Quoi de neuf sur l'île d'Enola ?

Période en cours
Printemps 2025

~22 - 28° / Températures en hausse et grand soleil !

Intrigues et Events
Intrigue n°3 : « Ferveur »
L'Elu auto-proclamé des Monarchistes fait son entrée ! La Compétition, Elixir et le Gouvernement sont en crise et les Anarchistes demandent la démission du Chef du Conseil.
Mini event n°1 : Panique à Vanawi !
Un blocus Anarchiste est en cours à Vanawi, sous surveillance des forces de l'ordre.

Missions et Défis
Un guide dans les ruines (mission)
Faites découvrir les ruines du Titak !
La comète (défi)
Découvrez un mystérieux astéroïde.

Demandes de RPs et liens
Cendrée
cherche un.e partenaire pour un RP ou un défi.
Arthur, Zelda et Bartholomew
sont dispo pour de nouveaux RPs !
Pseudo
cherche ...
Pseudo
cherche ...
+ pour afficher vos demandes, contactez le staff !




Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Les liguiens sur l'île de la (pas) tentation
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Les liguiens sur l'île

de la

(pas) tentation
Avec Titi, Sisi, et Phiphi
Cette histoire ne pouvait pas bien tourner…


Merci Captain Obvious. Ces quelques mots tournaient en boucle dans la tête du maître coordinateur depuis qu’il avait été averti de ce qui se passait sur l’île Rocheuse. Il avait été de ce pas convoqué avec ses collègues sur place pour gérer une nouvelle situation épineuse, incluant des Pokémon d’anciens régimeux devenus hors de contrôle. Cela soulevait donc une urgence, car on ignorait encore leur nombre et leur déplacements, mais aussi beaucoup de questions. Aux dernières nouvelle, cette crise des refuges et des Pokémon dangereux en fuite avaient fini par être sous contrôle grâce à la collaboration de la Milice et des Rangers. Evidemment, il restait quelques fugitifs mais les accidents avaient cessé grâce aux patrouilles régulières. On soupçonnait sur ces Pokémon étaient soit retournés à un état sauvage en évitant les humains, soit avaient peut-être trouvé des nouveaux propriétaires. Le fait est que ces Pokémon avaient été badgés avec un soin particulier, donc, leur déplacements étaient bien retracés et connus. Ils auraient donc techniquement savoir si des Pokémon dangereux étaient en la possession de certain.e.s Monarchistes. Le savoir leur aurait permis de limiter certains dégâts. Il y avait donc la possibilité que les bagues et autres objets censés signaler la présence de ces grosses bêtes sur l’île aient été retirées.

Depuis le début de cette crise de l’occupation de l’île Rocheuse par les Monarchistes, la Milice avait établi un QG sur une embarcation leur permettant de surveiller et de poursuivre facilement les discussions avec celleux qui se réclamaient les occupants légitimes de l’île. Les forces de l’ordre étaient tolérées malgré leurs barrages filtrants, car tout le monde devait être plus ou moins d’accord qu’une nouvelle bavure ne ferait qu’empirer les choses. L’ambiance était en revanche tendue de manière permanente sur l’île et personne n’aimait être demandé dans les environs, cela faisait l’effet de s’asseoir sur un coussin péteur un peu trop chargé au CO2. Et Lionel ne faisait pas exception à la règle, il n’aimait pas se retrouver dans ce QG à la base, encore moins quand la situation semblait sur le point d’empirer.

Et en plus, j’ai mal au cœur sur un bateau !

Ouin.

« Nous avons remarqué des signes d’agitation il y a environ 2h. C’est peu après qu’il y a commencé a y avoir des mouvements de foule qui se rassemblaient vers la plage. Nous avons aperçu environ 5 formes évoluées manifestement dangereuses vers le centre de l’île. Des Monarchistes ont tenté de gérer la situation et nous sommes sortis pour éviter que les choses dégénèrent… mais une fois qu’ils ont aperçu des renforts, les Pokémon se sont enfuis aux quatre coins de l’île et en l’absence de signalement... nous les avons perdus. »

En regardant la cartes de l’île où étaient signalés les différents emplacements des petites zones de vie communautaires que les Monarchistes avaient commencé à dresser à plusieurs endroits, Lionel fronça les sourcils et tapa nerveusement du talon sur le sol, comme il n’avait rien pour s’occuper les mains.

« Par ailleurs, il est toujours difficile de parlementer avec eux… Ils ne sont pas très enclins à nous laisser gérer la situation… des histoires de Regirock et de leurs golems qui ne laisseraient pas des Pokémon réclamant leur liberté tomber aux mains d’humains mal attentionnés. »

Hm, j’imagine que pour ces gens, nous sommes plutôt mal intentionnés…


« Il y a eu des blessés ? »

Leur officier secoua la tête négativement.

« Aucun grave. Les secours s'en sont occupés. »

Le coordinateur souffla avec soulagement. Son regard passa sur Titania, Sirius et Mephisto, également présent.e.s depuis le début de cette reunion d'urgence. Il avait l’impression d’être le seul à être complétement paniqué intérieurement, mais probablement est-ce juste une histoire de façade… ?

« Hm, mais, comment n’a-t-on pas su que ces Pokémon dangereux étaient ici… ? Vous pensez que c’est encore cette histoire de Pokémon volés ? »


Des groupes de Monarchistes radicaux avait été arrêtés en possession de Pokémon d’anciens régimeux volés dans des refuges ou pris dans la nature. Peut-être que ces mêmes personnes et ces mêmes espèces avaient été retrouvées sur l’île. D’après leur collègue, il n’y avait pas encore moyen d’être formels sur la question. Pensif, le quarantenaire tenta de réfléchir à des directives concrètes pour améliorer la situation, s’éventant discrètement avec sa main pour que son mal de mer ne l’ennuie pas trop.

Oasis du Titak - Novembre 2024




"Au nom de la Milice, je vais transformer les méchants en gentils avec le pouvoir du #663399 ! "
DCs: Cobaltium, Tobito, Alexander, Angarde, Mell et Ludwig.

RPs: Arthur, Liguiens, Mariage.
Bonus : Sailor Zingaro par Reshi (merciii =w=).
Lionel Roque-Lartigue
Elite
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 22 Déc - 2:34
Revenir en haut Aller en bas
PostRPFaustnonola
Les liguiens sur l'île de la (pas) tentation

☹☺ avec les collègues ☺☹

♦♦♦

Mais c'est quoi, cette galère, encore... Je vous jure, à chaque fois que j'ai l'impression que l'on sort à peu près la tête de l'eau avec une histoire enquiquinante, une autre pointe le bout de son nez et nous met encore plus dans la bouse. D'ordinaire, je ne suis pas le plus grincheux du coin quand il faut aller bosser (promis), mais j'avoue qu'aujourd'hui, j'aurais largement préféré une aprèm paperasse-routine plutôt qu'une expédition vers l'île de Regirock. Avec tout le foutoir de ces dernières semaines, en plus, j'y ai déjà passé pas mal de temps. Je ne sais pas trop ce qui est passé par la tête de la Compét', mais l'alliance avec Elixir a au moins le mérite de nous alléger un peu le sac, alors je ne vais certainement pas me plaindre. Même si pas mal râlent, c'est bien mieux que la solution ordinaire qui était de tout rigidement séparer et de laisser les juristes se battre entre eux ; moi, ce que je constate, c'est que malgré les accrocs, c'est bien plus efficace. Et que, au passage, ça nous libère pas mal d'espace pour être plus efficace, comme aujourd'hui.
Il est assez rare qu'autant de membres de la ligue se réunissent pour une seule opération ; comprenez, si il arrive quelque chose, ce serait la cata, et il faut souvent que quelqu'un reste en arrière pour s'occuper des autres tâches. Le cas de l'île étant assez important, toutefois, nous nous retrouvons donc sur une plate-forme maritime le temps d'arriver, à écouter un speech de résumé d'une oreille distraite. Pour ma part, du moins. C'est pas très sérieux, mais je préfère encore regarder par la fenêtre pour tenir en place. C'est-à-dire que tout ça, je l'ai déjà plus ou moins entendu, alors... Bon, les détails sont sympas, j'dis pas, mais j'ai un peu l'impression d'entendre la même chose depuis un mois. C'est tellement la foire depuis le pétage de plombs des monarchistes... J'vous jure, je sais qu'il faut pas juger ceux qui ont une vision différente de vous (sauf les fachos, ceux-là, on les pousse par dessus bord, merci) mais j'ai un peu moins de patience quand la mini-secte de l'île nous enquiquine à ce point. Et oui, je sais, je sais, « secte » c'est un gros mot mais... Permettez-moi d'être un peu dubitatif quand je vois un groupe avec la bouche en cœur devant un type qui se réclame être leur chef divinement inspiré... Oui, bon, je sais, quand c'est la compét' qui le fait avec le marketing, c'est peut-être pas vachement plus propre, mais ce sera une conversation pour une autre fois.

En jetant un coup d'oeil curieux vers mes collègues, je me dis que normalement, ça ne devrait pas être un total désastre. Je ne peux pas m'empêcher, toutefois, de fixer Zingaro une seconde de trop, l'incident de la dernière fois revenant dans ma tête durant une seconde. Je sais que c'est mauvaise langue, mais j'espère vraiment qu'on ne va pas avoir à le porter sur nos dos cette fois ; et oui, je suis un peu dur, mais la petite tension qui me roule dans les muscles me rend moins patient. Bon, je peux lui laisser le bénéfice du doute, je pense... Au pire, il y aura bien Titania et Sam pour rattraper un peu...

Cette histoire m'inquiète, mais pour l'instant, j'évite de tomber dans le catastrophisme. Au moins, comme l'on le sait grâce à la demande de Zingaro, on a évité les blessés graves pour le moment. Pas sûr, toutefois, que ça continue longtemps si la situation ne s'arrange pas. Surtout que cette histoire de pokémon volés est une complication de plus. Estimant que cela me réveillerait peut-être un peu de parler, je prends la parole d'un ton un peu distrait, grattant vaguement ma nuque d'une main dégantée.

« L'île est coupée aux communications, Zingaro. Le réseau est complètement mort, et pas sûr que le gouvernement veuille en donner sur un plateau d'argent à ses occupants... Pas étonnant que tout arrive en retard. Ils ont pu retirer les puces de localisation non fonctionnelles sans être repérés.  »

Samaël m'en avait informé, après cette histoire de naufrage qui m'avait donné une attaque cardiaque quand je m'étais rappelé que ma fille était avec lui et Natsume là-bas. Enfin, là, je parle, mais ça se trouve, je dis des anneries ; c'est juste l'hypothèse que je juge la plus sensible. M'étirant un peu pour détendre mes muscles qui se trouvent crispés à force de rester sur place et ne pas bouger, je finis par jeter un regard mi-curieux mi-réfléchi vers mes autres collègues, me rappelant d'un détail dont nous devons encore discuter.

« Pour y aller, vous pensez qu'il vaut mieux y aller à dos d'oiseau, ou par bateau... ? Dans tous les cas, mieux vaudrait passer par l'arrière ou le côté pour ne pas se faire repérer immédiatement. »

Que ce soit par les pokémon ou les occupants de l'île, d'ailleurs, mais ça, je crois que c'était évident.

♦♦♦

Au boulot


Fin Novembre 2024 – Journée


DC de Xerneas, Natsume Miyano, Livie A. Vulpino, Alice C. Donovan & Roxanne Novak
Faust M. Donovan
Elite
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 31 Déc - 20:03
Revenir en haut Aller en bas



Les liguiens sur l'île de la (pas) tentation
25 Novembre 2024 - Lionel, Faust & Samaël



Côte Ouest

J’avais été surprise par cette invitation. C’était pour le moins inattendu. Après les derniers évènements à Vanawi, on ne pouvait pas vraiment dire que j’avais brillé de succès, au contraire. Cette marche anarchiste qui avait pris un tournant totalement imprévu, malgré les Miliciens présents pour entraver les débordements. La situation avait dérapé et je me sentais responsable de tout cela.

Il y avait aussi eu ce rappel des évènements de Vanawi, lors de l’annonce de l’alliance entre l’Elixir et la Compétition qui avait fait que j’avais juste eu envie de me terrer sous ma couette et de laisser cet échec derrière moi. S’il y avait une seule personne sur Enola ou dans le monde qui n’avait pas entendu cette histoire, suite à cette annonce médiatique à présent, plus un seul être sur cette Terre ne pouvait être dans l’ignorance. J’avais évité les appels de ma mère durant plusieurs jours, trop honteuse pour l’avoir au bout du fil.

J’avais échoué à protéger les habitants de Vanawi et je m’en tenais pour seule responsable. C’est pour cela que je n’avais pas compris quand j’ai reçu cette invitation (qui n’en était pas vraiment une) de venir rejoindre le Maître Coordinateur, le Maître de la Ligue et le Conseiller du Sud. Je ne savais pas trop ce que je faisais ici. J’étais la nouvelle arrivante, la nouvelle venue à Enola et je me retrouvais avec des collègues dont les réputations n’étaient plus à faire.

J’étais intimidée et pour le moment, même si j’avais un sourire plutôt confiant sur le visage, cela ne représentait pas du tout ce que je ressentais vraiment au fond de moi. Tout de cette mission était inconnu et abstrait pour moi. J’ai sorti mon carnet de notes, relisant une dernière fois tout ce que j’avais répertorié sur cette tâche qui nous incombait. Des Pokémons hors de contrôle d’après les premiers rapports. Cela aurait normalement été une tâche pour les Rangers mais ces Pokémons ne semblaient pas anodins. Il semblerait qu’ils soient d’ancien compagnons de partisans du Régime. La plupart, d’après ce que j’avais entendu, était retournée soit à l’état sauvage, soit avait été placée. En théorie, les Pokémons avaient été marqués, ou du moins c’était ce que j’avais cru comprendre en lisant un rapport de l’époque. Mais un marquage peut se retirer et nous amènerait donc à la situation actuelle.

J’ai pris une gorgée de mon Darjeeling que j’avais emmené dans un thermos avec moi avant d’embarquer sur le bateau qui nous servait de QG, tout en continuant de relire mes notes afin de m’imprégner le plus possible de la situation. J’écoutais les questions et informations que l’on nous donnait. 5 formes évoluées vers le centre. Pas de blessé grave. Mais qui disait blessé disait aussi témoin. Savoir de quelles formes il s’agissait pouvait s’avérer bénéfique pour nous. Autant savoir si nous allions devoir faire face à un Ectoplasma, un Tranchodon ou un Rhinastoc. Les techniques d’approche n’étaient pas les mêmes et autant se préparer le plus possible pour mener à bien cette expédition.

Je me suis approchée de la carte de l’île, l’observant avec attention. Les différents points de rassemblement, la configuration de l’île, chaque détail avait son importance. Méphisto demanda ce que nous jugions être le plus adapté pour nous rendre sur place, en bateau ou à dos d’oiseau.

« A dos d’oiseau. »

Instinctivement j’avais répondu, avant de me rendre compte que ce n’était peut-être pas à moi de parler en premier. Commençant légèrement à rougir j’ai pris une nouvelle gorgée de ma boisson qui refroidissait à vitesse folle avant de choisir avec soin mon développement.

« Les gens ont plus l’habitude de regarderle sol que de lever la tête. Il sera plus discret d’arriver par les airs. D’autant plus que nous aurons ainsi une vision globale des lieux et une meilleure vision de ce qui nous attend sur place. Après … »

Je me suis tournée vers notre informateur, lui devait avoir les réponses aux questions que je me posais.

« Savez-vous où sont les blessés ? Où vous ont-ils informés peut-être sur la nature des Pokémons qui les ont blessés ? Cela nous sera d’une grande aide. »

Savoir quel pokémon est présent, en plus d’avoir une connaissance de son type pourrait nous permettre d’identifier son caractère et ses habitudes. Les Pokémons évolués ne devaient pas forcément courir les rues et savoir à qui appartenait tel ou tel Pokémon pourrait nous aider à les neutraliser, ou défaut nous éviter de partir sur une civière. Bon sang, qu’avais-je fais de mon optimisme ?

J’ai terminé mon thé. Avant de jeter un bref coup d’œil sur mes Pokéballs accrochées à ma ceinture. J’avais confiance en eux. J’ai regardé les trois hommes de la Ligue qui étaient avec moi. J’avais aussi confiance en eux, bien plus qu’en mes compétences aujourd’hui, mais j’allais tout faire pour leur montrer que j’allais être utile et que je méritais ma place à leurs côtés. J’ai regardé l’île d’un air songeur. Je ne savais pas ce qui nous attendait là-bas mais une chose était sûre, je devais me ressaisir et me préparer. Cette journée ne serait pas marquée par un échec.  


CODAGE PAR AMATIS

Serena Kinnear
Elite
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 4 Jan - 16:04
Revenir en haut Aller en bas


&&&



Le Liguiens
sur l'île de la (pas) tentation
"avec les keupins Liguiens

Je dois avouer avoir un peu de mal à me concentrer sur la conversation actuellement. Je l'écoute, bien sûr, mais avec cette furieuse envie d'agir et de mener l'enquête sur place plutôt que d'attendre que nous élaborions un plan, même s'il s'agit évidemment de la meilleure chose à faire. Depuis tout à l'heure, seulement, mes jambes me démangent. Mes sens en alerte, je regarde distraitement depuis la fenêtre du bateau la petite île que les Monarchistes ont conquis. Je me retiens de serrer le poing en pensant à tous les méfaits qu'ils ont accomplis jusqu'à présent, les trouvant égoïstes et prétentieux de croire à un élu stupide venu pour les sauver et régner en maître absolu. J'ai bien hâte de voir leur nombre se restreindre, même petit à petit. Quelque part, d'ailleurs, le fait que nous ayons été appelés tous les quatre me rassure. Avec la Ligue au complet, il n'y a aucune raison pour que nous réussissions pas la mission du jour. Mais bon, cette histoire de Pokémon volés en colère et qui font des dégâts partout n'est guère sécurisant en soit. Comme je n'ai aucune suggestion pour le moment, je l'ai Zingaro et Méphisto émettre leurs questions ou propositions tout en jetant un œil à la carte et aux zones qui ont été colorées pour rendre le schéma simple à déchiffrer. Constatant notre position actuelle, je pense que nous serions plus discrets à dos d'oiseaux ou dragons plutôt qu'en bateau. Et Titania semble du même avis que moi. On a à peu près le même âge et pourtant c'est celle que je connais le moins bien. Mais elle n'a pas trop mauvaise réputation. Avec ce qu'on a déjà pu avoir chez les Elites, disons que mes standards se sont amoindris et que je me sens déjà chanceux qu'on ait pas gardé d'alcooliques violents et pervers dans nos rangs.  

« Les blessés ont déjà été évacués. Nous en avions localisé sur cette zone-là de la plage, au sud, et au centre, au niveau de la jungle. Nous espérons que ces Pokémon ne feront pas davantage de victime, mais c'est pour cela que nous devons les ramener au plus vite, et ce avant les Monarchistes. Quant aux Pokémon aperçus... Laissez-moi revérifier. »

L'officier resort ses rapports et les déclarations de témoins tandis que j'en profite pour appuyer les dires de la Conseillère Fée.

« Je suis d'accord avec Titania en ce qui concerne notre arrivée. La voie des airs est plus sûre et rapide. Par ailleurs... »

Un peu plus taquin, cette fois, je n'ai pas pu m'empêcher de remarquer depuis tout à l'heure que l'un de nous n'avait pas l'air de se sentir très bien. Je m'approche de mon collègue Coordinateur avec une expression malicieuse pour me moquer gentiment tout en le désignant d'un léger coup de coude.

« Mieux vaut ne pas recracher notre déjeuner tout de suite. »

Plus détendu, même si je n'ai pas un rapport particulièrement amical avec Zingaro (mais pas foncièrement mauvais non plus), j'estime que dans une situation comme celle-ci et pour les suivantes à venir, nous devrons être plus unis que jamais si on veut enrayer les menaces futures. Malgré ma méfiance envers Elixir, on ne peut pas nier que notre toute nouvelle alliance, si elle est de plus surprenantes, ne pourra nous être que bénéfique. J'ai bien hâte dans tous les cas de savoir ce que cela va amener... Est-ce ça renforcera les liens de nos deux groupes ? Ou au contraire seront-ils amenés à se diviser davantage ?.. Je n'ai pas envie d'une nouvelle guerre, en tout cas, on a assez soupé. Pour être honnête, je crains moins les Monarchistes que Elixir ; mais sans doute que je ne les prends pas encore assez au sérieux malgré le terrible incendie qu'ils ont provoqué et qui me donnent encore des sueurs froides dans le dos. Je ne devrais pas faire comme s'ils ne pouvaient pas être dangereux vu qu'ils nous ont prouvé le contraire et que j'ai failli y laisser des proches, mais... Je crois que ça me rassure un peu de me dire que nous parviendrons à les empêcher de nuire plus que ça.
Je porte mon attention cette fois sur Titania à qui j'adresse une expression bienveillante quand un détail me saute au visage.

« Mais je crois me souvenir que vous n'avez pas de Pokémon volant dans votre équipe, je me trompe ?.. Vous pouvez emprunter un des miens, si vous voulez, j'en ai pas mal à ma disposition. »

Cela vaut aussi pour mes deux autres comparses, mais je sais qu'ils ont chacun au moins un Pokémon capable de les transporter. Je veux, en plus, que la Conseillère se sente en sécurité sur sa monture. En sortant les Pokéball de Tori mon Roucarnage et Smaug mon Dracaufeu, je lui présente les sphères pour qu'elle puisse faire son choix sur celui qui la mettra la plus à l'aise. Les deux sont rapides mais Tori a une vitesse vraiment supérieure et Smaug, au contraire, est basé sur sa résistance, alors je préfère lui faire confiance pour décider.

« En ce qui concerne les Pokémon, nous sommes pratiquement certain qu'il s'agit de ceux qui appartenaient à des soldats du Régime. Nous savons seulement qu'il y aurait un Tranchodon dans le lot. »

L'officier revient nous voir pour nous annoncer les espèces, mais en vérité, je me demande si les Monarchistes n'auraient pas davantage de Pokémon volés. Juste cinq, ça me paraît trop peu, mais auquel cas, sinon, nous avons alors un peu de chance de notre côté, s'ils n'ont pas réussi à mettre la main sur plus.


Samaël Enodril-Miyano
Elite
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 5 Jan - 3:13
Revenir en haut Aller en bas

Les liguiens sur l'île

de la

(pas) tentation
Avec Titi, Sisi, et Phiphi
Quand on y réfléchit, il est logique de déduire que les communications avec l’île Rocheuse soient compliquées. Non seulement parce que ses nouveaux habitants sont apparemment peu enclins à faire la causette, que ce soit avec le gouvernement, la Milice ou Elixir mais parce qu’il s’agit en plus de ça d’une île qui n’avait jamais été investie par la civilisation jusqu’à maintenant. C’est clair que Lionel ne pourra pas envoyer des selfies de sa mission, cette fois-ci (pas qu’il avait prévu de le faire, hein, non, vraiment). Enfin, l’émission de cette hypothèse fit émettre un « mmh » pensif au coordinateur, plutôt d’accord avec Mephisto, même s’il ne pouvait pas s’empêcher de se sentir stupide de poser des questions dont les réponses étaient surement évidentes aux yeux des autres personnes présentes.

« Mieux vaut redoubler de vigilance, alors, nous ne sommes pas à l’abri d’autres mauvaises surprises. »

Mauvaises surprises ou non, l’heure n’était pas aux tergiversations. Ses collègues se mirent directement à discuter de comment se rapprocher de l’île de la manière la plus efficace afin de calmer la situation au plus vite. Si les Pokémon étaient allé se cacher dans la nature, il suffisait que quelqu’un se promène dans ce qui serait bientôt leur territoire pour se retrouver dans une périlleuse situation. Titania la première semblait vouloir partir au plus vite et sa motivation apparente était appuyée par le zèle habituel de Sirius. Ce n’est pas Zingaro qui leur reprochera leur envie d’être efficace, il fallait bien des élites efficaces pour compenser la mollesse de certains et pour être tout à fait honnête, le bleu avait plutôt tendance à admirer la capacité de ses collègue à prendre des décisions rapidement. Ils passeront donc par la voie des airs pour couvrir au plus vite les zones à risque : une expédition dans la jungle s’annonçait. Lionel pouvait déjà voir lesquels de ses alliés Pokémon seraient en mesure de les aider sur un tel terrain. Tout en s’éventant avec quelques feuilles pliées pour dissiper un peu sa nausée, le co-chef milicien s’apprêta à faire une proposition.

« S’il faut être discrets, probablement que nous devrions… »

Lionel sursauta en sentant Sirius se rapprocher et lui donner un léger coup de coude. Il se sentit embarrassé que son collègue attire ainsi l’attention sur lui et son mal de mer et ne comprenait pas vraiment pourquoi le maitre dresseur se comportait de la sorte dans une telle situation.

« Euhm… oui, haha. Bon, arhem. Je disais… »

En se raidissant un peu tout en émettant un rire des plus forcés, le coordinateur lança un regard en coin au plus jeune puis repris.

« Nous ferions mieux de ne pas tous partir au même moment et nous retrouver dans ce secteur avant de gagner la jungle. »

Il désigna une zone stratégique sur la carte, au niveau d’une grève entourée de roches qui devrait leur permettre de gagner rapidement la jungle et se déployer rapidement sans trop se faire remarquer. Dans ces conditions, et pour la furtivité, il était probablement exclu aussi de partir avec quatre escouades. Du moins, c’est comme ça que ça se présentait dans sa tête.

Tout le monde s’apprêta à sortir par la suite, avec comme seule annonce que l’un des Pokémon sur les 5 annoncés serait un Tranchodon. Aegis, l’Ekaizer de Lionel sera donc surement d’une grande aide s’ils tombaient face au dragon, mais pas autant que les types fée de l’équipe de Titania. L’Etouraptor du quarantenaire se secoua les ailes en se préparant au court vol qui les conduira jusqu’à l’île. Evidemment, Tuxedo Kamen était quelque peu intimidé par le Dracaufeu et surtout le Roucarnage de Sirius et se faisait à peu près aussi petit que son dresseur à l’heure actuelle. Tout le monde aurait sans doute aimé plus d’informations concernant les espèces des Pokémon qu’ils devraient peut-être affronter, mais peut-être sera-t-il possible d’obtenir plus d’infos au fur et à mesure.

Après avoir attendu son tour pour s’envoler sur son piaf à coupe de kéké, Lionel se sentit mieux en quittant le bateau et plus encore en sentant la terre ferme sous ses pieds. En rejoignant les autres, il consulta son talkie et constata que le réseau était en effet très mauvais dans le coin.

« Oh-oh. La communication radio risque d’être encore plus limitée si nous nous rendons dans la jungle. Mieux vaut qu’on reste groupés ou au moins par deux, au cas où si… »

Au cas où si l’un.e d’entre nous est attaqué.e puis bléssé.e. Hahaha… ah.

A cette dernière pensée, le coordinateur rappela avec des excuses son Etouraptor clairement trop tendu et dissipé dans l’admiration de Tori et Smaug. Puis il fit sortir sa Ekaizer et sa Dardargnan. Avec leur expérience et leur assurance, Lionel savait qu’elles étaient toutes les deux des alliées dignes de confiance et surtout, qui ne prendraient pas de risques inconsidérées.

BLBLBL:
 

Oasis du Titak - Novembre 2024




"Au nom de la Milice, je vais transformer les méchants en gentils avec le pouvoir du #663399 ! "
DCs: Cobaltium, Tobito, Alexander, Angarde, Mell et Ludwig.

RPs: Arthur, Liguiens, Mariage.
Bonus : Sailor Zingaro par Reshi (merciii =w=).
Lionel Roque-Lartigue
Elite
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 5 Jan - 17:06
Revenir en haut Aller en bas
PostRPFaustnonola
Les liguiens sur l'île de la (pas) tentation

☹☺ avec les collègues ☺☹

♦♦♦

J'essaie de me concentrer, hochant de la tête quand Titania puis Samaël finissent par s'accorder sur le fait qu'il vaut mieux passer à dos d'oiseau. Bon, ça fait un bail que je suis pas sorti avec Hadès, mais ce vieux bougre ne devrait pas m'en vouloir pour une si petite distance, non ? Encore, ça, c'est assez secondaire, me direz-vous. La priorité est largement celle des pokémon que nous devons retrouver au plus vite, notamment si il y a des créatures aussi puissantes que des Tranchodons dans le coin. Je ne suis pas fan de ces bêbêtes, mais je sais qu'il vaut mieux éviter de les laisser saccager ce qu'ils peuvent. Si mon Dimoret pourrait se révéler utile, je suis rassuré par la présence de la conseillère fée ; au moins, nous ne devrions pas avoir d'énormes soucis à le gérer quand viendra le moment. Si en plus de ça on lui prête un pokémon volant, ça ne devrait pas poser de souci. Et, même si ce n'est clairement pas le moment de se mettre à jouer au curieux, je suis un peu intrigué par la manière dont elle va se débrouiller : bah, c'est vrai, quoi, je ne la connais pas trop, alors...
Je manque toutefois de lever les yeux au ciel face à la plaisanterie de Sam sur Zingaro, manquant de grogner vocalement pour lui dire que quand même, il est gênant, mais j'ai conscience que mon silence serait bien plus adapté et heureusement, ledit Zingaro semble opter pour la même solution. L'est lourd, quand même, on est au taff, là, roh. Blasé, je soupire vaguement avant de reprendre la parole, un détail en tête.

« Je peux les pister, si l'on a quelque chose pour ça. Dahlia et Seth pourront suivre deux directions au moins, si jamais. »

Manque de bol, je n'ai pas amené Arthur aujourd'hui, et Idéfix, même si il avait été présent, est bien trop jeune et inexpérimenté pour se débrouiller contre des adversaires puissants si jamais ils se montraient. Ma Démolosse et mon Grahyèna devraient être suffisants pour le moment, du moins, je le pense. Et oui, je sais, ça ne va pas aider ma réputation de vieux cabot, mais on fait avec.
Alors que nous nous préparons à partir, je prends une minute pour caresser machinalement une plume de mon Corboss, qui me fixe avec un peu de rancœur dans le coin de l’œil, pas forcément ravi d'avoir été réveillé de sa sieste pour ça. Pauvre petit prince, je vous jure... Il m'a même donné un coup d'aile dans le dos, le saligaud. Agacé, il faut que je sorte une friandise de ma poche pour qu'il se décide soudainement à devenir docile, roucoulant maintenant comme si de rien n'était pour faire de beaux yeux à mes collègues. Saleté de poulet, j'vous jure.

Rajustant vaguement mon masque alors que nous sommes enfin dans les airs, je laisse au début le soin de la direction à mon Corboss qui est y est relativement habitué. Plus curieux de ce qui pourrait se trouver à terre, je laisse mon regard fixé vers le sol, cherchant des formes mouvantes ou même simplement à dessiner une vague carte de l'île dans la tête pour mieux m'y repérer. Dans le fond, la voix de Zingaro parvient à mes oreilles, et j'y réponds calmement, les yeux plus préoccupés par ce que je peux voir.

« On ne se sépare pas. On ne sait même pas ce qui peut se trouver sur cette île, ce serait stupide. »

L'air contre mon visage est déjà plus rafraîchissant que l'odeur de marée dans les narines, même si cette dernière reste en fond ; disons simplement qu'au moins, là, je ne suis pas fixé sur un point et que cela m'aide à rester concentré. Concentré, mais sur le mauvais point, en réalité, car je sens que le plumage d'Hadès se tend, que son vol se raidit. J'ai déjà relevé la tête au moment où il croasse pour m'alerter, saisissant qu'il y a quelque chose qui cloche. Ouvrant de grands yeux surpris, je dois ma chance à mes réflexes.

« En haut, vite ! »

L'oiseau d'ombre s'exécute dans un mouvement d'esquive qu'il doit à ses années d'entraînement, mais le crépitement que j'entends plus que bien et les flammes qui vont jusqu'à frôler son plumage ne sont qu'à quelques centimètres de nous. M'accrochant, je le laisse effectuer une roulade sur le côté pour nous faire prendre deux ou trois mètres de distance avec l'élan, rattrapant la respiration que j'avais retenu sans pourtant que mon rythme cardiaque ne perde de sa vitesse soudaine.
Mes yeux se reposent vers la silhouette que je n'avais pas remarqué et dont il s'échappe maintenant hors de la gueule un cri bestial, rauque et colérique. Le Lance-Flammes auquel nous avons échappé aurait sans nulle doute fait beaucoup de dégâts si il avait touché, et malheureusement, Hadès n'est pas mon compagnon le plus utile contre un pokémon de ce type. Réactivant mon talkie-walkie, je reprends la parole avec un certain empressement.

« … Hé, euh, possible de venir me passer un coup de main, là ?! Drattak en colère tout droit ! »

Le pokémon semble en plus de ça déterminé à nous prendre en poursuite. Tapotant sur l'aile de mon Corboss pour lui donner un signal, ce dernier file comme un éclair du côté opposé au Dracosouffle qui se précipite cette fois vers nous, baissant la tête alors que le vent fouette vivement mon visage et que nous perçons le ciel dans une flèche ombreuse et poisseuse. Mais merde, c'est quoi, cette malchance... ! Rah, si seulement j'avais le temps de saisir la ball de Clifford... Mon Tryoxhydre serait sans doute d'une grande aide, pourtant.

« Je peux encore l'esquiver avec Coup Bas, mais pas pour longtemps. Je peux le garder dans les airs, ou l'amener vers le sol, mais il faut choisir vite ! »

Bon, comme on dit, autant commencer tout de suite, non... ? Oui, oui, on s'aide comme on peut à rester calmes, vous voulez bien ? Servir d'appât n'est pas vraiment le plan de la décennie, mais on fait avec ce qu'on a.

♦♦♦

Au boulot


Fin Novembre 2024 – Journée


DC de Xerneas, Natsume Miyano, Livie A. Vulpino, Alice C. Donovan & Roxanne Novak
Faust M. Donovan
Elite
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 8 Jan - 16:48
Revenir en haut Aller en bas



Les liguiens sur l'île de la (pas) tentation
25 Novembre 2024 - Lionel, Faust & Samaël



Côte Ouest

L’île Rocheuse m’était totalement inconnue. Je n’y étais jamais allée et pour être honnête, elle n’était pas sur ma liste de lieux à visiter pour les vacances. Sortant de ma rêverie pour écouter ce qui se disait sur le bateau, je me suis tournée de nouveau vers le groupe, écoutant les informations qui étaient échangées.

Je me suis une fois de plus approchée d’eux, regardant de nouveau le plan. La plage, le sud et le centre, dans la jungle. Nous étions donc servis. L’officier chercha des informations pour répondre à ma question, tandis que Sirius appuya mes dires. J’ai senti mes joues se teinter devant ce soutien inattendu. Mes propos étaient spontanés et logiques selon moi mais je ne m’attendais pas à du soutien d’un de mes supérieurs pour ainsi dire. Il approuva le fait d’arriver par les airs et j’ai souri avant que cette expression ne se fige sur mon visage. Les airs c’était une bien belle idée mais comment allais-je faire ? Voler à dos de Piafabec ? North n’allait pas l’entendre de cette oreille c’était un fait et j’allais surtout avoir l’air ridicule à présent.

Je ne savais pas comment me dépatouiller de cette idée lumineuse et irréalisable pour moi, lorsque Sirius s’approcha de moi après avoir gentiment soulevé le malaise du doyen du groupe. J’avais remarqué qu’il s’éventait alors qu’il ne faisait pas si chaud et j’avais mis ça sur le coup du mal de mer mais le souligner n’allait pas le mettre plus à l’aise selon moi. Mais avant de penser à Zingaro, je devais penser à moi. L’’air bienveillant, les paroles de Samaël me mirent pourtant mal à l’aise. Oui, il était vrai que je n’avais pas de Pokémon volant et j’étais honteuse. Proposer une idée sans avoir les moyens de la réaliser ce n’était pas vraiment brillant.

« C’est vraiment gentil de proposer… je suis désolée je n’ai pas de Pokémon volant ! Après j’espère que ça ne dérangera pas vos Pokémons de me venir en aide, sinon je vais trouver une autre solution. Non parce que vraiment, j’insiste je ne veux pas que cela cause des tensions au sein de votre équipe. Je n’aurais jamais dû proposer d’y aller en volant alors que je ne peux me débrouiller seule. Je suis infiniment désolée, ce n’était pas du tout mon but de vouloir vous emprunter un de vos Pokémons… »

Et là le moulin à paroles se calma enfin. Comme toujours lorsque j’étais mal à l’aise et désolée je me confondais en excuses. Il fallait vraiment que je me détende. J’ai regardé les deux balls que me proposait le Maître de la Ligue, hésitant avant de tendre ma main vers celle du Roucarnage, sentant que de toute façon, si je voulais être utile je n'avais d'autre choix que d'accepter son offre. J’avais cru voir un imperceptible mouvement de cette dernière. Une sorte de signe qui m’inspirait confiance.

« Merci infiniment, je te .. vous promets d’en prendre soin le temps du trajet. »

Erreur de débutante. Le tutoiement au lieu du vouvoiement. J’espérais qu’il ne m’en tiendrait pas rigueur mais je haïssais le vouvoiement que je trouvais si impersonnel ! Mais mes remerciements et états d’âme furent interrompus par l’officier qui nous informa de la nature des Pokémons ou plutôt de l’un d’entre eux. Un Tranchodon avait été identifié. J’ai senti des sueurs froides me parcourir, peu rassurée par ce que j’entendais. J’étais la spécialiste du type Fée, face à un dragon il était donc de mon devoir de m’en occuper mais avais-je vraiment les épaules pour me frotter à un tel Pokémon ? J’ai regardé mes deux premières balls qui contenaient mon Feunard et mon Gardevoir. Leur aide nous serait précieuse mais encore fallait-il que je sois en mesure de faire appel à eux.

« Je m’en occuperais avec Tarquin et Irma s’il se présente face à nous. »

Mon assurance n'était qu'un masque. Un Tranchodon, ce n’était pas une mince affaire et ce n’était qu’un Pokémon parmi 5. Prenant une grande inspiration j’ai fait sortir le Pokémon de Sirius qui me regarda. Je me suis sentie presque rassuré, ou du moins en confiance mais je savais également que ce n’était que le début de cette épopée. Le Roucarnage de Sirius à mes côtés, je regardais les lieux que pointait Zingaro. Bien, il avait raison selon moi, autant partir chacun son tour. Deux Pokémons, le Dahlia et Seth, deux magnifiques Pokémoms de ce que j'avais entendu, étaient en capacité de pister ceux que nous cherchions mais encore fallait-il savoir ce que nous recherchions. Nous ne connaissions l’identité que de l’un d’entre eux et je sentais ce poids sur mes épaules qui se faisait de plus en plus lourd à chaque instant. Je suis partie du navire juste après Lionel faisant entièrement confiance à Tori qui semblait maîtriser sa mission comme un Maître.

Lorsque j’ai posé les pieds sur la terre ferme, aux côtés du Maître Coordinateur, je l’ai entendu annoncer que le réseau semblait mauvais mais un bruit plutôt violent me mit immédiatement sur mes gardes. Méphisto avait annoncé qu’il ne fallait pas qu’on se sépare mais nous l’avions fait en nous rendant tour à tour sur l’île. Résultat, nous avions été surpris par ce dragon sorti des arbres qui avait foncé sur le Conseiller du Sud.

J’ai retenu un cri de surprise, voyant l’immense brasier déchirer les airs, mettant ma main devant ma bouche, l’air horrifiée. Tori poussa un cri qui me ramèna sur Terre. J'ai saisi mon talkie en entendant les sons qui en sortaient, n’entendant que la fin « ... Drattak en colère tout droit. »

Cela me fit l’effet d’une grande claque dans la figure. Une lueur nouvelle se mit à briller dans mon regard. Il était temps que je me ressaisisse et que je sois enfin utile. J’ai fait un pas en avant, posant ma main sur la ball d’Irma. J’ai fermé les yeux un court instant avant de l’appeler. Elle sortit de sa pokéball immédiatement, radieuse, comme toujours, mais sans que j’ai besoin de lui expliquer ce que j’attendais d’elle, une brume étincelante commença à se répandre autour d’elle. Tel un nuage féérique, il prit en intensité et s’étendit tout autour d’elle, nous enveloppant petit à petit. J’ai saisi mon talkie, m’adressant à Mephisto.

« Méphisto pour Titania. Il faut l’emmener vers le sol. Nous l’attendons. Nous sommes prêtes. »

Fin du message. J’espérais qu’il m’avait entendue. Prête à m’adresser à Irma, je me suis dit que jouer la sécurité était préférable. Le but aujourd’hui n’étant pas d’en mettre plein la vue mais plutôt de faire en sorte que nous puissions tous revenir intacts de cette mission. C’est pour cela que j’ai également appelé Thyia afin qu’elle se joigne à Irma. Ces deux-là faisaient des merveilles ensemble et j’avais besoin de leur complicité pour nous sortir de ce mauvais pas. Je me suis par la suite adressée à ma Gardevoir, sans quitter le dragon du regard. « Thyia, utilise ton Vent Féérique pour lui faire perdre plus rapidement de l’altitude et l’attirer vers nous. Dès qu’il est à portée, Irma, utilise ton Pouvoir Lunaire . De plein fouet.»

Irma me répondit par un murmure déterminé. Je ne saurais dire si elle le fit de manière audible ou par la pensée mais je la sentais prête à se battre contre ce Drattak, tout comme Thyia et moi. Je ne voulais qu’une chose, protéger mes collègues et j’allais tout faire pour y parvenir. Le Dragon sortit des tréfonds de l’Île arriva à portée de tir de ma Nymphali et les deux enchaînèrent les attaques parfaitement, touchant le dragon de plein fouet. J’avais retenu ma respiration durant l’assaut, peut rassurée par ce qui venait de se passer et incertaine face à l’issue.

« Mephisto pour Titania. Tout va bien ? »

J’espérais qu’il allait bien. D’un regard entendu avec Tori, je l’ai laissé retrouver son dresseur avant de m’approcher de mes deux Pokémons, méfiante, avant de m’adresser au Coordinateur.

« Je pense que nous devrions rester ensemble. Nous avancerons moins vite, certes, mais au moins nous serons unis et nous pourrons nous protéger. C’est peut-être cliché mais je ne veux pas qu’il vous arrive quoique ce soit. Je ne veux pas subir un autre échec. » Ma dernière phrase prononcée à mi-voix, je n’étais pas certaine que cette dernière soit audible mais ce n’était pas le but. Je souhaitais juste que mes collègues restent en vie et ne soient pas blessés. Je ne voulais pas que mon échec de Vanawi se reproduise ou même poursuivre sur cette lancée.

Il semblerait que deux des Pokémons à immobiliser soient des dragons, ce qui en soit n’avait rien de surprenant puisqu’ils figuraient parmi les Pokémons les plus dangereux, ce qui rendait mon échec impensable. En tant que spécialiste du type Fée, je ne pouvais échouer face à des dragons, je ne pourrais me le pardonner. A l’affut du moindre bruit, je restais sur mes gardes. Ne nous étions nous pas jetés dans la gueule du Lougaroc en allant à cet endroit précis de la l’île ? Je me posais la question.


CODAGE PAR AMATIS

Serena Kinnear
Elite
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Jan - 0:15
Revenir en haut Aller en bas


&&&



Le Liguiens
sur l'île de la (pas) tentation
"avec les keupins Liguiens

« Mais non, ne vous en faites pas, ce n'est vraiment rien, ils sont très contents de venir en aide aux autres, je vous assure. »

Je tente de rassurer Titania comme je peux, surpris de découvrir à quel point elle est polie et humble. Et surtout gênée. Mais je comprends, je serais sans doute pareil, à sa place. Pourtant il est vrai que Tori est le plus sérieux et que Smaug est le plus doux. Tous deux sont pourtant des compagnons idéals pour les inconnu.e.s qui montent sur leur dos, heureusement. Puisqu'elle prend Roucarnage, me voilà réconforté sur le fait qu'elle sera très bien protégée et guidée dans les airs si jamais elle ne s'y sent pas à l'aise. Même si c'est mon domaine de prédilection, il est évident que ce n'est pas le cas de tout le monde, et je connais assez mal Titania pour le moment. Cela me fait d'ailleurs bizarre de la vouvoyer quand je n'hésite pas à tutoyer Lionel et Faust, néanmoins je suis plus familier avec eux et je ne veux pas paraître incorrect face à la spécialiste Fée. Mais Tori, lorsqu'il sort de sa Poké Ball, salue la Conseillère respectueusement et n'hésite déjà pas à lui proposer une envolée sur-le-champ. En lui caressant le haut de la tête, je lui demande silencieusement de prendre soin de la jeune femme tandis que j'appelle moi-même mon Dracaufeu à l'air libre. Ce dernier s'étire avant me laisser le chevaucher, prêt à partir en captant à nos tenues que la situation semble sérieuse. Il sait reconnaître les moments où je suis en mission, depuis le temps.

Volant sur le dos de mon faux dragon orange, je respire l'air frais qui fouette mon visage. Je ne prononce pas mot mais j'approuve secrètement les dires de Méphisto. Il était évident pour moi que nous restions ensemble au cas où. Nos équipes sont assez divers pour que nous finissions cette mission à plusieurs rapidement. C'est pour ça que je ne m'inquiète pas outre mesure. Qu'est-ce qui pourrait bien se passer de mal, après tout ? Les dresseurs les plus puissants de l'île face à juste quelques Pokémon qui doivent être un peu en colère... Cela ne doit pas être si terrible. Non puis sincèrement on se perdrait juste, si on se séparait, même avec nos talkies-walkies dont on ne peut pas compter sur la fréquence intacte à chaque recoin de l'île.
Si j'aperçois Zingaro et Titania descendre vers la terre ferme, je m'apprête à faire pareil quand un cri de Faust m'alerte. Aussitôt, Smaug utilise ses réflexes pour esquiver des flammes projetés à quelques mètres de nous. Le cœur battant, je relève la tête pour tenter d'apercevoir notre assaillant. Les yeux ronds, je crois tout à coup reconnaître un Drattak poursuivre Méphisto et Hadès. Impossible de se tromper sur l'espèce du dragon, après tout, mais je ne m'attendais pas à croiser un Pokémon d'un tel niveau alors que nous n'avons même pas encore tous atterri sur la plage. Mais j'imagine que ça va être à moi d'entrer en action !

« J'accours, Faust ! »

Faisant signe à Smaug d'aller plus vite, nous arrivons à atteindre le niveau du Drattak au-dessus duquel nous nous sommes mis à voler. Me préparant, je me redresse sur le dos de mon Dracaufeu... avant de sauter sur le dragon bleu et rouge. J'avais en ma possession des Pokémon capables d'affronter une créature aussi redoutable, mais j'ai oublié que je n'étais pas le seul à être dans cette situation. À la grande surprise, lorsque je veux bondir sur le Pokémon sauvage, celui-ci part en piqué et esquive mon atterrissage.

« Ouah ! »

Les yeux ronds tandis que je chute dans le vide, je ne m'inquiète pas outre-mesure en sachant que Smaug tente déjà de me rattraper et parvient à me réceptionner brillamment. Confus, je tourne mon regard vers la trajectoire du Drattak qui a fini par tomber dans les filets de Titania. Pour être honnête, je ne m'attendais pas à ce qu'elle agisse aussi rapidement, finalement, ayant fait preuve d'une certaine timidité et réserve jusqu'à maintenant, mais je dois dire que je suis impressionné. J'ai beau avoir vu quelques matchs à la télévision, ce n'est pas pareil de voir la Nymphali et la Gardevoir chromatique de la Conseillère entrer en action ; et cette dernière n'a pas volé sa place, d'ailleurs. Poussant un sifflement admiratif, après avoir constaté que je ne servais pas à grand chose au final, nous finissons par redescendre pour rejoindre les autres après cette petite surprise aérienne.

« Quel enchaînement ! Bien joué, Titania. »

Je n'hésite pas à la féliciter pendant que mes pieds se posent enfin sur une terre à peu près ferme. Quand Tori est autorisé à quitter le chevet de la concernée, il s'empresse de venir me voir pour frotter son bec et réclamer des caresses. D'ordinaire assez professionnel, mon vieil ami aime pourtant savoir que je vais bien lorsque nous nous trouvons dans une mission pourrait s'avérer périlleuse. Mais si jamais la Conseillère Fée a besoin de décoller de nouveau, je lui fais signe de rester non loin d'elle. J'aimerais qu'il l'accompagne en cas de besoin.
Laissant Faust se poser sur le sable fin, je me rapproche des trois autres.

« Moi aussi, je veux bien que nous restions ensemble, pour être honnête. Qui sait ce que les Monarchistes pourraient envisager pour piéger l'un de nous si jamais nous nous retrouvions séparés... »

On ne sait jamais ce qui peut arriver, mais après tout, nous nous retrouvons sur un terrain qu'ils ont conquis et qu'ils monopolisent depuis quelques jours. Difficile d'ailleurs d'expliquer à la population que 'non même si on a une force non négligeable en s'alliant à Elixir, nous ne pouvons pas foncer dans le tas pour déloger les Monarchistes.'
Faisant quelques pas vers le Drattak au sol, celui-ci est désormais bien trop faible pour bouger et s'enfuir. M'emparent de mon talkie-walkie, je tente de contacter la personne sur le bateau avec nous qui assiste à l'opération.

« Agent Shutney, ici Sirius, vous me recevez ?.. On a récupéré un Drattak sur la plage au sud-ouest. »

Par méfiance, mes yeux scrutent le ciel à la recherche de d'autres potentielles menaces comme si des dragons allaient nous tomber sur la tête par milliers. J'aurais cru les airs assez innocents comparé à ce qui nous attend au sol, bizarrement. Mais je ne m'attends pas à voir des centaines de Drattak non plus. Je demande juste silencieusement à Smaug de faire attention quant à ce qui pourrait se trouver au-dessus de nous. Je sursaute néanmoins lorsque je sens tout à coup un tremblement surgir de la terre. Il est assez faible, mais c'est comme si la plage vibrait durant un court instant. Il n'est suivit, lorsqu'il se termine, que par ensuite un long hurlement qui déchire l'air et qui doit sans doute appartenir à l'un des Pokémon restants. Mais je ne reconnais pas pour l'instant ce rugissement rauque. Mon réflexe est de porter ma main à la ceinture de Pokémon au niveau de ma taille que je sens devoir utiliser très prochainement.


Samaël Enodril-Miyano
Elite
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 11 Jan - 19:43
Revenir en haut Aller en bas

Les liguiens sur l'île

de la

(pas) tentation
Avec Titi, Sisi, et Phiphi
Le coordinateur s’apprêtait à être un peu dépassé par les évènements. Il s’entrainait et s’efforçait d’être plus présent sur le terrain sans se débiner dès qu’il le pouvait, désormais. Pourtant, il constatait toujours que les trois dresseurs avaient une longueur d’avance quand on en venait à trouver spontanèment des stratégies qui mettent les talents de chacun de leur Pokémon à contribution, de la manière la plus efficace possible. La coordination demande également une connaissance poussée des types et des attaques des Pokémon et mobilise aussi certains calculs, mais l’application n’est pas la même. Ce n’est pas l’efficacité ou vaincre qui compte en concours, juste de donner la meilleure performance dans un combat finalement plus chorégraphié qu’autre chose. On peut dire que ce genre d’application n’était pas spécialement utile sur le terrain, face à des Pokémon sauvages. Mais, le moment venu, en cas d’urgence, on peut dire que chacun revenait au même niveau et ne pouvait se fier qu’à ce qu’iel pensait être le chemin le plus adapté pour sécuriser le périmètre. En l’occurrence, les cieux, là ou Méphisto avait été surpris par un Drattak féroce. Le maitre coordinateur porta sans attendre sa main sur son talkie pour signaler qu’il venait aider mais Titania fut celle qui agit plus rapidement, faisant passer l’action avant la parlotte. Elle élabora très rapidement une stratégie, en demandant à leurs deux collègues d’attirer le dragon bicolore vers le sol afin de le « réceptionner » avec ses deux type fée. Lionel n’eut pas le temps d’être bluffé par la rapidité de l’enchainement qui suivit et ne put qu’ordonner à ses alliées de se préparer à accueillir le Drattak quand il serait à leur portée, tandis que Sirius poursuivait le Drattak en train de partir en piqué vers la plage.

Le Drattak s’engouffra comme prévu dans le couloir de vent lumineux créé par la Nymphali, puis frappé de plein fouet, dans un timing impeccable, par l’attaque de la Gardevoir. Le Dragon sembla perdre connaissance et tomber de manière incontrôlée vers la plage.

« Dam’, profites-en pour l’attraper ! Aegis, aide-la ! »


La Dardagnan s’exécuta et s’envola dans la direction de la chute du type dragon et tendit une toile elek en l’air, dans laquelle le Drattak tomba, emportant l’armature avec son poids. Ce fut à l’Ekaizer d’intervenir en aidant sa comparse à retenir le filet de fils gluants solides pendant la chute, afin de le pas être emportées lorsque le Pokémon volant tomba finalement à terre, sans faire plus de dégâts. S’il semblait hors d’état de nuire et sans connaissance, on était jamais trop prudent et leurs collègues pourraient ainsi l’emmener sans craindre qu’il ne casse tout en se réveillant.

« Fiou… La cible a été mis hors d’état de nuire ! Rien de cassé ? »

Le coordinateur se retint à ses genoux pour ne pas être étourdi sous le coup de l’adrénaline en train de retomber puis il porta une main vers son talkie. Pour s’informer de l’état des autres liguien.ne.s. Maintenant que tout le monde avait finalement attéri sur la plage, le consensus selon lequel ils devraient rester groupé avait été accepté par la majorité… avec ce qu’il venait de se passer, il fallait bien avouer qu’après cette entrée en matière pour le moins sportive, se balader même en duo s’avérerait risqué.

« Oui, en effet, à quatre, on ne sera pas de trop pour nous occuper des autres… »


Et plus efficaces, si les choses se passaient aussi « bien » qu’elles venaient de se dérouler à l’instant. Titania avait déjà sa réputation dans les arènes et les stadium, mais la voir en action, surtout dans l’urgence, était encore plus impressionnant. Tandis que Sirius complimentait la conseillère, Lionel se contenta de lui adresser un sourire et un hochement de tête approbateur. C’est qu’il se sentait un peu trop nerveux et intimidé par ses trois collègues visiblement plus compétents que lui pour oser ouvrir la bouche et risquer de dire des âneries. Puis, il avait un peu retenu ses leçons et ne voulait pas se faire rabrouer s’il en faisait trop. Parce qu’il en faisait trop la plupart du temps et là, ce n’était pas vraiment le moment. Même si Lionel était soulagé que tout le monde soit réuni, il était surtout très tendu, aux aguets mais surveillant aussi sa propre attitude de près pour ne pas être la risée de leur quatuor.

Enfin, je suis déjà la risée du quatuor, mais bon, comme dirait l’autre, je ne suis pas le nombril du monde. Pfff.

Le coordinateur ne put pas ruminer longtemps. Il ne put pas manquer le moment où le sol sembla se mettre à trembler sous leur pied. Ce n’était pas au point de leur faire perdre l’équilibre, mais il surveilla quand même ses appuis jusqu’à ce que ça soit terminé.

« …Vous l’avez senti aussi-- »

Un hurlement venant du cœur de la forêt se fit entendre et fit s’envoler quelques petits nuées d’oiseaux depuis les cimes. Le coordinateur réajusta nerveusement ses protections lorsque le bruit cessa et fit place à une quiétude inconfortable. Lionel dirigea son regard vers son Ekaiser qui montrait des signes de nervosité et grognait, résistant à pousser un hurlement à son tour pour répondre à la bête cachée dans la forêt. Elle se détendit néanmoins un peu tout en restant sur ces gardes, signe que le Pokémon était encore à une certaine distance.

« Tu penses qu’il est encore loin, ma grande ? »

La femelle en armure hocha la tête en gardant les yeux rivés sur la forêt. Lionel posa sa main partiellement gantée contre les écailles de sa dragonne qui s’apaisa un peu. Tandis que leurs collègues ne tarderaient pas à venir chercher le Drattak, il était peut-être sage de ne pas rester sur la crique.

« Je crois qu’on devrait avancer et anticiper. Si un autre Pokémon sauvage nous coince ici, on ne sera pas à notre avantage… Surtout s’il est à l’origine du tremblement de terre. »

Il désigna pour expliciter sa pensée les rochers s’élevant autour de la plage qui remontait sur une quinzaine de mètres vers la forêt. Il n’avait pas vraiment prévu ça en choisissant ce lieu d’atterrissage… peut-être aurait-il dû y penser à deux fois. En un sens, progresser vers la jungle n’était probablement pas très judicieux non plus. Ce serait aller le chercher sur son propre terrain et le but était qu’aucune personne supplémentaire ne soit blessée. Mieux valait se préparer plutôt que risquer de se faire surprendre une fois de plus.

Soudain, les Pokémon semblèrent se tendre de nouveau et Aegis se remit à grogner à ce moment-là, en s’interposant entre la jungle et son dresseur, qui pouvait apercevoir des cimes bouger et des arbres craquer au loin, mais pas si loin que ça. Pour le coup, Lionel avait suffisamment d‘épisodes de LOST avec son partenaire ces temps-ci pour savoir que c’était le signe qu’un gros truc approchait.

« Oh-oh. »

Je ne sais pas ce que c’est, mais ça se rapproche ! C’est là qu’on devrait se cacher, non… ? Ou du moins s’organiser ? Aaaaaaaah. Qu’est-ce que je dois dire ?!

Il commença par éviter de paniquer (ou du moins stocka sa panique pour plus tard, quand il sera à un endroit ou il pourra chouiner tout seul) et inspira profondément tant qu’il le pouvait.

Ok, ok, ok, restons calmes. Ce n’est pas le moment de merder.

« B-bon ! On devrait se préparer à l’intercepter. »


Il tenta de contacter le bateau par radio pour les avertir qu’un autre Pokémon arrivait, mais il n’eut presque que des grésillements comme réponse. Ce n’est pas qu’il ne voulait pas se confronter au danger en s’imaginant surprendre la grosse bête qui sortirait de la forêt à un moment ou à un autre. Cela lui semblait juste plus sûr de procéder ainsi, et il se disait qu’il y avait de meilleures garanties d’attraper leur monstre comme ça.

« Aegis, est-ce que tu peux-- »

Avant qu’il ne puisse terminer ta phrase et tandis que la dragonne avait commencé à progresser vers la jungle, trois lianes surgirent d’entre les arbres. Le timing fut très limité pour dire autre chose qu’un « attention ! » et crier en se rangeant sur le côté. Deux des tentacules végétales frappèrent et balayèrent à plusieurs reprises la plage de plein fouet, faisant trembler et s’élever le sable en tout sens ; fauchant potentiellement celleux qui s’y trouvaient et la dernière s’enroula autour d’Aegir qui se mir à mordre et se débattre tout ce qu’elle pouvait. Avec le sable qui avait été remué, le coordinateur n’y voyait plus grand-chose et ne put qu’entre-apercevoir la mauvaise posture de son alliée. En toussant pour recracher le sable qui s’était engouffré dans sa bouche, il vit les lianes s’élever une nouvelle fois.

Une attaque Mégafouet ?

« A droite ! Les rochers, vite ! »

Parvint-il à crier en plongeant sur le côté pour gagner les endroits plus rocailleux ou lui et ses collègues seraient protégés. Un des lianes ne passa pas loin de s’abbattre sur lui, précipitant sa course vers sa distination. En attérissant contre la rocaille, il sentit une douleur sourde dans la partie supérieure de son bras. Mais, pour le moment, ils ne pouvaient pas vraiment faire autre chose qu’attendre que la tempête de lianes se calme. Dans le brouhaha et tandis qu’il demandait à ses alliées de l’aider à escorter les autres, Lionel entendit le cri familier de sa Ekaiser.

« Aegis… ? »

La dragonne avait l’air très en colère. Mais, pour le moment, il ne pouvait pas lui venir en aide et même s’il avait tout à fait confiance en la force d’Aegis, ça ne lui plaisait pas du tout.

Oasis du Titak - Novembre 2024




"Au nom de la Milice, je vais transformer les méchants en gentils avec le pouvoir du #663399 ! "
DCs: Cobaltium, Tobito, Alexander, Angarde, Mell et Ludwig.

RPs: Arthur, Liguiens, Mariage.
Bonus : Sailor Zingaro par Reshi (merciii =w=).
Lionel Roque-Lartigue
Elite
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 13 Jan - 1:18
Revenir en haut Aller en bas
PostRPFaustnonola
Les liguiens sur l'île de la (pas) tentation

☹☺ avec les collègues ☺☹

♦♦♦

Arceus, pourquoi est-ce que je tombe toujours dans ce genre de galères... Le cœur battant alors qu'Hadès esquive une nouvelle attaque, je sens toutefois, à ses mouvements plus désarticulés, qu'il a du mal à tenir le rythme et que si nous ne trouvons pas vite une solution, nous risquons de faire un piqué vers l'océan – et pour être honnête, le grand plongeon me tente moyennement, dans tous les sens du terme. Heureusement pour moi, les autres semblent suffisamment réactifs pour agir, tant et si bien que je hoche de la tête lorsque j'entends la voix de Titania me demander de descendre vers le sol. Même Samaël semble être prêt à réagir, mais je n'ai pas grand chose de plus à leur dire qu'une simple confirmation.

« Entendu ! »

Mon Corboss n'a pas besoin d'en entendre plus, probablement peu volontaire pour se faire voler dans les plumes, et descend bien vite en altitude. Ses serres frôlent, pendant plusieurs secondes, la surface de l'eau alors qu'il accélère, mettant la majeure partie de son endurance dans cette tentative d'échapper à notre poursuivant. Au dessus, j'entrevois Smaug et son dresseur, qui, sous mon regard ébahi, saute sans plus attendre dans la direction du bas. J'écarquille les yeux, une expression horrifiée sur le visage alors que le Drattak esquive en piqué et que cet imbécile complet tombe maintenant dans le vide.

« Mais ça va PAS ?! IMBÉCILE ! »

Je crois que j'ai hurlé, et je suis désolé pour mes collègues, mais le son est passé par le talkie-walkie. D'accord, c'est pas pro du tout et je ne devrais pas lui parler comme ça quand nous sommes en public, mais j'ai senti mon cœur rater un battement jusqu'au moment où je l'ai vu tomber sur son Dracaufeu. Bon sang...  Je fais signe à Hadès de remonter lorsque j'aperçois les pokémon de Titania, attendant le bon moment. Puis, finalement, quand je les sens prêt à attaquer, je lui donne le signal.

« Remonte ! »

Hadès fait un piqué vers le haut, rapide, vif, presque brutal, tant bien que je dois grincer des dents lorsque le vent me frappe le visage. Pris par surprise, le Drattak reçoit les attaques des pokémon fée de plein fouet et, lorsque je vois que la bête a été stoppée, je ne peux que soupirer de soulagement. Heureusement, Zingaro a trouvé de quoi le garder bien au chaud pour qu'il ne reparte pas aussitôt tombé. Bon sang, ce n'est pas passé loin... Enfin, pas que j'étais dans la situation la plus drastique qui soit, avec trois liguiens avec moi, mais c'est quand même moyennement plaisant, vous en conviendrez.
Me tranquillisant progressivement, je reviens lentement vers le sol. Hadès, si il s'ébroue les plumes et se défait de celles qui ont été brûlées, reste malgré tout proche de moi ; j'aurais presque l'impression qu'il a pris peur. M'enfin, si c'est le cas, il ne le montre pas trop, vu le regard patibulaire qu'il me lance. Probablement qu'il me reproche de... Euh, je sais pas trop. Mais il me le reproche, en tous cas. Je ne m'en tracasse pas des masses, toutefois, m'étirant paresseusement. Tandis que je saisis les balls de Dalhia et Seth pour les libérer, j'adresse tout de même un sourire maladroit vers Titania.

« Ouais, merci, c'était un peu chaud, je dois avouer. »

Je me sens un peu bête, mais je tenais tout de même à le dire. Bah quoi, elle m'a sauvé la peau, je peux être un minimum reconnaissant ! Je me tourne alors vers mon Grahyèna et ma Démolosse, leur faisant rapidement un petit topo pendant que les autres décident qu'il vaut mieux que nous ne nous séparions pas ; et honnêtement, si ils l'avaient même envisagé, on m'aurait entendu râler pendant des heures. Cela aurait été une belle idée idiote.
Me permettant de prendre quelques secondes pendant que l'on prépare le transfert du Drattak, je jette un coup d'oeil à nos environs. Ce n'est pas la première fois que je me retrouve ici, mais je ne suis jamais totalement à l'aise en ces terres. Pas juste parce que l'île est au centre de tensions électriques qui menacent d'éclater d'un instant à l'autre, mais parce que je ne sais jamais à quoi m'attendre en venant ici. Et si je suppose que ça fait partie du « charme » de la chose, car j'aurais été capable de trouver ça excitant il y a dix ans, mais il y a des limites à ma patience.

… Et en parlant de ça, voilà que la terre se met soudainement à trembler.

« Oh, sérieux... »

Je ne peux pas m'empêcher de jurer, blasé par avance par la tournure que les choses vont prendre. Il n'y a pas beaucoup de surprise à avoir ; l'on nous annonce déjà la présence d'un pokémon dans les environs, et je peux sentir à la tension soudaine qui a pris mes chiens qu'ils le voient déjà venir. La nervosité de l'Ekaiser de Zingaro, ainsi que le hurlement qui suivit, me fit grincer des dents. Bon, au moins, l'on aura pas eu à chercher longtemps, c'est déjà ça. Dalhia grogne et si par réflexe je pose une main sur sa tête pour essayer de la calmer, on dirait que la menace est suffisamment importante pour l'inquiéter. En même temps, si la bestiole connaît des attaques sol, je comprends sa crainte...

J'hoche de la tête face à la proposition de Zingaro, mais mon attention est bien vite captée par autre chose. La bête s'approche, et lorsque l'Ekaizer du coordinateur est pris pour cible, je suis plus surpris qu'autre chose, ouvrant de grands yeux. Les lianes vont vite, tant et si bien que j'ai tout juste le temps de rouler sur le côté, le cœur battant dans ma poitrine alors que le sable surélevé autour de nous me force à utiliser mes manches pour éviter que je ne m'étouffe. Je mets quelques secondes à réagir, essayant de voir clair ; c'est le cri de l'Ekaizer, toutefois, qui me donne une gifle et me pousse à m'activer.

« Dalhia ! »

La Démolosse gronde avant de prendre la direction de la dragonne, zigzaguant entre les lianes et bondissant dès lors que les fouets menacent de venir la toucher. Son agilité est un atout, aujourd'hui, et elle glisse entre les mailles du filet avec plus d'aisance que ne le ferait Seth. Elle sait ce que j'attends d'elle, alors aussitôt qu'elle estime être arrivée à bonne distance, la chienne saute à nouveau, ouvrant sa gueule pour en faire sortir un déluge de flammes ardentes. Le brasier n'est pas dirigé vers le pokémon à l'origine de tout ça, mais sur les lianes qui retiennent l'Ekaizer. Un cri rauque de douleur, bien vite, me fait toutefois me rendre compte que son possesseur n'en est peut-être pas loin.
Dans un mouvement sec, les lianes qui tenaient Aegis se relâchent, mais s'abat brusquement sur le côté, de telle sorte que Dahlia finit projetée plus loin. Un éclat de panique passe par ma poitrine et je manque de courir auprès d'elle, mais j'entends un grondement ; il est à juste à ma droite, cette fois. Seth m'avertit d'un regard, comme pour me dire de rester là, alors qu'il accoure auprès de sa compagne pour la mettre en sécurité, plus loin, derrière d'épais rochers. Si je suis tendu et que ma crainte perdure pendant plusieurs secondes, le croassement rauque d'Hadès, derrière moi, me rappelle à l'ordre : d'autant plus que la bête, qui était jusque là encore cachée, sort de l'ombre.

Je n'aurais pas été surpris par un Florizarre, en temps normal. C'est un autre détail qui attire mon attention.

« … Une Méga-Evolution... ?! Depuis quand est-ce qu'un pokémon peut méga-évoluer seul ?! »

Je n'aime pas vraiment l'idée que quelqu'un ait réussi à maîtriser l'une de ces bestioles, si c'est ce qui s'est passé. Dans tous les cas, la puissance décuplée de notre adversaire risque d'être un gros, gros problème. D'autant plus que, de souvenir, son talent une fois dans cet état nous complique encore la tâche. L'énorme fleur du pokémon se met par ailleurs à briller, signe avant-coureur d'une attaque potentiellement très dangereuse.

« Avec Isograisse, le feu et la glace ne lui feront pas d'énormes dégâts ! Il faut absolument l'empêcher d'utiliser Lance-Soleil, ou se protéger ! »

Envoyer Dahlia au casse-pipes est une mauvaise idée ; mon Corboss derrière moi serait un bon allié, mais il risque d'être trop lent. En pensant à cela, d'ailleurs, une pensée me vient en tête, et je me tourne vers ce dernier.

« Hadès, Vent Arrière ! »

L'oiseau d'ombre s'envole, déployant pleinement ses ailes qu'il se met à battre vivement pour faire siffler un vent puissant et incontrôlable de notre côté du terrain. Avec ça, normalement, nos alliés seront deux fois plus rapide : et dans l'urgence, ce n'est pas de trop.

♦♦♦

Au boulot


Fin Novembre 2024 – Journée


DC de Xerneas, Natsume Miyano, Livie A. Vulpino, Alice C. Donovan & Roxanne Novak
Faust M. Donovan
Elite
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 16 Jan - 22:35
Revenir en haut Aller en bas



Les liguiens sur l'île de la (pas) tentation
25 Novembre 2024 - Lionel, Faust & Samaël



Côte Ouest

Les choses s’étaient passées si vite. Je n’avais pas pris le temps de réfléchir, il fallait juste agir. C’est pour cela que j’ai pris l’initiative de porter secours à Mephisto sans plus réfléchir ou me concerter avec le reste du groupe. Je ne voulais pas qu’on me prenne pour une individualiste, loin de là, j’avais juste voulu l’aider, le tirer de ce mauvais pas et je savais que mon équipe allait pouvoir être utile.

Je me suis retenue de crier en voyant Sirius tenter de sauter sur le dos du Drattak, au moment où ma Nymphali avait lancé son Vent Féérique. Mais grâce à nos Pokémons qui étaient bien entraînés, il fallait le reconnaître, Sirius évita sa rencontre avec le sol et l’attaque de Thyia frappa de plein fouet le dragon avant que ma Gardevoir ne fasse son travail. Sauf que l’attaquer en plein vol était peut-être ce qu’il fallait faire sur le coup mais à aucun moment je n’avais anticipé la chute du Drattak. Heureusement, le doyen du groupe avait mis son duo sur le coup et pris dans les filets du Maître Coordinateur, l’atterrissage se fit en douceur, tout autant que cela pouvait se faire pour une créature de cette taille. A peine descendu, Samaël me félicita et j’ai rougit, me tournant vers mes Pokémons pour m’assurer que tout allait bien pour elle, regardant les deux drôlesses qui semblaient fières de leur travail de groupe.

« Ce n’est pas grand-chose… ce sont elles qui ont fait tout le boulot et Zingaro qui a amorti la chute pour éviter une catastrophe. »

Je n’avais rien fait d’exceptionnel, juste tenu mon rôle, fait mon boulot, je ne méritais pas de compliment particulier, je n’avais pas fait cela pour m’attirer les lauriers, loin de moi cette idée. J’ai regardé Méphisto sortir ses deux canidés, admirant un instant la beauté de ces deux compagnons. Les évènements se poursuivaient, l’agent Shutney fut contacté pour venir récupérer le Drattak et de mon côté, je me disais qu’un premier Pokémon avait déjà été neutralisé. Maaais... d’un autre côté je me disais aussi que nous n’avions même pas eu le temps de poser le pied sur l’île que déjà cette dernière semblait vouloir nous chasser. Heureusement que notre troupe n’était pas composée d’amateurs et que nous pouvions compter respectivement sur nos équipes mais pour autant, je ne me sentais pas en paix. Ensemble nous serions plus forts c’était un fait. Plus lents certes mais le but de cette intervention n’était pas de plier la mission en deux temps trois mouvements…

Le répit fut de courte durée. A peine nous étions mis d’accord sur le fait de rester ensemble, nos ardeurs rapidement calmées par le Dragon Bleu, que le sol se mit à trembler. La première secousse n’était pas si forte que ça. On pouvait la ressentir, mais pas au point de vaciller, on aurait peut-être même pu passer à côté si nous avions été en mouvement, mais ce qui était immanquable et sans équivoque fut ce cri qui déchira le silence de l’Île, faisant s’envoler une nuée d'oiseaux et mettant tous nos compères sur le qui-vive.

Zingaro demanda si nous avions sentis ce tremblement et il s’approcha de son Ekaïser, tandis que Nymphali se posta à ma gauche et Gardevoir devant moi, faisant face l’endroit d’où provenait ce cri.

« B-bon ! On devrait se préparer à l’intercepter. »

J’ai hoché la tête, sans rien dire. Mon cœur battait la chamade, c’était une sensation mille fois différente à celle d’un combat. Dans un combat, la victoire importait mais les vies n’étaient pas en jeu. Sur cette île, les Pokémons que nous étions venus traquer ne jouaient pas avec les mêmes règles que nous, ce qui rendait le combat inégal. Le moindre relâchement pouvait être fatal. Il fallait trouver une riposte mais nous n’avons pas eu le temps de nous organiser. Des lianes sortirent de la jungle et balayèrent la plage, nous empêchant de voir ce qui était en train de nous attaquer. J’ai juste entendu un cri nous disant de nous jeter sur le côté, chose que j’ai faite, avant de finir à moitié en rampant pour me mettre derrière les rochers, essayant de me protéger les yeux et des attaques.

Il fallait que je me calme, il ne fallait pas que je me laisse emporter par la peur. Mais entendre l’Ekaïser crier me fendait le cœur. Je n’osais pas regarder ce qu’il se passait, mais je ne pouvais pas me cacher non plus. Me mordant la lèvre et tout en serrant les points, j’ai tenté de regarder ce qu’il se passait, quittant un instant l’abri des rochers. Je voyais les lianes continuer de frapper le sable, le faisant voler avec force, je voyais les deux Pokémons canidés sur le côté, ma Nymphali qui était blottie à côté de moi regardait elle aussi la scène.

Une.. méga…évolution. C’était une catastrophe. Thyia poussa un petit cri de surprise et le fait de voir ce Florizarre ne me rassurait nullement. Un Pokémon plante mais surtout Poison. Il n’y avait rien de pire pour mon équipe. Sans lui laisser le temps de comprendre, j’ai rappelé dans sa ball ma Nymphalli et alors que je m’apprêtais à faire de même avec Irma cette dernière croisa mon regard, me faisant comprendre qu’il n’en était pas question. A contrecœur j’ai rangé sa pokéball, nullement surprise par l’attitude de ma Gardevoir. Ces Pokémons étaient réputés pour vouloir protéger leur dresseur à tout prix et même si je ne lui avais jamais demandé cela, elle resterait à mes côtés tant que la menace ne serait pas écartée, quitte à se prendre une dérouillée mémorable…

Mon esprit fumait, face à un type Plante, un Pokémon de glace pouvait être utile… « Avec Isograisse, le feu et la glace ne lui feront pas d'énormes dégâts ! Il faut absolument l'empêcher d'utiliser Lance-Soleil, ou se protéger ! » … ou pas. Bon et bien je ne savais clairement pas quoi faire.  Mais ce n’était pas le cas de tous. Le Corboss de Faust commença sur les ordres de son dresseur à battre furieusement des ailes. Je me suis relevée, continuant à me protéger le visage du sable soulevé par les ailes de l’oiseau avant de me tourner vers Irma. Elle profita de l’attaque du Corboss pour lancer une attaque Reflet, commençant à se démultiplier. A part avec une de ses attaques Psy, elle n’allait pas pouvoir nous être d’une grande aide, si ce n’était à la limite en nous téléportant loin du danger si jamais nous ne parvenions pas à entraver son attaque dévastatrice.

« Restons groupés. Irma pourra nous téléporter si les choses tournent mal. »

Ayant entendu ma suggestion, elle prit le temps de me regarder, ou plutôt ses multiples "elle " prirent le temps de me regarder avant de se concentrer sur la cible qui rayonnait de plus en plus. Il fallait trouver une solution et vite.

« Est-ce que quelqu’un a une idée ? »

Ce n’était pas très mature ni utile comme intervention, je le concédais volontiers, mais à l’heure actuelle je m’en fichais un peu. J’ai posé mon regard sur Samaël car selon moi c’était lui qui était le plus apte à nous tirer de cette situation. Ses Pokémons Vol devraient nous être d’un grand secours, notamment Smaug car de ceux que j’avais vu, il semblait être le plus apte à nous sortir de ce mauvais pas.

Je me suis accroupie derrière les pierres, regardant autour de moi ce qui pourrait s’avérer utile mais autant dire que je n’avais pas grand-chose sous la main.

« Réfléchis Sere. Utilise ta tête. »

Qu’aurais-je fait si j’avais été en plein combat ? De une je n’aurais pas paniqué comme actuellement mais ça c’était autre chose. Que devais-je faire quand je me retrouvais dos au mur ? Improviser et utiliser mes méninges. Une idée me vint.

« IRMA ! Utilise ton Choc Mental ! »

Une attaque Psy. C’était tout ce que je pouvais faire pour aider le groupe actuellement. J’espérais qu’elle m’avait entendu, même si elle n’avait pas forcément besoin de mes cris pour me comprendre. La douce Gardevoir commença à passer à l’offensive mais je doutais que cela soit suffisant pour arrêter l’attaque du Mega-Florizarre. Nous étions dans de beaux draps.


CODAGE PAR AMATIS

Serena Kinnear
Elite
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 20 Jan - 23:33
Revenir en haut Aller en bas


&&&



Le Liguiens
sur l'île de la (pas) tentation
"avec les keupins Liguiens

Discrètement, je reprends mon souffle. Qu'importe qui se cache derrière ce hurlement, après tout, nous saurons l'arrêter, non ?.. C'est ce que je dois me dire. Pas que j'ai rapidement peur ou quoi, mais un cri capable de faire trembloter la terre n'est pas rien, et on ignore précisément quels Pokémon se cachent sur cette îlot. Mais bon, puisqu'il faut avancer... Alors avançons. Au moins je ne suis pas le seul à avoir entendu ce rugissement semblant sortir des tréfonds de la Terre. Même l'Ekaiser de Zingaro n'est pas rassurée par tout ça. Près de moi, Smaug lance des regards inquiets vers la cime des arbres d'où s'échappent des Pokémon volants qui fuient déjà vers des contrées plus sûres. Sans doute en aurions-nous fait autant si le devoir ne nous appelait pas à aller jusqu'au bout. Je ne suis pas apeuré, mais j'espère que personne ne sera blessé à la fin. Pour le moment, je pense surtout que nous avons eu de la chance. Ne sachant pas trop quoi dire pour le moment, je me contente d'acquiescer face à la proposition du Maître Coordinateur. Il est étrange de le voir soudainement aussi sérieux face à la situation, moi qui n'ai pas l'habitude le connaître ainsi, mais je suis agréablement surpris de le découvrir sous un aspect plus réfléchi. Hé... Soit je le connaissais mal, soit il a bien évolué ; mais ça, j'ai fini par m'en rendre compte progressivement.

La tension monte peu à peu lorsque nous entendons des bruits de craquement. Le genre qu'on entend dans les films et qui n'annoncent, en général, rien de bon. Pas grand chose de nouveau, dira-t-on, étant donné que nous avons été envoyés ici en connaissances de cause. Je ne m'attendais pas à être accueilli par des Rozbouton et des Skitty quand on nous a parlé de Pokémon dangereux que les Monarchistes voulaient manipuler pour s'en servir. Près de moi, je sens mon Dracaufeu et mon Roucarnage se tendre. Tori gonfle même son plumage pour tenter de se montrer impressionnant pour notre futur adversaire. Mais ce sont finalement des lianes qui nous accueillent. En les apercevant brusquement surgir de nulle part, mon premier réflexe est de me plaquer au sol, suivant l'avertissement de Zingaro. Les fouets claquent violemment sur la plage et font résonner un bruit sourd dans l'air tandis que je pousse un hoquet en voyant que Aegis est en mauvaise posture. Heureusement, d'un ordre rapide, Dalhia saute à sa rescousse pour la libérer de ses flammes dévastatrices, mais elle se fait mettre à mal par un autre claquement de lianes. Smaug, de son côté, tente comme les autres d'échapper aux lianes qui se rajoutent aux autres et semblent les poursuivre pour les encercler. Suivant le conseil de Zingaro, je me cache derrière un rocher de taille moyenne qui ne pourra pas me protéger éternellement mais constituera, je l'espère, une carapace suffisante le temps que nous trouvons une idée. Mon Roucarnage, pour sa part, s'est envolé pour chercher le coupable.

« … Heeh ?! »

Coupable qui ne tarde pas à se montrer d'ailleurs puisqu'une nouvelle chute de palmier montre notre adversaire du jour : un Méga-Florizarre qui n'a vraiment pas l'air commode. Derrière moi, j'entends Faust qui s'insurge, et j'écoute sa remarque à moitié tout en me disant qu'elle n'est pas si bête, finalement.
A moins que son dresseur ne soit pas loin...
Je ne serais pas surpris qu'on trouve quelques Monarchistes dans les parages, après tout, puisque nous sommes sur leur territoire revendiqué. En tout cas, il va nous donner du fil à retordre, celui-là, surtout, comme le rappelle Méphisto, avec son talent embêtant. Mais j'ai pour habitude d'improviser généralement sur le moment, moi, pas d'effectuer des plans dix ans à l'avance même quand la situation l'exige. Parce que là, il faut penser vite. Heureusement, le Vent Arrière de Hadès pourra nous être bénéfique. Je me sens un peu inutile, sur le coup, mais les idées ne viennent pas, contrairement à ce que demande Titania qui agit plus rapidement. Malheureusement, le Choc Mental de sa Gardevoir ne suffit pas à gravement le blessé quand bien même l'attaque est supposée être efficace. Je suppose que sa forme méga-évoluée a augmenté ses stats au point qu'il faudra s'y prendre à plusieurs reprises et qu'il ne sera pas aussi facile à vaincre que son pote le Drattak.

« Tori, utilise Piqué ! »

Si je reste à moitié derrière le rocher qui me sert pour le moment de bouclier, je compte sur mon Roucarnage pour faire des dégâts à notre opposant. Mais tandis que mon allié fond déjà sur le Pokémon Plante et Poison à une vitesse impressionnante, ce dernier ne se laisse pas faire et lance déjà sur mon ami un Lance-Soleil dont je n'avais pas remarqué le chargement avant. Malgré le Vent Arrière, l'oiseau n'est pas assez vif et esquive de justesse le puissant laser, se faisant toutefois touché à l'aile.

« Tori ! »

Je l'aperçois qui pousse un cri de douleur avant de chuter lentement à terre. Heureusement, Smaug le rattrape à ce moment-là en plein vol, et je pousse un soupir de soulagement. Un nouveau Lance-Soleil en préparation, mon Dracaufeu parvient cette fois à y échapper avec aisance et dépose Tori en retrait pour le mettre à l'abri en attendant qu'il se rétablisse. J'hésite à venir l'aider, mais si je me mets trop à découvert, je risque de me mettre en danger pour rien. Le Méga-Florizarre, lui, commence à s'énerver davantage et répand de nouveau ses lianes dans l'espoir d'atteindre la Gardevoir qui a tenté de lui nuire. Au dernier moment, dans un geste de défense, Smaug s'interpose toutefois et se fait enserrer à la place par les fouets qui l'entourent avec force. Inquiet et paniqué sur le moment, j'en viens à utiliser le dernier recours que j'ai.

« Smaug ! Transforme-toi ! »

Sortant de ma cachette, j'actionne la gemme à mon poignet pour qu'elle se connecte à celle au cou de mon Pokémon. En plein dans le viseur, toutefois, je suis surpris moi-même par d'autres lianes qui m'emprisonnent à mon tour.
Mais c'est pas vrai, y'en a combien ?!
Bon, heureusement la méga-évolution opère quand même et Smaug s'entoure d'une lumière rosée qui le métamorphose en Méga-Dracaufeu X. Oui, je n'ai pas trouvé mieux sur le moment qu'une random phrase de transformation à la Sailor Moon pour faire passer le message à mon Pokémon. Mais au moins, celui-ci se libère des liens qui le retenaient et jette un Lance-Flamme sur Méga-Florizarre. Mais j'ignore si ça sera assez. Après tout, nous ignorons le niveau du Pokémon en face de nous, mais ce que j'ai pu constaté (pour côtoyer régulièrement des Florizarre) c'est qu'il est anormalement gros, ou qu'il fait partie de ces cas rares de Pokémon plus grands que la moyenne.


Samaël Enodril-Miyano
Elite
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 29 Jan - 0:54
Revenir en haut Aller en bas

Les liguiens sur l'île

de la

(pas) tentation
Avec Titi, Sisi, et Phiphi
Euh. Ok. Alors, on est vivants, pour le moment. C'est un bon début. Mais je fais quoi maintenant ?!

C'est un soulagement certain de voir qu'aucun.e des liguien.ne.s présent.e ou de leurs allié.e.s n'avait encore connu le sort cruel de se retrouver écrabouillé par une grosse liane. Mais, dans l'immédiat, rassurer tout le monde n'était pas la priorité, il vallait mieux se concentrer sur ce qui venait de les attaquer, c'est-à-dire, un Méga-Florizarre (rien que ça). Aux dernière nouvelles, ce dernier avait attrapé Aegis lorsque le coordinateur était allé se mettre à couvert avec Sirius derrière un rocher. Lionel s’inquiétait pour sa Ekaizer mais la Démolosse de Mephisto lui était venue en aide. Entre les rochers et les nuages de poussière et de sable qui s'élevaient de partout, comprendre ce qui était en train de se passer était complexe. La situation était néanmoins capable de tourner à leur avantage grâce aux bourrasques soufflant dans leurs dos déclenchées par le Corboss du conseiller ténèbres. Ce avantage certain ne saurait les avantager très longtemps et venait donc le moment d'agir. Le coordinateur décida de sortir de sa cachette pour se regrouper avec les autres puis examiner la situation et agir au plus vite à son tour. Son bras lui faisait un peu mal mais probablement était-ce juste une égratignure qu'il s'était fait en se cognant à un rocher. Le soulagement se fit ressentir en premiers lieu chez le milicien qui constata qu'en profitant de cette très brève accalmie, Aegis était parvenue à se libérer de ses liens. Cela au prix des coups que Dahlia s'était pris par la suite et qui poussa la dragonne a bondir pour s'interposer devant la Démolosse blessée et d’étendre un abri autour d'elles le temps de l'éloigner.

Chacun.e d'entre elleux tentait de donner des ordre pour régler la situation au plus vite mais leur adversaire était coriace devant les flammes et les puissantes attaques psychiques du Gardevoir de Titania. Si d'autres étaient déjà en train d'attaquer, le coordinateur prit la décision de prévenir d'éventuelles attaques surprise.

« Aegis, mur de fer ! »

Se protéger des lianes comme tentait de le faire Aegis après avoir mis Dahlia à l'abri entre eux et le Florizarre arrêtait et ralentissait certains des fouets qui leur tombait dessus, mais ne les préparait pas vraiment pour la suite. Ce qui était le plus alarmant désormais vint des propos de Méphisto qui annonça que leur adversaire préparait une attaque Lance-Soleil. Ce n'était pas les murs de fer qui les protégerait de cette attaque spéciale si puissante. C'est le moment où Sirius et son Roucarnage intervinrent. L'attaque piqué de ce dernier, qui aurait dû logiquement dépasser en vitesse le chargement du rayon solaire mais ce ne fut pas le cas. Assommé par l'attaque du Florizarre, Tori tomba heureusement entre les pattes de son camarade dragon qui vint à l'aide de ses autres alliés par la suite. Après le lancement de son rayon, le Florizarre ne semblait pas prêt de cesser ses attaques et ses lianes retinrent Smaug à son tour, échappant à la vigilance d'Aegis dont les mouvements occupés à dresser des murs de fer provisoire s'épuisaient. C'est en voulant aider son Dracaufeu que Sirius se mit à découvert et se fit à son tour happer par les lianes, provoquant un accès de panique chez son collègue qui resta un instant interdit. Les griffes de l'Ekaizer auraient certainement pu trancher ces liens organiques mais elle ne pouvait pas être sur tous les fronts. C'est en fixant les lianes en mouvement une trop longue seconde sans savoir que faire que le coordinateur remarqua que depuis que le Florizarre avait utilisé son attaque lance-soleil, ses assauts semblaient moins vigoureux. Autrement dit, c'était le moment d'agir. Smaug était déjà parti à l'assaut sous sa forme Mega-Evolué et envoyait de nouvelles flammes contre la grenouille géante. Avec la capacité isograisse du Pokémon plante, le Dracaufeu aurait sûrement besoin d'un coup de main.

« L'attaque lance-soleil l'a affaibli ! Damo' ! Vas couvrir Smaug avec dard nuée ! »

La Dardargnan s'envola vers le Dracaufeu et se mit à virevolter en tout sens pour obtenir l'attention du Florizarre et esquiver grâce à des attaques hâte successives les assauts. En ce faisant, la grosse guêpe profita de ses déplacements rapides pour envoyer des pics à l’encontre du Florizarre, qui ne faisaient pas toujours mouche, mais qui avaient comme effet de détourner son attention et de l'affaiblir petit à petit. Grâce au temps qui leur était désormais laissé pour attaquer, Lionel décida de venir en aide à Sirius comme il le pouvait. Ce n'est pas sa connaissance des nœuds marins grâce au bouquin qui traînait depuis 30 ans dans les toilettes de ses parents qu'il allait savoir comment démêler des lianes et c'est pour ça qu'il fit sortir son Floramantis et lui ordonna de trancher les entraves végétale au plus vite. Cela fait, il put desserrer les lianes inertes autour de son collègue en espérant que ce dernier n'avait rien eu de broyé.

« Tout va bien ?! »


Avec le boucan il n'avait pas trop d'autre choix que de crier pour se faire entendre. Il se retourna vers  le Florizarre dont les assauts continuaient de faiblir. Le Pokémon plante grogna et commença à reculer vers la jungle, ramenant petit à petit ses lianes vers lui, et frappant à nouveau la terre qu'il fit trembler pour gagner du temps.

« Ah ! Il ne peut pas s'en aller comme ça ! »

Maugréa le coordinateur qui s'emmêla les jambes en voulant rejoindre sa Ekaiser prête à poursuivre leur ennemi lors d'une nouvelle secousse et dégringola la tête la première dans le sable. Son Floramantis qui ne savait plus trop où donner de la tête se concentra en conséquence sur l'idée d'aider son dresseur à se lever. Ce dernier sentit que le boost de témérité que lui avait procuré l'adrénaline était en train de s'estomper maintenant qu'il avait du sable plein la bouche et que le crapaux végétal s'éloignant. En même temps, si le Mega-Florizarre avait véritablement un dresseur à l'origine de sa méga-evolution, peut-être que le suivre pourrait leur permettre de trouver de nouvelles explications à tout ce remue-ménage.

Oasis du Titak - Novembre 2024




"Au nom de la Milice, je vais transformer les méchants en gentils avec le pouvoir du #663399 ! "
DCs: Cobaltium, Tobito, Alexander, Angarde, Mell et Ludwig.

RPs: Arthur, Liguiens, Mariage.
Bonus : Sailor Zingaro par Reshi (merciii =w=).
Lionel Roque-Lartigue
Elite
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 29 Jan - 20:11
Revenir en haut Aller en bas
PostRPFaustnonola
Les liguiens sur l'île de la (pas) tentation

☹☺ avec les collègues ☺☹

♦♦♦

Des fois... Des fois, je vous avoue que je n'aime pas trop mon job. Ce genre de situations fait partie du package « trucs vraiment chiants que même en les racontant, ça ne soulage pas la pénibilité du truc ». J'en rigolerais probablement d'ici une semaine ou deux, mais pour le moment, c'est pas mal la galère intégrale. Je suis plutôt bon pour l'improvisation, normalement : sortir des plans de derrière les fagots pour m'en tirer, c'est normalement ma spécialité, mais là, la situation est compliquée. Je ne suis pas tout seul, d'une part, et je ne peux pas trop faire tout dans mon coin. Si j'espérais un peu en voyant la Gardevoir de Titania s'affairer à attaquer, le Florizarre est comme prévu bien trop résistant dans son état méga-évolué pour se laisser abattre par si peu. L'essai de Tori se solvant par un échec à son tour, je ne peux pas m'empêcher de grimacer. Mais merde... Même Smaug se retrouvait en difficulté, tant et si bien que lorsque je le vis lui et son dresseur se faire encercler de lianes, un hoquet de panique m'échappa sur le moment. Fort heureusement, la méga-évolution sembla lui offrir des ailes, le rendant bien plus capable de faire de sérieux dégâts, notamment si il était accompagné de la Dardargnan de Zingaro. Le rythme cardiaque rapide, j'ai la sensation que nous reprenons toutefois un peu de terrain et me met à réfléchir, les neurones en ébullition alors que j'ai bien conscience que nous n'avons pas non plus beaucoup de temps. Pendant que le maître coordinateur était parti venir en aide à son collègue, je me tourne cette fois vers la conseillère fée.

« Titania ! Tu as un Feunard d'Alola, non ? Si l'on peut l'endormir ou le rendre confus... »

Je ne termine pas ma phrase, car de ce que j'entends, le Florizarre est en train d'essayer de se faire la malle : une optique qui nous mettrait dans une galère monstre, car mine de rien, qu'il soit présent sur la plage était plus pratique pour nous que le fait qu'il se trouve dans la jungle. Dans son territoire, nous serons embêtés par les branchages et un angle de vue bien moindre, alors j'aimerais vraiment qu'on le rattrape ou l'immobilise avant ça. Me saisissant d'une ball à ma ceinture, j'en fais sortir mon Dimoret : un peu de vitesse ne pourra pas nous faire de mal. Heureusement pour moi, Nero est du genre réactif et peu interrogatif quand vient le moment d'agir. Si je laisse Dahlia et Seth ici, c'est avant tout car je sais qu'ils ne pourront probablement pas suivre le coup et que je viendrai les chercher tout à l'heure.

« Nero, Hadès ! Poursuite ! »

L'escapade de notre opposant permet à mes compagnons de profiter de tous les bonus de cette capacité. Comme des piqués de vitesse noire, ils filent jusqu'au Florizarre pour l'attaquer et le retenir tant qu'ils le peuvent encore. Je ne pense pas qu'ils feront de gros dégâts avec Poursuite, mais au moins, ce sera déjà ça de pris, voir de temps gagné en plus.
Tandis que nous nous rapprochons, il me semble d'ailleurs que le monstre méga-évolué se soit arrêté. Sur le moment, je me dis que ce doit être pour se défendre contre ses poursuivants, mais je réalise bien vite, ne serait-ce qu'en remarquant des silhouettes, que quelque chose cloche. Même mes pokémon se sont arrêtés, se portant sur les arbres pour ne plus être vus. De mon côté, je fais signe à mes camarades de se reporter vers un endroit plus discret.

« Y'a du monde, on se replie.»

J'entends le Florizarre braire, comme si il appelait quelque chose. Ou quelqu'un, plutôt. Un quelqu'un que je crois distinguer, et dont le brassière au bras me semble drôlement familier.

« J'ai pas l'impression que ce soit des monarchistes... »

Je n'aurais, pour ainsi dire, pas cru voir le symbole du régime aujourd'hui. Et croyez-moi, ce n'est pas pour me faire plaisir.

♦♦♦

Au boulot


Fin Novembre 2024 – Journée


DC de Xerneas, Natsume Miyano, Livie A. Vulpino, Alice C. Donovan & Roxanne Novak
Faust M. Donovan
Elite
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Fév - 21:38
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Voir le profil
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: