ? »

C'est toujours mieux que de croiser un Polagriffe enragé, ceci dit. Quand j'y pense, d'ailleurs, je n'ai aucun Pokémon 'félin' dans mon équipe, j'ai surtout des chiens. Et des oiseaux bien sûr. Et mon gros lézard orange volant qui m'est d'une grande aide.

« Vas-y, mon grand, va faire un tour pour voir. »

Suivant les conseils de Lionel (ou plutôt acceptant sa suggestion), Smaug s'envole à la hauteur de l'étrange bâtiment. Il en profite pour déblayer un peu de la neige qui recouvre la toiture pour en donner un meilleur aperçu. Si c'est une base, elle me fait tout à coup penser à celle que j'avais découverte lors d'une mission pour la Résistance. Elles ont normalement toutes été fouillées et condamnées, mais nous ne sommes pas à l'abri d'un oubli, malheureusement, alors je ne serais pas surpris que des monarchistes ou même des nostalgiques du Régime s'en soient emparé. Lorsque Smaug revient vers nous et repose ses grosses pattes au sol, je garde mon optimisme.

« Alors ? Cela ressemble à une base ? Ou... Ou un Quartier Général, ce serait encore mieux ! »

Le Dracaufeu penche la tête sur le côté comme s'il réfléchissait. On dirait qu'il ne veut pas me décevoir mais qu'il ne saurait pas trop comment définir si c'est une base ou un QG. Je suppose qu'il faut qu'on aille voir par nous-mêmes.

« Cela vaut le coup d'y faire un tour, en tout cas. »

Quand mon coéquipier est prêt, nous contournons le lac pour monter en hauteur. Au moins, nous en saurons peut-être un peu plus sur notre mission du jour. Et surtout nous découvrirons si nos pistes ont été les bonnes et si ça a servi à quelque chose qu'on monte jusque dans la montagne. Nos responsabilités ne nous permettent pas toujours de nous déplacer comme on veut puisqu'on a de toute façon suffisamment de Miliciens pour aller dans certains endroits à notre place, alors quand on peut bouger, j'aime à me dire que ce n'est pas pour rien.
Arrivés au niveau de la base, je constate que celle-ci est bien plus petite que ce que je pensais. Le bois qui l'entoure a pris de sacrés coups mais les trous dans les murs sont comblés par des affiches de toutes sortes ou des draps blancs sales. C'est un lieu qui a été fait à la va-vite pour ne pas attirer trop de regards, mais y entrer ne devrait pas être trop un problème. Si je n'entends rien à l'intérieur, ce n'est pas dit que personne ne nous attend. D'un geste de la main, je fais signe à Lionel de se placer contre le mur juste à côté de la porte. Je laisse mon dragon orange se placer devant moi pour exécuter une vive attaque Tranche qui suffira à ouvrir la porte sans y mettre le feu. Puis, une fois cette dernière détruite, je sors mon arme chargée et me rue à l'intérieur de la caserne.

« On y va ! »

Je me place au centre de la base, prêt à pointer en direction de quelques suspects. Sauf que ces derniers sont absents. Du moins, pour le moment.

« Oh... y'a personne. »

C'était à prévoir, je suppose. Surtout que, de loin, avec nos tenues, nous sommes guère méconnaissables. Mais je crois que je suis quand même un peu déçu. Faisant le tour des environs, je trouve surtout des tables en mauvaises états sur lesquelles trônent des feuilles éparpillées n'importe comment. Je baisse mon arme, constatant qu'il n'y a vraiment pas âme qui vive, même pas un Pokémon. De manière nonchalante, je prends une feuille au hasard parmi la pile en désordre. Mes doigts, contre le papier, se crispent un peu en reconnaissant des informations à propos de soldats du Régime qui ont, pour la très grande majorité, été arrêtés.

Envoi de Volt, l'Elecsprint (Manectric), Assuré (Bold), Statik
=> Attaque Cage-Eclair
=> Attaque Etincelle (Spark) x2

Merci pour la modo o/


Samaël Enodril
Elite
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Mai - 2:34
Revenir en haut Aller en bas
C'est l'heure du combat!
OSSATUEUR D'ALOLA ♂
(Valgrin)

Niveau 40

Corps Maudit - Assuré
Statistiques

 110/110 PV  
Attaque : 72
Défense : 115
Att. Spé.: 57
Déf. Spé.: 81
Vitesse : 53

Attaque • Attaque • Attaque • Attaque

FARFURET ♂

Niveau 38

Regard Vif - Discret
Statistiques

 101/101 PV  
Attaque : 88 
Défense : 58
Att. Spé.: 47
Déf. Spé.: 73
Vitesse : 93

Tranche • Baston • Aiguisage • Grincement


Attaquant
Farfuret est de loin le plus rapide et commence le combat ! Il utilise Tranche ! Il a 12% de chances de faire un coup critique !
Défense
Résultat du dé : 10. L'attaque est un coup critique, mais le type spectre de Valgrin l'immunise !
Attaquant
Il est l'heure pour Valgrin de répliquer avec Roue de Feu ! L'attaque a 10% de chances de brûler Farfuret.
Défense
Résultat du dé : 30. Farfuret perd 75 PV !
Attaquant
Lionel lance une rapide ball avec 83% de chances de capture !
Défense
Résultat du dé : 13. Farfuret est capturé !
Et un chaton froid pour la moumoutte !


C'est l'heure du combat!
ELECSPRINT ♂
(Volt)

Niveau 100

Statik - Assuré
Statistiques

 281/281 PV  
Attaque : 167
Défense : 171
Att. Spé.: 246
Déf. Spé.: 156
Vitesse : 246

Coupd'Jus • Cage-Eclair • Attaque • Attaque

AIRMURE ♂

Niveau 98

Regard Vif - Malin
Statistiques

 265/265 PV  
Attaque : 192 
Défense : 339
Att. Spé.: 101
Déf. Spé.: 172
Vitesse : 172  

Tranche-Nuit • Allègement • Lame d'Air • Strido-Son

Attaquant
Volt commence ce match avec Cage-Eclair ! L'attaque a 90% de chances de fonctionner.
Défense
Résultat du dé : 73. Airmure est paralysé !

Attaquant
Airmure essaie d'attaquer. Il a 25% de chances de ne pas réussir. Résultat du dé : 63. Il utilise Lame d'Air ! L'attaque a 95% de précision. Résultat du dé : 77.
Défense
Volt perd 28 PV !

Attaquant
Volt utilise Etincelle !
Défense
Airmure perd 102 PV ! C'est rude !

Attaquant
Airmure essaie d'attaquer. Il a 25% de chances de ne pas réussir. Résultat du dé : 56. Il utilise Lame d'Air ! L'attaque a 95% de précision. Résultat du dé : 67.
Défense
Volt perd 28 PV !

Attaquant
Volt utilise Etincelle !
Défense
Airmure perd 102 PV ! Il commence à faiblir !

Attaquant
Airmure essaie d'attaquer. Il a 25% de chances de ne pas réussir. Résultat du dé : 40. Il utilise Strido-Son !
Défense
Volt perd deux crans d'attaque spéciale !
On dirait que tu maîtrises la situation, profite-en !
Xerneas
Staff
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Mai - 23:15
Revenir en haut Aller en bas

Patrouille

pas trouillarde 2
Avec Si-jétéunartiste

Une quoi ? Une catte personne… ? Quat’ personnes… ? Quatre personnes ? Qu’est-ce qu’il veut dire… ? Que je suis à quatre dans ma tête ou est-ce que c’est une nouvelle expression des jeunes ?

« Euh, non, je suis tout seul… ? »


Etant à ce point monumentalement nul en anglais, Lui fut un instant confus par l’expression employée par Sirius. Puis, il vit son regard aller vers le félin des glaces et finit par comprendre.

« Ah ! Cat ! Un chat ! Oui, oui, j’aime beaucoup les chats ! »


Les chiens aussi, en réalité, mais les félins et leur côté princier ont toujours trouvé plus de grâce aux yeux du coordinateur… Ce qui n’est pas vraiment une surprise. Il apprécie également leur côté plus indépendant que les toutous. Le coordinateur ne s’éternisa pas sur le sujet non plus comme, mine de rien, ils avaient une mission à gérer et plus vite ils en auraient terminé, plus vite ils rentreraient. Smaug revint bientôt de son exploration dont il avait profité pour déblayer autour de la « base » que le dresseur avait peut-être apercu. Apparemment, on pouvait y parvenir sans trop de mal et l’investir afin de voir si cette maisonnette embusquée dans la neige servait encore à des Monarchistes ou a des communautés nostalgiques du Régime.  

Hm, quoiqu’il en soit, ils devaient avoir la foi de venir ici pour leurs réunions… Enfin, dans le cas de la Résistance (si c’est une ancienne base résistante réhabilitée), j’imagine que c’était aux grands maux les grands remèdes, de toute manière.

« Ça m’étonnerait tout de même qu’on trouve des gens là-haut, ou alors ils ont gelé ou ils se sont carapatés en voyant Smaug. Enfin, allons-y, on y trouvera surement des choses utiles. »


Sous couvert de son habituel ton léger et de ses observations pas forcément utiles, Lionel prenait tout de même la chose au sérieux. Il ne fallait pas se passer de vérifier tout ce qu’ils pouvaient tant qu’ils étaient là. Le quarantenaire se dit en montant vers leur destination qu’il état bien satisfait d’être habitué depuis longtemps à faire de l’exercice car cella rendait cette expédition moins fatigante. Enfin, la moumoute serait rincé en rentrant chez lui quand même, mais c’était toujours plaisant de sentir son corps bien tenir le coup à un âge où on a tendance à se dire « ouin je suis presque au milieu de ma vie, la vieillesse arrive très prochainement ». L’air se faisait tout de même plus rare qu’en bas du plateau et la montée fut un peu plus essoufflante que prévue jusqu’à ce qu’ils se retrouvent devant la porte. Sirius eut l’air de dire aux autres de se mettre en position pour une entrée en force et son collègue le co-maitre sentit un certain malaise en voyant sortir des arme à feu de leurs holsters.

« Est-ce que c’est vraiment nécéssai— »


Commença-t-il avant de s’interrompre au milieu de sa question qui n’allait probablement pas apporter grand-chose de bon. Malheureusement, s’il y a des personnes prêtes à se défendre dans cette maisonnette au toit de taule, il risquait effectivement d’y avoir des blessés, voire pire. Aussi pénible que cela était pour lui, le bleu secoua négativement la tête.

« N-non, rien. C’est bon. »

Se reprit-il en s'éclariciçant la gorge de manière à dissimuler son anxiété, puis il alla chercher d’une main presque tremblante sa propre arme à feu. En s’efforçant de ne pas trembler en tenant l’objet de mort, le coordinateur tenta de se concentrer sur leur objectif. Son regard passa sur ses subordonnés et sur le spécialiste des type vol, puis… Il se dit après les avoir observé qu’aucun d’entre eux n’avait l’air de franchement s’enjailler d’être armés.

Evidemment… Sirius non plus ne doit pas non plus être franchement heureux de devoir prendre son arme dans un tel contexte. Mais… il le faut, n’est-ce pas… ?

En soupirant pour calmer les tremblements prêts à le gagner, le coordinateur se mit en position comme on lui avait appris durant sa formation. Sur son épaule, le Farfuret qui ne l’avait pas quitté avait compris qu’il fallait se tenir à carreaux. Quant à ses autres alliés, Gandiva était perchée plus haut, en sentinelle et Damoclès était, comme d’habitude, sur les pas de son dresseur dans une attitude protectrice. La suite passa très vite, Smaug détruit la porte de l’abri et Sirius rentra le premier, l’arme en avant suivi de ses collègues. Cependant, une fois à l’intérieur, il fallut bien constater que personne ne leur avait préparé de fête de bienvenue. La seule célébration de leur arrivée à laquelle ils eurent le droit fut le ululement sinistre du vent filtrant à travers des planches mal agencées de la cabane.

« Oh. »

En un sens, tant mieux !

Même si, du coup, de potentiels malandrins leur avaient peut-être échappé et avec eux des informations peut être précieuses. En un sens, si ça avait été le cas, ils les auraient sans doute vu de loin. Le coeur encore battant sous le coup de la pussé d'adrénaline et d'apréhension, Lionel fit signe à quelques subordonnés d’aller faire le tour des lieux au cas où puis rangea son arme pour aider à mener une petite investigation de la cabane. Le dresseur était déjà en train de fouiller les papiers sur la table et donc le bleu se rapprocha pour regarder par-dessus son épaule.

« Hm… des membres du Régime ? C’était une base de Résistants… ? »

S’interrogea-t-il à voix haute, puis il se rendit vers le fond de la cabane accompagné du Farfuret en train de scruter, l’air alerte, le sol. En observant les murs de l’abri de fortune, le coordinateur eut un bref rire en surprenant une affiche des membres de la Ligue d’Enola (en l’occurrence Sirius, Mephisto et lui) sur laquelle les occupants s’étaient amusés à jeter des fléchettes.

« Ohoho, en tout cas, je ne crois pas qu’ils nous tenaient dans leur cœur… Ils nous ont pas raté… Surtout moi, étrange, c’est pourtant mon meilleur profil. Dommage, je l’aimais bien, cette photo, tu te souviens quand on l’a faite ? C’était… »

Il s’interrompit en se rappelant le côté assez awkward du shooting qui avait conduit à sortir cette photo dans des magazines… en gros, le temps était un peu pénible, il y avait des bourrasques, les nuages ne gardaient pas un bon éclairage et donc prendre une photo correcte avait été un calvaire, surtout qu’il y avait eu une averse et qu’il avait fallu se sécher pour reprendre la photo. Enfin. Ce qui l’interpellait, c’est que la photo était récente.

« C’était il n’y a pas très longtemps… »

En tergiversant sur le fait que cette « base » n’était peut-être pas à l’abandon depuis si longtemps, Lionel fut attiré par un bruit de grattement sur le sol de bois et de terre. Son ami Farfuret était en train de gratter une planche et miaula pour attirer leur attention.

« Oh ? Qu’est-ce que c’est ? »

Le coordinateur se baissa vers le sol en posant un genou à terre et épousseta la terre et la neige recouvrant les planches posées en désordre puis découvrit que ces dernières se soulevaient, dissimulant une petite cachette creusée dans la terre.

« Hm, Sirius, j’ai… enfin, on a trouvé quelque chose… »


Une boite en métal usé fermée hermétiquement était cachée sous le sol de fortune et à vue de nez… elle ne devait pas contenir des paquets de Carambar. Il fit signe à son collègue d’approcher pour qu’il voie l’objet en question, pour mieux se décider quoi en faire.

Modération : Merciii :la: On attend que Sam termine avec le piaf :wut:

Lac gelé - Fin Janvier 2024




"Au nom de la Milice, je vais transformer les méchants en gentils avec le pouvoir du #663399 ! "
DCs: Cobaltium, Tobito, Alexander, Angarde, Mell et Ludwig.

RPs: Aloïs, Arthur, Yumi.
Bonus : Sailor Zingaro par Reshi (merciii =w=).
Lionel Roque-Lartigue
Elite
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 11 Mai - 3:32
Revenir en haut Aller en bas

&&&



Patrouille
feat Zinzin de l'espace
"pa(s)trouill-arde II"

Base de Résistants, ou de Monarchistes... Mais on leur avait bien signalé que c'était le deuxième cas, non ? Sinon, ils ne seraient pas ici. Sans parler du fait que j'avais moi-même fait partie de la Résistance, c'est un groupe qui est censé avoir été dissous, de toute façon, alors ils ne sont pas censés représenter une menace. Et on ne les aurait pas envoyé dans une mission non dangereuse, n'est-ce pas ?.. Ou alors ils avaient des doutes quand à cette base et préféraient laisser les plus gradés s'en charger. Si c'est un ancien quartier Résistant, ce sera plus simple dans tous les cas de le détruire pour qu'il ne serve plus à quiconque, puisque dans ce cas, cela veut dire qu'elle n'est plus censée être occupée. L'affiche de la Compétition que découvre Lionel laisse cependant place à l'hypothèse que cet endroit pourrait être effectivement être habité par des Monarchistes. Ou des Anarchistes. Mais les Anarchistes, en théorie, n'ont aucune raison de vouloir des informations sur les prisonniers Régimeux. Ils représentent après tout un mouvement qui avait dépossédé les Enolians d'une grande part de liberté, alors je pense que nos 'amis' sont plutôt du genre à soutenir les élus de Regigigas. Je grimace toutefois en me rappelant du poster que mon collègue désigne ainsi que des conditions dans lesquelles nous avions dû prendre la pose de manière ridicule. Alors... Je ne vais pas mentir, je ne déteste pas me retrouver sur des posters. Ce fut après tout un de mes plus grands rêves de gamin. Mais je ne dis pas que c'est toujours la grande classe, ce genre de séance photos. La plupart du temps, on doit supporter des photographes pénibles et se mettre dans des positions pas toujours confortables. La remarque du Maître coordinateur a toutefois le mérite d'attirer mon attention.

« En effet... »

Comme il l'a souligné, si moi je ne m'en rappelais pas forcément, il est vrai que, maintenant qu'il le dit, cette affiche n'est pas très ancienne. Et les documents sur lesquels je suis tombé ne sentent pas la vieillerie non plus. Quelqu'un est entré dans cette baraque récemment. Par curiosité, je me mets à fouiller un peu partout, retournant même l'affiche en question en espérant presque découvrir une cachette secrète. Mais rien de tout ça. Une fois de plus, c'est mon aîné qui m'interpelle tandis que j'entends des grattements venant du plancher. Je me retourne pour apercevoir le Coordinateur me désigner une drôle de boîte en métal bien fermée. Perplexe, je m'approche lentement et m'accroupis pour me mettre à sa hauteur.

« Ça, je suis sûr que c'est précieux. »

… Ou que c'est dangereux. Au choix. Faut se méfier dans tous les cas des petites boîtes de ce style.

« … C'est peut-être une bombe. Ou un truc du même genre. »

Je considère l'objet avec nervosité tandis que la possibilité que ce soit un détonateur me traverse l'esprit. Tout à coup, je suis moins sûr de vouloir ouvrir directement l'objet, même si son contenu m'intrigue beaucoup.

« On sait jamais si... Si c'est un truc dangereux. Je... Je propose qu'on s'en éloigne qu'on l'ouvre de loin en tirant sur le verrou avec une balle. Tu sais euh... Comme dans City Hunter. »

Bon, mes références sont pas au top mais quand on passe son enfance bercé dans les combats Pokémon à la télévision et les animes... Y'a des trucs qui restent. Et je vais pas mentir en disant que j'ai jamais essayé de reproduire les gestes que j'ai pu voir venant de certains personnages de manga alors que c'est sûrement l'une des pires idées du monde. Par ailleurs, je ne sais même pas s'il va capter à quoi je fais allusion mais je m'affaisse à lui faire un petit dessin sur une feuille volante au cas où pour illustrer mes propos, comme ça doit pas forcément être très clair à imaginer.

Envoi de Volt, l'Elecsprint (Manectric), Assuré (Bold), Statik
=> Envoi d'une Rapide Ball x3

Merci pour la modo o/


Samaël Enodril
Elite
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Mai - 19:31
Revenir en haut Aller en bas
C'est l'heure du combat!
ELECSPRINT ♂
(Volt)

Niveau 100

Statik - Assuré
Statistiques

 225/281 PV  
Attaque : 167
Défense : 171
Att. Spé.: 246
Déf. Spé.: 156
Vitesse : 246

Etincelle • Cage-Éclair • Attaque • Attaque

AIRMURE ♂ (paralysé)

Niveau 98

Regard Vif - Malin
Statistiques

 61/265 PV  
Attaque : 192 
Défense : 339
Att. Spé.: 101
Déf. Spé.: 172
Vitesse : 172  

Tranche-Nuit • Allègement • Lame d'Air • Strido-Son

Attaquant
Samaël utilise une rapide ball avec 59% de chances de réussite !
Défense
Résultat du dé : 44. Airmure est capturé !
Et un poulet en acier, un !
Xerneas
Staff
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Mai - 20:13
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Voir le profil
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: