Quoi de neuf sur l'île d'Enola ?

Période en cours
Eté 2024

~25° - 37°C / Fortes chaleurs dans les terres, venteux sur les côtes, orages occasionnels.

Intrigues et Events
Intrigue n°2 : « Passions »
Des conflits s'engagent entre les Monarchistes et les Anarchistes.
Event n°2 : Le festival de Cayagane
Le festival de Cayagane est victime d'un incendie criminel.
Mini event n°1 : Panique à Vanawi !
Un blocus Anarchiste est en cours à Vanawi, sous surveillance des forces de l'ordre.

Missions et Défis
Un guide dans les ruines (mission)
Faites découvrir les ruines du Titak !
La comète (défi)
Découvrez un mystérieux astéroïde.

Demandes de RPs et liens
- Cendrée cherche un.e partenaire pour un RP ou un défi.
- Pseudo cherche ...
- Pseudo cherche ...
+ pour afficher vos demandes, contactez staff !




Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Petit Ours Brun et les Lapins 2 [DC]
Aller à la page : Précédent  1, 2
Le membre 'Cobaltium' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Objets' :
Petit Ours Brun et les Lapins 2 [DC] - Page 2 Bag_Oran_Berry_Sprite
Regigigas
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur http://enola.forumactif.com
Jeu 15 Aoû - 20:35
Revenir en haut Aller en bas


&&&



Petit Ours Brun
et les lapins 2
"Duburu Kaputuru"

« Hé, Scatha !.. »

Je ne sais pas ce que je comptais faire avec elle. Je l'ignorais puisque l'idée de m'en aller après ça me fendait le cœur. Alors quelque part, même si je proteste, je lui suis un peu reconnaissant aussi quand elle s'en va plus loin en emportant avec elle Axel pour que nous puissions discuter tous les deux du froid entre nous (du moins c'est comme ça que je le perçois car je sais qu'elle ne ferait jamais de mal à l'enfant et qu'elle ne semble pas vouloir l'emporter à des kilomètres non plus). Mais je n'ai pas envie d'être celui qui fait le premier pas. Je le fais bien assez souvent quand je suis en tort et je ne crois pas, cette fois-ci, avoir celui qui a été le plus sec. Ou du moins, ce n'était pas mon attention, si jamais il l'a perçu comme ça. Je voudrais juste comprendre son comportement de tout à l'heure. S'il a bien essayé de s'expliquer tout à l'heure, j'ai senti qu'il ne voulait pas continuer. J'aime pas quand il fait ça. Qu'il aille droit au but. Je déteste sentir cette tension entre nous, quand bien même je sais qu'elles ne durent jamais longtemps. Mais c'est chiant, sur le moment. Les mains dans les poches, maintenant que ma Ptéra n'est plus là, je n'ose toutefois pas le regarder en face de nouveau. Mes yeux fuient, cherchant un point invisible au sol, une distraction, n'importe quoi. J'attends qu'il fasse le pas. Qu'il parle. Et il se remet à parler.

Je manque déjà de soupirer mais me retiens de peur que cela le coupe dans son élan. Il a besoin de s'exprimer et il est sur la bonne voie pour le faire. J'aurais cru qu'il saurait depuis le temps que je me moquerais jamais de lui, ou du moins jamais méchamment. Mais il sait, en général, quand je le vanne gentiment par affection. Tout à l'heure je pensais le défier de m'accompagner sur le dos de Scatha pour qu'on puisse profiter de nouveau d'un vol ensemble, même court. Alors j'ai saisi l'occasion que j'avais quand il a vexé mon ego. Mais je m'en fichais, au fond, je savais qu'il n'était pas sérieux non plus même si... Même si ça me fait du bien de l'entendre m'encourager, parfois. Et je suis peut-être trop demandeur à ce sujet. Je sais qu'il m'aime. Je sais qu'il m'estime. C'est juste... agréable quelques fois d'entendre des paroles flatteuses et qui font chaud au cœur. J'ai l'impression qu'il m'en disait davantage, il y a quelques années. Nous n'avons pas forcément besoin de ça pour savoir nos sentiments mais ça ne coûte rien. Même dans l'intimité, s'il le veut, et sans forcément qu'il ait à mentir. Ou alors... Ou alors peut-être qu'il est sérieux quand il insinue qu'il me trouve piètre voltigeur. Je me trouve bon, mais c'est purement subjectif, après tout. Je sais que ça ne l'intéresse pas, au fond. Mais j'aurais bien voulu... Juste voulu...

Des excuses, oui, aussi. Même si je ne m'attendais pas à ce qu'elles surviennent si vite, je l'admets. Mais cela a au moins le mérite de me détendre un petit peu. Et je sens comme cette situation lui pèse aussi. C'est pour ça que je finis par lâcher un bref soupir discret avant de faire quelques pas en sa direction, relevant des yeux fatigués vers lui.

« … C'est rien. »

En vérité, ce n'est pas tant 'rien', mais je sais qu'il comprendra sûrement. Je ne vais pas faire comme si vraiment rien ne s'était passé parce qu'il s'agit en vérité d'un problème plus profond et récurrent, mais je ne vais pas lui en vouloir pendant des heures non plus. On a dépassé ce stade, je crois. La poitrine lourde, je n'ai pas de mal à lui dire ce que je pense car c'est important mais ça ne me fait pas plaisir de voir que nous avons encore quelques problèmes de communications qui subsistent malgré les années. Malgré dix belles années, même.

« Mais tu peux me dire les choses directement. Je comprends pas, sinon. Même quand on est tous les deux, tu ne peux pas t'empêcher d'être sec et cassant parfois... Peut-être sans le vouloir. »

Ma tête se baisse distraitement vers le Saquedeneu qui a fait une sorte de petit château à force d'empiler les pierres alentours. Elle semble très fière de son projet, jusqu'à ce qu'un insecte se pose sur la dernière pierre au-dessus du tas et fasse tout tomber, provoquant la colère du Pokémon.

« Tu ne peux pas espérer que je comprenne tout seul quand je préfère que tu sois honnête avec ce que tu veux plutôt que de te cacher. »

Je sais que c'est pour lui un moyen de communiquer, aussi. Mais des fois, ça ne passe pas. Il faut qu'il le sache, autant pour lui que pour moi. Pour nous.


Samaël Enodril
Elite
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Aoû - 23:03
Revenir en haut Aller en bas

Petit ours brun et les lapins 2

"Cébien la rando"
Dans ce genre de cas, l'incertitude est toujours la pire des choses. Natsume déteste ne pas être sûr de quelque chose, d'être dans une situation instable qui met à mal ses assises et le force à improviser. L'angoisse suscitée est telle que pendant longtemps, sa réaction ordinaire était de reculer brusquement jusqu'à retrouver quelque chose d'à peu près fixe, avant d'éventuellement se rendre compte que ce n'était pas une solution acceptable. Cela fait quelques années déjà que l'éleveur ne procède plus ainsi avec son partenaire, mais la peur est toujours là, logée dans un coin de sa poitrine, nourrie par ses insécurités. Leurs soucis de communications ne sont pas une chose dramatique, en soi, mais ils sont toujours très pénibles, car ils rentrent dans cette catégorie de problèmes confus.

Il n'est pas assez idiot pour se méprendre sur le sens du « rien » que lui offre son partenaire, vu le goût amer que cette parole laisse aux yeux du Miyano. Natsume déteste entendre ça, même si il comprend ce que cela veut dire, sentant le malaise dans son ventre se raffermir. Même si il est plus proche, l'hôte ne peut pas dire qu'il désire cette proximité sur le moment : il craint que le milicien ne se force pour le mettre à l'aise, ce qui ne lui plairait pas non plus. En remarquant la fatigue dans son regard, l'hôte sent une lame de culpabilité passer par sa poitrine, nouant à nouveau sa gorge.
Ses épaules se haussent contre son cou en entendant les propos, somme toute très justes, de l'Enodril. Tout ça, Natsume le sait bien. Il l'a déjà entendu, et il se sent quelque peu ridicule d'être encore incapable de faire quelque chose d'aussi simple, surtout au vu des résultats. La plupart du temps, le Miyano ne saisit pas toujours ce qui lui fait se tendre de cette façon, le met sur la défensive et parler de cette manière. Ou du moins, il ne le remarque qu'à la fin, comme un réflexe quasi instinctif, engrainé dans son cerveau. Ce n'est pas comme si il risquait quoi que ce soit avec Samaël, toutefois, et qu'il n'avait pas confiance en son copain, mais de temps à autre... De temps à autre, Natsume voit les mauvais réflexes remonter. Le mépris que le Miyano ressent pour son soi adolescent n'est en soi qu'une manière de rejeter cette partie de sa personnalité qu'il sait toujours là. Parce que, en soi, c'est plus facile de prétendre qu'il n'agit plus ainsi ; les faits sont qu'il est tout autant capable de se comporter comme un sac.
Pour cette raison, il n'a pas grand chose à dire, se contentant de se faire relativement petit, bien conscient que ramener sa fraise maintenant n'était pas un plan convenable. Communiquer n'est pas son point fort, mais il est vrai que mentir et dissimuler les choses était... Eh bien, une décision catastrophique et franchement pas saine, oui. L'admettre lui fait plus mal aux dents qu'il n'aimerait.

« … Je voulais que tu... Enfin, je... Je voulais que tu me remarques. »

Un mélange de gêne et de honte lui fait détourner le regard.
Mais de quoi j'ai l'air, bordel, on dirait un ado pénible...
Au fond, le souci était bien là ; si il était sincère quant à ce qu'il cherchait en venant emmerder Samaël jusqu'à ce qu'il réagisse, ils n'en seraient certainement pas là, et les sentiments de personne n'auraient été blessés. Seulement, il n'était pas possible de revenir en arrière. Tout ce qu'il pouvait intenter était d'expliquer, au mieux, quand bien même il avait toujours l'impression que ce n'était pas assez. Dans sa tête, les images repassent depuis plusieurs fois maintenant : assez pour qu'il se rende compte de ce qui avait pu aggraver la situation.

« Je pense pas que t'es nul en voltige, je voulais juste... »

Mécaniquement, il hausse les épaules. Il ne sait pas trop. Jouer, il suppose, mais le fait qu'il se soit lui-même brusqué par la suite le rend perplexe. Dans tous les cas, c'était stupide. Et probablement que si il avait eu le cran de faire « hé, j'ai envie que tu fasses attention à moi », on en serait certainement pas là.


5

J
U
I
N

2
0
2
4

12H
Capture 49 ft. Popa et Samaël


Merci pour le chibi, Reshi !

Natsume Miyano
Eleveur
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 16 Aoû - 2:48
Revenir en haut Aller en bas


&&&



Petit Ours Brun
et les lapins 2
"Duburu Kaputuru"

« Je sais. »

En fait, je ne le savais pas sur le moment. Je ne comprenais vraiment pas ce qu'il voulait dire et ce qu'il recherchait, mais le connaissant et en me rappelant sa façon de faire, je ne suis guère surpris désormais en remarquant que, effectivement, Natsume était bien en train de quémander de l'attention. Mais comment aurais-je pu le savoir ? Je peux concevoir qu'il ne voulait pas critiquer mes compétences en vol, mais j'aurais souhaité qu'il vienne me chercher directement au lieu de tourner autour du pot. Et dire qu'il déteste quand moi je fais ça !

« Mais tu ne pourras pas toujours te reposer sur le fait que je comprenne certaines insinuations. »

J'en suis las, à vrai dire. Au fil des années, je suis devenu de plus en plus capricieux et exigeant. 'Je veux que tu fasses attention à moi parce que je t'aime' aurait été plus efficace, comme déclaration.

« Ça fait plaisir, aussi, parfois, de... de ne pas avoir à déchiffrer et... »

Mon regard dévie sur le côté, tandis que ma main vient masser ma nuque dans un geste nerveux.

« … d'entendre des paroles agréables. »

Je me sens rougir malgré moi. J'avais du mal à faire sortir tout ça de peur qu'il me trouve ridicule, ou trop niais, ou trop importun. Mais j'en ai marre de tout garder pour moi sans avoir le cran de lui avouer alors que je sais, au fond, que jamais il ne se moquerait de mes sentiments. C'est pas simple tout le temps.

« Moi aussi, j'aimerais bien que tu me remarques. »

Et ça, je sais qu'il n'avait pas besoin que je le dise pour le savoir. Il le sait. Même un aveugle pourrait sentir mon besoin irrépressible de me faire remarquer, et choyer. Je donne beaucoup d'affection à Natsume en espérant, chaque fois, que cela me sera rendu.


Samaël Enodril
Elite
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 16 Aoû - 3:18
Revenir en haut Aller en bas

Petit ours brun et les lapins 2

"Cébien la rando"
Le fait est qu'il est au courant de tout ça, mais qu'il est aussi bien au fait qu'il a tendance à regarder ailleurs lorsque vient le moment de mettre en place ce qu'il devrait faire. C'est franchement lâche, il n'ira pas le nier, alors il n'empêche pas son compagnon de parler, quand bien même le Miyano se sent stupide et gêné de se prendre un savon de cette façon. Avoir besoin d'entendre des choses qu'il sait depuis des années mais qu'il n'applique pas lui fait se demander si il a vraiment progressé durant cette dernière décennie. Il ravale toutefois la pensée, conscient que ce ne serait pas trop productif.

Il ne réalise pas toujours que devoir déchiffrer son comportement est pénible pour les autres. Et à vrai dire, sans tomber dans un dramatisme excessif, il a tellement l'habitude de devoir le faire lui-même qu'il en est advenu à se dire que les autres pouvaient le faire aussi ; une vision somme toute assez capricieuse qui lui servait plus d'excuse qu'autre chose, en soi. Il n'avait pas pensé au fait qu'effectivement, cela devait devenir usant pour l'aîné de ne pas entendre grand chose de positif ; il faut dire que quand on est habitué à ça, on n'y réfléchit pas trop. Silencieux, il hoche de la tête, le regard tout de même ailleurs.

« … D'accord. »

Rien de tout ce que Samaël lui dit n'est neuf : il n'est pas sans méconnaître les désirs d'attention de son partenaire, mais Natsume pensait, somme toute assez naïvement, qu'il n'était pas foncièrement dérangé par sa manière de « communiquer ». Il faut dire qu'à force, c'était un peu devenu une habitude, surtout quand ils n'étaient pas tout seuls, mais... Mais oui, il fallait peut-être qu'il se calme un peu là-dessus, de temps à autre. Par ailleurs...

« … Tu veux toujours aller faire un tour en piaf ? Que j'vois si... »

Le regard fixé sur un point vers la droite, il avait repris la parole avec hésitation, les yeux fuyants. « Si tu mérites ton titre/si t'es pas si nul », aurait-il sûrement dit en temps normal, avant de se raviser, réalisant qu'il allait justement faire ce qui avait posé souci il y a quelques secondes. Sa bouche se ferme durant quelques secondes, pendant lesquelles il cherche ses mots, aussi complexes qu'ils soient à sortir. Ses joues s'obscurcissent d'un voile de rouge tandis qu'il sent la nervosité remonter violemment, manquant presque de le faire balbutier si il n'usait pas du ton le plus morne possible pour le dissimuler. Son regard reste rivé le plus loin possible.

« … Parce que je veux passer du temps avec toi et que je suis désolé de m'être comporté comme un sac. »

Ah, ça, c'était plus compliqué, d'être honnête. Parce que quand on est honnête, on ne peut pas faire comme si en permanence et s'avouer que, en soi, craindre d'avoir l'air ridicule et d'être moqué pour ça par son compagnon d'une décennie, c'était incroyablement absurde.


5

J
U
I
N

2
0
2
4

12H
Capture 49 ft. Popa et Samaël


Merci pour le chibi, Reshi !

Natsume Miyano
Eleveur
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 16 Aoû - 19:58
Revenir en haut Aller en bas


&&&



Petit Ours Brun
et les lapins 2
"Duburu Kaputuru"

J'ai l'impression que je lui pardonnais plus facilement, autrefois. Pas que ses excuses ne me conviennent pas, au contraire, mais il me faudra un peu de temps. Cela ira mieux à la fin de la journée. Mais je suis satisfait qu'il veuille faire des efforts. De toute façon, ce n'est pas son genre de faire le têtu éternellement, surtout quand il voit que ça me dérange ou me blesse. Mon regard se fait alors moins dur quand je l'observe tandis que je commence à me dérider progressivement.

« Ce n'est pas 'un piaf'. »

Je pousse un sifflement sonore qui indique à Scatha qu'elle peut revenir, ce qu'elle ne tarde pas à faire en compagnie du petit. À son approche, je lui glisse une gratouille au niveau de la tête avant de monter sur son dos après avoir installé Axel sur la selle. Plaçant mes jambes de part et d'autre du corps de ma Ptéra, je me positionne confortablement et, enfin, je tends une main à Natsume pour qu'il monte à son tour.

« On va voir, si je suis si mauvais que ça. »

Je m'autorise, pour le rassurer, une légère esquisse joueuse, même si j'ai déjà fait mieux. Sans doute que mon humeur passera en même temps que je sentirai le vent et les nuages glisser sur ma peau. Hé, qui sait... Peut-être que j'aurai envie de me venger un petit peu avec un décollage rapide...


Samaël Enodril
Elite
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 17 Aoû - 2:45
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Voir le profil
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: