Quoi de neuf sur l'île d'Enola ?

Période en cours
Eté 2024

~25° - 37°C / Fortes chaleurs dans les terres, venteux sur les côtes, orages occasionnels.

Intrigues et Events
Intrigue n°2 : « Passions »
Des conflits s'engagent entre les Monarchistes et les Anarchistes.
Event n°2 : Le festival de Cayagane
Le festival de Cayagane est victime d'un incendie criminel.
Mini event n°1 : Panique à Vanawi !
Un blocus Anarchiste est en cours à Vanawi, sous surveillance des forces de l'ordre.

Missions et Défis
Un guide dans les ruines (mission)
Faites découvrir les ruines du Titak !
La comète (défi)
Découvrez un mystérieux astéroïde.

Demandes de RPs et liens
- Cendrée cherche un.e partenaire pour un RP ou un défi.
- Pseudo cherche ...
- Pseudo cherche ...
+ pour afficher vos demandes, contactez staff !




Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Poulet curry edgy (OS, obtention)



Poulet curry edgy
Obtention de Barbouille et Moïra

« Et mon cul, c'est du poulet ! »


Cela fait deux semaines que Tobito a fini sa seconde quelques dixièmes au-dessus de la moyenne. Ses résultats n’ont jamais été mirobolants mais ses 5h d’arts plastique et le gros coefficient de son option principale lui ont permis de s’en sortir sans trop d’efforts en dehors de sa matière favorite. Les professeurs ont été unanimes sur le fait que le binoclard devrait faire plus d’efforts dans les années à suivre. Chose que Tobito a royalement snobbé y compris quand sa mère a tenté de lui rappeler (en abandonnant rapidement) mollement.

Je m’en fous, toute façon, moi j’veux être artiste, pas besoin d’être bon ailleurs…

Pense-t-il avec une certaine arrogance. A l’âge de 16 ans, on est pas toujours très très malin. Enfin, la date fatidique avait fini par venir. Ce soir, Cassandre emmenait Tobito au restaurant histoire de fêter la fin de cette année scolaire et de leur première année à vivre sous le même toit. Autant dire que gros mangeur gourmet qu’il est, le brun mal coiffé ne va pas cracher sur l’occasion. Et mine de rien, il n’est pas mécontent de sortir, étant donné qu’il s’était encore fait priver de sortie à force de sortir en cachette entre minuit et une heure juste pour braver l’autorité maternelle. Enfin, il pouvait toujours trainer dans la journée, mais quand on est un edgelord en pleine crise comme Tobito, on préfère la nuit et le risque, bizarrement.

En montant dans la voiture, Tobito demanda à prendre avec lui ses Pokémon. Il ne le dit pas à Cassandre pour ne pas faire de la peine, mais c’est parce qu’il a peur de s’ennuyer s’il ne les prend pas avec lui, dans le cas où le dîner se passe dans un silence gênant et pesant. De plus, Barbouille, sa Doudouvet qu’il avait reçu à son anniversaire, n’est pas du genre à aimer rester seule à la maison. Elle aurait peur et casserait tout.

C’est marrant, n’empêche. Moins elle est là, plus j’ai de Pokémon. A croire qu’elle compense de m’laisser seul. Héhéhé.

Riait-il intérieurement sur son propre sort, plutôt désabusé. En prenant la voiture pour se rendre au centre-ville de Vanawi, Cassandre complimenta son fils sur le fait qu’il portait bien la chemise. En bon adolescent mal dans sa gaine, le brun répondit par un « gmurf… » gêné en entrant dans la voiture tout en pianotant sur son portable.

En plus j'ai même pas pu mettre une casquette et l'a fallu me coiffer...

L’ambiance n’est pas exactement à la fête pour une sortie restau, même si Cassandre essaie réellement de détendre l’ambiance en s’enthousiasmant que c’est les vacances et qu’elle et son fils vont certainement pouvoir passer lus de temps ensemble. Tobit hocha seulement la tête avec un « ouais ouais » quelque peu forcé.

C’est ça, ouais, mes fesses. Elle va juste me refiler aux grands parents pour les deux mois de vacances.

Tobito aime beaucoup ses grands parents, en réalité, donc ce n’est pas si grave. Le problème c’est que…

Elle pense qu’à elle, en fait… Elle dit qu’elle veut qu’on vive ensemble mais c’est pour elle. Au final, elle est jamais là et…

Tobito plissa les yeux en regardant défiler le paysages de rues en approchant du centre ville de Vanawi. Ses pensées ne le mettaient pas spécialement bien.

… Elle se rend pas compte que moi aussi, « accessoirement », je demande qu’à la voir pour connaître ma mère ?

Mais, ça, probablement qu’il n’osera jamais lui dire. Car à son sens ça devrait être une évidence et on ne peut lui donner entièrement tord. Ce n’est pas à Tobito de se rendre disponible pour sa mère. Bien sûr Cassandre doit apprendre elle aussi à être présente pour son fils et quand elle n’a vécu qu’avec son travail ça ne semble pas évident. Dans tous les cas, les deux semblent assez enclins à ce que les choses s’arrangent… A condition de surmonter leur gêne et pour Tobito, son agacement et sa paranoïa. En sentant la nervosité de l’adolescent, barbouille se rapprocha de la joue de Tobito en espérant l’apaiser. Ce dernier eut l’air de se détendre un peu au sorti d’un soupir, quelques minutes avant leur arrivée au restaurant.

L’établissement, le « Globetrotter » installé quelques mètres au dessus de la plage avec une vue magnifique sur la mer, sembla franchement guindé à Tobito qui aurait préféré un fast-food. Mais bon, d’après Cassandre, ils y font de la très bonne cuisine du monde.

Wah, avec un nom pareil, j’aurais pas deviné qu’ils faisaient de la cuisine du monde… Ils ont dû chauffer des heures, les cerveaux, pour trouver ça.

Mauvaise langue à part, Tobito reconnut tout de même qu’il salivait en voyant le menu agrémenté de belles photos qui n’avaient pas l’air trop retouchées. Il opta pour un poulet curry-ananas alléchant puis commença à manger du pain avec de l’eau pour étancher sa faim. Cassandre lui conseilla de ne pas trop manger sinon il n’aurait plus faim… Ce que l’adolescent ignora royalement.

Après quelques langues minutes de silence, Cassandre reprit la parole pour annoncer qu’elle était bien soulagée que ce soit les vacances, ce que Tobi confirma en haussant les épaules. Il n’avait pas glandé grand-chose, parce que, de toute façon, il ne pouvait plus sortir le soir. Mais pour ça, a vrai dire, il a un peu appris la leçon, car une ou deux fois, il s’était quand même mis en danger et fichu de belles frayeurs.

Il fut pris de court quand Cassandre commença à le féliciter d’avoir réussi sa seconde et de passer en première L. Aussi, elle avait l’air sincèrement contente qu’il continue l’art plastique de manière assidue et ça, Tobito ne s’y attendait vraiment pas. Il rosit, même, un peu content que sa mère scientifique ne lui fasse pas de sermons sur le fait que l’art ne soit pas un « vrai métier » à ses yeux. Cassandre prit un air nostalgique tandis que le serveur revenait leur donner leurs plats. La chercheuse était parvenue à obtenir l’attention de son fils et elle enchaina en parlant de Georges. En entendant le prénom de son défunt oncle, Tobito se sentit lui aussi mélancolique. Cassandre parlait du fait que son frère était un passionné et que la passion de son fils pour le dessin lui rappelait son ainé, qu’en réalité, elle est très heureuse que Tobito aime autant son art et qu’elle l’encouragera à continuer.

Ah bah merde alors… Je réponds quoi, là ? Je peux pas l’ignorer.

Non, parce que, mine de rien, là, il est très touché, le Tobito. Il s’empourpra encore un peu en tripottant maladroitement sa fourchette qui fit tomber son poulet et lâcha finalement un « Merci, c’est cool. » marmonné, renfrogné dans sa timidité qui revenait au galop. Cassandre lui répondit d’un sourire franc et continua de déguster son plat. Finalement, elle lui annonça avoir pris 3 semaines de congé à part de la quinzaine de juillet cette année. Et que donc, si Tobito voulait aller quelque part sur l’île, ils pourraient y aller ensemble. Surpris une nouvelle fois, Tobito hocha la tête et essaya de camoufler son sourire. Cassandre suggéra quelques destinations : Nuva Eja, même si c’est cher, mais ce serait surement juste une journée, Zazambes pour les plages, Dimaras pour passer un peu de temps chez ses parents, ou encre Baguin pur que Tobito puisse voir les musées.

Eh bé… Je vais peut-être pas tant m’emmerder que ça, ces vacances…


Il devint pensif en rêvant un peu à toutes ces destinations et revint à son plat. Alors qu’ils arrivaient au dessert et que Tobito demanda une glace à trois boules, Cassandre sembla soudainement se souvenir de quelque chose et fit glisser une Pokéball jusqu’à son fils. Elle lui annonça qu’elle voulait un peu attendre, mais que l’œuf avait éclos plus rapidement que prévu et que son fils pouvait dès maintenant l’avoir.

Meh, ça a des avantages aussi d’avoir un parent qui travaille dans le milieu des soigneurs, j’imagine…

Cassandre lui dit d’attendre d’être à l’extérieur pour découvrir son nouveau Pokémon, étant donné que celui-ci est quelque peu agité. Tobito et Barbouille passèrent le reste du diner à observer la Pokéball au contenu mystérieux d’un œil curieux et fébrile. Lorsque Cassandre du payer l’addition, Tobito courru dehors pour découvrir le contenu de sa Pokéball. Sa mâchoire manqua de tomber par terre en voyant le nuage de gaz bleu sortir dans un éclair de la capsule et commencer à s’ébrouer auprès de Barbouille déjà occupée à voleter autour de la nouvelle venue.

…Elle est… TELLEMENT DAAAAAARK ! Ouaiiiiiiis !

Hurla-t-il mentalement comme le dernier des fanboy devant la Fantominus chromatique en train de voleter et de se défouler aux côtés de la Doudouvet. Finalement… C’était plutôt une bonne soirée.







« Grblm... Quand j'te parle c'est en #cc9999,
mais t'façon j'préfère aller dessiner... »

RPs : on en cherche o/

DCs : Cobaltium, Alexander, Angarade, Mell, Ludwig et Lionel.
Tobito Hansen
Civil
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 30 Juil - 13:54
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: