Quoi de neuf sur l'île d'Enola ?

Période en cours
Printemps 2025

~22 - 28° / Températures en hausse et grand soleil !

Intrigues et Events
Intrigue n°3 : « Ferveur »
L'Elu auto-proclamé des Monarchistes fait son entrée ! La Compétition, Elixir et le Gouvernement sont en crise et les Anarchistes demandent la démission du Chef du Conseil.
Mini event n°1 : Panique à Vanawi !
Un blocus Anarchiste est en cours à Vanawi, sous surveillance des forces de l'ordre.

Missions et Défis
Un guide dans les ruines (mission)
Faites découvrir les ruines du Titak !
La comète (défi)
Découvrez un mystérieux astéroïde.

Demandes de RPs et liens
Cendrée
cherche un.e partenaire pour un RP ou un défi.
Arthur, Zelda et Bartholomew
sont dispo pour de nouveaux RPs !
Pseudo
cherche ...
Pseudo
cherche ...
+ pour afficher vos demandes, contactez le staff !




Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Réflexes [OS]


Réflexes
Eclosion de Sokka

« Hé... On dirait que tu as fait ça toute ta vie. »

Il déteste se faire surprendre ainsi, mais heureusement, la voix qui s'est élevée dans l'air commence à être familière pour lui. Assis en tailleur dans l'un des refuges de Pokémon d'Elixir, Tristan tente de se retourner vers le nouvel arrivant, en essayant toutefois de ne pas déranger le petit Vivaldaim nouvellement né dans ses bras. Ce dernier tète avec énergie le biberon que le Ranger lui donne depuis quelques minutes. Devant son enthousiasme, le Weber glousse un peu, attendri. Près de lui, il entend son camarade de promotion qui approche.

« Presque. J'étais Hôte, autrefois. J'ai fait des études en élevage avant de reprendre la Pension de mon père.
- Sérieux ? Tu m'avais jamais dit !
- Hé... Tu m'as jamais demandé. »

Adam, le nouvel arrivant, se permet de glousser un peu. Le jeune homme brun à lunettes au teint halé a seulement deux ans de plus que lui, mais ils ont fait leurs années de Ranger ensemble et ont commencé à devenir amis récemment. Ou du moins, ils traînent souvent ensemble quand ils se voient à la base.

« Entre nous... Ce n'est pas forcément très intéressant non plus.
- Ah si, moi ça m'intéresse ! Tu parles pas souvent de toi, en plus. »

C'est pas plus mal, tu sais...
Souvenirs encore doux et amers de cette époque où il se sentait heureux de vivre, après des années enfermés au sein des prisons du Régime. La vie n'était pas rose tous les jours, mais il n'avait pas à se plaindre. Réveillé très tôt le matin pour aider à la pouponnière et aux autres activités liées à la Pension, il se rappelle de ses sourires joyeux quand il faisait ses études d'élevage. Il avait dû les enchaîner un peu en retard, mais heureusement ses années au collège où il aidait son père furent bénéfique pour au moins la partie pratique. Les gestes étaient devenus mécaniques. Atteignant la vingtaine, son géniteur l'épaulait encore pour les derniers examens à faire avant qu'il n'officialise son statut d'Hôte, jusqu'à ce que Jackson ne puisse plus exercer sa profession à cause de son handicap. Son fils s'était-il senti réellement prêt à reprendre le flambeau ? Rien ne l'obligeait à le faire, s'il n'en avait pas eu envie. Son sang de Weber ne le déterminait pas forcément au même métier que son paternel, mais il en avait eu la passion depuis tout petit, et ça ne l'avait pas quitté. Quand il se rendait compte de la joie qu'il avait lorsqu'il s'occupait des Pokémon, il savait qu'une autre voie au monde ne pourrait lui procurer un tel bonheur, bien qu'il n'ait bien sûr pas pu toutes les essayer. Mais il sentait que c'était ce qu'il voulait faire. Si en plus il y trouvait là-dedans une motivation pour se lever chaque jour, alors c'est que c'était le bon choix, non ? Il avait tenté de se convaincre de nombreuses fois lui-même, comme s'il avait peur que ça ne soit finalement pas ce qui est fait pour lui, malgré sa détermination dans ce domaine. Il espérait simplement ne pas éprouver une telle passion par simple désir de mimétisme, mais ses parents l'avaient un jour rassuré là-dessus.

« Tu y mets tout ton cœur. Ne t'en fais pas, ça se voit. »

De simples paroles qui l'avaient apaisé, comme si elles étaient tout ce qui lui importait. Anaïs et Jackson n'étaient de toute façon pas du genre à freiner leurs enfants dans leurs choix de vie, au contraire. Un peu plus effacé que ses sœurs, peut-être, personne ne semblait avoir été surpris cependant de la vivacité dont il faisait preuve quand il parlait d'élevage. Et ce n'était pas juste un loisir. Alors il avait travaillé dur.
Tout ça pour quoi, au final ?.. Je suis bien mieux en Ranger. Je n'ai pas de regrets à avoir.
Nullement besoin d'être Hôte ou même éleveur pour s'occuper de ses Pokémon. Mais il sentait néanmoins un vide au fond de lui depuis plusieurs années. Impossible de savoir pourtant comment le combler, car il sentait que ce n'était pas seulement son changement de voie, qui posait problème. Il y avait autre chose. Quelque chose de plus profond, de plus douloureux. Une plaie qu'il se refuse à panser. Voire à penser.

« Tu sais, ce n'est pas si compliqué de tenir un bébé Pokémon dans ses bras.
- Ouais, sûrement... Mais moi, quand je le fais, ils pleurent tout le temps.
- Normal, toi tu les étouffes dans tes bras, idiot.
- Maiiiis ils sont tellement adorables ! »

Adam n'est pas quelqu'un de mauvais, loin de là. Seulement... Il ne maîtrise pas du tout sa force, et ça peut être problématique. Plusieurs fois son camarade aux yeux verts a dû lui faire remarquer voire le réprimander à cause de ça. Maladroit, son aîné n'avait pourtant pas de vilaines intentions, et il le savait. C'est pourquoi il ne peut lui en vouloir, bien sûr, mais le prévient fermement de faire attention. Et c'est ce qu'il s'efforce à faire, d'ailleurs. Depuis quelques mois, il a notifié des progrès de la part de son ami, et il fut même un peu fier de lui. Ce qui n'empêchait pas de lui rappeler la manière de procéder. Il était même heureux de lui apprendre toujours plus de choses, comme si partager son savoir de ce côté-là aussi lui avait manqué. Une manière aussi, lâche, de changer de sujet.

« Il faut y aller comme ça... Doucement... »

Ses doigts viennent caresser l'encolure et le dos de la jeune femelle, l'encourageant à boire bien mais pas trop vite.

« T'as pas perdu la main, de ce que je vois... Dis, ça te manque, l'élevage, des fois ? »

Quelle question. Voulait-il la vérité, ou le semblant de vérité avec lequel Tristan essaye de se convaincre aujourd'hui ? Sans grande surprise, ce n'est pas un sujet sur lequel il veut s'attarder car cela le rend mal à l'aise et lui porte un coup à la poitrine, mais son ami insiste.

« Euh... N-Non, pas tant que ça... C'est du passé, hein. Pas la peine de... En-Enfin de s'attarder là-dessus. J'ai une vie de Ranger, maintenant.
- Bah... Ouais, mais quand même... Tu pourrais-...
- Oh, regarde ! L'Oeuf, là-bas ! »

Cela se sent-il, qu'il tente par tous les moyens d'esquiver la conversation ? Arceus est avec lui, on dirait, car au moins, les mouvements de plus en plus forts de l'Oeuf à quelques mètres qu'il surveillait sont assez pour faire oublier à son collègue ce dont ils étaient en train de parler. Pressée elle aussi de voir le nouveau né, la Vivaldaim que Tristan tient contre lui s'agite, et il la laisse finalement rejoindre l'Oeuf qui n'était pas loin du sien. Peut-être sent-elle que l'Oeuf est similaire au sien (à quelques détails près), car c'est bien un autre Vivaldaim qui va bientôt arriver, le Weber l'a deviné. Après tout, ce sont en plus des Pokémon au type Normal dont leur Pension était spécialiste. La coquille, de plus en plus vive, finit par craquer tandis que les deux humains se mettent aux premières loges. D'un geste du bras, le cadet doit toutefois les faire reculer un peu pour ne pas qu'ils effraient le bébé à sa venue au monde. Ils pourraient en effet lui faire peur, surtout Adam qui ne tient pas en place et a déjà les yeux qui brillent d'adoration devant cette naissance. L'Oeuf, finalement, se fissure pour dévoiler un museau, suivi de près par une tête de Vivaldaim, et enfin le corps ne tarde pas à suivre pour faire apparaître un jeune faon semblable en tout point à l'autre, avec cependant quelques différences notables dont la couleur de la fleur qu'il porte entre ses oreilles qui n'est pas tout à fait jaune mais se trouve même être rose. Une particularité qui n'a pas vraiment son importance en soit mais qui se trouve être une surprise finalement. Au moins, il est facile de les dissocier. Quand le regard des deux Vivaldaim se croisent, ils se reniflent pour se reconnaître avant de laisser leurs têtes se frotter l'une contre l'autre. Le Weber sourit doucement. Des naissances, il en a assisté à tant d'autres, mais l'émerveillement reste présent chez lui malgré l'habitude. Cela lui rappelle, entre autre, toutes les fois où il attendait, enfant, des heures durant devant un Oeuf en se demandant quand est-ce qu'il allait éclore, de peur de rater le moment où le petit ouvrirait les yeux sur le monde pour la première fois. Cette fascination ne l'a pas quitté, mais il a appris à être patient.

Lentement, le petit tente d'ailleurs de se mettre sur ses pattes. C'est avec délicatesse que Tristan s'approche un peu pour l'aider. Le Vivaldaim ne semble pas très méfiant et se laisse faire, regardant seulement le Ranger avec de la curiosité dans ses grands yeux. Quand il parvient enfin à se lever, il sautille sur place et fait de grands mouvements avec ses pattes pour voir comment elles fonctionnent. Il pousse des rugissements, comme heureux de pouvoir se déplacer, et gambade joyeusement dans le refuge, accompagné par sa sœur aînée.

« Héhé... Ils sont vraiment adorables. Il est à quelqu'un, celui-là ?
- Non... Enfin, pas encore, du moins. Ils ont été récupéré pas très loin de la zone d'Erode, tous seuls. On a trouvé un dresseur pour la femelle, mais comme lui bah il vient à peine de se montrer... »

Nul doute que ce petit aura preneur, toutefois. Comme ils ne pouvaient évidemment pas garder tous les Pokémon dans leurs refuges, même s'ils avaient les moyens d'en avoir beaucoup, ils trouvaient en général toujours quelqu'un pour en adopter un. Sans mentir, les chromatiques n'étaient évidemment pas en reste, même si les Vivaldaim shiny n'avaient pas une grosse différence majeur au niveau de leur couleur si ce n'est un pelage un peu plus vif, du moins, ils pourraient passer presque inaperçus aux yeux de  ceux qui s'y connaissaient moins. Les deux faons, après leur courte balade, reviennent vers les Rangers de leurs pas maladroits mais adorables. Le cadet, en s'approchant, marche d'un rythme plus lent en direction du Weber, devant lequel il s'arrête, avant de lever la tête vers lui. Tristan se demande ce qui peut tant l'intriguer chez lui, mais il obtint comme réponse un simplement mouvement de son museau direction de sa main, qui semblait être recherchée. Doucement, le brun lève alors sa paume pour caresser le Vivaldaim, et ce dernier émet tout à coup un petit rugissement de contentement, avant de se frotter contre les jambes du bipède.

« Il a l'air de bien t'apprécier, en tout cas... Tu pourrais peut-être le prendre avec toi. »

Aussitôt, Tristan scrute son camarade avec une mine des plus surprises.

« Oh, je... Je ne sais pas... Faudrait que je demande. Mais, euh... »

Il n'y aurait jamais pensé. Du moins, il n'aurait jamais osé faire une demande pour adopter un Pokémon de le refuge, laissant plutôt ça aux citoyens et aux dresseurs expérimentés. Il aurait peur de se montrer prétentieux en le faisant, mais après tout, ces Pokémon sont aussi là pour être sous l'aile de quelqu'un s'ils le souhaitent. Le Vivaldaim semble vraiment s'être attaché à l'adulte. Celui-ci se met accroupi pour se mettre à la hauteur du Pokémon, le détaillant un peu. Il a déjà tant de compagnons, mais... Ce bébé croit qu'il s'agit de celui qui l'a mis au monde. Un tel lien, quand il est fait, est assez difficile à briser. Mais peut-être que ce n'était pas (ou plus) le but de Tristan, après tout, qui ne peut que sourire face au petit cerf pour répondre à son affection qui lui offre.

« Si ce petit le veut, eh bien… Pourquoi pas. »
Tristan T. Weber
Ranger
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 5 Mar - 2:51
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: