Légendes d'Enola


 

Partagez | .
 

 [Libre] Vers l'infini et l'au-delà !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nadia Roque-Lartigue
avatar
Civile
Messages : 37
Date d'inscription : 29/12/2017

MessageSujet: [Libre] Vers l'infini et l'au-delà !   Dim 20 Mai - 12:11

J’étais toujours aussi ballotée par les flots, ayant une vue imprenable sur Kyogre. Maman doit tellement s’inquiétée. Je regarde avec effrois la baleine à bosse replonger dans l’eau et je me cramponne de plus belle à la barre, de quoi me faire de belles ampoules, m’attendant une vague et une  éclaboussure bonne pour tous nous noyer mais non. Rien. Juste un mouvement de queue dans la coque qui bouge le bateau vers une plage. Je ferme les yeux m’attendant à un choc solide, mais non. Rien. Enfin, pas tant que ça. Je m’attendais à pire. Bien pire.

Une fois arrivés à « bon port », ha ha ha, je fais de l’humour,  je suis si drôle, je saute au sol, les pieds dans le sable. Hum, les baskets dans le sable, ça va vite être relou, alors j’enlève mes chaussures et mes chaussettes et je le prends en main, appréciant le sable dans mes pieds. Je sors Kiddo de sa pokéball et je m’élance en avant prête à l’aventure quand la voix sévère de ma mère retentit depuis le bateau.

- NADIA ROQUE-LARTIGUE ! PAS BOUGER ! TU RESTES PRES DE MOI !
- C’est ce qu’elle dit, ça. EN AVANT KID’S ! ON VA EXPLORER !
- NADIAAAAAAA ! RESTE AVEC MOI !

Parle dans le vent, la vieille, tu fais des courants d’air ! Moi, je veux explorer ! J’ai besoin d’aventure ! C’trop cool que Kyogre nous ait amenés ici ! Je suis sûre qu’il veut qu’on voit un truc Alors je dis go à l’exploration ! Quoi ? La peur qui me tétanisait y a quelques secondes ? La peur, c’pour les faibles ! Vive l’aventure ! Youhou !

Sans un regard vers ma mère, je quitte la plage en courant, n’écoutant même pas les consignes des adultes du coin. Je me dirige vers la forêt environnante et quand je sens une racine sous mes pieds, je remets en vitesse mes chaussettes et mes chaussures et je continue de courir, Kiddo sur les talons, criant auprès de la liberté.

____________________________________________



Nad' ira te cracher au visage en #663366

DC : Amaryllis R. Apalou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brandon Blanchett
avatar
Scientifique
Âge : 21
Messages : 113
Date d'inscription : 13/11/2017

MessageSujet: Re: [Libre] Vers l'infini et l'au-delà !   Dim 20 Mai - 16:01

ET SUIVONS LE CHEMIN Le monde & Brenda


Bon, rendre ses tripes, sa fierté et le peu de charisme qu’il restait dans ce petit corps de neerd : c’est fait. Au moins, maintenant que c’est sorti, ça ne sortira plus, puis comme dit Shrek : « Mieux vaut dehors que dedans. ». Quoi ? Comment ça je me trouve des excuses ? Comment ça je me justifie ? Bah écoutez, sur plusieurs dizaines de passagers je suis le seul à avoir rendu le contenu de mon estomac et croyez-moi que quand, à côté de vous, mamie germaine, 84 ans, s’avère être plus solide que vous… Bah… Votre fierté en prend un sacré coup.

Je me cramponne comme je peux en priant pour avoir au moins eu l’intelligence de ne pas m’en foutre partout. Les secousses qui suivent me conforte dans l’idée que j’aurais tôt ou tard finit par dégueuler et qu’il aurait fallu que je songe à faire mon testament avant de m’embarquer sur l’eau. Je devrais aussi me mettre à prier, tien, je n’ai rien à perdre. C’est quoi déjà ? Ah oui : Notre Père qui es aux cieux ! Que ton nom soit sanctifié ; que ton règne vienne ; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel… Ah ? C’est fini ?

En effet. C’est fini. Une dernière secousse avait secoué le navire, plus forte que les autres, puis soudain le silence fut et la stabilité (sainte Marie mère de Dieu, merci) aussi. Un coup d’œil prudent par-dessus la rambarde me fit comprendre que nous venions de nous échouer. Où ? Je ne sais pas, mais pour l’instant ce n’était que le cadet de mes soucis, nous venions d’accoster sur la terre ferme et cette nouvelle était en soit un sacré bond en avant qui avait fait passé notre situation de « Désespérée » à « En vrai ça passe ». Je laisse un soupir s’échapper d’entre mes lèvres avant de me laisser tomber au sol. Je suis vivant. Entier. Et également propre. Si ça ce n’était pas une bonne nouvelle.

Je laisse Caféine, Primrose et Ghost sortirent de leurs Pokéball et, comme beaucoup d’autre passagers, gagne la plage où un petit attroupement s’est formé.  Pour être tout à fait honnête, je suis encore trop sonné pour prendre part aux discutions en cours. Je suis conscient que mon statut d’interne m’oblige à certaines responsabilités vis-à-vis des rescapés. En tant que médecin en formation mon aide pourrait être utile et en vérité c’est sûrement ce que j’allais finir par faire, quand j’aurais retrouvé le plein pouvoir sur mon corps, et que j’aurais finit de regarder cette adolescente s’enfoncer dans la jungle. Tien, elle est stupide ? Suicidaire ? Folle peut-être ? C’est vrai, ça, c’est curieux de voir quelqu’un foncer tête baissée dans une flore dont on ne connaît rien. Ça me fait penser qu’il doit avoir de sacrée découvertes à faire là-dedans. Peut-être même des espèces inconnues ? Je pourrais devenir riche… Peut-être même célèbre et reconnu si je rapportais avec moi quelque chose d’exceptionnel, non ? J’aurais enfin de quoi écrire l’article de mes rêves. Je pourrais me vanter auprès de Mercy d’être un adulte accomplit dans son métier. Weston cessera peut-être de me prendre pour un gamin coincé du fion et maman arrêtera alors de m’appeler toutes les deux heures pour me demander si je mange correctement… On me prendrait enfin au sérieux…





Attends… CETTE GAMINE VIENT DE PARTIR TOUTE SEULE DANS LA JUNGLE !

Je.. Je, je fais quoi ?! Je ne crois que quelqu’un d’autre l’aie vu ? Tout le monde discute, se remet de ses émotions… C’est qu’une gamine ! Il y a peut-être de grands dangers sur cette île faut… Faut que je la ramène ! Maintenant !
Je me lève d’un bond et sprint, les jambes encore tremblantes, en direction de la demoiselle, mes trois compagnons sur les talons. Je traverse la plage bien plus vite que je ne m’en serais cru capable, parcours quelques mètres et finit par apercevoir une silhouette féminine au loin.

- « MADEMOISELLE ! HE ! HEEEEEE ! STOP ! ATTENDS-MOI ! FAUT PAS PARTIR TOUTE SEULE C’EST DANG-»

Je crois que je me suis pris un tronc. Je cligne des yeux pour fixer le végétal, les yeux ronds. Ah oui. C’est un tronc. Un sacré tronc en plus de ç-Aaaaah, la gamine !

- « ATTENDEZ MOI ! »

Je finis par la rattraper en soufflant comme un bœuf. Je n’ai jamais été très sportif mais ça fait bien longtemps que je n’avais pas autant souffert de mon manque d’endurance. Je finis néanmoins par retrouver suffisamment de souffle pour lui glisser quelques mots.

- « Faut pas… Connaît pas… Peut-être dangereux…. Br… Bref…  Partez pas… Toute seule… C’est… Votre nom ? »


LISEZ MOI:
 

© 2981 12289 0

____________________________________________


Brandon te parle la tête dans ses bouquins en #ff6666
Merci à Cobaba pour la fiche de lien, jtm bb, t'es trop une vraie, t'es trop une nana sûr /PAN/

Dc : Emilly Carter, Patrick Olson/Bellamy Crowford
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice C. Donovan
avatar
Compétitrice
Âge : 21
Messages : 199
Date d'inscription : 26/01/2018

MessageSujet: Re: [Libre] Vers l'infini et l'au-delà !   Mar 29 Mai - 20:07



Vers l'infini et l'au-delà !
"Ouh, ma tête"
Héhé. Mission impossible, me voilà ! J'étais p'têtre espionne dans une autre vie, tiens, à voir comment je me faufile loiiin, loiiiin des regards des adultes et du pokémon qu'on avait tenté de me coller aux fesses. Cela n'a pas été très facile, mais j'ai compris que j'avais intérêt à déguerpir au plus vite si je ne voulais pas finir suivie et empêchée de faire quoi que ce soit par un.e surveillante rabat-joie. Parce que, c'est bon quand même quoi, j'ai quinze ans, j'suis parfaitement mature et consciente des réalités ! Enfin, je crois, hm... Bref, au pire on s'en fout et on verra bien, ça ne sert à rien de jouer aux je-sais-tout et de me dire quoi faire : c'est une occasion parfaite qui ne se répétera pas, alors allons-y gaiement !
Enfin, 'gaiement'... Si je savais où j'allais, parce qu'en vrai, bon, disons que... C'est un peu tendax. Je me suis plus ou moins éloignée du groupe, puis j'ai décidé de m'aventurer vers la forêt, libérant au passage mon Voltali pour avoir une présence d'un pokémon auprès de moi : je ne suis pas totalement folle, hé ! Prompto a l'air au moins un peu surpris par notre situation, mais il finit par s'en désintéresser dès lors que je lui fais comprendre qu'il pourrait trouver un bon terrain d'entraînement : un bon petit, en soi.

Mes pas, par un hasard des plus pratiques pour la narration, m'amènent jusqu'à croiser ceux d'un grand dadais aux cheveux roses, et d'une jeune fille qui ne doit pas être plus âgée que moi à vue de nez (après j'en sais rien, j'suis myope comme une taupe). Si le premier a l'air assez paniqué, et je me demande si il n'est pas sur le point de faire AVC, ça serait embêtant, la deuxième semble plus enjouée, et c'est quelque chose qui me rassure un peu. Ils sont p'têtre de famille ou pas, enfin, on s'en fiche de ça de toute façon. Si je peux m'incruster et aller faire le tour de la forêt accompagnée, c'est toujours mieux !
Pas du tout gênée, je me rapproche et m'incruste comme un cheveu dans la soupe, un grand sourire aux lèvres, tentant de me donner l'air le plus aimable possible. Et oui, mes tentatives de paraître joviale et absolument inoffensive me donnent un sourire forcé des plus malaisants quand on l'inspecte cinq secondes, mais zou !

« Oh, vous allez dans la forêt, tous les deux ? »

Oui, oui, j'énonce l'évidence, et je mériterais bien une réponse sarcastique pour ça, mais je n'avais pas de manière plus polie d'intervenir sans non plus être complètement une totale goujate : j'ai donc choisi la plus... Disons, pas la plus subtile, mais la plus acceptable. Me sentant un peu gênée par ma maladresse, je m'empresse d'enchaîner, ne me rendant pas compte du rythme quelque peu rapide de mes paroles.

« J'peux vous accompagner ? Ça serait quand même plus drôle à plusieurs ! Et puis euh, au pire j'peux me rendre utile si il faut ! »

… Comment, ça, je trouverais bien au moment venu, hein. Je pourrais dire que je me débrouille en combats, mais euh, bah si ils sont plus forts, je vais passer pour une grosse nouille. Je n'oublie pas non plus que malgré le fait que ça fait un bail que j'ai des pokémon, bah, quand une gamine de quinze ans dit ça, on rigole un peu, et c'est normal. Je préfère donc rester dans le vague, parce que comme d'habitude dès qu'il s'agit d'être précise, j'le suis plus. En attendant, je me force à rester avenante, ignorant si cela va marcher ou pas. Moi, j'veux aller à l'aventure, mais... Pas toute seule, de préférence, héhéhé, ahahah, euhm... Bref !

« … Vous pensez que c'est quoi, un énorme monstre qui a crié ? Ou genre un pokémon inconnu ? Ça s'trouve, y'a des espèces qu'on a même jamais vu jusqu'ici ! »

J'essaie de motiver, peut-être un peu aussi pour compenser le fait qu'au fond, ça me fait un peu flipper, tout ça. Mais ça se saurait si je ne compensais pas en permanence, et puis, bon, je suis sûrement parano, tout se passera bien. Si ça se trouve, je vais même me marrer !
18 MARS 2023Event n°1


Pouet, lisez moi:
 

____________________________________________

DC de Xerneas, Faust M. Donovan, Natsume Miyano, Livie A. Vulpino & Roxanne Novak
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludwig Nagel-Jung
avatar
Civil
Messages : 138
Date d'inscription : 09/02/2018

MessageSujet: Re: [Libre] Vers l'infini et l'au-delà !   Sam 2 Juin - 13:34

Vers l'Infini et l'Au-Delà !
Event N°1 - 18 mars - Sur une île

Rah, mais Lilice, où est-ce que tu es… ? Je me mordille la lèvre en balayant la plage du regard, sans pouvoir la trouver. Puis, soudain, le voila à nos côtés. Elle a visiblement été interpellée par les cris de la rose recroquevillée sur le sol.

« Alice ! T’es là ! Ellias, c’est Alice ! »
« Hein ? »


Mon cousin a à peine le temps d’observer suffisament pour amie pour mettre un visage sur son prénom. Et pour ma part, je n’ai pas assez de quelques secondes pour me jeter à son cou et lui faire part de combien je suis soulagée de la voir en un seul morceau.

« Qu-quoi… ? »

Lâchais-je, tout penaud, quand Alice déclare qu’elle ne reste pas, et va retrouver « les autres ». Je me retrouve les bras ballants sur le sable, déserté par ma meilleure amie. J’ai… j’ai dit quelque chose qui ne fallait pas… ? Je ne sais pas trop ce qui s’est passé pour qu’elle tire la tronche et parte si vite. Bon, en même temps, le naufrage a pas été de tout repos, elle est peut-être en état de choc, mais… Justement, ça me rassure encore moins ! La voir ainsi me fausser compagnie me serre la gorge et me donne envie de pleurer.

« C’était ton amie ? »

Interroge Ellias en la regardant partir aussi. Je me mords la lèvre pour ne pas me mettre à chouiner comme un gros gamins stupide et égoïste.

« … Ludwig, ça va… ? »
« Mais… Pourquoi elle est partie comme une voleuse… ? »
« Elle a dit qu’elle revenait, non ? » Moui, certes, mais… « Elle veut peut-être retrouver ses proches avant tout. »


Mouais… c’est vrai, il a raison, Ellias. Je me demande si quand ce sera fait, Alice ira explorer. J’aimerais tellement que Ellias dise « oui » pour que j’aille avec elle ! Ce serait tellement bien, et j’ai pas envie de rester planté là en plein caniard ! Des minutes passent ainsi et j’essaie de formuler ma demande à mon cousin… Je suis interrompu dans mes pensées par un grand cri qui fait frissonner mes sens de futur Ranger. Cette île est déjà super mystérieuse, en plus il y a peut-être un Pokémon caché quelque part ! Je ne peux pas rester là, même si Ellias a l’air d’avoir des sueurs froides après avoir entendu ce cri.

« … Ellias, je veux explorer ! J’en ai marre d’être planté là ! »


Le plus âgé s’offusque d’un mouvement de recul et me fait les gros yeux.

« Mais dis-donc, tête de mule… »

Je rejette un regard plein d’envie et de curiosité à la forêt d’où semble venir le cri. Enfin, je crois, ça pouvait être n’importe où. En plus, je crois que viens d’apercevoir Alice qui courre dans cette direction en fendant la foule. Si elle pense qu’elle va se passer de moi pour ça !

« S’il te plaît ! Tu n’as qu’à venir avec moi avec tes Pokémon ! Puis il fait trop chaud en plein soleil… On peut au moins aller voir l’orée de la forêt ? »

L’implorais-je, d’une voix milleuse et d’un regard de la pitié. Ellias m’observa un moment d’un regard blasé puis soupire longuement.

« Bon… Juste à l’orée, alors… De toute façon, il faut vraiment que je me mette à l’ombre, là. »

Marmonna-t-il dans sa barbe, en regardant l’état de sa peau allergique au soleil susceptible de ne pas aimer l’exposition continue sur la plage. Yessss ! J'ai réussi !!

Sans plus attendre, je me mets à courir en ignorant un peu Ellias qui me demande de ralentir (désolé, cousin !) en direction de la forêt. On arrive à l’orée sans plus tarder et j’aperçois une chevelure rousse on ne peut plus familière. Je courre en direction de mon amie pour lui sauter sur le dos, sans faire la moindre politesse aux autres personnes présentes pour le moment.

« Ludwig, attends un peu ! Tu m’avais dit… ! »

Proteste Ellias en arrière plan. Pendant ce temps, je câline Alice comme une grosse sangsue.

« Lilice ! Méchante, tu m’as pas attendu ! »

Bon, je plaisante, mais c’est elle qui disait qu’elle reviendrait. En regardant autour de moi, j’aperçois une autre ado de mon âge et un grand dadais aux cheveux roses. Ellias nous rejoint, totalement essoufflé (il manque de sport, lui) et me fait les gros yeux.

« Ahaha, euhm… B-Bonjour ! Moi c’est Ludwig ! Je suis le pote d’Alice et je viens aussi chercher le gros Pokémon ! Comment vous vous appelez ? »

Demandais-je au type aux cheveux roses essoufflé et à l’autre fille au look d’enfer. Ellias s’éclaircit la gorge dans mon dos et me tapote l’épaule. Mais qu’il est lourd, aujourd’hui !

« Arhem. Hors de question qu’on vous laisse explorer seuls, les jeunes. C’est bien beau, tout ça, mais je ne sais pas si on a intérêt à trop s’éloigner. » Il prend l’autre adulte à témoin, en plus, le foubre ! « …Pas vrai… ? »

Grmbl… Elliaaaaas, arrête de me foutre la honte ! De toute façon, nous les jeunes sommes en majorité, alors, poupougne, le vieux ! Mon cousin en profita pour faire sortir son Florizarre, histoire d’avoir une grosse bête pour nous protéger. Je fis de même en laissant Loukas, mon Mateloutre, sortir de sa Pokéball que j’avais rangé dans mon sac à dos. J’en profite aussi pour sortir ma bouteille d’eau et en propose aux autres alors qu’on commence à progresser un peu dans la forêt.

LIS-MOUAH:
 

____________________________________________


Lulu fait son kéké, compense et te colle en #0099cc.
DC de Cobaltium, Tobito, Alexander, Angarade, Mell et Lionel.
RPs en cours : Noah, Charlotte, Emilly.
PNJ Lié : Ellias.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nadia Roque-Lartigue
avatar
Civile
Messages : 37
Date d'inscription : 29/12/2017

MessageSujet: Re: [Libre] Vers l'infini et l'au-delà !   Mar 12 Juin - 16:32

- « MADEMOISELLE ! HE ! HEEEEEE ! STOP ! ATTENDS-MOI ! FAUT PAS PARTIR TOUTE SEULE C’EST DANG-»

C’est quoi, ce bordel ? C’est lequel qui beugle comme un cochon égorgé ? Je me retourne, nope, c’est pas ma daronne, juste un mec un peu chelou avec des cheveux roses, je ne suis donc pas obligée d’écouter. En plus, Anne-Marie m’a toujours dit de me méfier des mecs louches qui me poursuivaient alors... Je me retourne, lui fait un bye bye de la main, juste avant de le voir c’manger un énorme trop et je saute par-dessus une racine en courant. Je continue de courir, surveillant un peu en arrière mon poursuivant. Du coup, comme j’regarde pas où j’vais, j’finis par me gameller avec puissance. Heureusement, mes mains ont amorties l’choc et du coup, je ne suis pas blessée. Mais bon le type chelou a eût l’temps de m’rattraper du cop. Fuck. Du coup, je me retourne, l’air mauvais au visage.

- Kessta ? T’veux t’battre ? T’me cherche d’poux ?
- « Faut pas… Connaît pas… Peut-être dangereux…. Br… Bref… Partez pas… Toute seule… C’est… Votre nom ? »
- Yes Mommy ! J’connais ma leçon, j’peux aller jouer avec mes copains d’la forêt, maint’nant ?

Quoi ? Y a m’demander mon nom ? Rien entendu de tel, moi ! Mais pas le temps de me bouger qu’une jeune d’à peu près mon âge, à qui je fais coucou, débarque suivis peu après par un jeune blond accompagné de son rottweiler.

« J'peux vous accompagner ? Ça serait quand même plus drôle à plusieurs ! Et puis euh, au pire j'peux me rendre utile si il faut ! »
- Oui viens, chuis pas rassurée à l’idée d’me retrouvé seule au fin fond des bois avec lui, là.

Du pouce, j’montre le type chelou qui me courrait après alors qu’un rugissement puissant s’fait entendre, forçant Kiddo à se cacher derrière mes jambes, tremblante de peur. Je prends la petite chose poilue dans mes bras et la caresse longuement pour la rassurer. La rouquine demande ce que c’était comme pokémon et j’ose les épaules.Peu importe, on va vite le découvrir ! C’pour ça qu’on est là ! Et j’hésite pas à lui faire remarquer d’ailleurs.

« Ahaha, euhm… B-Bonjour ! Moi c’est Ludwig ! Je suis le pote d’Alice et je viens aussi chercher le gros Pokémon ! Comment vous vous appelez ? »
- Yo ! Moi c’Nadia.
« Arhem. Hors de question qu’on vous laisse explorer seuls, les jeunes. C’est bien beau, tout ça, mais je ne sais pas si on a intérêt à trop s’éloigner. …Pas vrai… ? »
- Tu sais l’vieux, si t’as peur, tu peux retourner tenir compagnie à ma daronne sur la plage, hein ? Nous on y va, allez go !

Je m’avance donc, dans la forêt, en compagnie de mon équipe montée très très à l’arrache quand même. En plus, on a l’air d’une sacré bande de bras cassés. Me tarde de voir ce qui nous attend tiens.

- Vous voulez explorer vers où, les copains ?

Bah oui, j’leur demande, paraît que l’esprit d’équipe et la cohésion, c’est hyper important dans un groupe.

____________________________________________



Nad' ira te cracher au visage en #663366

DC : Amaryllis R. Apalou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brandon Blanchett
avatar
Scientifique
Âge : 21
Messages : 113
Date d'inscription : 13/11/2017

MessageSujet: Re: [Libre] Vers l'infini et l'au-delà !   Mer 13 Juin - 9:32

#BalanceTonAdosUne caïd de cité, des gosses, un adulte perdu & Brenda


••• Je… J’ai pas bien comprit ce qui m’est arrivé, là. Je veux dire, je ne l’ai jamais empêché de rien. Elle fait ce qu’elle veut. Je ne suis pas son père. D’ailleurs, je ne sais pas qui sont ses parents mais j’aurais bien deux mots à leur dire. Cette violence verbale, bon dieu ! Va falloir qu’elle se calme, Gwendoline, parce que j’apprécie très moyennement de me faire insulter. Je veux dire, qui, dans la vie, réagit comme ça ? Je n’allais pas la ramener par la peau des fesses sur la plage, moi aussi je veux explorer après-tout. Juste, évitons d’y aller seul. On ne sait pas ce qui se passe ici, on ne connaît ni la topographie des lieux, ni sa faune. Bref, faut être un minimum prudent. Mais non, l’autre, non seulement elle m’insulte mais en plus elle ne me laisse pas en placer une. Je… Je crois que je m’énerve ? Oui, oui, en effet, je m’énerve. Non mais sans déconner, qu’est-ce que c’est que cette réaction ? Je fais si adulte réac que ça ? Parce que ce n’est pas le but, hein ? Genre, ce n’est pas DU TOUT le but. On doit avoir quoi… Allez… Cinq de différence à tout péter ? Ce n’est pas énorme. Puis je serais bien mal placé pour l’empêcher de quoi que ce soit. Puis de toute façon, même pas sûr qu’elle écoute. Je… Non. Vraiment. Je… Je ne m’explique pas le comportement de cette… Insupportable et… Très trèèèès agaçante demoiselle.

Mais si, passé le choc de me faire basher par une espèce de Kilo Ren éco+, je sens doucement la moutarde me monter au nez ce n’est rien comparé au comportement qu’elle prend quand d’autres adolescents arrivent sur place. C’est le phénomène de meute du kéké. Plus y a de spectateur, plus ça fait le spectacle. Manque de bol pour moi, la cible c’est moi aujourd’hui. La petite rousse qui nous a rejoint à l’air d’être un peu plus polie et agréable, elle pose même une question qui va peut-être me permette de m’expliquer et de faire comprendre à l’autre folle que « non, je ne suis pas venu pour la faire chier » mais… Non. Faut qu’elle l’ouvre… ENCORE. L’autre… L’autre… TU SAIS CE QU’IL TE DIS L’AUTRE ?!

Piouuuuuf. Zen. C’est une jeune-fille un peu rock'n roll... Certes, mais on ne va pas s’énerver pour autant. De toute façon vu son tempérament, je ne suis pas sûr que ça arrange notre situation. Ça pourrait même l’empirer. Donc, pour la sécurité de tous, évitons de nous mettre à hurler.

Heureusement, on est vite rejoint pas un petit blondinet… Apparemment lié à la rouquine si j’ai bien compris. Avec l’énervement je n’ai pas eu le temps de m’attarder sur les noms de chacun mais la présence d’un autre adulte dans les rangs me rassure un peu. Peut-être, qu’avec ça, la trash talkeuse pèsera un peu ses mots, surtout qu’il a l’air d’en imposer un peu plus que moi le gentil monsi-

- « Tu sais l’vieux, si t’as peur, tu peux retourner tenir compagnie à ma daronne sur la plage, hein ? Nous on y va, allez go ! »

…. Ok. Stop.

Je ne sais pas si c’est une bonne idée. Probablement pas. Mais elle me sort par les trous d’z’yeux et le fait d’avoir failli mourir noyer même pas 1h avant n’aide pas tellement à choisir une option moins… Impulsive.

Enfin bref, la gamine s’avance et dans un réflexe un peu brusque je lui choppe l’épaule et la ramène vers l’adulte et moi.

- « Si tu me lassais en placé une au lieu de faire tes putains de monologues on pourrait peut-être s’expliquer. » Je n’ai aucune intention de lui laisser ne serait-ce qu’une seconde pour répliquer alors je poursuis en prenant bien soin de réguler tout l’agacement que je ressens. « Je suis scientifique, je suis venu ici pour explorer, pas pour ramener tes petites fesses blanches sur la plage. Que tu aies quinze, vingt ou trente ans n’auraient strictement rien changé à ma réaction. On ne connaît pas cet endroit, on connaît pas les Pokémons qui l’habitent ou les dangers alentours, pour ça qu’il faut rester à plusieurs. Ce n’est pas pour te faire chier, ni vous deux d’ailleurs, hein, au passage. Je ne suis pas ton père et j’estime que t’es assez grande pour prendre tes propres décisions. »

Je la relâche doucement. Tourne mon regard vers l’autre adulte avec un air désolé.

- « Navré, mais je comprends la curiosité du reste du groupe vis-à-vis de l’île. Puis, entre nous, je préfère rester en groupe et au moins m’assurer que tout le monde ressorte d’ici vivant que ramener tout ce beau monde sur la plage et finir avec trois ados et un scientifique disparut dans moins d’une heure. »

Puis, entre nous, l’occasion est décidément trop belle pour être manquée. J’appelle Caféine et Prim’, l’un pour partir en éclaireur, l’autre pour m’avertir d’un danger éminent. Je sors mon carnet de ma poche, et commence à gribouiller quelques notes.

- « Ah, et je m’appelle Brandon Blanchett, by the way. »

Lisez moi:
 


© 2981 12289 0

____________________________________________


Brandon te parle la tête dans ses bouquins en #ff6666
Merci à Cobaba pour la fiche de lien, jtm bb, t'es trop une vraie, t'es trop une nana sûr /PAN/

Dc : Emilly Carter, Patrick Olson/Bellamy Crowford
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice C. Donovan
avatar
Compétitrice
Âge : 21
Messages : 199
Date d'inscription : 26/01/2018

MessageSujet: Re: [Libre] Vers l'infini et l'au-delà !   Ven 15 Juin - 12:24



Vers l'infini et l'au-delà !
Ou taper l'incruste en permanence
J'suis pas sûre que ça fonctionne, mais je ne perds rien à essayer dans tous les cas ! Puis bon, euh, ça va, j'dois pas avoir l'air trop méchante, au pire. J'ai même pas sorti de pokémon, donc je dois avoir extrêmement peu menaçante au possible. La jeune fille que j'ai accosté m'a l'air un peu, bah... J'dirais pas sauvage, mais elle est un peu brusque, et si ça ne me repousse pas entièrement, j'suis un peu surprise. Je cligne des yeux quant elle parle du jeune homme aux cheveux roses derrière nous, ne comprenant pas trop ce qu'il a de louche hormis être... Bah, disons clairement que je ne suis pas si sûre que ce soit nous qu'il faille surveiller, quand on voit qu'il arrive à se ramasser sur tout ce qu'il croise. Faut dire qu'à force de vivre avec des gens louches avec trois moins gauches, j'ai des standards très bas. En outre, je grimace un peu de compassion.

« Euh, bah, ça va, enfin j'sais pas. »

Oui, l'éloquence, tout ça... Un petit sourire pour essayer de me rattraper, même si c'est ridicule. J'essaie de m'intégrer par un enthousiasme un peu forcé auquel je ne crois pas moi-même, car, bah, c'est ce qu'il faut faire, non... ? Je suis un peu mal à l'aise, aussi, d'avoir laissé Lulu sur la plage, mais b-bon, il était occupé et puis, enfin, il avait pas besoin que je l'enquiquine quand il est avec du monde parce que je suis collante, et, et... Et remue peut-être un peu mes pensées noires dans ma tête jusqu'à ce que je ne sente quelque chose me sauter dessus, et écarquille les yeux sous le coup de la surprise. J'ai tout juste besoin de reconnaître ses mèches blondes pour savoir de qui il s'agit, et je mentirais si je disais que je ne me sens pas particulièrement soulagée de voir qu'il ne me fait pas la tête (car j'arrivais à m'en convaincre seule et sans raisons), et aussi, un peu égoïstement, d'avoir son attention. Mais bon. Je tente de cacher mon manque d'aise par un sourire et une apparence désinvolte.

« Héhé, euh, désolée ! »

J'espère au moins que ça fait son effet... Au moins, maintenant que Lulu a pris la parole, je me permets d'être un peu plus à l'aise. Je hausse toutefois les sourcils en voyant le cousin du blond se mettre à faire la morale comme un vieux pépé, et n'en pense pas grand chose au début. Bah, oui, il veut faire le malin et se mettre en position de patron, mais bon... Si il croit qu'il impressionne avec son gros crapaud vert, là, il se met le doigt dans l’œil. Un peu agacée, je lève les yeux au ciel et résiste à l'envie de jouer à qui a la plus grosse carte graphique, car oui, je crois qu'il fait ça uniquement pour nous faire rester dociles. Je comprends vraiment que Lulu s'énerve, des fois, quand on voit comment il lui colle au train à l'instar d'une limace bien baveuse sur un rocher. C'est à se demander qui a besoin de qui, là !

… Sauf que. Sauf que bah, j'ai pas trop compris ce qui s'est passé, en fait. Un coup tout allait bien hormis Ellias qui croit que sa simple présence justifie de traiter tout le monde comme des bébés, et un coup ça s'énerve. Enfin. Je vois bien que Nadia, comme elle s'appelle, n'voit pas le mal à être honnête, et en soi je ne suis pas entièrement contre ce qu'elle dit, mais je me doute que ça risque d'être mal pris. J'espère pas en vrai, j'aimerais juste que tout se passe bien, maiiis... Les relations humaines c'est compliqué.
Je me crispe toutefois quand je le vois saisir l'épaule de Nadia. Non mais... Non mais ça va pas, là ?! On lui a déjà appris de ne pas toucher les gens sans leur consentement, même quand on a l'ego blessé ?! Je grogne presque, les sourcils froncés dans une expression de déplaisir. Je ne pensais pas grand chose de lui, mais là, je trouve qu'il dépasse les bornes : d'où il se permet de jouer aux caïds avec une gamine bien plus jeune que lui ?! Et voilà que ça déballe son CV en plus... Non mais je te jure. Vu sa tête, en plus, je suis persuadé qu'il est tout juste sorti de l'école, alors qu'il fasse pas le malin ! Alors que our dear Brandon (oui parce que moi aussi j'ai fait anglais au collège) se met pépouze en train de sortir son Coxy et son Tarsal (bon sur ce point il a du goût), je grommelle. Entre Ellias, Nadia et lui, je crois que... Ah, oui, je m'agace. Et mon ton acide alors que je reprends la parole, jaugeant les deux adultes des yeux, le confirme.

« Dites, ça va aller, là, vos concours d'ego ?! Vous êtes un peu lourd, sérieux. Vous êtes tout aussi paumés que nous, que je sache, alors ça va. Canalisez-vous, un peu, vous vous énervez comme des gamins en crise. »

Et moi aussi, c'est bon, je sais. Je sens bien à mes muscles qui se crispent que je perds patience, mais au bout d'un moment, mes nerfs lâchent. Je veux bien me forcer à être de bonne humeur et bien souriante comme il faut, mais... J'sais pas. Je crois que je suis trop sanguine en ce moment, comme tout le monde, en fait, mais bon. Je ne peux d'ailleurs pas m'empêcher de jeter un regard un peu sec à l'adulte aux cheveux roses, ce qui est inhabituel de ma part : si je suis plutôt désinvolte et peu regardante des questions de hiérarchie sociale, là, je n'ai pas trop de soucis à être quelque peu insolente. Tant pis si je passe pour une gamine mal élevée après. Je lève les yeux vers le « scientifique », grommelant.

« Et parler des fesses d'une ado, c'est vachement creepy, m'sieur. On touche pas les gens non plus sans leur permission, et ça j'ai pas besoin d'être scientifique pour le savoir. »

Grmph. J'expire un coup. Pourquoi je m'agace, moi, je vais juste finir avec tout le monde qui me fait la tronche hormis Lulu, et encore, dans un coin de la forêt... Je décroche deux balls de ma ceinture, ne serait-ce que pour avoir un autre accompagnement au cas où. Si Prompto et Spyro me semblent les meilleurs choix, c'est pour des raisons évidentes que je ne préciserais ; un gros reptile volant rapide et brusque, même si je monterais évidemment pas encore sur le dos du Ptéra vu comme il peut être inconscient, ainsi qu'un Voltali agile sur le sol. J'accueille d'ailleurs la pierre volante par quelques caresses sur sa tête, souhaitant me calmer alors qu'il piaille d'impatience, étant visiblement très content de me voir. Les frottements de son crâne sur mes épaules aident à me calmer, et même à me tirer un léger sourire. Beh. Difficile de croire qu'il tient de sa mère, quand on voit à quel point il peut être mignon... Hm. Ah oui. Les autres.
Je me relève un peu, plus tempérée. En me massant la nuque, je soupire.

« Bon. Désolée. On est pas obligés de tous s'aimer mais ça serait bien d'éviter de se rentrer dans le lard en permanence, non ? Moi, j'veux juste voir des trucs. »

Et tant pis si je passe pour une énorme hypocrite. Là, j'aimerais juste que ça se passe bien, et sans tensions tous les cinq minutes, même si j'ai sans doute empiré la situation. Draaaah, comment il fait, papa, pour s'entendre avec tout le monde... ?! Puis pourquoi je suis toujours aussi lunatique, aussi... Pour me détendre, je caresse davantage la tête de Spyro, qui me fixe d'un air curieux, visiblement intrigué par mon comportement. Au moins, j'risque pas de m'embrouiller avec lui.
18 MARS 2023Event n°1


Pouet, lisez moi:
 

____________________________________________

DC de Xerneas, Faust M. Donovan, Natsume Miyano, Livie A. Vulpino & Roxanne Novak
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victini
avatar
Staff
Messages : 315
Date d'inscription : 25/06/2017

MessageSujet: Re: [Libre] Vers l'infini et l'au-delà !   Mer 27 Juin - 17:16

Vous qui cherchiez couvert du soleil et de sa morsure vous trouvez maintenant étreint par les ténèbres. La dense forêt de cette île vous accueille de sa verdure, de ses cris étrangers et de ses parfums entêtants. Vous progressez difficilement, si ce n’est que de vos jérémiades qui alourdissent votre progression. Cette jungle a pourtant ses particularités, levez les yeux! De luxuriantes fougères rivalisent avec des fleurs géantes dont il est préférable de ne pas approcher. Les arbres s’étirent en direction du ciel, leurs épais feuillages tels les barreaux de votre prison. Parmi la cacophonie de ce lieu vibrant de vie, vos conversations animées s’élèvent et ont attiré l’attention du monarque incontesté de ces terres.

Au loin, la terre s’est mise à vibrer. Quelque chose de lourd, très lourd, a amorcé son approche en votre direction. Le sol à vos pieds tremble, comme effrayé du passage de cette puissance inconnue. N’étiez-vous pas venus le chercher de toute manière? L’auteur du cri entendu depuis les plages semble curieux de vous rencontrer. Les cimes des arbres se balancent violemment à son passage, sa lente avancée. Vous le verrez bientôt apparaître si de courage vous vous armez. Peut-être feriez-vous mieux de chercher un abri?

Justement, à quelques pas de vous, le sol s'ouvre dans un bruit de frottement. Une dalle de pierre, envahie par la végétation, cède place à un long tunnel qui s'enfonce sous la terre. Est-ce là votre chance d'échapper au géant qui se dirige vers vous? De toute évidence, ces galeries ne sont pas naturelles.

Petites indications:
 

____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludwig Nagel-Jung
avatar
Civil
Messages : 138
Date d'inscription : 09/02/2018

MessageSujet: Re: [Libre] Vers l'infini et l'au-delà !   Sam 30 Juin - 7:49

Vers l'Infini et l'Au-Delà !
Event N°1 - 18 mars - Sur une île

Bon, alors, je ne devrais pas savoir comment s’appellent les gens qui ont l’air bien sympathiques qui vont faire la route avec nous… Nadia, qui a l’air d’avoir presque mon âge et qui semble vachement sympatoche et… Pourquoi il s’énerve, le monsieur, j’ai raté un épisode ?! C’est hyper gênant et en plus, moi, j’aime vraiment pas quand les gens haussent le ton : ça me remue, et pas dans le bon sens du terme. L’ambiance passe de bonne et motivante à tendu alors que le monsieur aux cheveux roses ouvre la bouche, que Alice semble blasée à mort par ses propos, qu’Ellias tente de reprendre la parole d’un air outré et que Nadia se fait crier dessus par un adulte qui ne sait pas être maître de lui-même... Je déteste quand les adultes sont pas capables de se contrôler ! C’est quoi, la prochaine ?! « Retournes dans ta chambre, j’en ai marre de t’entendre et je suis pas capable de me contrôler face à quelqu’un 20 ans plus jeune que moi » ?! Grmbl. De l’énervement je passe vite à l’appréhension, néanmoins, car de mauvais souvenirs m’assaillissent au plus mauvais moment.

Le dénommé « Bradon » (on risque plus de l’oublier, maintenant…) se tait finalement et Ellias soupire. Apparemment, il voulait dire quelque chose, mais à la suite d’une telle tirade, ajouter quelque chose serait pas très glorieux.  Dans tous les cas, mon cousin a l’air franchement blasé en croisant ses bras sur son torse. Je le voix lever les yeux au ciel quand Alice prend la parole à son tour pour prendre part au crépage de chignon… Mais Aliiiiice… Pas toi ! Je m’étais rapproché de mon amie lorsque Brandon et Nadia se prenaient la tête, comme espérant sa protection maintenant que je l’ai retrouvée, mais… Rah, mais commences pas à être horrible aussi, Alice !

Mal à l’aise, je ferme mes oreilles tant que je peux en allant vers l’arrière du groupe avec Loukas, à la rencontre du Florizarre d’Ellias dont je caresse la grosse tête. Alice n’a pas tord dans ce qu’elle raconte, en fait, je sais pas si quelqu’un a tord dans cette prise de tête, car c’est pas l’important d’avoir le dernier mot, m’enfin… Sale ambiance, moi je voulais juste me balader et me faire des nouveaux amis, pas entendre les gens se disputer pour des broutilles. Pourquoi il faut TOUJOURS qu’on se prenne la tête. Je sais, c’est aussi ça, la vie : parfois, on se dispute. Ça m’est arrivé avec Alex, avec Ellias, et j’espère que jamais ça arrivera avec Alice… T-toute façon, elle et moi, on est amis pour la vie, non ? A-Alors, on se disputera jamais  h-hein ? Si seulement… Enfin, bon. Tout finit par se calmer et je relève finalement la tête pour me redresser et m’avancer timidement vers les autres. Je force à cacher mon air boudeur par un sourire niais.

« Bon, alors, on va se balader ? Venez les filles, on va être les premiers découvreurs et découvreuses de, euh… Bah, de l’île ! »

Lançais-je, d’un ton un peu trop jovial. C’est un peu évident, là, que j’évite toute sorte de conflit, non ? Ellias, à mes côtés, me lance un regard circonspect… Il ne voulait pas revenir sur la querelle qui vient d’avoir lieu, quand même, hein… ? Après un silence gênant, le cousin reprend la parole en m’observant retourner vers Alice et Nadia.

« …Hm… De toute façon, je crois que tout à été, dit, hein… ? Je préfère quand même qu’en tant qu’adultes responsables, on vous accompagne. Je ne veux pas qu’il vous arrive des ennuis. »

Il a appuyé de manière un peu passive-agressive sur le mot « responsable », en regardant Brandon. Mais Elliaaaaaaas ! Ça va pas recommencer ! Pour reprendre le contrôle, je vais voir Nadia avec un grand sourire et me met à parler plus fort, d’une voix un peu stridente, pour passer au-dessus des remontrances pragmatiques d’Ellias.

« Héééééé, Nadia ! C’est ton Evoli ? Comment il ou elle s’appelle, dis ? J’ai aussi une Evoli, elle s’apelle Lily, mais je l’ai pas emmenée ici, j’ai juste mon Mateloutre, il s’appelle Loukas ! »


J’avance aux côtés des filles, un peu en avance des deux autres qui ouvrent la marche. Ellias qui est allé avec Brandon a l’air franchement awkward en cherchant à faire la conversation.

« Hum, alors, euh… Vous êtes scientifique ? Dans quel domaine ? Vous travaillez pour qui ? »

On progresse, on progresse et tout d’un coup, un nouveau cri, plus proche, retentit. Il ressemble vraiment à celui qu’on a entendu sur la plage mais… Il a l’air encore plus proche… Je déglutis, figé, avant de reculer pour me cacher derrière les filles.

« C’est quoi, ça… ? »


Je n’ai pas le temps de finir ma question que la terre tremble et que le sol se soulève à quelques mètres de nous…

« OH PUTAIN ! YOOOO ! »

M’écriais-je en voyant un pierre se soulever pour faire apparaître l’entrée d’un sois-terrain aux atours antiques. J’écarquille les yeux et m’avance de quelques pas, mesmériser par l’entrée. Il a l’air d’y faire noir comme dans un four… Je ne suis pas sûr qu’il faut qu’on y aille. En entendant le cri et les tremblements, Ellias a couru pour me rejoindre et me prendre par la main… Mais, la honte. En voyant le souterrain il ouvre des yeux aussi grands que des assiettes.

« Oh putain bordel à queues. »


Fit le cousin dans sa langue maternelle. What ? Ellias connait des gros mots ? Je glousse de rire devant l’air estomaqué de mon cousin qui est de toute évidence le plus à côté de ses pompes d’entre nous.

« …Vous croyez que y’a quoi là-dedans… ? »
« Koâââ ? »
...Une grenouille ? Et je savais pas qu'Ellias pouvait monter dans les aigus comme ça... « Co-comment ça ? Mais personne ne va y rentrer ! P-pas question ! C’est d-du suicide ! Cette jungle est m-maudite ! »

Mais, Ellias… T’es une grosse flippette, en fait, regardes-toi, t’es encore plus blanc que d’habitude… Alors qu'il y a peut-être des tonnes de trucs chouettes... Des trésors avec des couronnes d'or, des vieilles cartes de l'île, des artefacts magiques, des Pokémon qu'on a peut-être jamais vus dans le monde entier... Ah, ça y est, j'ai trop envie de savoir ce qu'il y a là-dedans !!

LIS-MOUAH:
 

____________________________________________


Lulu fait son kéké, compense et te colle en #0099cc.
DC de Cobaltium, Tobito, Alexander, Angarade, Mell et Lionel.
RPs en cours : Noah, Charlotte, Emilly.
PNJ Lié : Ellias.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nadia Roque-Lartigue
avatar
Civile
Messages : 37
Date d'inscription : 29/12/2017

MessageSujet: Re: [Libre] Vers l'infini et l'au-delà !   Mer 4 Juil - 9:27

Alors que j’allais m’avancer avec les deux jeunes, Alice, je crois, et Ludwig, le vieux aux cheveux roses me chope l’épaule pour me forcer à le regarder et surtout me faire la morale. Dude, man, je suis Nadia Roque-Lartigue et même ma mère n’arrive pas à faire la morale alors un inconnu, tu penses bien que je m’en tamponne l’oreille avec une babouche en poil de crocodile frotté au cul d’une chèvre. Je le regarde donc, les bras croisés, un sourcil haussé, un air de personne qui se fait royalement chier peint sur le visage.

- C’est bon ? T’as fini ?

Et me réponds pas. Je pourrais te mordre. Pour de vrai. Et tu veux pas.  Parce que je mords très fort quand même.  Enfin tout le monde y mets de son p’tit grain de sel dans l’histoire mais heureusement que le jeune blond est là pour détendre l’atmosphère. Il me pose plein de question sur Kiddo.

- Kiddo est une Evoli femelle.  Je l’ai acheté à un éleveur. Je suis trop contente de l’avoir, on s’entend trop bien elle et moi !

Bon ! On la fait cette exploration ? Oui ? Enfin ! Pas trop tôt ! J’ai faillit attendre ! On commence à marcher et j’entame un peu la discussion avec les deux autres jaunes leur posant des questions sur ce qu’ils font, bref les questions bateau pour faire connaissances avec les gens alors que les deux vieux discutent entre eux.

Les parfums de la végétation environnante me prennent le nez et me donnent mal à la tête. J’aime pas ça. Je sens que ça pue dans tous les sens du terme. Et puis le sol tremble. Mais qu’est-ce que c’est que ce bazar ? Un tremblement de terre ? Vraiment ? On avait besoin de ça ?

Oh mais ! Le sol s’ouvre ! Y a une sorte de cave qui mène sous terre ! Oh putain c’est trop cool ! J’veux y aller !

- Mais si faut y aller ! On sera p’tet tranquille concernant les tremblement de terre !

[Désolée du retard !]

____________________________________________



Nad' ira te cracher au visage en #663366

DC : Amaryllis R. Apalou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice C. Donovan
avatar
Compétitrice
Âge : 21
Messages : 199
Date d'inscription : 26/01/2018

MessageSujet: Re: [Libre] Vers l'infini et l'au-delà !   Lun 9 Juil - 12:19



Vers l'infini et l'au-delà !
Ou taper l'incruste en permanence
Sérieux... Sérieux, pourquoi je suis venue, hein ? J'aurais dû faire comme papa et rester à la maison, au lieu de m'embarquer là-dedans. Puis en vrai, quand je pense au fait qu'on ne va peut-être même pas trouver ce qu'on veut ; les images de l'expédition que j'ai fait avec Ludwig me reviennent en tête, et avec elles, tous les ennuis qui ont suivi. Mais, par fierté stupide, je refuse de souscrire une seconde à la vision qu'ont les deux adultes de cette île. C'est sûrement car j'ai très mal pris leurs attitudes que je refuse d'écouter leurs inquiétudes, et que, puérilement, je lève les yeux au ciel en retenant un 'nianiania' quand je les entends parler. Allez, c'est bien, fichez-nous la paix et dites-vous que vous avez la sagesse éternelle, ça nous fera des vacances. Grmbl. Je ne sais pas pourquoi je suis aussi énervée, tendue et rancunière, voir carrément hostile, d'ailleurs. Cela devrait me perturber, mais je ne sais pas, c'est comme si mon cerveau était déconnecté et que je réagissais avec mes tripes ; ce qui, chez moi, est rarement une bonne chose.
Toutefois, lorsque Lulu se rapproche, je vois qu'il tente de désamorcer la situation, et... Bah ça me fait un peu la honte, et je rougis de gêne, me rendant compte que je dois avoir eu l'air très stupide, et que je l'ai peut-être mis mal à l'aise, ce qui me dérange bien plus que tous les reproches que pourraient bien me faire tête-de-pêche-qui-se-prend-pour-einstein ou le cousin de Lulu. Je hoche timidement de la tête, volontaire depuis le début pour tout ce qui est exploration, et me rapproche sans rien dire.

« O-ouais, j'te suis. On trouvera peu-être des trucs sympas. »

Néanmoins, voilà que ledit cousin reprend la parole, et si je pensais au début qu'il allait faire la chose plus ou moins sensée et lâcher l'affaire, voilà qu'il en remet une couche avec un passif-agressif qui me hérisse les poils. Je me tends d'un coup, tandis qu'une boule de malaise me noue la gorge et que mon regard, devenu mauvais au plus haut point, et je sais qu'il s'en fiche mais c'est automatique, se porte sur le... Sur le jesaispas, sans doute qu'il doit avoir un taff chiant qui lui fait se dire qu'il est mieux que tout le monde, à vue de nez. Je déteste ce genre de façons de parler ; culpabiliser les gens et les faire se sentir mal pour se satisfaire et avoir l'impression de ne pas se mouiller. J'ai l'impression dérangeante de revoir le comportement de maman, et ravale ma salive avec frustration. Non mais oh... Il a pas ramené sa fraise pendant huit ans pour Lulu et d'un coup il croit qu'il peut faire la leçon à tout le monde ? Qu'il est lourd, sérieux. J'espère que je ne deviendrais jamais comme ça, sincèrement. J'suis contente que Lulu soit heureux de le retrouver car ça le rend joyeux, mais là, si c'était pas son cousin... Bah je serais encore moins aimable. Et oui, je sais, j'étais déjà assez peu aimable là, pas la peine de le rappeler.

Peu importe, peu importe. Ne pas les laisser voir que tu te sens mal à cause de leurs comportements, je suis persuadé qu'ils en seraient contents, en plus. Je l'ignore donc copieusement et redirige donc mon attention vers Lulu. Je déteste le voir se forcer à être joyeux pour aider tout le monde, mais là, lâchementn j'avoue que ça me soulage un peu. Je me force donc à m'intéresser à leur discussion, même si bon, la présentation de pokémon c'est moyennement mon truc. J'ai confiance toutefois que ce serait plus aimable, et sourit un peu, attendrie par l'affection évidente que porte Nadia à son Evoli ; ça, ça me parle un peu plus. Me rendant compte qu'il serait peut-être poli de faire de même, je balbutie une phrase, sans trop de conviction, la voix bien moins forte que tout à l'heure. Je suis un peu fatiguée, je crois, héhé, héhé.

« Oh, euhm... Et ça, c'est Spyro et Prompto. Ils sont gentils, généralement. »

C'est pas très descriptif, certes. Mon Ptéra supporte mon propos par un petit grognement heureux, battant des ailes un peu trop brusquement pour saluer tout le monde, en continuant de marcher sur ses deux pattes (car il ne sait pas encore voler alors oui il ressemble plus à une knacki grise qui se balade). Prompto se montre plus réservé ; si sa mine est joyeuse, il reste consciencieusement à mes côtés. D'ailleurs, voilà qu'il se met à froncer les sourcils, reniflant la terre avec frénétisme, le poil dressé et les yeux plissés. Je le sens tendu, d'un coup, et l'apparition de ses grognements me surprennent : il est rare qu'il se comporte ainsi, à vrai dire. Et vu l'état de mes nerfs, ça ne peut que m'inquiéter.

« Prom... ? »

J'obtiens vite ma réponse sur la raison de son interrogation. La terre se met à trembler, et sous nos yeux ébahis, la terre s'ouvre comme si de rien n'était. Une vibration incompréhensible parvient à mes oreilles, et je me retourne dans l'espoir d'en reconnaître l'origine, mais rien ne sert. Spyro et Prompto poussent des petits bruits de panique, inquiets, mais la terre qui s'est défaite laisse maintenant place à de longues, très longues galeries souterraines dont je ne vois en aucun cas le bout d'ici. Les yeux écarquillés, je reste immobile tout le long, incapable de réagir.

« Mais qu'est-ce que... ?! »

Je ne bouge pas au début. Les cris de Lulu me tirent de ma rêverie, et si lui semble déterminé à entrer, je vois que son cousin se fait quasiment dessus, et cela me tire un rictus moqueur. Nous garder en sécurité, bah tiens. C'est son Florizarre qui ferait tout le travail, oui.... M'enfin. Je suis clairement plus intéressée par ce que je vois, et j'oublie les risques pendant quelques instants. Je hoche la tête face à la proposition de Nadia.

« De toute façon, on ne sera pas plus en sécurité par ici. »

Honnêtement, je crois qu'on ne serait en sécurité nulle part, à ce rythme, alors autant arrêter l'hypocrisie cinq minutes. Je me rapproche sans crainte aucune, intimant à mes camarades de faire de même. Mon Voltali me précède, comme mon Ptéra, qui semble très intrigué par ce qu'il voit, même si je ne pige pas pourquoi il tape sur le mur avec ses ailes. Je comprends ensuite qu'il est peut-être en train de vérifier si ces tunnels sont creux ou non, même si je n'en sais rien moi-même. J'obseve minutieusement ces derniers, les sourcils froncés, et en vient à émettre des hypothèses sans vraiment réfléchir.

« On dirait... On dirait qu'elles ont été creusées à la main, non ? Vous pensez que ça a été installé par des gens qui vivaient sur cette île... ? »

Vu la manière dont ils se sont révélés, ça m'étonnerait que ce soit tout à fait naturel. Un mécanisme pareil, ça doit avoir été pensé, et j'ai un doute sur le fait que ce serait le travail de pokémon. J'veux dire, on sait jamais, mais... Mais maintenant que j'y pense, si ce sont des gens qui l'ont fait, enfin...

« J'ai pas trop suivi en histoire, mais, si c'est pas référencé, c'est que ça date d'avant la colonisation, et avant la colonisation, y'avait... »

Je ne termine pas ma phrase, n'osant pas la finir. Je suis toujours très mal à l'aise avec ce sujet, pour des raisons plus qu'évidentes, qui se rappellent à moi par le biais d'un grognement désagréable de mon ventre à ce souvenir. Je me tais d'un coup, une lueur apeurée dans les yeux, tout à coup. Bien évidemment, que je vais continuer. Mais je crois que je vais éviter d'en rajouter, pour éviter de m'effrayer plus que je ne le suis déjà maintenant. Toutefois, un détail me parvenant à l'esprit, je reprends la parole plus clairement, comme si de rien n'étaait.

« … Quelqu'un a un pokémon feu pour éclairer ? Ou qui connait flash ? »

Oui car mine de rien, si on rentre en permanence dans les murs ou qu'on tombe dans des trous par inadvertance, on aura l'air bien... Bien stupides, pour rester polie.
18 MARS 2023Event n°1


Pouet, lisez moi:
 

____________________________________________

DC de Xerneas, Faust M. Donovan, Natsume Miyano, Livie A. Vulpino & Roxanne Novak
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brandon Blanchett
avatar
Scientifique
Âge : 21
Messages : 113
Date d'inscription : 13/11/2017

MessageSujet: Re: [Libre] Vers l'infini et l'au-delà !   Dim 16 Sep - 9:29

#Agrougrou[Petit averto : Déjà navrée pour le temps de réponse, je ne savais pas que c'était à moi. /PAN/

Deuxièmement : c'est particulièrement salé et agressif comme poste. Y a pas mal de mauvaise foi aussi. N'y voyez pas une attaque personnelle ou autre, c'est pas le cas. Juste que Brandon comprend pas forcément pourquoi il s'en prend autant dans la tronche (et j'avoue que moi non plus mais bon /PAN/) il passe à autre chose en fin de poste donc voilà. Histoire close. /PAN/]



J’avoue que je ne comprends pas. J’ai dû rater un épisode de ce que je me prends dans la tronche, apparemment, c’est moi le méchant. Et j’avoue, je ne comprends pourquoi. C’est quoi le problème ? La maladresse du geste ? Le ton un peu brusque des mots ? Nan parce que si c’est ça le problème l’ado qu’insulte ? Le groupe suicidaire qui veut explorer une faune sauvage et inconnue sans équipement ni rien ? Ça ce n’est pas un problème ? C’est mal de vouloir intervenir ? De vouloir empêcher ces sales mômes d’avoir un incident ou une aventure pas très joyeuse ? Nan parce que l’autre dégonflé il parle de responsabilité mais il a pas fait grand-chose de responsable hormis s’écraser devant une gamine insupportable de 14 pige et jza,bcnlkandlkanfclkanckla. Restons calme.

Vraiment je ne comprends pas. Et plus je les entends tour à tour plus je perds patience. C’est quoi ? La première séance de punching-Ball gratuite ? C’est insupportable bordel. A croire que c’est moi le plus con de la bande. Je voulais juste empêchée une ado de partir toute seule dans une zone potentiellement dangereuse. Je ne vois pas en quoi ce que j’ai fait est con ou irresponsable. D’autant plus quand l’ado en question se permet d’être impoli et de manquer de respect à tout le monde tout en faisant preuve de la plus grosse des imprudences. Je veux dire…. Est-ce qu’elle a au moins deux neurones de fonctionnels celle-là ? Ou je suis le seul qui comprend à peu de chose près que ça pue la merde de jouer les Indiana Jones alors qu’on est tous en mode touriste. Ça me tue. Nan vraiment, dites que je fais de la mauvaise foi, que je suis immature tout ce que vous voulez mais je ne comprends pas. Je veux bien entendre que la choppé par le bras c’était peut-être trop intrusif, même moi je n’ai pas été très très fan de ma réaction. Je veux bien comprendre que j’ai peut-être été un peu trop familier, que j’aurais dû peser mes mots et réfléchir un peu plus mais bordel de merde… J’ai pas à en prendre autant de la gueule, j’ai pas à me faire traiter d’adulte irresponsable alors que j’ai rien fait d’irresponsable. Ce qui est irresponsable c’est de laisser trois gamins tout seul dans la jungle. Ce qui est irresponsable c’est de laisser cette petite peste faire sa loi en entraînant son petit monde dans des emmerdes auxquels elle ne pense pas parce que « olalalalala j’ai 15 ans je suis trop une adulte » mais ferme-là bordel.  

M’enfin, j’ai compris, faut rien dire. Faut pas ouvrir sa bouche parce que ce n’est pas poli et que c’est intrusif et que olalalala c’est limite du harcèlement. Puis, si j’en crois monsieur je dis rien c’est aussi irresponsable. Si monsieur je dis rien dit que c’est irresponsable alors soit. Quoi ? Je ne passe pas à autre chose ? MDR.

Y a un cri, un cri pas très rassurant. La question est maintenant de savoir si on s’aventure dans l’espèce de galerie qui vient de s’ouvrir ou si on attend sagement que le propriétaire du dit cris viennent nous faire coucou. Alors… Heu… Perso… Nan, nan les galeries c’est bien. En plus ça titille ma curiosité. De toute évidence ce passage était secret et absolument pas naturel. En l’explorant je pourrais peut-être en apprendre plus sur l’origine de cette île et ses potentiels habitants. Puis, entre nous, ça ne me ferait pas de mal de me concentrer sur autre chose que miss j’espère que tu vas te péter une jambe et le reste du groupe. Si je bosse, je vais arrêter de recasser ça, je serais plus efficace et surtout je ne serais pas venu que pour me faire bolosser par la teigne et sa bande. Et ça, c’est cool.

- « Vous préférez attendre que la bestiole à qui appartient ce cris nous passe le bonjour ? Parce que perso je suis moyennement pour. » Oups, encore un peu d’énervement dans la voix. « Fin, plus sérieusement. Je serais d’avis qu’on escorte tout le monde à la plage étant donné qu’on ne sait rien de ces lieux et qu’on est absolument pas équipé mais vu que tout le monde veut y aller… Puis ces galeries ont une importance scientifique énorme. Je pense que la jeune-fille a raison et qu’on entre là dans des lieux antérieurs à la colonisation d’Enola. C’est une découverte historique majeure, en tant que scientifique je peux difficilement passer à côté. Puis… Entre nous, je préfère nous savoir en dessous la créature que devant elle. »

Je m’approche donc des galeries, à première vu rien de bien spectaculaire mais un premier examen des lieux me fait confirmer qu’elle n’a, en effet, rien de naturel. Faite de la main de l’homme ? De Pokémons ? Je ne serais pas le dire. Tout dépend de la date mais si j’en crois ce que je vois on pourrait bien avoir à faire à des espèces éteintes depuis pas mal de temps. Bref, on nage dans l’inconnu.  Je ne sais pas si j’ai ma mini lampe torche avec moi. Celle que y a sur mon porte clé. Normalement je ne la retire jamais mais… Ah !

- « J’ai ! Ce n’est pas grand-chose niveau lumière mais c’est mieux que rien. Sinon j’ai toujours la lampe torche de mon téléphone… Attendez, ça serait peut-être mieux… Voilà. »

La galerie s’enfonce loin devant nous, tellement loin qu’on en voit pas le fond. Je ne saurais pas dire si elle descend plus profond, pour le moment je n’y vois pas grand-chose. On devra s’enfoncer pour en avoir le cœur net. Je lâche Prim devant et lui intime de marcher à mes côtés, pas trop en avant pour que je puisse intervenir si y a le moindre truc.

- « Si tu sens quoi que ce soit d’étrange, Prim, dis-le-moi. Caf, tu connais la musique, si tu vois quelque chose, genre un dessin, un fait étrange sur les murs ou autre prévient moi. »

résumé du sel:
 

©️ 2981 12289 0

____________________________________________


Brandon te parle la tête dans ses bouquins en #ff6666
Merci à Cobaba pour la fiche de lien, jtm bb, t'es trop une vraie, t'es trop une nana sûr /PAN/

Dc : Emilly Carter, Patrick Olson/Bellamy Crowford
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victini
avatar
Staff
Messages : 315
Date d'inscription : 25/06/2017

MessageSujet: Re: [Libre] Vers l'infini et l'au-delà !   Lun 17 Sep - 18:56

Le passage vous appelle, promesse de plus de découvertes et peut-être aussi de sécurité. LeS tremblements, réguliers et lents, qui viennent vriller le sol semblent se rapprocher et s’intensifier. Vous pouvez les sentir même depuis votre cachette, dans le noir, où vous vous croyez à l’abri.

Pourtant l’auteur du cri se révèle enfin à vous. Vous pouvez distinguer sa large silhouette depuis l’ouverture du tunnel. Son corps, composé de roc, se déplace avec une lenteur presque tranquille. Il ne se dégage de lui aucune hostilité sauf que sa présence a quelque chose d’intimidant. Son nom retentit parmi les esprits, ancien et légendaire : Regirock.

Arrivé à la hauteur de la clairière où vos débats ont eu lieu, il s’arrête pour scruter les environs, comme attentif aux sons autour de lui. Enfin, il vous repère, se penchant vers l’ouverture du tunnel, bien trop petit pour lui, pour vous scruter un à un. Il semble chercher quelque chose et s’en trouver bredouille. Avec lenteur, le titan de pierre se redresse, reprenant sa marche, cette fois en direction du temple. Vous, vous deviez envisager retourner aux plages maintenant, les secours arriveront sous peu.

Explications:
 

____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nadia Roque-Lartigue
avatar
Civile
Messages : 37
Date d'inscription : 29/12/2017

MessageSujet: Re: [Libre] Vers l'infini et l'au-delà !   Jeu 20 Sep - 12:36

Face au passage qui s'est ouvert devant nous, notre groupe hésite de la marche à suivre et comme on est minimum trois sur cinq à vouloir rentrer dans la galerie et bien on y va. Hi hi ! J'adore découvrir des nouvelles choses. J'ai bien envie, là, tout de suite, maintenant, de m'arrêter et de prendre un croquis, maiiiiiis, j'ai pas envie de retarder l'exploration pour un dessin. Ça peut attendre.

J'observe tout autour de moi, ces galeries ont l'air fichtrement vieille, dis. Comme Alice, je pense que ça été créer de la main de l'homme avec une technologie qui nous est tout simplement inconnue. Et j'trouve ça trop génial !

- Je suis loin d'être du niveau "bête de compet'" en matière d'histoire, mais c'est super beau. Et je pense que t'as raison Alice, c'est super vieux.

Mais il fait aussi super sombre, mais heureusement que le mec au cheveux rose, décidément, je ne retiens pas son nom, à une lampe torche sur son portable. Et je le remercie pour la lumière apportée. Sans arrières pensées. Mais je trouve cette exploration d'autant plus cool.

Est-ce que c’est pas méga cool que les autres aient accepté de me suivre ? Genre grâce à moi, on a fait une super découverte ! On a vu un golem de pierres. Un GOLEM de PIERRES ! GOLEM ET PIERRES, LES GARS ! Dites-moi merci. Tout de suite ! Non ja blague. Je suis juste fascinée par le golem et un sifflement d’admiration m’échappe. En vitesse, pendant qu’il nous regarde, je sors mon téléphone pour le prendre en photo. J’en ferais un croquis plus tard à partir de la photo.

- Faut trop que j’raconte ça à ma mère ! Elle va pas en revenir !

Mais, j’attends que le golem soit parti, avant. Puis, je me tourne vers mes compagnons du jour et je les salut et les remercie pour l’aventure avant de juste me barrer, à nouveau. Ouais bon, ça va. J’peux me démerder, hein. Chuis grande et très débrouillarde ! J’ai pas besoin d’une nounou !

Je cours en direction de la plage, j’ai assez d’endurance et j’crois qu’on était pas si loin que ça, en tout cas, j’ai juste à suivre Kiddo. Donc, c’est cool, je retrouve vite le chemin de la plage. Et sur la plage, bah j’vois justement ma daronne qui a l’air un peu paniqué à faire la girouette. Puis elle me voit, et son regarde s’éclaircit avant de s’assombrir. Oups. La boulette. Et ma mère se ramène vers moi avant de me mettre une immense gifle. Bon d’un côté, je l’ai pas volé dans le sens où je lui ai faussé compagnie.

- Plus jamais tu me fais une telle frayeur, Nadia ! Tu restes avec moi jusqu’à l’arrivée des secours, c’est décidé ! Et je ne veux pas t’entendre !

Au moins, je me suis amusée.

En gros:
 

[Et ou pour moi ! Merci les gens ! ♥️ Brandon, quand tu veux, ta revanche !]

____________________________________________



Nad' ira te cracher au visage en #663366

DC : Amaryllis R. Apalou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Libre] Vers l'infini et l'au-delà !   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Libre] Vers l'infini et l'au-delà !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Légendes d'Enola :: L'Île d'Enola :: Côte Ouest :: Event no°1 - «La Dérive»-