Légendes d'Enola


 

Partagez | .
 

 [OS évolution Sucroquin-Cupcanaille] "Oh le con! Mais il est pas fini d'affiner!"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emilly Carter
avatar
Ranger
Messages : 79
Date d'inscription : 02/01/2018

MessageSujet: [OS évolution Sucroquin-Cupcanaille] "Oh le con! Mais il est pas fini d'affiner!"   Dim 10 Juin - 11:07

Pour votre santé, ne mangez ni trop gras, salé ou sucré Glycémie & Emi


- « C’est injuste ! » avait grogné la petite fille.

Sous les yeux amusés de sa grand-mère, Emi, huit ans, avait croisés ses bras dans un geste rageur avant de se tasser un peu plus contre son oreiller. Comme chaque soir où ses parents étaient absents, la petite fille se montrait particulièrement vexée, tiraillée entre deux sentiments contradictoires. Très touchée d’être mise sur la touche (et en même temps satisfaite de n’avoir pas à être traînée dans des diners mondains qui l’ennuyait à mourir) la brunette avait pris l’habitude de faire passer ses humeurs en pestant une bonne dizaine de minute avant de se coucher. Malgré la présence de sa grand-mère et quoi que lui en coutait de participer à la vie mondaine, Emi déplorait le manque de présence de ses parents. Même si « l’amoureux de maman » ne semblait pas trop l’apprécier et qu’elle ne comprenait pas toujours pourquoi on devait se rendre à tel ou tel endroit pour manger alors qu’on pourrait très bien le faire chez soi, la petite aurait aimé être plus présente, passer plus du temps avec sa maman.

- « Tout ça parce que je suis malade quand je mange des choses qui sont sur la liste… Mais ce n’est pas de ma faute, à moi, si mon corps il aime pas ce qu’il y a sur la liste, hein mamie ? »
- « Non, ce n’est pas de ta faute, ma puce. On ne choisit pas d’être malade mais ta maman à raison, tu sais ? Tu dois faire attention, le docteur a dit que tu avais le droit de te faire plaisir de temps en temps mais ce n’est pas une raison pour te rendre malade. »
- « C’est tout de même injuste ! Ils sortent toujours tous les deux en me laissant derrière ! »
- « Pourquoi ? Tu voulais tant que ça venir voir madame Martel ? »

La petite eu une moue amusée avant de murmurer sur le ton du secret.

- « Non, madame Martel elle sent trop fort le parfum et en plus elle a tellement de poudre pour la peau qu’elle me fait éternuer à chaque fois qu’elle m’embrasse ! »
- « Oh ! Emi ! Ça ne se fait pas de dire du mal des gens… Même si, c’est vrai, madame Martel sent très fort le parfum. » avait fini Irina dans un clin d’œil complice.
- « Ah ! Tu vois mamie ! »

La petite avait éclaté d’un rire cristallin, sa grand-mère était bien l’une des seules à ne pas s’offusquer quand elle disait ce qu’elle pensait.

- « Mais tu sais, mamie, je m’ennuie moi. Je ne peux pas manger comme les autres parce que mon corps il aime pas ce que les autres mangent et j’ai pas d’ami à part Noah. J’aime beaucoup Noah mais je peux le voir que pendant les grandes vacances et les lettres ça met du temps à traverser la mer… J’aimerai bien être une petite fille normale, avec plein d’amis et pourvoir me goinfrer de bonbon comme tu le monde ! »

Irina eu un sourire désolée pour sa petite fille. Son diabète faisait qu’elle n’avait pas le même régime alimentaire que les autres enfants ce qui, à cet âge, était suffisant pour créer un décalage. Et si l’école était un calvaire, le temps qu’elle passait au manoir l’était également. Pas d’enfant avec lesquels jouer, des parents bien trop sollicités pour être présent aux bons moments… Sans compter sa fâcheuse tendance à se lasser rapidement de ses jeux solitaires. Irina était inquiète pour sa petite-fille qu’elle trouvait de plus en plus lasse et ennuyée de ses journées. Bien qu’elle était présente, la pauvre femme n’était plus toute jeune et peinait des fois à suivre Emi dans ses envies d’escapades et d’aventures.  

C’est quelques mois plus tard qu’Irina décida d’acheter sa première guitare et de l’offrir à Emi. Ce qui devait être une tentative comme une autre de distraire sa petite-fille se transforma en un succès improbable. L’ennuie qui se lisait dans ses yeux disparu et Irina reprit une confiance aveugle en l’avenir. Maintenant qu’elle avait une bouée à laquelle se raccrocher, les journées solitaires d’Emi seraient plus agréables à passer. Seulement voilà, le temps avait passé. Irina n’était plus là, le son des cordes qu’on gratte également. Si faire avec son diabète n’était plus un problème pour Emi, l’ennuie s’était de nouveau réinstallé dans sa vie. Les journées solitaires étaient redevenues lourdes à supporter et les jeux d’enfants étaient désormais bien trop lointains pour tenter de tromper l’ennui quelques instants. Pour s’occuper lors de ces rares jours de congés, la Ranger s’était découverte une passion pour le tri, l’ouverture de vieux cartons, le rangement de tiroirs laissés plusieurs mois à l’abandon. C’est en explorant de nouveau sa chambre qu’elle tomba sur cette espèce de crème ? Une sucrerie et sa première question fut « A quel moment de ma vie j’ai pu foutre ça dans ma chambre ? ». La chose la plus étrange, dans cette découverte, c’est que l’espèce de bonbon étrange était relativement en bon état pourtant elle n’avait pas le souvenir de l’avoir glissé là récemment.

Son regard se posa sur Glycémie qui s’amusait depuis une demi-heure à sauter sur son lit, envoyant au passage coussins et peluches voler à l’autre bout de la pièce. Coussins et peluches que Nyx se faisait un plaisir de remettre la minute d’après en place sans manquer de foudroyer du regard le Pokémon sucré bien trop énergique à son goût.
Tien.
Sucre.
Glycémie.
Bonbon.

Oh.

- « Hé, l’affreuse boule de sucre. »

Glycémie se retourna, plutôt curieux car sa maîtresse avait pris l’habitude de lui laisser faire sa vie n’ayant, décidément, aucune autorité sur lui. Il s’approcha de quelques bonds avant de regarder le bonbon qu’elle lui tendait.

- « Tien, c’est ton genre de truc, ça, non ? »

Le regard du surcroquin se posa sur le bonbon avant de se relever vers sa dresseuse. C’était un cadeau ? Pour lui ? Diantre, voilà qu’elle lui faisait des cadeaux maintenant. Il allait neiger dehors, ce n’était pas possible autrement. Lui qui avait toujours pensé qu’à force d’être un horrible petit Pokémon elle lui redonnerai sa liberté. Non, bah, si on commençait à le gâter il allait peut-être rester. Le lit était confortable, il avait pris ses marques tout ça.

Glycémie grignota alors le bonbon et vu la tronche qu’il tirait, ça avait l’air de lui plaire. Emi haussa les épaules, satisfaite, et replongea ses mains dans son tiroir lorsque que le sucroquin se mit à glapir, paniqué.

La Ranger se retourna, d’un bond, pour trouver son Pokémon sauter partout visiblement en proie à la panique… Il brillait. Il brillait sacrément et de toute évidence il ne s’attendait absolument pas à briller.

- « Qu’est-ce que… »

Sur le cul, elle resta quelques secondes son réagir et quand la première pile de livre tomba sous les sauts incontrôlables de son Pokémon, elle se leva et se précipita sur lui pour limiter les dégâts.

Glycémie se débattait avec une force de tous les diables et Emi peinait à le maintenir en place pour éviter que sa chambre ne se transforme en terrain de guerre. Elle lança un appel à l’aide à Nyx qui se précipita à son tour pour aider sa compagne à calmer le Pokémon sucré.

- « Je crois qu’il évol- »

Emi n’eut pas le temps de finir sa phrase. Glycémie poussa un cri qui alerta tous le manoir et d’un coup la lumière disparue. Entre ses bras, se tenait un Glycémie visiblement surprit et surtout… Changé. Le Pokémon tourna son regard vers sa dresseuse, tout aussi sur le cul qu’elle.

- « Visiblement… Le bonbon était bon ? »



© 2981 12289 0

____________________________________________



Emi fait sa crise existentielle en 0099ff

Dc : Brandon Blanchett, Patrick Olson et Bellamy Crowford
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[OS évolution Sucroquin-Cupcanaille] "Oh le con! Mais il est pas fini d'affiner!"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Légendes d'Enola :: L'Île d'Enola :: Île de Nuva Eja-