Quoi de neuf sur l'île d'Enola ?

Période en cours
Printemps 2024

~20° - 25°C / Temps ensoleillé, venteux par moments

Intrigues et Events
Intrigue n°2 : « Passions »
Des conflits s'engagent entre les Monarchistes et les Anarchistes.
Event n°2 : Le festival de Cayagane
Le festival de Cayagane est victime d'un incendie criminel.
Mini event n°1 : Panique à Vanawi !
Un blocus Anarchiste est en cours à Vanawi, sous surveillance des forces de l'ordre.

Missions et Défis
Un guide dans les ruines (mission)
Faites découvrir les ruines du Titak !
La comète (défi)
Découvrez un mystérieux astéroïde.

Sujets récents
RP-1
RP-2
RP-3
+ demandez l'ajout de vos RPs au staff !
Loup y es-tu ? [C] | ft. Brandon  Zzz5


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Loup y es-tu ? [C] | ft. Brandon
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Loup y es-tu ? [C] | ft. Brandon  Eokn
Je sursaute brusquement lorsque mon réveil sonne et qu'un Rocabot me bondit sur le ventre, réclamant sont petit déjeuner avant même que j'ai le temps d'ouvrir les yeux. Comment je le sais alors ? La bave chaude qui me coule sur le visage et roule le long de ma joue doit très certainement y être pour quelque chose. Je m'essuie vivement avec un coin de la couette et me redresse, repoussant le chiot qui revient sans cesse à la charge, gémissant pour goûter à une tranche de pancake.

« Ca va, ça va, j'arrive ! Laisse moi le temps de me lever, ventre sur pattes... Quand tu ne manges pas, tu dors et quand tu ne dors pas, tu manges. Qu'est ce que je vais faire de toi ? »

Je suis du regard la boule de poils qui m'ignore profondément et traverse à toute vitesse la chambre en direction de la cuisine, un sourire amusé figé sur le visage et un sentiment niais de bonheur. Après quelques minutes de calme supplémentaires grappillées, je me décide enfin à sortir du lit et à me traîner sous la douche avant d'être en retard pour le départ. Je me lave rapidement, enfile des affaires chaudes et prépare les tant attendues crêpes du petit déjeuner. Je nourris mon petit groupe, termine de préparer mes affaires, manque d'oublier ma paire de jumelles et mon carnet de notes dans la précipitation et enfin je prends la route, à l'heure. Génial, j'ai même prévu d'arriver avec une petite quinzaine d'avance, impatient de commencer. C'était sans compter sur le fameux Rocabot, celui-là même qui m'a recouvert de bave à peine une heure plus tôt et qui vient de vomir sur le siège passager. Il n'a pas supporté le trajet en voiture. Forcé de m'arrêter, je soupire et rappelle le chiot dans sa pokéball avant de faire de mon mieux pour sauver le siège avant. Peine perdue. J'abandonne après avoir frotté un demi-litre d'eau sur la tâche et je reprends la route, toutes fenêtres ouvertes, cheveux au vent. Air respirable. Note à moi-même : plus jamais de crêpes avant de rouler.

Les quinze minutes d'avance n'était pas de trop et j'arrive sur le fil au point de rendez vous, le centre pokémon de Baguin. Avec l'accord de mon supérieur, j'ai obtenu deux jours sur place pour tenter d'observer un Lougaroc à l'état sauvage afin d'en apprendre plus sur leur comportement solitaire et leurs habitudes. Et comme je ne connais pas les montagnes, on m'a désigné un guide, un collègue plus exactement, du centre de la ville.

« Bonjour monsieur, je peux vous aider ?
- Bonjour, j'ai rendez-vous avec... Brandon, Brandon Blanchett, je suis Noah Evans, du centre de Vanawi.
- Bien sûr, c'est à quel sujet ?
- L'observation des Lougaroc, dans les montagnes.
- Entendu. Ne bougez pas, il arrive dans un instant.
- Merci, bonne journée. »

Un peu nerveux et impatient, je détaille le centre en flânant dans l'entrée, étudiant avec curiosité les photos de pokémons, de dresseurs ou les tableaux accrochés aux murs. Le cliché d'un Arcanin attire mon regard mais je ne m'y attarde pas, repoussant mes souvenirs et me concentrant sur la journée qui m'attend dans les montagnes du nord.
Noah R. Evans
Compétiteur
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 28 Nov - 22:07
Revenir en haut Aller en bas
I'm going on an adventure !Noah & Brenda
Loup y es-tu ? [C] | ft. Brandon  Tumblr_mji7sp5Gav1rc08hbo2_500

••• Dans la vie d’un scientifique, il y avait certains coches qu’on ne pouvait pas manquer. Certains vous diront que je dramatise un peu les choses mais que nenni ! Le monde scientifique est semblable au monde artistique. Tout le monde se connait et se fréquente. D’un côté, ça avait ses avantages, une fois ses preuves faites le monde était à vous pieds. De l’autre, ça voulait aussi dire que l’erreur pouvait être fatale et qu’une mauvaise réputation pouvait totalement jeter aux oubliettes une carrière. C’était comme un gros casier judiciaire, ça vous poursuivait à vie. Si la licence vous mettait un pied dans le milieu et donnait déjà à nos ainés une vague idée de notre niveau et de nos qualifications, l’internat… Pouaf ! C’était justement LE moment à ne pas rater. Et, j’étais justement à CE moment qu’il ne fallait pas rater.

Durant ces derniers mois, j’ai enchaîné divers stages dans plusieurs centres et cabinets. Baguin était une ville riche et j’y avais plus particulièrement travaillé mais j’avais eu la chance de me déplacer dans diverses villes et notamment de rester une journée ou deux sur place pour voir comment les autres centres fonctionnaient. Mais aujourd’hui, la date fatigue de ma demande de contrat approchait. J’avais été mis à l’épreuve tout ce temps et croyez-moi j’ai déjà sentie la fin de ma carrière une ou deux fois depuis le commencement de toute cette aventure (coucou Toto). Mais ce serait bientôt bouclé. Encore quelques jours ? Semaines ? Je ne sais pas encore. Mais on approchait du dénouement et… Je me suis mis à faire du zèle. Beaucoup de zèle. Bon, ok, d’accord, c’est très stupide et heureusement que Mercy ne sait pas que je dors 4h à tout pété dans la nuit mais je voulais assurer une réponse positive à ma demande de contrat d’interne. J’ignorais si elle dirait oui. J’espère en tout cas. Fin, disons que j’ai beaucoup de respect pour cette femme et ce n’est pas que j’admire son parcours comme une groupie de quatorze ans mais j’admire son parcours comme une groupie de quatorze ans et… Je fais encore du zèle.

Dans le cadre de ce zèle, donc, je me suis mis à exécuter diverses tâches, notamment extérieures, au centre. J’espérais que ma diversité et ma capacité à jongler entre tâche sur le terrain et gestion classique de centre jouerait en ma faveur et que mes tuteurs actuels appuieraient ma candidature. J’avais donc accepté rapidement des demandes de sorties malgré ma maigre expérience et celle de ce monsieur de Vanawi n’avait pas fait exception. Au programme donc, exploration de la montagne. Normalement, nous devions avoir rendez-vous ce jour-

- « Blanchett ! »

Gné ?

- « BLANCHETT ! »
- « Hé ? Qui que quoi ? »
- « Bon dieu, tu dors la nuit ? Ton rendez-vous est là. »
- « Mon rendez… Ah ! Oui ! Très juste ! »

Je m’étais endormi sur la table de la salle de pose. Je crois même avoir bavé. Merde. Heureusement que j’ai eu la bonne idée d’enfiler mes chaussures de rando et ma tenue avant. Je sors Caféine et Primrose de leurs pokéballs et laisse mes Pokémons prendre place, comme à leurs habitudes, l’un virevoltant autour de moi pendant que l’autre gagne le perchoir que représentait mon épaule. Une fois tout ce petit monde en place je choppe mon sac, étouffe un bâillement et me met en route. Je gagne rapidement l’entrée et lance un regard à l’homme de l’accueil qui m’indique d’un juste de la tête un homme à la chevelure blonde.

- « Monsieur… Evans ? » fis-je timidement en l’abordant. « Ah ! C’est bien vous ! Je suis Brandon Blanchett, c’est moi qui suis chargé de vous accompagner dans la montagne, enchanté. »

Caféine pousse un petit cris enjoué en tournant autour du nouveau venu tandis que Primrose se penche un peu vers cet inconnu, l’air de se demander si cet homme représentait un ennemis ou un ami pour nous.

- « Je vous présente mes deux compagnons de route, Caféine et Primrose. »

Je me saisis de l’ordre de la mission (en vrai c’est une bête photocopie de mail mais Lexie trouve ça très classe quand je lui parle de « Missions », je crois qu’elle me prend pour une sorte d’agent secret) avant de le parcourir de nouveau rapidement.

- « Donc… Heu… Alors, vu qu’il s’agit de l’observation d’un pokémon en particulier on va explorer des zones assez spécifiques dans la montagne. Le terrain n’est pas toujours très praticable par contre et ça pourrait nous prendre la journée. Vous avez de quoi manger au cas où ? »

Une fois sa réponse donnée et nos préparatifs fait nous nous mettons en route. J’ai peu l’habitude d’être en face d’interne comme moi. Je ne sais pas si ce genre d’approche est convenable mais je suis vraiment curieux d’en savoir plus.

- « Vous êtes interne de ce que j’ai compris vous aussi ? Comment ça se passe ? Je n’ai jamais eu encore l’occasion de travailler avec le centre de Vanawi. »

© 2981 12289 0


Loup y es-tu ? [C] | ft. Brandon  AzvXyDJ

Brandon te parle la tête dans ses bouquins en #ff6666
Merci à Cobaba pour la fiche de lien, jtm bb, t'es trop une vraie, t'es trop une nana sûr /PAN/

Dc : Emilly Carter, Patrick Olson/Bellamy Crowford
Brandon Blanchett
Scientifique
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 2 Déc - 22:19
Revenir en haut Aller en bas
Loup y es-tu ? [C] | ft. Brandon  Eokn
J'attends patiemment, replongeant dans des souvenirs de jeunesse alors que j'accompagnais mon père à la clinique, m'absorbant dans le ballet qui se déroule sous mes yeux. Les infirmières défilent dans le couloir derrière le hall d'entrée, des dresseurs attendent dans la pièce voisine, une petite fille accompagnée de sa mère se présentent à l'accueil pour une visite de routine. J'esquisse un sourire, tout ici a l'air bien plus calme qu'au centre de Vanawi où il n'y jamais de répit, dans une ville bien plus grande, plus animée, plus violente aussi. Une voix me tire de mes pensées et je me retourne pour croiser le regard d'un jeune homme dont la timidité contraste parfaitement avec la teinte osée de ses cheveux. Je ne peux m'empêcher de sourire, pas pour me moquer mais parce qu'il m'inspire aussitôt un sentiment bienveillant et affectueux. Je pourrais lui donner le bon dieu sans confession s'il me le demandait.

« C'est bien moi, enchanté Brandon, tu peux m'appeler Noah. »

J'essaye de suivre du regard le Coxy qui tourne comme une fusée autour de mon visage avec un air enjoué tandis que le jeune Tarsal semble plus méfiant à mon égard. Je les salue d'un petit signe de la main sans essayer de les approcher ou de les toucher, par respect pour eux et leur dresseur.

« Ils sont adorables. Mes compagnons de route sont encore dans leur pokéball pour ma part, ils sortiront quand nous serons loin de tout ce qu'il est possible de briser et qu'il y aura plus d'espace. Ils ont tendance à être un peu trop... Enthousiastes. »

Je l'écoute résumer la demande et exposer le programme en acquiesçant à sa question. J'ai l'habitude de partir randonner un ou plusieurs jours en montagnes, pas du côté de Baguin malheureusement, d'où l'aide qu'il pourra m'apporter en tant que guide mais également de spécialiste. Il me suit à l'extérieur, nous terminons les préparatifs, chargeons la voiture et nous préparons à partir. Non montons en voiture, j'attends encore avant de sortir les deux monstres, parce que l'un risquerait de baptiser une nouvelle fois les sièges et que l'autre ne supporte pas de monter à l'arrière, elle viendrait alors se mettre à son aise sur les genoux de mon passager.

« C'est ça, je travaille sur les pokémons de type canidé, d'où ma venue à Baguin. Le centre de Vanawi est un peu plus grand que celui de Baguin mais aussi plus fréquenté malheureusement. Les violences de la ville n'épargne pas les pokémons. Le régime a donné une nouvelle dimension aux pokémons, celle d'arme et non de compagnons ou d'amis. Cette idée s'est fait sa place principalement dans les gangs ou les rixes de quartier si bien qu'on a régulièrement des cas de pokémons blessés abandonnés, voir pire... Mais dans l'ensemble, les habitants prennent soins de leurs pokémons et nous faisons plus de visites de contrôle que nous ne traitons d'urgence gravissime, heureusement. »

J'esquisse un sourire en tournant à gauche, m'éloignant de la grande ville de Baguin pour prendre la direction des montagnes et de la falaise pour commencer.

« Et je t'en prie, tu peux me tutoyer, je ne dois pas être loin de ton âge en vérité. Je suis curieux, tu as une spécialité particulière ? »

Je l'écoute me répondre et me parler de ses recherches tandis que les grandes routes de circulation laissent finalement place aux petites routes de montagne et sous les indications du jeune interne, je me gare sur un parking vide, probablement réservé aux randonneurs ou aux touristes l'été qui souhaitent venir admirer la vue.

« Et voilà, on y est ! »

J'enfile mes affaires chaudes et passent mon sac sur le dos avant d'inviter mes deux loustics à sortir de leur pokéball. Aussitôt dehors, ils détalent comme deux fusées vers le pauvre interne avant de se jeter sur lui pour réclamer caresses, friandises et câlins, lui adressant leur mine de pokémon battu la plus convaincante.
Noah R. Evans
Compétiteur
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 3 Déc - 18:53
Revenir en haut Aller en bas
#ViveLaRandoNono & Brenda

Mon regard se dérobe quelques secondes de la tête blonde de mon partenaire pour se tourner vers le paysage défilant à toute vitesse. Les marques laissées par le régime sont nombreuses et n’ont épargnées personne. Le pays s’est reconstruit depuis. Le tourisme revient. On peut dire que la vie reprend son cours et, qu’en apparence, tout va bien mais voilà, ce serait se fourvoyer que de penser que cet épisode est définitivement derrière les habitants d’Enola. Sans doute qu’il ne disparaîtra jamais réellement des esprits et des cœurs des gens. Moi, j’ai de la chance, je suis arrivé après la bataille. Tout n’était que ruine quand j’ai mis les pieds sur l’île pour la première fois, mais les combats avaient déjà cessé depuis longtemps déjà. Je n’ai pas connu le régime, pas connu les horreurs qui ont menés aux cicatrices profondes de Mercy. Je connais la théorie bien sûr, je connais l’histoire, mais je n’ai pas été aux premières loges, je n’ai rien vécu de tout ça, je ne peux donc, au final, rien savoir. Par moment, ma curiosité maladive me pousse à vouloir en savoir plus. A creuser des sujets que je sais trop sensibles et que seule ma pudicité m’empêche d’explorer. Comme l’a précisé mon partenaire, quelques secondes auparavant, le régime à donner une nouvelle « dimension » aux pokémons et à leur utilisation. Certains, aujourd’hui encore, voient ces êtres comme des armes et enlève à ces pokémons leur statut d’être sensible et doué de conscience. Qu’est-ce qui amène ces dresseurs à ce genre de vision ? Qu’est-ce qui les lient alors à leurs partenaires ? Comment se créer leurs liens et comment influent-t-ils sur les deux parties ? Ce sont des questions que je trouve, dans mon fond intérieur, plus que passionnantes mais qui reste encore très délicates à l’heure actuelle. J’ignore encore beaucoup de chose, mais si j’en sais bien une, c’est qu’il ne fallait pas confondre vitesse et précipitation.

- « Et je t'en prie, tu peux me tutoyer, je ne dois pas être loin de ton âge en vérité. Je suis curieux, tu as une spécialité particulière ? »

Sa question me prend au dépourvu et je redresse la tête avec cette vieille manie de chercher mes mots en regardant le plafond. C’est bête, parce qu’on n’a jamais vu un plafond fournir la moindre réponse au moindre scientifique mais cette mauvaise habitude, qu’on pourrait apparenter à un de mes nombreux tics, ne m’a jamais quitté depuis l’enfance. Je n’ai pas l’habitude de beaucoup dialoguer avec d’autres internes. Le rythme de travail est tel que les moments propices à la discussion sont plutôt rares et plutôt transformés en des sessions de courtes siestes avant de reprendre le travail en tâchant d’ignorer la petite voix dans notre tête qui nous dit « il faut aller dormiiiiir ». Mais Noah n’a sûrement pas tors sur le fait que notre différence d’âge devait être minime et que nos statuts nous autorisaient à lâcher un peu du leste et à mettre de côté ce balais dans le *** qu’était l’étiquette.

- « Par-Pardon, je n’ai pas vraiment l’habitude de tutoyer qui que ce soit pendant le boulot. C’est que par ici ils sont très à cheval sur les titres et la hiérarchie. » fis-je dans un petit rire désolé avant de soupirer intérieurement pour me détendre. Parler de mes recherches avaient le mérite de me décoincer de façon assez surprenante. Maman disait que c’était le propre des passions, qu’elles pouvaient changer un homme quand on abordait leurs sujets. « Je me suis spécialisé en Pokéthérapie depuis le début de mon internat. J’essaye de me pencher sur les effets du lien entre dresseur et pokémon et leurs variations en fonction des populations. Est-ce qu’un pokémon peut avoir un effet thérapeutique pour un être humain et dans quelles mesures, idem pour l’effet qu’un être humain peut avoir sur un pokémon, par exemple. A terme je trouverais aussi intéressant de voir dans quelles mesures la cohabitation entre Pokémon et humain ont fait évoluer le quotidien des espèces sauvages etc. »

Je parle sans doute trop mais c’est là le problème quand on m’embarque sur mes recherches. Je revois encore Lexie me tapoter le genou pour me sortir de mon monologue en me disant « Tu parles trop vite tonton ! Je comprends plus rien moi ! C’est quoi la térapeusie ? ». On arrive finalement sur un parking en pleine montagne. Le terrain est dégagé et totalement désert. En été les chemins de montagne ont beaucoup de succès mais avec le froid arrivant beaucoup ont fourrés leurs chaussures de marches au placard pour attendre la belle saison. En définitive, il n’y avait que les chercheurs un peu trop zélés qui s’amusaient à prendre les routes par ce temps.

Je sors du véhicule avec un sourire quelque peu satisfait. Le léger vent qui souffle sur mon visage me réveil et le froid a le mérite de me revigorer de l’état demi-sommeil dans lequel j’étais depuis quelques semaines maintenant. Je sors de mon sac mes deux pokéballs et à peine mes pokémons sortit je-

*BOUM*

- « Qu’est-ce que- ?! »

A MOI ! JE ME FAIS CALINER PAR DEUX POKEMONS QUI FONT 15 TETES DE MOINS QUE MOI !

Me faire mettre à terre par deux petites boules d’amour m’a quelque peu surpris. Sur les fesses, le regard totalement perdu (comprenez quelque chose qui s’apparente à ça : « O___O ») je mets biens plusieurs secondes à réagir et à comprendre que les deux attaquants sont, en fait, les deux pokémons de mon collègue. Ah. Oui. Pour être actifs, ils le sont.

Caféine se joint, tout de suite après, aux câlinages pendant que Primrose regarde la scène quelque peu étonnée. La petite Tarsal laisse passer quelques secondes avant d’approcher le plus prudemment du monde en jaugeant de son regard dissimuler les deux nouveaux arrivants. Je donne quelques caresses aux pokémons avant de me relever et d’épousseter mon pantalon.

- « Hé bien, nous voilà avec une sacrée équipe ! »

Je sors ma carte de mon sac pour évaluer un peu les coins que nous pourrions explorer. Il y a, un peu plus en amont, une clairière où pas mal de pokémons se croisent et se reposent. Ce lieu naturel, fait office de lieu d’interaction social entre les différentes espèces de la région. C’est un endroit assez étonnant mais jugé trop dynamique pour les vieux scientifiques de la ville. Disons que là que se passe de nombreuses aventures… Pas toujours épique pour nous autres gars en blouse blanche.

- « Hm, je te propose d’aller voir de ce côté-là » fis-je à Noah en montrant la carte et en lui expliquant rapidement les caractéristiques du lieu. « On ne devrait pas en avoir pour trop long, quarante-cinq minutes à une heure de marche suivant notre progression. Tu es prêt ? »

Lis-moi ♥:
 

© 2981 12289 0


Loup y es-tu ? [C] | ft. Brandon  AzvXyDJ

Brandon te parle la tête dans ses bouquins en #ff6666
Merci à Cobaba pour la fiche de lien, jtm bb, t'es trop une vraie, t'es trop une nana sûr /PAN/

Dc : Emilly Carter, Patrick Olson/Bellamy Crowford
Brandon Blanchett
Scientifique
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 23 Déc - 20:04
Revenir en haut Aller en bas
Loup y es-tu ? [C] | ft. Brandon  Eokn
On est presque arrivé quand il commence à me parler de son boulot, de sa spécialisation, de sa passion. Je souris, c'est vachement intéressant et moi j'y crois, je veux y croire. L'effet thérapeutique, l'influence des pokémons sur l'homme, leur rôle dans l'épanouissement personnel de l'individu... Je ne suis pas spécialiste, loin de là, c'est plutôt lui qui connaît son sujet et je suivrai avec curiosité ses découvertes, ses avancés scientifiques mais j'ai ma propre idée sur le sujet. Elle est peut-être fausse, complètement à côté de mes pompes mais j'y crois, pour moi ce lien, cet effet existe. Je ne prétends pas l'avoir vécu mais j'ai été témoin de certaines choses qui me laisse penser que ça doit exister ou au moins s'en rapprocher. Je serai curieux d'ailleurs, de découvrir s'il est possible de soigner ma phobie au contact des pokémons. Probablement. Plus j'y pense et plus j'en suis persuadé mais tout seul, je n'aurais pas le courage de m'y confronter, il me faudrait un bon coup de pieds au derrière. Peut-être même deux ou trois.

« C'est très intéressant, vraiment. Ce n'est pas encore un concept très répandu mais avec la fin des conflits et le développement de l'île, j'imagine que ça va prendre de plus en plus de place dans une société qui vie autour des pokémons. Positivement. »

J'ai été témoin de beaucoup de choses durant la guerre, j'ai tenté de sauver des pokémons qui se laissaient mourir de faim et de soif parce que leur dresseur était mort ou disparu, c'était terrible, on ne pouvait rien faire. Ils dépérissaient jour après jour pour finir par renoncer à la vie, par chagrin, un chagrin mortel. Le lien qui unit un bon maître à son compagnon est fort et il peut s'exprimer de bien des façons. Celle-ci est terrible, désastreuse mais elle prouve qu'il existe bel et bien un lien qui mérite qu'on s'y penche, qu'on y travaille, qu'on l'étudie. L'étude du jeune scientifique me semble plus que pertinente et je suis certain qu'elle aura son utilité dans le futur.

Nous arrivons finalement et j'aperçois les neiges éternelles sur les sommets des montagnes. Mes pokémons libérés font brutalement tomber le pauvre scientifique.

« Est-ce que ça va ? Je suis désolé, ils sont... Energiques. »

Je me précipite pour l'aider alors qu'il se relève après une intense séance de câlins. Je vire mes deux monstres qui partent courir plus en avant sur le sentier et l'écoute me détailler le plan pour cette après-midi, impatient de rejoindre cette clairière dont il me parle.

« C'est parti alors ! »

Je souris alors que nous nous engageons sur le sentier, discutons de tout et de rien quand le chemin n'est pas trop dur, soufflant quand le dénivelé devient trop important pour faire autre chose que respirer et se plaindre. Les seuls qui semblent ne jamais se fatiguer sont les quatre petits pokémons qui évoluent à nos côtés. Cachou ne cessent de slalomer entre les rochers, de grimper sur les bas-côtés, de poursuivre le pauvre Coxy de Brandon et de s'arrêter de temps en temps pour hurler. Avec le boucan qu'il nous met, si on voit des pokémons sauvages, il sera encore temps de jouer au loto !
La clairière s'ouvre enfin face à nous et le plateau nous offre finalement un moment de répit pour souffler. A cette hauteur, la neige recouvre le sol et la clairière borde un lac gelé, immense, magnifique. Je m'empresse de prendre quelques photos à la volée avant de sourire à Brandon, impatient d'avancer, comme un vrai gosse.

« C'est vraiment magnifique, le lac est complètement gelé. »

Sans blague Sherlock ?

HRP modération:
 

HRP Brandy:
 
Noah R. Evans
Compétiteur
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 25 Déc - 18:26
Revenir en haut Aller en bas
#ViveLaRandoNono & Brenda

Et c’est là que ça se corse. Non pas que le chemin ne soit pas praticable (quoi que) mais certains passages se montrent… Plutôt ardus à surmonter. Avec les nombreuses sorties que j’ai dû effectuer, j’ai quelque peu l’habitude de ces terrains tantôt pentus, tantôt glissants, de ces passages étroits se jetant sur des pentes menant à des bois touffus, de ces parois rocheuses aussi solides que traitresses à certains moments. J’ai l’habitude de ce paysage aux couleurs changeantes. J’ai arpenté ces sentiers de longs en larges des dizaines de fois mais il n’empêche que certains passages restent toujours aussi difficile à traverser. Dans ces moment-là, il n’y a pas trente-milles solutions : On serre les fesses et on espère que ça passe. C’est bête, parce que ces sentiers sont entretenus (du moins officiellement) mais j’ai toujours cette stupide crainte que la roche se dérobe sous mes pieds. Les seuls qui ne semblent pas s’en préoccuper sont nos pokémons qui continuent d’avancer avec une inconscience du danger que je trouve plutôt admirable. Si voir Caféine aussi téméraire ne me surprend pas, Primrose, en revanche m’épate. Cette petite demoiselle si timide d’habitude semble prendre plaisir à cheminer avec les pokémons de mon collègue. Il faut dire que nous n’avons pas vraiment l’habitude de fréquenter d’autres dresseurs et que les occasions d’interagir avec d’autres membres de leurs espèces est plutôt rare. Elle semble plutôt à l’aise, plus que d’habitude en tout cas. Elle avance en poussant des petits cris satisfaits à l’égard de ses compagnons et j’ai même l’impression d’entendre ce qui pourrait se confondre avec un rire en voyant Caféine improviser une sorte de jeu de chat et de la souris avec les pokémons de mon partenaire.

Comme prévu, il nous faut environ quarante-cinq minutes pour atteindre notre point d’observation. A cette hauteur la neige a établi son manteau blanc. C’est un spectacle magnifique, du moins, je suis toujours autant subjuguée par ces paysages immaculés. Les visites dans la montagne ont beau s’enchaîner, se multiplier, il n’empêche que je suis toujours réceptif à ce genre de paysage. Je pousse un sifflement d’admiration, comme à chaque fois. Certains habitants d’Enola se la pète en mettant en avant leur plage, leur soleil, leur couleur chaude présente toute l’année mais nous, à Baguin, on a ça. Et je pense que ça vaut bien tous les paysages du monde.

Je pose mon sac au sol et sort mon matériel. Mon carnet de recherche, d’abord, puis mes jumelles que je passe autour de mon cou. Pour être honnête, j’ai pris quelques rapides balls avec moi. Depuis quelques mois, l’envie de capturer un pokémon me démange. J’en avais déjà parler à Mercy mais mon idée d’expérience à grande échelle en faisant le tour des arènes avec mes pokémons me parait plus que tentante. J’aimerais en parler au docteur Weber, avant. J’ignore si j’aurais l’honneur de devenir son interne mais j’aimerais avoir son avis. Il me semble que certains membres de sa famille baignent bans la compétition et je suppose qu’elle pourrait, au même titre que Mercy, me conforter dans mes choix ou me faire comprendre que c’était une expérience bidon vouée à l’échec. Enfin, avant d’affronter qui que ce soit il me fallait une équipe et surtout du temps pour m’entraîner. Avec les stages le temps me manquait cruellement mais une fois embauché quelque part de façon officielle je pourrais sûrement négocier du temps alloué à ce qui était, après tout, une expérience scientifique.

- « J’espère que nos amis ne vont pas tarder à se montrer. J’aimerais bien me faire un nouveau compagnon de route si l’occasion se présente. »

Primrose se range à mes côtés, curieuse. Je crois qu’elle a compris mon intention. Je pose une main douce sur sa tête, la petite créature n’aime pas tellement la violence mais elle se montre plutôt protectrice et encline à donner de sa personne si le jeu en vaut la chandelle. Caféine, lui, voit ça plus comme un jeu. Du moins, les rares essais que nous avons fait ensembles l’amusait grandement. Si l’occasion se présente, j’espère pouvoir élargir ma petite famille.

Modération:
 

© 2981 12289 0


Loup y es-tu ? [C] | ft. Brandon  AzvXyDJ

Brandon te parle la tête dans ses bouquins en #ff6666
Merci à Cobaba pour la fiche de lien, jtm bb, t'es trop une vraie, t'es trop une nana sûr /PAN/

Dc : Emilly Carter, Patrick Olson/Bellamy Crowford
Brandon Blanchett
Scientifique
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 27 Déc - 13:31
Revenir en haut Aller en bas
Un Pokémon sauvage apparaît!
GOUPIX D'ALOLA ♂
Niveau 21

Rideau Neige - Jovial
Statistiques

 53/53 PV  
Attaque : 28
Défense : 28
Att. Spé.: 28
Déf. Spé.: 38
Vitesse : 41

Brume • Représailles • Vent Glacé • Onde Folie

Ce jeune Goupix s'amuse avec les reflets du lac, tapotant l'eau de ses pattes, et y faisant tremper ses queues pour provoquer des petits vagues. Il s'enjaille comme un petit fou, et ne se rend pas compte qu'il t'éclabousse un peu par la même occasion...


Un Pokémon sauvage apparaît!
BLIZZI ♀
Niveau 4

Alerte Neige - Timide
Statistiques

 20/20 PV  
Attaque : 9
Défense : 10
Att. Spé.: 11
Déf. Spé.: 11
Vitesse : 9

Poudreuse • Groz'Yeux • Attaque • Attaque

Oooh, des humains.
Oh non. Oh nonononon. Vite, se cacher ! Cette Blizzi vous a remarqué et se sent d'un coup très embarrassée. Pour tenter de passer inaperçue, elle s'immobilise et tente d'imiter un arbre... Un arbre qui pousse des petits couinements de peur et qui tremble de tout son corps. Mouais, c'est pas gagné.
Xerneas
Staff
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 27 Déc - 14:19
Revenir en haut Aller en bas
Le membre 'Xerneas' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'MN - Lac Gelé' :
Loup y es-tu ? [C] | ft. Brandon  037-a

--------------------------------

#2 'Niveau' :
Loup y es-tu ? [C] | ft. Brandon  Nv111

--------------------------------

#3 'Shiney Capture' :
Loup y es-tu ? [C] | ft. Brandon  Dommag11

--------------------------------

#4 'MN - Lac Gelé' :
Loup y es-tu ? [C] | ft. Brandon  459

--------------------------------

#5 'Niveau' :
Loup y es-tu ? [C] | ft. Brandon  Nv-111

--------------------------------

#6 'Shiney Capture' :
Loup y es-tu ? [C] | ft. Brandon  Dommag11
Regigigas
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur http://enola.forumactif.com
Mer 27 Déc - 14:19
Revenir en haut Aller en bas
Loup y es-tu ? [C] | ft. Brandon  Goupix-d-Alola-4272-1500376190
Moi gaga ? Naaaaaan... Si bon sang, si ! Je souris bêtement en mitraillant de photos le Goupix d'Alola qui joue au bord de l'eau. J'suis venu voir des Rocabots et des Lougarocs mais ça... Je n'y avais même pas pensé pourtant c'est la région, un magnifique Goupix, l'une des plus petites espèces de canidés. J'avais l'habitude de côtoyer son cousin de la région Johto mais c'est une surprise d'en voir un de cette espèce pour la première fois en liberté. J'ai eu l'occasion d'examiner quelques unes de ces petites boules de poils au centre mais jamais d'en observer dans leur milieu naturel. Je suis complètement sous le charme. Je regarde le petit renard alors qu'il fait clapoter l'eau là où un trou dans la glace permet d'y accéder. Avec une telle fourrure, il ne craint pas le froid, bien au contraire, de trop grosses chaleurs le rendrait malade même s'il apprendra vite à réguler sa propre température à l'aide de sa queue. Les pokémons nés en élevage sont mieux adaptés, il lui faudra probablement un peu de temps pour se faire au climat de Vanawi et... C'est décidé, je vais tenter de le capturer pour le ramener à la maison. J'ai un grand bac à glaçon dans le congélateur, au pire il pourra s'y réfugier. Et puis c'est encore l'hiver, la transition se fera en douceur. Je souris rien que d'y penser et je croise le regard de mon compagnon de route qui fixe un Blizzi figé de trouille, littéralement. J'étouffe un rire en remarquant le malaise du pauvre pokémon complètement désemparé par l'apparition d'humains sur son territoire maculé et certainement peu visité.

« Je vais essayer d'approcher le Goupix, j'aimerais bien le capturer. On est pas vraiment là pour ça mais... »

Je hausse les épaules un peu gêné, je le trouve vraiment adorable. Il serait parfait en concours, du moins s'il en a envie, je ne le forcerai pas dans le cas contraire. Je fais un grand détour pour éviter de faire fuir le Blizzi qui semble accaparer la curiosité de mon guide et je m'approche lentement du Goupix sauvage. En me sentant arriver il se fige, cesse de jouer avec le reflet du lac et me fixe. Je m'arrête et détaille le renard, enjoué. Il paraît que les Goupix d'Alola ont simplement migré vers les sommets enneigés et que c'est de là qu'est né leur forme glacée. Curieux. Je regarde autour de moi à la recherche de ses compagnons, ils vivent normalement par groupe de deux à quatre individus normalement pour affronter les neiges éternelles mais j'ai beau chercher, celui-ci semble seul.

« Tu es tout seul ? »

Il me répond d'un grognement à faire fondre un coeur de glace, littéralement. Il me le faut absolument, en plus, il fera une parfaite machine à glace pour l'été, un distributeur à glaçon vivant, génial. Je plaisante. J'esquisse un sourire en tendant une main vers lui, l'invitant à venir à ma rencontre mais il s'y refuse obstinément malgré sa curiosité. Je jette un nouveau coup d'oeil autour de moi, décidément c'est vraiment étrange qu'il n'y ait pas un Feunard dans le coin ou d'autres Goupix, j'aurais déjà dû me faire cryogéniser sur place ! J'appelle Cachou qui arrive en courant et se place instinctivement entre le Goupix et moi dans une attitude défensive.

« Allez Cachou, attaque charge ! »

Modération:
 
Noah R. Evans
Compétiteur
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 30 Déc - 22:12
Revenir en haut Aller en bas
#ViveLaRandoNono & Brenda


« POUHAHAHAHAHAHA ! Ce Pokémon tire la même tronche que toi quand tu veux aller aux chiottes ! » C’est, grosso merdo, ce que doit se dire Caféine. Non, parce que, son regard hilare ne trompe personne eeeet… C’est vrai, je le lui accorde, ce Pokémon tire une tête avec une expression que je trouve foutrement humaine. C’est un autre aspect de l’observation que j’aime. On se surprend à observer des Pokémons faire preuve d’attitudes qu’on pourrait attribuer sans aucuns soucis à des humains. Ce Blizzy, de toute évidence, est plutôt surprit de voir des touristes sur le lac et, tout comme moi, semble être un expert dans l’art du « Je bouge pas donc tu me vois paaaaaas ».

Je laisse un léger sourire parcourir mon visage. Je le trouve marrant ce Pokémon. Ses petits coups d’œil passant de moi au reste du lac m’attendrissent quelque peu. J’aimerais bien m’approcher, tenter de le voir de plus près, de pourquoi pas établir une communication. D’un point de vu compétitif, Blizzy en jette niveau physique, son évolution encore plus. D’un point de vu plus intime, j’ai la sensation qu’on se ressemble lui et moi. Mon regard dérive quelques secondes sur mon compagnon qui est… Déjà parti. Ah ouais. Rapide le bougre, bigrement rapide. Je suppose qu’il va tenter une capture… Je crois qu’il m’a parlé juste avant mais je n’ai pas bien écouté… My bad.

Je regarde Caféine, bien trop excité et soupir. Si je m’approche avec lui, le pauvre Blizzy va fuir à coup sûr. Mon choix se porte donc sur Primrose qui semble bien plus calme et encline à opter pour la méthode douce.

- « Prim’ est-ce que tu es prête ? Pas de gestes brusques, okay ? »

La petite Tarsal hoche la tête et d’un commun accord nous commençons à progresser sur le lac. Le Blizzy nous fixe toujours aussi panique et pour lui montrer ma bonne foi je lève les mains dans un signe de paix. Primrose fait de même et pousse un petit cri à l’intention du Pokémon. Ça y est, elle établit une première communication. La scène me fascine. Je suis incapable de comprendre ce qu’elle raconte mais elle communique, c’est certain. Le Blizzy la regarde et baisse les bras semblant comprendre son discours et y réagir. A côté d’elle, je ne peux m’empêcher de sortir mon carnet et d’y noter tout ce que je vois. Au bout de quelques minutes et de deux pages noircies Primrose se retourne et me balance un petit cri. Je lève la tête, balance mon regard d’elle au Blizzy et comprend. Ah ! Oui ! C’est mon tour. Je fourre mon carnet dans ma poche et sort de mon sac une rapide ball, avant de m’assoir, en tailleur, sur la glace.

- « Je m’appelle Brandon et je suis scientifique. Dis-moi, ça te dirais de venir avec moi ? Je cherche un Pokémon avec lequel parcourir Enola. Si tu veux bien, nous pourrions être partenaire toi et moi ? »

Le Blizzy ne réagit pas… Mais ne se défile pas non plus. Je prends donc ça pour un oui. Je lance un léger sourire à Primrose et me lève pour me préparer à jeter ma rapide ball.

- « Allez ma belle ! Attaque Choc Mental ! »

Modo ♥:
 
© 2981 12289 0


Loup y es-tu ? [C] | ft. Brandon  AzvXyDJ

Brandon te parle la tête dans ses bouquins en #ff6666
Merci à Cobaba pour la fiche de lien, jtm bb, t'es trop une vraie, t'es trop une nana sûr /PAN/

Dc : Emilly Carter, Patrick Olson/Bellamy Crowford
Brandon Blanchett
Scientifique
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 3 Jan - 1:07
Revenir en haut Aller en bas
C'est l'heure du combat!
ROCABOT ♂
(Cachou)

Niveau 20

Esprit Vital - Naïf
Statistiques

 54/54 PV  
Attaque : 37
Défense : 27
Att. Spé.: 23
Déf. Spé.: 24
Vitesse : 38

Charge • Attaque • Attaque • Attaque

GOUPIX D'ALOLA ♂
(Surnom)

Niveau 21

Rideau Neige - Jovial
Statistiques

  53/53 PV   
Attaque : 28
Défense : 28
Att. Spé.: 28
Déf. Spé.: 38
Vitesse : 41

Brume • Représailles • Vent Glacé • Onde Folie


ATTAQUANT
Goupix est le plus rapide ! Il utilise Représailles !
DÉFENSE
Cachou perd 11 PV.
Il en a dans le ventre, le coco !

ATTAQUANT
Hors de question de rester sans rien faire, en tous cas. Cachou riposte avec Charge !
DÉFENSE
Goupix perd à son tour 11 PV. Œil pour œil, dent pour dent !

ATTAQUANT
Noah lance une rapide ball. Les chances de capture sont de 100 % :
DÉFENSE
Goupix est donc capturé.
Bravo !


C'est l'heure du combat!
TARSAL ♂
(Primrose)

Niveau 5

Synchro - Discret
Statistiques

 19/19 PV  
Attaque : 9
Défense : 9
Att. Spé.: 12
Déf. Spé.: 10
Vitesse : 9

Choc Mental • Attaque • Attaque • Attaque

BLIZZI ♀
(Surnom)

Niveau 30

Alerte Neige - Timide
Statistiques

 20/20 PV   
Attaque : 9
Défense : 10
Att. Spé.: 11
Déf. Spé.: 11
Vitesse : 9

Poudreuse • Gros'Yeux • Attaque • Attaque

La vitesse est la même, donc lancer de dé pour savoir qui commence. Résultat : 1.
ATTAQUANT
C'est Primrose qui débute cet affrontement avec Choc Mental !
DÉFENSE
Blizzi perd 9 PV. Tant de force dans un si petit corps, ça décoiffe !

ATTAQUANT
Elle ne va pas se laisser faire sans demander son reste, malgré la peur ! Blizzi utilise Poudreuse !
Elle a 10% de congeler sa cible.
DÉFENSE
Résultat du dé : 91.
En plus de ça, Primrose perd 5 PV. Ce n'est pas la mer à boire, mais ça pique un peu !

ATTAQUANT
Brandon lance une rapide ball. Il a 100% de chances de réussir.
DÉFENSE
Pas de suspense inutile :
Blizzi est capturée !


Ça s'est pas mal passé pour vous deux, en somme. Et maintenant ?
Xerneas
Staff
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 3 Jan - 22:35
Revenir en haut Aller en bas
Loup y es-tu ? [C] | ft. Brandon  Goupix-d-Alola-4272-1500376190
Le Goupix est rapide et malgré sa crainte apparente, il ne se laisse pas faire. Il attaque aussitôt Représailles et bouscule le violemment Rocabot qui se redresse aussitôt sur ses pattes, les crocs apparents et un grondement menaçant qui monte de sa gorge. Obéissant à mon ordre, il riposte avec une attaque charge assez brutale qui laisse le petit renard sonné et chancelant. J'en profite pour lancer une Rapide ball et c'est gagné! Je m'approche pour ramasser la pokéball tandis que le Rocabot se met à hurler assez fort pour faire fuir tous les pokémons à la ronde. Je soupire et me frappant le front de ma main libre, lui jetant un regard désapprobateur. Il me regarde quelques secondes avant de partir en courant en m'ignorant royalement à la recherche d'une nouvelle piste à filer.

Je range la pokéball à ma ceinture et me tourne vers mon acolyte de la journée qui est en train de tenter de capturer le Blizzi terrorisé. Sans aucun problème, après une attaque qui me semble être Choc mental, il réussi à capturer le pokémon. Je m'approche, ravi pour lui et pou moi aussi, évidemment.

« Bien joué ! Très joli capture ! »

Je lui donne deux tapes amicales dans le dos pour le féliciter avant de lui sourire. Nous échangeons quelques instants sur nos nouveaux compagnons respectifs avant de décider de continuer à avancer un peu, notre boucan ayant certainement fait fuir les pokémons sauvages des alentours. Nous entamons une longue marche pour contourner le lac. Malgré mes ordres et mes tentatives de me mettre en colère, le Rocabot persiste à courir sur la surface glacée de l'eau et à faire de longues glissades. La glace est sûrement assez épaisse pour supporter son poids, peut-être le nôtre aussi mais je préfère ne pas prendre risque. Seulement il ne m'écoute pas, Gala bien raisonnable elle, marche à mes pieds mais le chiot, gonflé de fierté d'avoir aidé à la capture du Goupix a décidé de n'en faire qu'à sa tête. Récemment il m'écoute de moins en moins, un peu quand il le souhaite et loin de ne me mettre qu'en colère, ça m'angoisse. D'après les recherches menées par mon père, les Rocabot adoptent cette attitude avant d'évoluer,  phénomène que je n'ai jamais observé et que je ne peux donc pas vérifier. J'attends donc de voir ça et en attendant, j'essaye de l'empêcher de se mettre en danger.

« Il n'écoute rien, il me fatigue. Il paraît qu'il va évoluer, d'après des recherches antérieures. Du moins c'est ce qui a été observé. En attendant, il m'en fait voir de toutes les couleurs. »

Je soupire en glissant une main sur mon visage pour écarter une mèche de cheveux qui me tombe devant les yeux et esquisse un sourire à Brandon en haussant les épaules.

Modo:
 
Noah R. Evans
Compétiteur
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Jan - 11:48
Revenir en haut Aller en bas
#ViveLaRandoNono & Brenda

Prim’ poussa un petit cri surprit face à la résistance du Blizzy femelle en face de nous. De toute évidence, la petite tarsal ne s’attendait absolument pas à ce que notre nouvelle amie réplique aussi férocement. Si je devais tabler sur la raison de se retour à l’envoyeur, elle a dû attaquer dans une sorte de réflexe défensif. Son corps velu se contracte alors et la Blizzy recommence à trembler de plus belle, je n’ai pas besoin d’entendre le cri enthousiaste de Caféine, au loin, pour savoir que c’est à mon tour de jouer. Je lance ma rapideball en croisant les doigts et ferme les yeux dans un plissement d’angoisse jusqu’à entendre le petit « clic » caractéristique de ma ball qui m’indique que le Pokémon est bel et bien capturé. Je laisse un soupir s’échapper d’entre mes lèvres et récupère ma ball en la rangeant fébrilement dans mon sac.

- « B-Bien joué Prim’ ! Piouf, Mercy a raison, c’est quelque chose d’attraper un nouveau Pokémon ! »

L’espace d’une seconde j’avais cru avoir foiré mon coup. C’est que je n’ai pas trop l’habitude de partir à la chasse et de jouer au dresseur. Je sais cependant que c’est une routine que je vais devoir rapidement intégrer puisque le défis des arènes allait demander à ce que je me constitue une équipe et que, de ce fait, je capture d’autres créatures sauvages. Enfin… D’un autre côté je culpabilisais un peu d’avoir arraché ce Pokémon à son habitat naturel. Jusqu’à maintenant mes Pokémons avaient toujours exprimés l’envie de venir me rejoindre, je n’avais jamais forcé la main à Caféine ou Primrose, jamais. Caféine m’avait suivi des heures durant en attendant que je lance ma première pokéball et Prim’ avait elle-même pointée la pokéball du doigt pour me faire comprendre qu’elle voulait que je devienne son dresseur. Jamais je n’avais capturé un Pokémon de la façon classique aussi j’émettais quelques doutes sur le bienfondé de ma capture. Je ne voulais pas rendre malheureuse cette Blizzy… Enfin, bon, je n’y étais pas allé comme un bourrin non plus, Prim avait joué les psys avant mais ça n’empêchait que… Je devrais peut-être la libérer et lui parler ? Peut-être que faire la connaissance de l’équipe avant de rentrer serait une bonne idée ? Je ne sai-

- « Bien joué ! Très joli capture ! »

Je lève un regard un peu surprit avant de me souvenir de l’environnement dans lequel j’étais. Je suis un peu gêné que mon compagnon de route ai vu ma première capture mais si il dit que c’est un beau mouvement. Je lui fais confiance, il a l’air d’avoir nettement plus d’expertise que moi dans le domaine.

- « Toi aussi, bravo ! »

Je ne sais pas trop comment il s’y ai pris ou si cette capture représentait quelque chose de particulier pour lui mais je suis content de voir un visage rayonnant en face de moi. Je me relève en faisant signe à Caféine et Primrose de me suivre et nous poursuivîmes notre route. Je suis plutôt attentif quand Noah m’explique ce phénomène du changement de comportement de son Rocabot. Je n’avais jamais rien lu de pareil mais c’est très très intéressant.

- « Et c’est quelque chose de propre aux Pokémons canidés ? Ce serait drôlement intéressant de faire des séances d’observations sur ce type de population, ça pourrait faire un très bon sujet d’article… »

Observer le comportement des Pokémons à l’aube de leur évolution pourrait être un terrain de recherche fertile. Même si je ne suis pas très très qualifié sur ce genre de domaine ça pourrait être une bonne idée d’au moins écrire quelque chose de générique, pour me faire la main. Du moins, ce serait un sujet que j’aimerais bien exploiter quand je m’en sentirais le courage. Pour le moment j’ai d’autres chat à fouetter et pas tellement de confiance en mes connaissances. Je sors la rapideball de la Blizzy et l’observe un moment avant de lever la tête vers Noah.

- « Dis, je peux te poser une question ? La capture c’est un domaine qui tu connais bien, non ? Est-ce que tu pourrais me dire si… Si c’était une bonne chose de capturer nos Pokémons comme nous l’avons fait ? Je veux dire… Hm... Jusqu’à maintenant je n’avais jamais capturé un Pokémon sans qu’il n’exprime son désir de faire équipe avec moi du coup je me demande si capturer cette Blizzy n’allait lui faire plus de peine que de bien. Je suis content d’avoir réussi mais… Arf, c’est toujours aussi cornélien comme choix ? » Je pousse un long soupir. « Tu sais comment tu vas l’appeler ? »

Modo:
 

© 2981 12289 0


Loup y es-tu ? [C] | ft. Brandon  AzvXyDJ

Brandon te parle la tête dans ses bouquins en #ff6666
Merci à Cobaba pour la fiche de lien, jtm bb, t'es trop une vraie, t'es trop une nana sûr /PAN/

Dc : Emilly Carter, Patrick Olson/Bellamy Crowford
Brandon Blanchett
Scientifique
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 16 Fév - 16:36
Revenir en haut Aller en bas
Un Pokémon sauvage apparaît!
KOKIYAS ♀
Niveau 21

Multi-Coups - Rigide
Statistiques

 48/48 PV  
Attaque : 40
Défense : 51
Att. Spé.: 26
Déf. Spé.: 21
Vitesse : 27

Groz'Yeux • Stalagtite • Ultrason • Abri

Scrogneugneu,
ces quoi ces jeunes, y'a plus d'saison... Cette Kokiyas grommelle dans sa barbe, agacée par tout ce bruit, et vous fixe d'un air mauvais. Elle vous tire salement la langue, en laissant tomber plein de petits glaviots glacés. Charmant.


Un Pokémon sauvage apparaît!
BLIZZI ♂
Niveau 5

Alerte Neige - Pressé
Statistiques

 22/22 PV  
Attaque : 12
Défense : 9
Att. Spé.: 12
Déf. Spé.: 12
Vitesse : 11

Poudreuse • Groz'Yeux • Tranch'Herbe • Attaque

De la neige ! Ce Blizzi est ravi, très ravi... Tellement ravi qu'il saute dans la poudreuse avec un sourire dément et de grands yeux inutilement écarquillés, levant sa tête et l'abaissant régulièrement pour dévorer des couches de neige. Je crois qu'il est très, très content.
Xerneas
Staff
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 16 Fév - 17:43
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Voir le profil
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: