Légendes d'Enola


 

Partagez | .
 

 De l'émancipation, Pagan Schûtz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

MessageSujet: De l'émancipation, Pagan Schûtz   Mer 2 Mai - 12:28

NOM & PRÉNOM
INFORMATION GÉNÉRALES

Nom : Schûtz
Prénom : Pagan
Surnom : Aucun surnom
Âge : 29 ans
Date de naissance : Né le 12 octobre 1993
Genre : Homme
Origine(s) : Kabyle, son nom de famille est d'origine allemande.
Date d'arrivée sur l'île d'Enola : Au courant du mois de Mars 2013
Métier/Occupation/Études : Les compétences transmissent durant son enfance l'orientèrent vers l'élevage, dans les milieux défavorisés et les périphéries des villes oubliées en priorité. Pagan connaît les quartiers délaissés qu'il traverse, et les habitants ont toute confiance en sa présence. Cette activité lui permet à la fois de faire profil bas, dû à son historique militant, et écrire pour un journal auto-produit "Certitude révolutionnaire" géré par un comité dont il fait parti. Distribué dans plusieurs pays, il est disponible dans les librairies indépendantes. Pagan observe durant ses nombreux déplacements, à l'aide de carnets de notes et d'enregistrements sonores. Il est partisan de l'écriture justifié par l'enquête de terrain.
Non, Pagan n'a pas suivi d'études supérieures, et a passé une partie de son enfance dans ces écoles libertaires, qui se sont épanouies durant le XXe siècle. Certaines sont axées sur l'apprentissage par la propagande, mais Pagan a été éduqué d'après une pédagogie anti-autoritaire développant la réflexivité et l'esprit critique.  

Lieu de résidence : N'ayant aucun revenu stable, Pagan réside parfois dans les bidonvilles d'Amanil
Groupe : Anarchistes
Sous-Groupe : Ex-membres de la Résistance, éleveurs
Rôle : Résistant pardonné, éleveur itinérant
Pseudonyme : Il écrit sous le nom de Poetry

FICHE DRESSEUR
Informations
Rôle : Résistant pardonné, éleveur itinérant
Voulez-vous utiliser le dé shiney? : Oui, sur Tylton

Équipe Aventure
Onix ♀ - Hana - Armurerouillée - Jovial
COMMENT L'AVEZ-VOUS CONNU?: Écrire ici
Tylton ♂ - Morris - Medic Nature - Modeste
COMMENT L'AVEZ-VOUS CONNU?: Écrire ici


PHYSIQUE
Couleur de peau : Durant l'enfance de Pagan, le climat de la Kabylie a marqué sa peau, d'une teinte cuivrée et d'un mat plutôt clair. Malgré son départ de la région pour la France, sa couleur de peau ne s'est pas ignorée. Dû aux travaux manuels journaliers dès son plus jeune âge, ses mains sont marqués de traces violettes sporadiques, notamment ses phalanges. Jamais de coups de soleil, bien évidemment.

Description des cheveux : Gris argenté, initialement blond doré : ses cheveux sont entretenus avec patience et régularité. Ils sont laissés épars en arrière, dévoués à la nuque de Pagan - la sensation lui plait particulièrement. En réalité, il n'arrive rien à en faire. Étonnement, devant, ses cheveux sont raides mais souples du fait d'un cheveu très fin. Au moindre coup de vent, la coiffure se désorganise. Tout un équipement de bandanas, sélectionnés selon l'humeur de Pagan, permet de maintenir sa chevelure mi-longue et tenir ses mèches indisciplinées. Les oreilles sont laissées découvertes, une longueur de cheveux venant s'arrêter à la joue.

Description des yeux : Ses états émotionnels s'expriment sans filtre à travers ses yeux étirés aux iris de feux éteints. Pagan peut avoir toute l'apparence d'un homme détestable, précisément dédaigneux, mais aussi l'attitude d'un enfant ébahi, désincarné dans la manière dont il observe ce point invisible dans l'espace qui l'entoure. Une certaine tendresse peut habiter son regard, mais une colère inconditionnelle borde ses yeux.

Taille : 1m84

Poids : 73 kilos

Description de la silhouette : Malgré une apparence frêle et peu entretenue, son corps a traversé des années de travaux manuels. Bien que ses bras et son torse ne soient pas particulièrement marqués par cette rigueur physique, son dos est tracé, ses épaules soutenues, ses mains robustes, et ses jambes finement musclées. Puisqu'il mange peu et que son cycle de sommeil est majoritairement déréglé, il ne peut pas prendre de masse musculaire - ce qui ne lui déplaît pas. La majeure partie de sa garde robe est un ensemble d'habits récupérés par des proches, des camarades de luttes et dans les points collectes. Par la suite, il les brode, les rapièce et ajoute des fantaisies pour se les approprier. Pagan a de l'affection pour les vestes légères à col haut, les t-shirts au tissu pauvre et légers, les chemises à motifs, les pantalons ouverts à la cheville, ainsi que les chaussures basses à grosses semelles. Des bagues - trois à la mains gauche et deux à la main droite - viennent habiller ses doigts abîmés.

Problèmes de santé physique : Néanmoins, dû au manque de soin et des charges portées sans sécurité, sa jambe droite s'est fatiguée et on peut le voir boiter s'il marche sans se reposer dans la journée. Son dos est affaibli également et Pagan postule sur un début de scoliose qui progressivement l'handicape. Même si pour le moment la douleur est plus ponctuelle qu'autre chose, il est nécessaire de traiter cela au plus vite. Enfin, Pagan est sujet à des hallucinations sonores qui résonnent en lui alors même qu'il pense les percevoir de son environnement.


CARACTÈRE
Personnalité : D'une éducation réprimant les démonstrations émotionnelles, Pagan est détaché de tout un aspect social qui prévaut le retour des tendresses, l'appréciation de l'attention d'un proche ou encore le partage d'un événement traumatique. Néanmoins, son âme n'est pas mauvaise, elle a juste été écrasé par une obligation à la bonne tenue de l'homme en société. Pagan s'exerce à l'expression, s’efforce à la monstration émotionnelle ; même si ses tentatives sont parfois maladroites voire blessantes. Mais il n'est jamais colérique, même s'il peut en montrer les traits sur son visage. Il s'est discipliné à ne pas se laisser dominer par cet instinct, le réduisant à une convulsion intérieure jamais exposée. En résumé, il n'est pas question de contrôle sur soi, mais d'expression et de délivrance de soi. Hélas, comme précisé plus haut, Pagan ne sait pas encore trié ce qui est bon ou non à dire, et peut être particulièrement incisif dans ses formulations. Ajoutons à cela un visage fermé, même lorsque la situation peut provoquer la gêne ou la tristesse chez son interlocuteur. Il peut sourire, sembler amuser, s'esclaffer, se fondre dans l'inquiétude  et s'étonner : ça reste un être Humain, certaines aspects sont néanmoins plus présents au quotidien que d'autres. Autrement, il parle très peu, se contente des points essentiels et souvent liés à des activités qui ont besoin d'un minimum de communication. Il est bien plus bavard lorsqu'il est question de politique, de révolution nécessaire et de mobilisations.

Il faut apprendre à le connaître, et au fil du temps, Pagan s'ouvre à l'ami.e qui aura cerné l'essence de son âme. Par l'élevage, il a appris à faire attention aux autres, être à l'écoute des craintes et des peurs et même savoir les apaiser. Quand il est sujet de son travail, ou de politique, il est capable d'une grande empathie et d'une implication complète. Ce serait caricatural de l'arrêter seulement à l’apparente froideur qui l'anime, Pagan est d'une bienveillance rare dès qu'il est compris et en confiance. De ses quelques proches ami.es, il est d'une attention et d'une patience infinie. Ce sont de rares exceptions, mais il est question pour Pagan de l'élargir à un plus grand espace social. Obtenir sa confiance est une quête compliquée, il est nécessaire d'avoir traversé des événements éprouvants ou marquants avec lui, et d'avoir été un acteur majeur de ces derniers. Il doit être impressionné, non pas sur des actes pseudo-héroïques ou vengeurs, mais sur l'aptitude à l'entraide et à se mettre en retrait pour le bien collectif. C'est la question de la solidarité, au delà de tout, qui guide les actes de Pagan.

De son expérience, et de ses convictions politiques, Pagan a compris que la réalité donnée n'est pas systématiquement celle vécue par les individus. En un sens, toute chose observée répond à des conditions sociales, historiques et culturelles - entre autre - qui ont permis à la chose d'être ce qu'elle est et de faire ce qu'elle fait. En dehors de tout complotisme, c'est un travail méticuleux qui l'accompagne dans toutes ses prises de positions. De cette même philosophie, Pagan préfère comprendre le monde par ce qu'il entend. Il prête une attention particulière à son environnement sonore. D'ailleurs, son enregistreur nomade lui permet également de récupérer des bribes de ce "monde invisible" (comme il peut l'appeler), et les retravailler sur un ordinateur dès qu'il en a la possibilité. C'est un travailleur, il est capable de rester des heures durant sur l'activité choisie et ne ressentir la fatigue que lorsqu'il s'arrête. C'est un être solitaire, il lui suffit seulement de la compagnie de ses pokemons. Mais il est demandeur d'être parmi les siens, les gens plongés dans la précarité, et ne supporte pas longtemps d'être loin des bidonvilles. Par opposition, il n'a aucune sympathie pour les bien logés dans les beaux quartiers.

Pagan est horrifié par l'indécision, et cette mauvaise habitude qu'ont les gens à rejeter les conséquences de leurs actes sur d'autres. Au contraire, Pagan prend état de tout ce qu'il peut provoquer et l'accepte, même si c'est à son désavantage. Aucune raison de mentir, il en est incapable et préfère s'exposer aux mésaventures. Il est d'ailleurs plutôt gourmand des situations compliquées qui n'annoncent que du désordre. Pagan a besoin de ressentir ces moments de pics émotionnels pour se sentir vivant, pour se prouver qu'il est capable de surmonter "ce merdier" comme il dirait. Mais souvent avec des échecs, et des dommages collatéraux. Dans ces moments d'hystérie d'auto-flagellation, il peut être assez méprisant et égoïste, ce qui peut déborder sur les actes politiques qu'il souhaite mener et son métier.


Goûts/Dégoûts : Pagan est fasciné par les bruits, ceux qui occupent notre environnement sans même que nous y accordions attention, et notamment ceux des villes. Son travail artistique repose sur une recomposition d'environnement sonore, en mêlant l'urbain aux espaces naturels (forêts, plaines, régions rocheuses, ...) pour en sortir des compositions hybrides. Lors de ses périples, il enregistre avec méthode les bruits qui l'entourent. Pagan essaye de mettre à profit ses expérimentations sonores avec l'élevage, et observé les effets sur le comportement des pokemon par la suite notés sur un carnet dédié.

Pagan apprécie réellement l'écriture. Que ce soit pour l'élevage, l'étude des bruits, la prise de notes de lecture ou encore l'étude de terrain pour le journalisme, il transporte divers carnets. Chaque mois il change l'ensemble de ses carnets : tous ceux datant de plus de deux mois sont disposés et classés chez lui (très sérieusement, un système d'archivage personnel), sinon il garde le reste sur lui. Pagan peut ainsi croiser ses réflexions actuelles avec celles des semaines précédentes - un fil rouge nécessaire face à la multiplicité des écrits. Il s'adonne régulièrement à la lecture, et majoritairement de la philosophie. Il ne tient pas au livre en lui-même, dès qu'il en finit un il le délaisse, et n'hésite pas à déchirer les pages qui l'intéressent. De toute manière, il prend des notes durant chaque lecture.

La musique ne l'intéresse pas, il juge que ce n'est qu'une mascarade de la réalité sonore qui compose notre monde. Les compositions par instruments l'énervent, ce qui n'est pas des plus banals.

Objectifs et aspirations : Le plus grand objectif est de mobiliser les populations dominées et ignorées, celles qui doutent du gouvernement actuel, ou encore celles qui œuvrent à la solidarité et aident les plus démunis. En un sens, cet objectif est collectif ; seul il ne peut rien faire. Par son journalisme, il essaye de sensibiliser politiquement et provoquer le soulèvement attendu avec ses partenaires du comité. En s'installant à Enola, et par ses multiples déplacements imposés par son métier d'éleveur, il souhaite organiser la révolte avec d'autres individus engagés. Il n'attend que de créer un groupe solide, réfléchi et révolutionnaire pour oeuvrer au bien commun. A minima, créer un syndicat représentant l'ensemble des précaires et des abusés.

Peur(s) : Paradoxalement, Pagan craint la solitude. Mais pas celle qu'on peut choisir, qu'on peut adapter puisque nous nous savons aimé et accompagné. Non, celle qui est imposée, la terreur de n'avoir à disposition que son propre reflet. C'est donc un plaisir qu'il convoite, mais qu'il manipule avec précaution. Pagan reste constamment en relation avec d'autres personnes, même si les relations sociales ne sont pas réellement son domaine. En un sens, l'élevage itinérant l'aide énormément à rester en contact avec du monde. Il craint également de retomber dans l'alcoolisme, un mal lancinant qu'il cultive depuis l'adolescence. Il craint également les grands espaces domestiques, ces pièces nombreuses qui ne sont pas vérifiées durant la journée qui, la nuit tombée, sont des espaces d'imaginations horrifiques pour Pagan. De la même manière, les maisons à étage sont un enfer pour lui et il refusera systématiquement d'y dormir. S'il ne peut pas tout observer d'un coup d’œil, comme on peut le faire pour les appartements, il ne se sentira pas en sécurité.  



ALIGNEMENT
Votre personnage a-t-il/elle connu Enola entre 2008 et 2017, sous le joug du Régime, et que pense-t-il de cette époque ? : Pagan a participé activement aux luttes s'organisant contre le gouvernement du Régime dès 2013, s'étant déplacé sur Enola spécialement pour aider les camarades de la Résistance. De l'organisation de médias alternatifs pour contrer la propagande d'Etat, aux actions directes contre le gouvernement, Pagan n'a pas été qu'un simple figurant durant les révoltes. Pagan est arrivé jeune, plein d'espoir sur le déroulement probable d'une révolution permettant l'établissement d'une gouvernance telle que l'Anarchie la conclue : la Commune.

Que pense-t-il/elle de la manière dont les choses ont évolué, et du nouveau gouvernement ? : Finalement, bien que la Résistance ait pu contrer efficacement le gouvernement du Régime, d'autres protagonistes les ont devancé sur la nouvelle organisation d'Enola. La Résistance a été accepté en nombre limité dans les décisions et les impératifs politiques, ce qui a réduit considérablement son importance. La Résistance s'est laissée mâcher, jugeant que leur travail s'arrêtait à déloger le Régime. Néanmoins, Pagan voit l'instauration du "Conseil des Régions" comme une ébauche d'une gouvernance horizontale sur laquelle il faut s'appuyer. Même si le Conseil semble avoir très peu de poids face à Elixir et Compétition.

Que pense-t-il/elle de la légende de Regigigas ? : Pagan pense en terme de collectif, et ne croit absolument pas à un Héros qui, de sa seule main, pourra remettre Enola à flot. C'est surtout, pour lui, un levier pour tromper le peuple et les faire adhérer insidieusement aux principes monarchiques. Pagan s'en méfie comme de la peste et suit attentivement l'ampleur que prend la légende dans les quartiers défavorisés.

Qu'est-ce que votre personnage pense d'Elixir ? : Pagan a peur de tomber dans le complotisme au sujet de cette entreprise qui s'accapare les politiques humanitaires, le contrôle des zones naturelles avec ses Rangers et des gisements d'Emergya avec ses chercheurs. Que faisait cette organisation avant leur vaccin ? Que fait-elle désormais avec les terrains qu'elle contrôle ? Comment a t-elle pu découvrir un vaccin sans avoir la main sur l'Emergya ? Mais alors, avait-elle un lien avec l'ancien Régime ? Tout reste très mystérieux, et Pagan est désespéré, en tant que journaliste, de n'avoir aucune information sur leurs agissements.  

Qu'est-ce que votre personnage pense de la Compétition ? : Pagan juge surtout que cette organisation n'a pas été particulièrement dérangé par le Régime, et qu'elle s'est même retrouvée renforcée durant leur gouvernement. Si leur réveil pour sauver Enola a été si spectaculaire, c'etait surtout l'opportunité pour Compétition de prendre de l'importance et user de leur pouvoir économique pour s'imposer dans le paysage enolien. La mise en place d'un système touristique en est un exemple concret. De plus, une organisation libérale qui possède une milice privée ... Pagan est inquiet.

Qu'est-ce que votre personnage pense des Anarchistes ? : Des camarades, même si Pagan n'entretient avec les anarchistes individualistes (ceux qui prônent l'action par les attentats) que des rapports froids et circonstanciés. Les actions violentes doivent être justifiées, avec des revendications et des objectifs concrets, et non pas simplement pour faire dans le spectaculaire. Ce sont ces derniers qui rendent l'Anarchie comme un système chaotique sans gouvernance, alors même que ce mouvement politique pose des organisations cadrées et collectives. En vivant sur Enola, Pagan a compris que le mouvement anarchiste était encore jeune durant les révoltes.

Alignement/Allégeance ? : Anarchistes

ET VOUS?
PUF/Surnom : Bakhtine
Âge : 24 ans
Disponibilité :  Je suis en fin de Master, et j'ai mon mémoire à rendre en fin août. Cela dépendra de l'organisation générale, mais j'essaierai d'être là assez souvent. Je serai sûrement absent durant le courant de l'été. Sachant que je taffe à côté (temps partiel) et aussi un loyer à payer ...
Comment avez-vous connu le forum ? : Je faisais du forum rp il y a un moment déjà, et je suis tombé sur le forum par hasard (je voulais voir de quelle manière évoluaient les forum rp pokemon).
Suggestions ? :
Personnage sur l'avatar : Locke Cole, FF VI - Ici
Code :Enola renaît de ses cendres
Autre:


Dernière édition par Pagan Schûtz le Lun 7 Mai - 12:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: De l'émancipation, Pagan Schûtz   Ven 4 Mai - 19:03


HISTOIRE

Le soleil de la Kabylie semblait désœuvré, chaque matin, lorsqu'il devait s'imposer face à Djurdjura. Ce grand massif montagneux obligeait les habitants à se regrouper selon les possibilités géographiques et agricoles offertes pour établir leur village, et Pagan était persuadé que Djurdjura réclamait au ciel de reconnaître sa puissance de la même manière. Pagan vivait à Tassaft Ouguemoun, un petit village situé en haut d'une colline. La végétation y était clairsemée - comme pouvait l'être également les habitations - sur les reliefs montagneux, même si de hautes forêts bordaient la colline.



Revenir en haut Aller en bas
Reshiram
avatar
Staff
Messages : 389
Date d'inscription : 25/06/2017

MessageSujet: Re: De l'émancipation, Pagan Schûtz   Mar 19 Juin - 20:07

UP ?

____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reshiram
avatar
Staff
Messages : 389
Date d'inscription : 25/06/2017

MessageSujet: Re: De l'émancipation, Pagan Schûtz   Dim 15 Juil - 16:57

Je déplace dans la Corbeille à Fiches, préviens-nous si tu veux la récupérer o/

____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victini
avatar
Staff
Messages : 339
Date d'inscription : 25/06/2017

MessageSujet: Re: De l'émancipation, Pagan Schûtz   Lun 10 Sep - 18:28

À la demande de Pagan, fiche remise dans le présentoir ^^

____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: De l'émancipation, Pagan Schûtz   

Revenir en haut Aller en bas
 

De l'émancipation, Pagan Schûtz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Légendes d'Enola :: Premiers Pas :: Présentoir :: Corbeille à Fiches-