Quoi de neuf sur l'île d'Enola ?

Période en cours
Printemps 2025

~22 - 28° / Températures en hausse et grand soleil !

Intrigues et Events
Intrigue n°3 : « Ferveur »
L'Elu auto-proclamé des Monarchistes fait son entrée ! La Compétition, Elixir et le Gouvernement sont en crise et les Anarchistes demandent la démission du Chef du Conseil.
Mini event n°1 : Panique à Vanawi !
Un blocus Anarchiste est en cours à Vanawi, sous surveillance des forces de l'ordre.

Missions et Défis
Un guide dans les ruines (mission)
Faites découvrir les ruines du Titak !
La comète (défi)
Découvrez un mystérieux astéroïde.

Demandes de RPs et liens
Cendrée
cherche un.e partenaire pour un RP ou un défi.
Arthur, Zelda et Bartholomew
sont dispo pour de nouveaux RPs !
Pseudo
cherche ...
Pseudo
cherche ...
+ pour afficher vos demandes, contactez le staff !




Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Brook Chatterton - A never ending dream - [Non fini]
Brooklyin "Brook" Chatterton
Informations générales

Nom : Chatterton
Prénom :Brooklyin (Personne ne l’appelle comme ça et il est bien décidé à ce que ça reste un secret.)
Surnom :”Brook”, "Brooky", "Broo-Broo"
Âge :29 ans
Date de naissance :16 Mars 1996
Genre : Masculin
Origine(s) : Enolien
Date d'arrivée sur l'île d'Enola : Brook est né sur Enola. Il a passé son enfance à Amanil avant de s'installer à Cayagane.
Métier/Occupation/Études : après avoir passé son Baccalauréat scientifique, Brook a fait une prépa BCPST. En cours de route, il s'est trouvé un stage avec un chercheur travaillant à Amanil et sous les conseils de ce même homme, le jeune homme s'est ensuite spécialisé dans les études du rêve.
Lieu de résidence : Cayagane
Groupe :Elixir
Sous-Groupe :Scientifique
Rôle : Médecin Chercheur
Pseudonyme : Somnus

Fiche dresseur
Informations
Rôle : Médecin Chercheur¸
Lieu du Centre Pokémon ou de la Pension : Cayagane
Spécialité : Il étudie les rêves.
Voulez-vous utiliser le dé shiney? : Oui s’il vous plait o/

Équipe Aventure
- Brook Chatterton - A never ending dream - [Non fini] Latest?cb=20171009175034 -  Miamiasme ♀ - Athena - Glu - Malpoli
COMMENT L'AVEZ-VOUS CONNU?: Athéna et Brook se connaissent depuis bien longtemps. À l'époque, elle se faisait harceler par des enfants à cause de son apparence. Brook s'est interposé pour l'aider et depuis, ils ne se lâchent plus.
- Brook Chatterton - A never ending dream - [Non fini] Latest?cb=20171009181248 - Solochi ♂ - Eleos - Agitation - Gentil
COMMENT L'AVEZ-VOUS CONNU?: Eleos est l'ajout le plus récent de cette bande d'incapable. Le Solochi est, un jour, tombé sur Brook alors que le jeune homme explorait les ruines de sa maison d'enfance et depuis, il ne s'est jamais séparé de l'humain.

Pokémon Assistant
- Brook Chatterton - A never ending dream - [Non fini] Latest?cb=20171009173141 - Mushana ♂ - Morpheus - Prédiction - Brave
OMMENT L'AVEZ-VOUS CONNU?: Brook a rencontré Morpheus à l'issue d'un stage avec un scientifique alors qu'il était encore un étudiant. Ce Pokemon était le partenaire de son maître de stage. Cependant, après la catastrophe de 2017, le scientifique a offert son Munna au jeune homme.  


PHYSIQUE
Couleur de peau : Sa peau rosâtre aurait été sans taches si ce n'était pour les nombreuses taches de rousseur sur ses épaules et celles sur son nez. Elles sont si pale qu'à moins d'être à quelques centimètres de son visage, il est facile de les rater.

Description des cheveux : Ses cheveux bleu nuit et lisse lui arrivent en bas de la nuque tandis que sa frange recouvre généralement son œil droit. Bien des personne se demandent comment le scientifique fait pour voir alors que sa vision est ainsi obstruée et Brook n'a aucune réponse a leur offrir.

Description des yeux :Les deux yeux du scientifique sont d'un bleu céruléen éclatant. Plus jeune, il portait de fausses lunettes pour avoir l'air plus intelligent, aujourd'hui cependant, il ne porte plus que des lunettes de repos lorsqu'il fait sa paperasse et rare sont ceux qui ont eut l'occasion de le voir avec.  

Taille :1m69 et il est loin d'en être heureux. Il  était pourtant si proche du 70.

Poids :58 Kilos

Description de la silhouette : Brook n'est ni imposant, ni musclé. Sa taille est dans les normes cependant, son poids quant à lui est un sujet fâcheux pour ses proches. Le scientifique oublie parfois de manger lorsqu'il est trop plongé dans ses recherches ou qu'il s'inquiète simplement pour un autre être vivant. De ce fait, bien que ce ne soit pas extrêmement alarmant dans l'immédiat, il ne pèse pas assez compte tenu de sa taille et de sa corpulence.

Cela étant dit, le scientifique prend également le plus grand soin de son apparence. La blouse de laboratoire possède certes un certain charme, un qu'il accorde à ce qu'elle représente - en général, la concrétisation du rêve de toute une vie pour bon nombre de scientifiques - cependant, esthétiquement parlant, cette chose ne peux pas se porter seul. En tout cas, elle ne complimente certainement pas sa silhouette quand il la porte fermé et de ce fait, il a pour habitude de la porter ouverte, superposé sur des vêtements choisit avec le plus grand soin.

Heureusement que le blanc de cette blouse et sa forme ne font aucune ombre sur les traits doux de son visage et sa forme arrondi. Bien qu'avec l'âge, toute la graisse de bébé qui avait persister sur son visage d'adolescent avait disparu, Brook avait eut l'horreur de constater que finalement, ça le changeait à peine. Il était condamné à avoir l'air doux et inoffensif pour le restant de sa vie.

Problèmes de santé physique : Malentendant à la suite de l’explosion à Amanil en Août 2017, Brook a acquit un appareil auditif.

Particularités autres : Il a lui-même modifié son appareil auditif de manière à rendre son apparence identique a celle d'un simple casque audio. Son handicap ne regarde que lui et s'il est possible d’éviter les questions indiscrètes de cette manière, qu'il en soit ainsi.

CARACTÈRE
Personnalité : * Curieux * Indépendant * Brave * Gentil * Compréhensif * Patient * Protecteur * Réaliste * Serviable * Persévérant * Cultivée *  Logique  * Tolérant * Rêveur  * Audacieux  * Calme, mais croyez bien qu'un feu brûle en lui * Travailleur * Modeste * Indépendant * Impliqué *

* Étourdi ; avec pour exceptions, ce dont il s'occupe dans l'immédiat ou ce qui l'inquiète sur le moment * Rebelle * Brouillon * Malhonnête, si la situation l'exige, il n'a aucun scrupule à mentir. D'ailleurs, il n'hésite pas à mentir sur le comportement de son Miamiasme * Sarcastique * Méfiant * Nonchalant * Solitaire, mais il aime être entouré de ceux qu'il considère comme étant de "bonne compagnie" et ses critères sur le sujet sont très ouvert. S'il apprécie la personne, c'est tout bon. Autrement, mieux vaut le laisser tranquille... * Fatigué, son régime alimentaire est constitué de caféine et il peut passer plusieurs nuits sans dormir. * Irritable quand il est fatigué * Malchanceux * Têtu *

Goûts/Dégoûts : Brook aime... Les livres * les légendes, peut importe leur origine * l'Histoire * la musique * Les Pokemon * les animaux * Sa sœur ainée * La Mythologie * La Science * Les rêves * Les spaghettis * Le café * Avoir l'air joli * l'exploration * Dormir * L’Astrologie * Filmer ses expériences sur le terrain -même si se sont en grandes majorités des catastrophes - * Son appareil auditif camouflé en casque audio * Le sucre * Les produits de beauté * Le maquillage -il n'en porte pas en publique, ou bien très peu-* Cuisiner - il est doué en tant que pâtissier - *Raconter des histoires * Se promener *


Brook n'aime pas...* Qu'on apprenne son handicap sans que ça vienne de lui * qu'on lui rappelle son handicap * Qu'il ne soit pas pris au sérieux par ses collègues * Son appareil auditif comme il était à la base * La bière * Le thé * Le Lait * Le Salé * La pollution -Il est persuadé qu'avec la disparition de la pollution, les miamiasme et les Miasmax s'adapteraient différemment à leurs environs et ce pour le mieux- * La discrimination; sur aussi bien humain que Pokemon *

Objectifs et aspirations : Brook est animé par un profond désir d'aider à la fois humains et Pokemon. Le scientifique pense sincèrement que le domaine des rêves et des cauchemars détient la clé pour en venir à terme avec les démons intérieurs de chacun. Maintenant plus que jamais, après l'horreur que les Enoliens ont vécu à cause du régime et tout ce qui s'est produit sous leur joug, Brook pense que ses recherches pourraient aider tout le monde s'il parvenait à les approfondir.
Peur(s) : Brook craint énormément la solitude. L'idée d'être seul et de ne rien entre de plus que sa propre respiration est un calvaire et le simple fait d'y penser suffit à atteindre son morale. Il a tendance à se refermer sur lui-même quand ça arrive et d'éloigner ceux présent avec lui sur le moment. Après coup, il ne rate pas du tout l'ironie de la chose, mais, sur le coup, c'est plus fort que lui. Il n'a jamais apprécié qu'on le voie a son plus faible et ce n'est pas différent. De plus, la solitude est quelque chose qu'il voit souvent dans ses cauchemars.
Pour un scientifique spécialisé dans le domaine du rêve, être effrayé par les cauchemars semble certainement étrange et pourtant, cette peur est bel et bien là. Pire encore, il s'agit là sans aucun doute plus d'un traumatisme qu'autre chose bien que le scientifique refuse de l'admettre. Avec l'enfer qu'il a vécu en 2017 après la destruction de la ville et l'impacte que cet accident a laissé sur son Munna, ce n'est en rien surprenant. Pourtant, Brook a bien l'intention de surmonter ce qu'il considère comme une peur pour avancer dans ses recherches.

ALIGNEMENT

Votre personnage a-t-il/elle connu Enola entre 2008 et 2017, sous le joug du Régime, et que pense-t-il/elle de cette époque ? : Ayant vécu à Enola toute sa vie et ses parents voyant Amanil comme la seule ville qui pouvait offrir un futur à leur fils, Brook était bel et bien présent lorsque le Régime massacra brusquement la famille Turnac. Les parents du jeune homme semblaient adhérer à la cause du régime et de ce fait, Brook fut contraint de rester avec eux jusqu'à ses 18 ans. Dire qu'il connaît bien le régime serait donc un euphémisme. Il les a vues proches de lui et des personnes qu'il aimait durant toute son enfance. Brook les hait du plus profond de son être et de ce fait, il a agi contre le régime à sa façon également. Il était bien incapable de rejoindre la résistance comme sa sœur ainée l'avait fait, mais, sauver des pokemon et des animaux blesser de leurs griffes et leur tenir tête quand il le pouvait était tout ce qu'un enfant avait à offrir. Encore aujourd'hui, la peur de revivre quelque chose de similaire est accablante.
Que pense-t-il de la manière dont les choses ont évolué, et du nouveau gouvernement ? : Pour être tout à fait honnête, le système actuel n'est pas idéal, il y a bien sur des failles. Cependant, il est également capable de voir que cette situation aurait pu être bien pire. Brook est plutôt indécis sur le sujet et il ne se pense pas capable d'accorder sa confiance a un gouvernement, peut lui importe de quel type il s'agit. Pour le moment, Enolia est "protégé" sous la juridiction d'Elixir et celle de la Compétition et Brook ne fait confiance à aucun des deux.
Que pense-t-il/elle de la légende de Regigigas et des Monarchistes ? : comme tout scientifique gaga des légendes qui se respecte, Brook est extrêmement intéresser par la prophétie. Il n'y croit pas vraiment, pas jusqu'à preuve du contraire, mais il peut compatir avec ceux qui y croient dur comme fer. Cela étant dit, il n'aime pas du tout les actions récentes des plus extrêmes d'entre eux, que ce soit l'incendie à Cayagane ou leur rassemblement avec leur soit disant élu sur l'île Rocheuse. Brook pense fermement que Shaja est une fraude et un opportuniste.

Qu'est-ce que votre personnage pense d'Elixir ? : Brook a beaucoup de respect pour Elixir. Si ce n'était pas pour les scientifiques et les rangers qui s'étaient regrouper dans ce groupe, les ravages causés par le Régime auraient été bien plus sinistre. De plus, Brook en fait désormais partit. Cependant, il n'est pas aveugle aux défauts d'Olga Wallace - ce qu'il considère comme des défauts- et il ne peut s’empêcher de penser que ses priorités devraient être revues. Certes, les erreurs de la Compétition devaient être reconnues, leur incompétence avait coûté la vie à une fillette. Cependant, à quoi bon antagoniser ainsi éléanor Swan ? Et si cette guerre froide que les deux organisations entretenaient entrent-elles dégénérait ?
Qu'est-ce que votre personnage pense de la Compétition ? : Leurs intentions sont certainement admirables et ils essayent d'aider Enola à se remettre debout à leur façon. Brook peut comprendre leur vision des choses même s'il ne la partage pas. À ses yeux, le tourisme peut attendre et de toute façon, il voit ça comme une épée à double tranchant. Peut-être que sur le long terme, grâce au tourisme et aux compétitions, les habitants d'Enola regagneraient tout le confort qu'ils méritaient, mais dans l’immédiat, cette méthode laissait un goût amer dans sa bouche. De plus, le fiasco avec les Pokemon qui leur avaient été confiés semblait révéler une certaine désorganisation et si ce n'était pas ça, alors leur priorité n'était clairement pas la sécurité.
Qu'est-ce que votre personnage pense des Anarchistes ? : étonnament, Brook les aime bien. Certes, il les apprécierait encore plus s'ils pouvaient éviter de se crêper le chignon avec les monarchistes dès que la situation s'envenimait, mais c'était son coté idéaliste qui parlait. Leur idée, de remettre le pouvoir au peuple est définitivement une idée avec laquelle il pourrait travailler.

Alignement/Allégeance ? : Elixir.
Et vous ?
PUF/Surnom : Indigo
Âge : 20 ans
Disponibilité : je peux sans problème passer sur le fofo tous les jours donc je dirais régulièrement :)
Comment avez-vous connu le forum ? : ma sœur m'a parlé de ce forum et elle est bien meilleur que moi quand il s'agit de repérer les Forum de Rp Pokemon les plus intéressant. D'ailleurs, après avoir lu le contexte, la chronologie et tout ce qui va avec, je dois bien avouer que je ne regrette pas du tout de l'avoir écouté o/
Suggestions ? : Nope
Personnage sur l'avatar : Makoto Yuki [Persona 3]
Code : Enola renaît de ses cendres
Autre: Si je pouvais être un animal, je serais un chat.
Brook Chatterton
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 3 Juil - 20:33
Revenir en haut Aller en bas
HISTOIRE PARTIE 1

IMPORTANT: cette histoire traite de sujet dur comme la manipulation affective, l'abus mental et physique, la bouche de Brook à certains moments, de la violence et des problèmes psychologique. J'ai essayé de ne pas rendre tout ça graphique, mais certains personnages sont sujet à des blessures mineurs à la fin de la partie 1 donc prenez tout de même garde.

"Votre fille est étonnamment mature pour son âge. N'a-t-elle pas également sauté une classe ? Vous devez être si fière d'elle."
"Notre petite Cheryl nous comble de bonheur et en tant que parents, nous ne pouvons que nous réjouir ! Un avenir prometteur l'attend."


L'un des deux enfants dans la pièce, un petit garçon qui semblait avoir tout juste 5 ans et qui n'avait clairement pas sa place parmi tous ces adultes, se força à retenir le jappement de douleur soudain qui avait bien faillit lui échapper. Sa petite main droite pourtant entrelacée avec une autre main lui faisait soudainement mal et l'enfant, déterminé à trouver la source du problème quand bien même il avait déjà sa petite idée sur le sujet porta son regard sur la personne qui lui tenait la main.
Il n'oublierait probablement jamais l'expression sur le visage de sa sœur ainé. Elle se tenait le dos droit, tandis qu'un sourire peignait ses lèvres, pourtant, ses yeux brûlait de colère et d'indignation et ses poings étaient fermement serré. Brook était certain que la main libre de sa sœur saignerait plus tard et que sa propre main, toujours coincée dans la poigne de la fille, finirait par prendre une drôle de couleur si elle ne le lâchait pas. Enfin, c'était une possibilité comme une autre, cependant, l'enfant connaissait suffisamment Cheryl pour savoir que dès lors qu'elle aurait réalisé ce qu'elle faisait, elle adoucirait sa prise immédiatement et lui offrirait un de ses vrais sourires. Ceux qu'elle réservait toujours à Brook.
Fort heureusement pour eux, la jeune fille compris rapidement qu'elle avait recommencée et desserra sa prise sur la main de son petit frère en lui offrant un sourire. Brook n'aimait pas les sourires de Cheryl. Quoique, penser cela n'était pas vrai non plus. Ce que l'enfant détestait, c'était la tristesse qu'il percevait dans ces sourires. Il ne comprenait pas pourquoi sa sœur était triste et tout ce qu'il pouvait faire pour elle, c'était de lui rendre son sourire, même si le sien était peu tremblant.

Pour être honnête, il y avait beaucoup de choses que Brook n'aimait pas. Les réceptions que tenaient leur parent l'ennuyait au plus haut point. Les sujets lui semblaient fades et ce n'était pas parce qu'il était trop jeune pour comprendre comme le lui avait fait remarqué sa sœur quand il lui en avait fait la remarque. Non, leurs propos sonnaient mal dans ses oreilles. Comme si leurs mots voulaient dire autre chose. Comme si tout ce qu'il voyait et entendait n'était qu'une façade. Ses parents aussi, lui semblait bizarre. Ils agissaient toujours autrement quand ils recevaient du monde. L'enfant n'aimait pas non plus voir sa sœur ainée au centre de toutes les conversations. Parfois, il pouvait entendre son propre nom également, mais ce n'était pas aussi fréquent que Cheryl.
Si Brook n'aimait pas ces réceptions, Cheryl elle, les haïssait du plus profond de son être. L'enfant ne comprenait pas pourquoi elle se sentait comme ça, mais une chose était certaine... Sa sœur était son allié, la seule personne en qui il pouvait avoir confiance et de ce fait, si elle appréciait ni les réceptions ni les personnes présente, alors Brook ferait de son mieux pour en rester le plus loin possible -dans la mesure du possible bien sur, c'était leur parent qui tenait ces réceptions et ni Cheryl ni Brook étaient prêt à voir les conséquences d’une telle rébellion-.

_

"Hey ! Ne lui faites pas de mal !"

Il n'était pas rare de voir Brook prendre la défense de n'importe quel autre être vivant. Que ce soit un autre enfant, un Pokemon ou un animal, le jeune garçon ne faisait aucune différence. Du haut de ses 7 ans, il se prenait déjà pour une sorte de héros. Ainsi, il n'était guère surprenant de voir Brook protéger avec son corps un petit Pokemon.
En temps normal, les autres enfants laissaient rapidement tombés et ils vaquaient ensuite à leurs autres occupations. Pour eux, c'était comme un jeu. Un ou Brook se trouvait dans l'autre camp. Les enfants de l'école primaire n'étaient donc pas particulièrement surpris. Aujourd'hui, pourtant, ils ne semblaient pas savoir comment réagir.

Ce n'était pas tous les jours qu'on voyait un enfant protéger un sac-poubelle.

" Hum...Brook ? T'en fais trop je crois."

À cela, l'enfant tourna brusquement la tête, ses cheveux bleu recouvrant une partie de son visage à cause de la force du mouvement. Le seul œil visible de Brook fusillait ses camarades de classe et son expression était passée de l'inquiétude à la colère en à peine quelques secondes. Le jeune garçon était effrayant et c'était bien la première fois qu'il réagissait ainsi.
Face à cette vu, plusieurs enfants reculèrent, d'autre fondant en larme.
Brook sentit immédiatement le regret l'envahir. Oui, il en avait voulu à ses camarades de classe et il ne pouvait pas simplement ignorer le petit Miamiasme qu'ils avaient agressé, mais ça ne voulait pas dire qu'il voulait leur faire peur pour autant...
Trop plonger dans ses regrets, le jeune garçon ne se rendit pas compte que plusieurs adultes étaient arrivé. Le chaos provoqué par les cris et les larmes des enfants avaient dû les alertés. Brook ne réagit pas plus quand les bruits se turent et que seul le silence persistait.
Il fut cependant ramené à la réalité quand un des enseignants s'accroupit à son niveau.

"Tu n'as pas de problème Brook, mais je dois quand même prévenir tes parents d'accord ?"

Brook hocha silencieusement la tête, ne faisant pas confiance a sa voix sur le moment pour répondre. Monsieur Andrew pouvait bien essayer de le rassurer, mais le jeune garçon n'était pas stupide. Pourquoi appeler ses parents s'il n'avait pas de problème ? Brook se mordilla nerveusement les lèvres, imaginant déjà la réaction de ses parents... Il savait que techniquement, il n'avait rien à se reprocher et le simple fait que le Pokemon dans ses bras soit en un seul morceau le confortais dans son idée. De plus, ce n’était pas comme s'il avait frappé un de ses camarades. Pourquoi réprimander l’enfant qui venait de protéger un Pokemon ? D’un autre coté, sans connaître toute l’histoire, il paraissait suspect et il avait fait peur aux autres enfants... Enfin, si Brook s’excusait et expliquait à tout le monde son côté de l’accident, peut-être que tout se passerait bien ? Ses parents cependant...Avaient leurs idées bien à eux et le jeune garçon en était bien conscient.

Des idées qui ne s'alignaient pas avec celles de Brook.

Malgré tout, le jeune garçon suivit Monsieur Andrew dans son bureau tout en mettant un point d'honneur a ignorer les regards et réactions de dégoût que le personnel de l'école et les autres enfants avaient en voyant le Miamiasme dans ses bras. Le Pokemon en question n'avait pas cherché à s'enfuir à la première occasion venue et il avait même essayé de réconforter Brook sur le chemin. Le jeune garçon avait bien reçu son message et il était d'accord avec ça. À partir d'aujourd'hui, ils seraient coincés ensembles.

_

Allongez, le ventre contre le matelas, Brook tenait dans ses petites mains un drôle de magazine. Le miamiasme qu’il avait aidé quelques semaines auparavant perché sur sa tête. La position dans laquelle ils se trouvaient salissait les cheveux bleus du jeune garçon, mais ce dernier était bien trop excité par ce qu’il tenait pour se soucier d’un détail aussi mineur. De toute manière, les seules personnes que ça dérangeait vraiment était ses parents et ces derniers étaient en voyage d’affaires – à Cayagane s’il se souvenait bien des bribes d’informations qui avaient atteinte ses oreilles. Ses parents n’étaient jamais heureux d’aller là-bas et Brook était certain de les avoirs entendus dire “attardés” en parlant des habitants de cette ville. L’enfant lui, n’était pas d’accord avec eux. Ses souvenirs de vacances à Cayagi n’étaient que joyeux et il gardait une image des habitants vraiment positive, mais ce n’était pas sa place d’argumenter sur le sujet avec eux.- Alors Brook était prêt à utiliser son temps de manière efficace.
Sans surprise, c'étaient les conseils de Cheryl qui l'avaient amené à feuilleter le plus de livres et de magazines possibles. Les ouvrages couvraient la majorité de l'espace dans sa chambre, empilés les uns sur les autres formant ainsi des piles de livres qui menaçaient de s'effondrer à la moindre brise d'air. Chacun de ces livres avait une couverture différente, allant de la représentation d'un scientifique sur un magazine qui traînait à coter de sa tête, jusqu'au titre d'un livre qu'on ne penserait pas trouver dans la chambre d'un jeune garçon "Qu'est ce que la liberté ?". Sa sœur ainée l'avait également aidé à trouver tous ces ouvrages et à les porter dans sa chambre.
Au début, Brook avait été sceptique. Cheryl avait clairement eu une idée en tête, mais le jeune garçon n'avait pas réussi à la saisir. Après tout, leurs deux futurs étaient déjà établis. Leurs parents avaient réussi dans la vie et ce n'était pas quelque chose qu'ils cachaient. Plutôt le contraire même puisque chaque occasion était bonne pour se vanter à ce sujet : "Brooklyin, tu devrais être plus reconnaissant. Ce ne sont pas tous les enfants qui ont une maison aussi grande !", "à votre âge, nous étions déjà connus dans tout Unys. Certes, ce n'est pas la même région, mais vous nous avez déçu... On se plie en quatre pour vous et c'est ainsi que vous nous le rendez ?", "Oh Brooklyin, tu vas faire de longues études. Il n'y a pas d'autres moyens de cacher t'as médiocrité aux yeux du monde." Sans oublier les longues réceptions qui étaient clairement un moyen pour eux d’étaler leur argent aux yeux de tous...
Tout ça pour dire qu'ils n'avaient pas vraiment leur mot à dire dans tout ça. Brook avait même laissé le sujet tomber avec ses parents depuis qu'il avait amené Athena à la maison. S'il insistait trop et irritait ses parents, la Miamiasme pourrait bien se retrouver à la rue une nouvelle fois et Brook n'était pas prêt à perdre sa meilleure amie. Cheryl avait, bien sûr, vite remarqué le comportement étrange de son frère et depuis, elle combattait leurs parents avec deux fois plus d'ardeurs qu'avant. Brook les entendais parfois crier quand ils pensaient qu'il était endormi et à chaque fois, Cheryl essayait de convaincre leurs géniteurs de laisser Brook décidé de sa propre vie. Le jeune garçon ne savait pas comment réagir face à cela et de ce fait, il n'avait jamais abordé le sujet avec Cheryl.

Ça ne l'avait pas empêcher de sauter sur les premiers livre que sa sœur avait ramené. De toute manière, dès que ça concernait la science, Brook ne répondait plus de rien et ça, Cheryl le savait très bien. Une fois le jeune garçon plongé dans un de ses livres, la jeune fille lui avait proposé de l'aider à se renseigner sur le sujet d'arpenter les métiers disponibles et de voir qu'elle serait le sujet qui l'intéresserait le plus dans la science. Inutile de dire que Brook avait sauté sur l'occasion sans trop y réfléchir et que les conséquences de ce qu'ils étaient en train de faire ne l'avaient rattraper qu'après plusieurs jours. Cependant, au moment où il réalisa la vérité et ce que Cheryl et lui venaient de faire, il était déjà trop tard pour revenir en arrière.
Dire que son cœur ne supporterais pas d'être coupé de la science après en avoir rêvé depuis qu'il sait lire et écrire serait un mensonge. En temps normal, il n'y pensait pas trop parce que ce n'était pas son choix et qu'y penser ne lui ferait que plus mal... Mais sa garde était toujours absente quand il s'agissait de Cheryl. Dans un premier temps, il lui en avait voulu. Comment sa sœur pouvait-elle lui faire ça ?! Elle savait que Brook rêvait d'être scientifique, qu'il se languissait à l'idée d'aider beaucoup de personne grâce a ses propres recherches. Cheryl savait également que c'était impossible pour lui... Scientifique n'était pas une carrière acceptable d'après leur parent. Brook les soupçonnait de ne juste pas aimer les scientifiques, car il ne voyait pas en quoi c'était un mauvais choix de vie, mais que pouvait-il faire à ce sujet ? Ce n'était pas son choix et ça ne le saurait jamais. Cependant... Après plusieurs heures où il s'était caché sous son lit pour ruminer et pleurer face à cette trahison en se forçant à ignorer sa sœur et son Miamiasme de l'autre coté de sa porte, le jeune Garçon réalisa quelque chose... Cheryl s'était toujours battu pour lui, et même s'il avait déjà abandonné le combat, ce n'était pas le cas de sa sœur. La connaissant, elle n’abandonnerait pas tant qu'elle n'aurait pas ce qu'elle voulait... Et dans ce cas précis, elle voulait la liberté de Brook.

Le jeune garçon sortit de sa cachette et sans un mot, ouvrit la porte de sa chambre avant de se jeter dans les bras de sa sœur sans être capable de retenir ses sanglots. Cheryl l'étreignit contre elle, toute aussi silencieuse tandis que la Miamiasme venait prendre place sur les cheveux bleus et mal coiffé de Brook pour les rejoindre dans leur étreinte.
À ce moment-là, aimé et entouré des deux personnes qu'il aimait plus que tout au monde, Brook décida que lui non plus, ne baisserait plus les bras face à leur parent. Plus jamais.

Depuis, Cheryl, Athena et Brook parcouraient tous les livres sur la science et sur la philosophie de la liberté qu'ils avaient réussi à réunir. Le premier sujet n'était pas obligatoire, surtout si Brook finissait par étudier ce qu'il voulait puisque tout ce qu'ils lisaient serait au programme. Cependant, pour convaincre leur parent, ils devaient être parfaits. Uniquement pour cette fois, ils deviendraient les enfants parfaits en espérant que leurs géniteurs en soit suffisamment satisfait pour les écouter. Le deuxième sujet... Était un parie risqué de la part de Cheryl. La jeune fille s'était toujours intéressée à la psychologie et si elle réussissait à être incollable sur ce qu'était la liberté, il se pourrait bien qu'elle réussisse à manipuler leurs parents. Ce n'était pas idéal et c'était bien pour ça que c'était leur plan B.

Ils seraient préparés à toute éventualité, car il n'y avait pas une seule chance pour que ça se passe bien.

_

Cheryl avait toujours été son modèle. Elle était tout ce qu'il rêvait d'être. Intrépide, courageuse et avec un des sens de la justice les plus puissant qu'il n'avait jamais vue. Sa sœur ainée était inébranlable, et même si elle était souvent triste -Toujours quand elle pensait que Brook ne la regardait pas- pour des raisons que le jeune garçon commençait à peine à comprendre, elle retombait vite sur pieds. C'est pourquoi Brook ne s'était pas attendu à la retrouver dans un tel état aujourd'hui. Mais maintenant qu'il y repensait, il aurait probablement dû le voir venir.

Les étranges personnes qui venaient à chacune des réceptions de leurs parents étaient de plus en plus nombreux à chaque réception. Plus le temps passait plus l'air dans leur maison se faisait lourd à cause d'eux. Pourquoi, ça, Brook n'en avait pas la moindre idée. Tout ce qu'il savait, c'était que quelque chose de gros se préparait et que ses parents avaient leur part à jouer dans tout ça et Brook en était terrifié.
Ses parents avaient également changé. Ils avaient toujours été très investit dans la vie de leurs enfants et ils en contrôlaient une grande partie. Brook et Cheryl avait dû lutter contre eux pour garder Athena la Miamiasme à la maison, car Monsieur et Madame Chatterton détestaient le pokemon presque autant qu'elle les détestait eux. Cependant... Ces derniers temps, ils avaient été bien plus laxistes que d'habitude. Quand les deux enfants et le Pokemon les avaient confrontés après leur retour de Cayagi, la résistance et le déni qu'ils avaient pourtant attendus n'était jamais arrivé ? À la place, leurs parents avaient juste souris et accepté leur requête sans causer de problème. Comme s'ils ne s'en souciaient plus du tout. En un sens, une partie de leur enfance avait été bafouer et honnêtement ? À quoi bon faire de leur vie un enfer, à contrôler jusqu'à la manière dont ils mangeaient leur pain si c'était pour à la fin décidée qu'ils n'en valaient pas la peine ? Malgré cette pensée initiale, Brook s'en était tout de même réjoui sans s'inquiéter plus que ça. Si lui, l'avait pris ainsi, Cheryl elle, avait tout d'abord été méfiante, et ce, pendants plusieurs semaines, jusqu'à ce que sa méfiance disparaissent et que le vieux sourire triste de Cheryl refasse surface.

Il n'y avait pas trop pensé non plus, pensant bêtement qu'il s'agissait de toutes ces années de négligence qui la rattrapait et tout ce qu'il pouvait faire pour elle était d'être à ses côtés. Pourtant, maintenant que sa sœur ainée était recroquevillée contre un des murs de sa chambre, silencieuse, mais son corps agités par des soubresauts qu'elle ne pouvait pas contenir, le jeune garçon ne pouvait que se demander : pourquoi ? Pourquoi n'avait-il pas réalisé que ce qui mangeait sa sœur de l’intérieur n'était pas le résultat d'années de négligence ? Pourquoi n'avait-il pas vue les différences entre avant et aujourd'hui avant ce moment précis ? Pourquoi était-il si stupide et égoïste ? Brook n'avait jamais vu sa sœur dans un tel état et pour la première fois de sa vie, il se détestait autant qu'il détestait ses parents pour ce qu'ils leur avaient infligé.
Le jeune garçon s'approcha de sa sœur, prenant garde à ne pas la surprendre quand il posa ses mains sur ses épaules. Il y avait peut de chance qu'elle le confonde avec l'un de leur géniteur, mais Brook ne pouvait pas en être certains puisque cette situation était complétement nouvelle pour eux...

Cheryl leva lentement sa tête, ses yeux bleus rougis et bouffit par ses pleurs. Brook n'avait pas la moindre idée de ce qu'il était supposé faire et tout ce qu'il put gérer fut un sourire tout aussi triste que ceux de la jeune fille.
Les yeux de Cheryl s'écarquillèrent de surprise et dans la seconde qui suivait, elle avait attrapé son frère pour l’écraser dans une étreinte dont elle avait le secret, pleurant sa douleur et sa peine contre son petit frère. À ce moment-là, Brook réagit de manière instinctive et alors qu'il passait une main dans les cheveux de la plus âgée en murmurant ce qu'il espérait être des mots de conforts, les larmes tombèrent sur ses propres joues.

" Père et Mère... Ils vont faire quelque chose de vraiment mauvais Brook" sanglota la jeune fille en plongeant ses yeux dans ceux de son frère. "Et ils veulent nous faire participer aussi."

_

Tous les cauchemars de Brook, tous les scénarios qu'il avait créé dans sa tête tandis que les jours devenaient de plus en plus long et stressant... Rien de tout ça n'arrivait à la cheville de ce qui venait d'arriver.

Le jeune garçon n'avait pas été chez lui quand la catastrophe s'était produite. Non, à ce moment-là, Brook et Athena avaient été avec leur petit groupe d'amis. Selena, Archie et Eugène étaient les seuls amis de Brook et ils étaient collés les uns aux autres depuis qu'ils s'étaient rencontrés il y a de ça 1 an. Mais ce n'est pas le plus important.
Toute couleur avait quitté le visage du jeune garçon quand la première explosion arriva. Sur le coup, il n'avait pas compris de quoi il s'agissait, mais son corps s'était automatiquement tendu, comme s'il était en grave danger. Le bruit venait de loin, plusieurs rues les séparaient, pourtant, la force du son bloqua complétement ses oreilles pour quelques secondes... Des secondes qui lui semblèrent être des années.
Athena décida de prendre les reines en réalisant que son ami était en état de choc. Brook ne bougeait pas et ses yeux bleus étaient élargis de terreur. Dans n'importe quelle autre situation, la Miamiasme se serait moquée de ces larges yeux qu'on ne voyaient que dans les BD, mais ce n'était pas le moment. Certainement pas que Brook ne savait même pas pourquoi il était effrayé. Surtout pas quand le jeune garçon ne pensait plus clairement. Athena le poussa donc un petit peu, notant avec inquiétude que son corps bougeait sans que son esprit le suive. Il marchait automatiquement et il n'était même pas conscient des virages qu'ils prenaient tous les deux. Elle se sentait impuissante, mais pour l'instant, tout ce qu'elle pouvait faire était de le guider chez lui. Athena ne savait pas s'ils seraient plus en sécurité là-bas, mais leur maison n'était pas au centre d'Amanil contrairement à l'explosion qu'ils avaient entendus... À ce point-là, elle ne pouvait qu’espérer que ça reste ainsi.

Une deuxième explosion retentit au loin, puis une troisième et Brook reprit conscience à ce moment-là. Le jeune garçon se tourna vers la direction du bruit, confus et effrayé et il souhaita instantanément reprendre cette action. La fumée noire s'élevait dans le ciel et s'était tout ce que Brook pouvait voir. Il entendait des cris, des hurlements et des pleurs, mais il n'arrivait pas à se concentrer sur les voix. Bien vite, sa vision fut troublée et sa respiration saccadée tandis qu'un bruit de détresse échappait à Athena. Bruit que Brook n'entendit pas non plus.
Il ne savait plus rien. Les cris étaient ils même réels ?! Le jeune garçon tomba sur ses genoux, ses mains bloquant ses oreilles. Malgré cette action, les voix ne disparaissaient pas et ils les entendaient peut-être même plus qu'avant. Dans le lot, il croyait bien avoir entendu le son de sa propre voix, mais ça, il n'en était vraiment pas certains. Tout s’emmêlait dans sa tête et il n'était plus sûr de rien...

Brook poussa un cri de surprise en sentait un liquide étrange lui couler sur le visage. Le jeune garçon revint lentement à la réalité et porta une de ses mains sur son front, touchant le liquide inconnu du bout des doigts. Cependant, avant qu'il n'ait le temps de comprendre ce qui lui arrivait qu'Athena le poussait déjà sur ses pieds et l'encourageait à reprendre sa route.
Le jeune garçon s’exécuta sans broncher, décidant silencieusement de se concentrer sur son miasmiasme plutôt que sur les explosions qu'il pouvait entendre dans son dos.

" Brook ! Tu vas bien, tu n'es pas blessé ?!"

Cheryl lui sauta presque dessus, et Brook réalisa qu'il était bien incapable de lui répondre, sa voix bloquée dans sa gorge. Sa sœur sembla comprendre cela puisque dans les secondes qui suivirent, ses yeux scannèrent le corps de son frère avec inquiétude, à la recherche de blessure. Finalement, Cheryl sembla satisfaite de n'avoir trouvé aucune blessure et s'empressa de tirer son frère dans la maison.

Brook paniqua en voyant sa sœur s'asseoir, ne comprenant pas pourquoi elle se reposait. Elle savait qu'il y avait des bombes dans Amanil, sinon, elle n'aurait pas été aussi inquiète à son sujet. De plus, le bruit des explosions étaient bien audible même depuis leur maison ! Il n'y pas moyen que Cheryl n'en ait pas conscience alors pourquoi diable ne faisait elle rien ?! Qui pouvait garantir que les explosions resteraient dans le centre de la ville ? Pour tout ce qu'ils en savaient, il y avait des bombes sous leurs pieds ! Ils devaient partir d'ici et ils devaient faire ça maintenant !
Alors qu'il allait ouvrir la bouche pour exprimer son mécontentement sur le sujet, Cheryl leva une main pour l'interrompre en plein élan. Brook s’exécuta instinctivement comme il le faisait à chaque fois qu'elle faisait ça et pendant ce laps de temps, l'expression de Cheryl changea. Le sourire qu'elle portait était faux et ses yeux brûlaient de colère et de haine. Ce n'était pas dirigé vers lui, il le savait. Pourtant, Brook recula tout de même de quelques pas, son cœur battant à la chamade.

"Nous ne craignons rien Brook. Père et Mère m'ont assuré que le régime ne visait que le centre d'Amanil et la famille Turnac."

Brook se figea de stupeur, n'osant pas croire à ce qu'il venait pourtant juste d'entendre. Ce n'était pas temps ce que Cheryl disait, mais ce qu'elle sous-entendait qui le perturbait vraiment.

"Mais...Comment Père et Mère peuvent-ils savoir ça...?"

L'horreur dans sa voix n’échappa ni à Cheryl ni à Athena. Si la miasmiasme se pencha contre lui pour tenter de lui offrir du réconfort, Cheryl elle, éclata d'un rire noir, un son dénué d'amusement et d'espoir.

"Ils font partis du Régime Brook. C'est ce qu'ils veulent de nous également."

_

L'adolescent se laissa paresseusement tomber contre le dos de la jeune fille blonde. Cette dernière n’arrêta pas d'écrire dans son cahier pour autant, bien trop habitué aux habitudes étranges de son meilleur ami pour ça. Brook était comme un chat et si l'occasion de se reposer tout en étant confortable se présentait, il n'y réfléchirait pas deux fois et se jetterait dessus. Ceux qui ne le connaissaient pas bien avaient tendance à l’appeler "paresseux", mais ils étaient bien loin de la vérité. Le jeune homme travaillait d’arrache-pied, il avait la tête plongé dans ses études jours et nuit et Selena n'était ni aveugle ni idiote. L’intérêt soudain de Brook pour ses produits de maquillage était littéralement sorti de nulle part et quand bien même son ami aimait désormais réellement les produits de beauté, la jeune fille avait vite réalisé pourquoi Brook s'y était intéressé en premier lieu.
L'état de l'adolescent s'était aggravé de jour en jour. Pourtant, du jour au lendemain, sa peau avait retrouvé une couleur plus saine et les sacs sous ses yeux avaient disparu. Selena savait bien que ses habitudes n'avaient pourtant pas changé et qu'il étudiait toujours autant si ce n'était même plus. Brook cachait son état avec du maquillage et mise à part leur petit groupe, personne n'en avait la moindre idée. La jeune femme détestait donc entendre de parfait inconnus traiter Brook de paresseux quand c'était loin d'être le cas.
Si elle était parfaitement honnête, elle détestait voir Brook s'épuiser ainsi. Ce n'était pas comme si le jeune homme était en retard sur ses pairs et avaient besoin de travailler deux fois plus qu'eux pour les rattraper. Bien au contraire même puisqu'il était en avance sur tout le monde. Pourtant, les parents de son meilleur ami le conduisaient presque à la baguette et la dernière fois que Brook avait ramené chez lui une note qui n'était pas un 20, elle avait vue sa réserve de maquillage qu'elle partageait avec lui diminuer plus vite qu'en temps normal. Elle lui avait demandé ce qui lui était arrivé ce jour-là, mais l'autre adolescent lui avait simplement dit de ne pas trop sans inquiéter d'une toute petite voix, la tête basse. Selena était bien consciente que depuis la disparition de Cheryl, les parents de Brook exigeaient de lui la perfection, mais elle n'avait pas réaliser à quel point ce qui se passait derrière les portes closes était grave avant ce moment-là.

Depuis que le Régime avait le contrôle de la région, Brook avait changé. Comme si un lourd fardeau s'était posé sur ses frêles épaules. Elle savait que la famille de l'adolescent faisait partie du Régime, Monsieur et Madame Chatterton en étaient même de fière membres qui ne pouvaient pas s’empêcher de parader sur le sujet. La haine que Brook éprouvait à leur égard n'était pas un secret non plus.

Brook avait refusé avec véhémence de rejoindre les rangs du régime. Son opinion sur eux étant extrêmement claire -pour ses amis tout du moins puisque Brook se contrôlait bien en public- et il ne leur souhaitait rien de plus qu'un échec cuisant. Le jeune homme ne connaissait pas plus le but du Régime que le reste de la population, mais ça ne l’arrêtait pas d’affirmer que ce n'était rien de bon. Brook avait peur du Régime comme tant d'autres personne et il était certain que régner par la peur était une erreur. "Seuls ceux qui ne se soucient pas des conséquences peuvent régner par la peur." Leur avait-il un jour dit, ses yeux voilés par la tristesse. C'était probablement une phrase qu'il avait relevée d'un livre d'Histoire et qui l'avait inspiré, mais le message passait quand même et Selena partageait son point de vue.

"Sele ? Tu sais dans quoi tu vas te lancer l'année prochaine ?"

La jeune femme cligna des yeux quelques secondes, la voix de Brook -toujours dos à elle- l'ayant sortie de son train de penser.

"Oh, tu me connais. Je suis une littéraire dans l’âme. Et toi Brooky ? Je parie sur un Bac Scientifique."

Brook lui jeta un regard noir, ignorant la douleur dans son cou qui lui rappelait que s'il continuait ainsi, il allait avoir un joli torticolis. Il était outré qu'elle est même l'audace de lui demander ça. Comme si lui, pouvait être assez stupide pour lui poser la même question il y a de ça quelques secondes. Selena lui jeta un regard tout aussi noir. Bah, Sele allait probablement avoir un torticolis aussi alors ça valait le coup.
Après quelques secondes de regard noir, les deux adolescents éclatèrent de rire. Brook, malheureusement, glissa du dos de son ami et se retrouva les fesses par terre en un fragment de seconde. Cela ne mit aucunement fin a leur fou rire et ils repartirent même de plus belle.

-

Eugène était définitivement le genre de personne qui réussissait à obtenir ce qu'il voulait sans ressembler à un enfant pourri gâté ou à une personne qui fourrait son nez dans les affaires d’autrui sans aucune honte. Pourtant, il incarnait bien la deuxième option. À vrai dire, s'il y avait bien une personne dans cette ville qui connaissait les sales petits secrets de tout le monde, c'était bien lui. Ses amis n'avaient pas la moindre idée de comment il faisait son coup et il n'avait pas particulièrement envie de leur révéler ses secrets. La vérité, c'était que personne ne se méfiait de lui parce qu'il était adorable. De grands yeux d'enfants d'un brun presque violet. Des cheveux ondulé qui lui arrivait au ras du coup et d'un gris-blond cendré qui intriguait tout le monde sur un visage d'ange. Il était limite l'incarnation physique de la pureté et de l'innocence et ça, il le savait très bien. Pire encore, il s'en servait à son avantage. Brook était persuadé de l'avoir un jour entendu dire "Les enfants les plus pitoyables sont les plus puissants." après avoir été excusés de tout devoir par chaque professeur à la suite d'une éraflure sur son bras.
Eugène était définitivement terrifiant et il n'était définitivement pas à prendre à la légère. Malheureusement, bon nombre de personne avait manqué cette vérité et le jeune homme en était plus que ravit. Les inconscients sont de très bonne sources d'informations d'après son ami et franchement, Brook ne se souciait pas vraiment de la manière de faire du plus petit, donc bon...
Néanmoins, Eugène était son meilleur parie concernant Cheryl. Si même lui n'avait pas la moindre idée d’où sa sœur se trouvait...

"Bonjour Broo-Broo ! T'as entendu parler de la dernière rumeur qui circule ? Apparemment, le régime va exécuter notre ancienne présidente d'ici quelques jours ! "

Brook fronça les sourcils. Tout d'abord, il avait été certains durant toutes ces années qu'Eliza Turnac avait été tué avec le reste de sa famille sur ce fameux jour. Certes, d'après certaines rumeurs, elle avait été gardé captive, mais il ne leur avait jamais accordé tant d'importance que ça parce qu'il ne voyait pas l'utilité d'une telle décision. Une petite partie de lui, celle qui voulait rester innocente et aveugle sur toute cette histoire, avait espérer qu'elle ait effectivement été tué également, car elle ne méritait pas un tel destin. Personne ne méritait d'être gardé captif par ces mêmes personnes qui avaient fait de leur vie un enfer. Si le Régime l'avait réellement gardé vivante pendant tout ce temps...
Brook ne se pensait pas capable de détester le Régime plus qu'il le faisait déjà, mais bon...La vie était pleine de surprises et le Régime était vraiment, vraiment détestable.

" J’espère vraiment que les rumeurs sont fausses... Personne ne mérite un tel sort..."

Brook sentit le regard de son ami sur lui s’intensifier. Après plusieurs minutes de silence, Eugène prit une nouvelle fois la parole, son expression la plus sérieuse présente sur son visage.

"Tu es inquiet pour Cheryl ?"

Si ça venait de n'importe qui d'autre, Brook aurait sans doute grogner de mécontentement face à une telle question. Cependant, ça venait d'Eugène et Brook ne pouvait pas lui dire de se mêler de ses affaires. Déjà, parce qu'il se sentirait coupable, ensuite, parce qu'il avait besoin de son ami et finalement, parce que s'il y avait bien une personne capable de comprendre sa peine, c'était le jeune homme en face de lui.

" Qui ne le serait pas ? Elle n'est pas partie sans un mot et elle m'a dit au revoir, mais... Je suis inquiet pour elle. Bien sûr, je suis heureux qu'elle ne soit plus dans cette maison ou Père et Mère était en train de la briser à petit feu en la forçant à les rejoindre. Le problème, c'est que je la connais et qu'elle est incapable de rester les bras croiser..."

Et c'était bien la le problème. Si elle était pus heureuse là ou elle était désormais, c'était tout ce que Brook pouvait lui souhaiter. Son imagination cependant, avait toujours été vive et il ne pouvait pas s’empêcher de s'imaginer tous ces scénarios ou sa sœur était aux portes de la mort, blessée et seule.

"T'as sœur fait partie de la résistance."

En fait, c'était à peine une surprise et s'il était honnête avec lui-même, il l'avait vue venir. Cheryl était comme une flamme qui continuait de brûler encore et encore. En outre, si ça lui donnait l'occasion de se venger de leur parent...
Ça ne l’empêchait pas d'être inquiet. Elle se mettait volontairement en danger en faisant ça ! Baguin était une preuve en soit de la dangerosité de cette situation ! Elle pourrait se faire tuer !

"Vous n'êtes vraiment pas si différent."

Brook posa son regard surpris et légèrement outré sur Eugène. Ce dernier ne semblait pas du tout affecter par sa réaction et continuait à se balancer d'une jambe à l'autre, un tic qui apparaissait quand il réfléchissait.

"Vraiment pas. Ma sœur est une tornade, elle ne courbe pas l'échine face à ces chiens du Régime et elle fait ce qu'elle pense être juste peut lui importe les répercussions. Je ne suis rien de tout ça."

Eugène plongea ses yeux dans ceux de Brook, un air déterminé plaqué sur son visage, comme s'il venait de se donner une mission et qu'il n’arrêterait pas tant qu'il n'aurait pas atteint son but. Brook vacilla légèrement, ne sachant pas à quoi s'attendre.

"Vraiment ? Tout le monde sait que tu soignes et nourrit les Pokemon blessé par ce conflit, peut importe leur origine. Nous t'avons vu t'interposer entre une fille et un membre du Régime, prêt à pendre la punition à sa place, même si ça voulait dire que tu allais en mourir ; ne pense pas que tu es tiré d'affaire d’ailleurs, j'ai toujours envie de te secouer pour ça. Enfin bref, je trouve que vos actions sont, dans le fond, les mêmes. Vous aidez tous les deux votre prochain et vous ne vous laissez pas faire par le Régime."

Brook ne trouva pas les mots pour répondre à ça.

-

"Ne pense pas Brook. Pour te libérer, tu as besoin d'en parler."

Brook bougea, essayant de trouver une position agréable sur le sofa qui faisait office de "chaise pour patient". Ce machin était vraiment inconfortable et le jeune homme plaignait du plus profond de son cœur les prochaines personnes qui devraient s'allonger dessus. Vraiment, les parents de son ami avaient des goûts affreux en terme de confort !
Après plusieurs longues minutes dans la même position, il semblait que Brook eût enfin trouvé la bonne position et qu'ils pourraient ainsi avancer dans leur séance. C'était sans compter sur l'horrible Sofa -car ce n'était définitivement pas la faute de Brook- qui avait développer la capacité d’être de plus en plus inconfortable avec le temps. Ainsi, Brook bougea une nouvelle fois, grognant contre le meuble.
Face à cela, la seule réaction du jeune homme, assis sur une chaise en bois juste à côté du sofa et qui tenais un bloc note ainsi qu'un stylo, fut de lever les yeux au ciel. Brook qui avait comme un énième sens pour sentir ce genre de chose même si l'action était faite dans son dos se tourna vers Archie, sa posture étrangement défensive.

" Quoi ?!"
"Je n'ai rien dit Brook. Cela dit, tu réalises bien que tu n'es pas supposé t'endormir n'est ce pas ?"

Brook siffla de colère, une vue qui n'était pas du tout étrangère à Archie puisque la haine de son ami envers son sofa n'était nullement une nouveauté. Enfin, il savait bien que ce n'était pas vraiment le meuble que Brook détestait autant. Non, le problème, c'était que Brook n'avait pas envie de repenser à sa vie, à ses parents et aux attentats d'il y a plusieurs années s'il n'y était pas obligé.
Ce qui était un problème. Archie n’était pas du tout un psychologue, il s’y intéressait et c’était son but dans la vie. Cependant, alors qu’ils étaient à peine en classe de première, il n’avait pas les connaissances nécessaire pour aider Brook. Il y avait malheureusement une limite à l’auto apprentissage et sans professeure de psychologie pour lui montrer la voie à suivre, Archie n’avait que ses propres connaissances et ce qu’il avait appris dans les livres pour l’aider.
Il avait peur de causer plus de mal que de bien à son ami, mais Brook avait besoin extériorisé tous ses traumas.

Pour en revenir au cœur du problème actuel, il était simple de déduire l’issu du problème de Brook. Toute excuse était une occasion d’échapper à ces séances et l’adolescent était prêt à saisir n’importe quelle occasion si ça signifiait qu’il n’aurait pas à repenser à tout ça. Quand bien même ces fameuses séances se faisaient avec son consentement.

Brook le faisait probablement inconsciemment..

“Si ça se trouve, je vais très bien. Je veux dire… Je ne me sens pas plus étrange qu’avant... Tu sais ?”

Brook évita de croiser le regard d’Archie, ne croyant pas en ses propres mots. L’expression de son ami s’adoucit immédiatement, bien que la tristesse passa pendant quelques secondes sur ses traits.
Il n’y avaient aucun doute dans leur deux esprit concernant le sujet. Brook pouvait bien essayer de parfois nier la vérité de temps en temps, mais c’était quelque chose que l’adolescent avait déjà avoué auparavant. Cependant, s'il n’arrêtait pas d’ignorer l’éléphant dans la pièce, il n’irait jamais mieux.

“Je veux dire... C’est normal d’en faire des cauchemars non ? Les attentats ont été un événement traumatisant pour tout le monde…”

D’un autre coté, même si Brook s’efforçait à nié la vérité, Archie pouvait tout de même s’en contenter. Son but était de faire parler son ami, de lui faire avouer tout ce qui pesait sur son cœur. C’était ce que Brook faisait en ce moment et ça convenait à Archie.

Pour l’instant, ils se débrouilleraient avec ce qu’ils avaient.

-

Monsieur Heartbeans était la personne la plus étrange que Brook ait jamais rencontrée.

Après l’exécution de l’ancienne présidente, Brook avait été comme tant d’autres personnes dégoûté et révolté. Suite à cet horrible acte, l’adolescent n’avait eu qu’une envie, prendre les armes et rejoindre la résistance. À la fin, il avait oublié cette idée et l’avait caché dans un coin reclus de son esprit. De toute manière, il ne savait pas se battre et son seul Pokemon était Athena. La Miasmiasme était une forte tête qui n’aurait pas rechigné si elle avait été poussée au combat, mais Brook ne pouvait pas lui faire ça.

Les Pokemon qu’il soignait étaient en grande partie ceux de membre du Régime. Cependant, certain d’entre eux étaient des Pokemon appartenant à la résistance. Leur cause était juste, mais ils étaient prêts à faire des sacrifices que Brook ne pouvait pas s’imaginer faire.

Il avait donc continué ses études, empochant son Baccalauréat scientifique haut la main et en partant immédiatement faire une prépa BCPST juste après. En cours de route, l’idée de faire un stage l’avait titillé pendant un sacré bout de temps et dès lors que l’occasion s’était présenter, il l’avait saisi en pleine main, excité comme une puce par tout ce qu’un stage pourrait lui apporter.
C’était ainsi qu’il avait rencontré son maître de stage ; monsieur Heartbeans.

C’était un homme juste et amusant. Il était agréable de passer du temps avec lui et honnêtement, Brook ne s’était jamais autant amusé en apprenant et travaillant. Ça n’avait jamais été une corvée non plus, mais… Disons que Monsieur Heartbeans était un excellent pédagogue en plus du reste.
Le jeune adulte pouvait bien admettre qu’il était un homme excentrique. Son maître n’était pas particulièrement vieux, il avait seulement 45 ans et malgré ses cheveux blancs, rien ne trahissait son âge réel. Il pourrait facilement passer pour un homme ayant la vingtaine s'il en avait envie.
Monsieur Heartbeans avaient de longs et lisses cheveux blancs. La seule et unique raison qui avait empêcher Brook de le questionner sur ses produits capillaires, c’était qu’ils se connaissaient à peine et que ce serait sans aucun doute malpoli quoique vu le personnage... Peut-être qu’il n’en serait pas du tout offusqué. Hum, peut être que Brook essayerait tout de même. L’autre homme portait des lunettes noir sur le bout de son nez, de jolis lunette qui ne cachait en rien ses petits yeux argentés. Ses traits du visage était tout en carré, quelque chose que Brook avec son visage tout en rondeur jalousait au plus haut point. Enfin, Monsieur Heartbeans ne portait pas de blouse blanche, mais une chemise blanche, un nœud papillon sur son col ainsi qu’un jean noir.

En terme de personnalité, il était quelque peu imprévisible. Le plus agé se perdait parfois dans ses pensée et il était alors impossible de l’en faire sortir. C’était quelque chose que lui et Athena avaient bien vite appris dans leur stage. Pas que ça pose problème puisque Munna, le Pokemon partenaire de son maître de stage était plus que capable de les aider dans leurs recherches et de leur montrer la marche à suivre quand Monsieur Heartbeans était comme ça. Ces deux-là se complétaient plutôt bien et c’était toujours amusant de les voire argumenter quand ils ne partageaient pas le même avis. C’était toujours intense à regarder même si Munna ne parlait pas le même langage. Monsieur Heartbeans était du genre à s’enflammer rapidement et quand ça arrivait, tout devenait étrangement et inutilement dramatique. D’après Athena, cette habitude commençait à affecter Brook puisque selon elle, il était de plus en plus dramatique chaque jour qui passait. Cela dit, Brook ne se pensait pas capable de simuler un malaise parce qu’il n’avait plus de café...

Quoi qu'il en soit, Monsieur Heartbeans était un bien étrange personnage. Après quelques semaines passé à travailler ensemble, l'homme plus âgé avait remarqué la fascination du jeune adulte pour son Munna et après avoir lâché un rire chaleureux sur le sujet, son maître de stage lui avait proposé de travailler avec son munna.
Au début, Brook en avait été extrêmement embarrassé. Après tout, même s'il trouvait les capacités de Munna incroyables, une petite partie de lui ne pouvait s’empêcher de penser que c'était un sujet un peu enfantin. À ce niveau la, peu de personne s'intéressait à la science des rêves et pire encore, quand on en parlait, ce n'était jamais en rapport avec la science. Alors, Brook s'était senti très gêné quand Monsieur Heartbeans avait appris qu'il en était fasciné. Pourtant, son mentor n'avait été que gentil et compréhensif, et même si lui, n'étudiait pas les rêves, il était certains que des recherches sur le sujet pourraient avoir un gros potentiel.

Ainsi encouragé, Brook accepta finalement de commencer à faire des recherches sur les rêves en plus de ses sujets initiaux.

-

Brook n'était pas sujet à des sautes d'humeur. En tout cas, il ne passait jamais de la joie à la colère en moins de quelques secondes. Il était vrai qu'il était... Un peu dramatique sur les bords, mais pour sa défense, c'était difficile de ne pas l'être quand votre mentor, la personne avec qui vous viviez depuis quelques mois maintenant était lui-même dramatique à l’extrême. Quoi qu'il en soit, le jeune adulte avait été tout sourire cette matinée. Il rigolait aux blagues de son père adoptif -techniquement, ça n'avait rien d'officiel. Les démarches pour que Monsieur Richard Heartbeans l'adopte avaient été faite, mais ils attendaient encore une réponse à leur demande. Ça n'empêchait pas Brook de vivre avec son ancien maître de stage pour autant. À 20 ans, il n'avait plus de comptes à rendre à ses parents qui semblaient bien heureux de ne plus avoir leur pire "erreur" dans les pattes. À 18 ans, Brook était parti de la maison familiale sans un mot à leur accordé et avait passé quelque temps chez Selena avant de se trouver un travail en parallèle de ses études, ce qui lui avait ensuite permit de louer un petit appartement pas trop cher. Cela dit, l'idée d'être officiellement reconnus comme le fils de Richard lui était chère.- et souriait à ses deux amis Pokemon. Pourtant, alors que le journal qu'avait apporté Eugène aujourd'hui, finissait dans ses mains, l'expression joyeuse de Brook se décomposa bien vite.
L'incrédulité prit tout d'abord place sur son visage, mais elle disparut bien vite pour laisser place à la colère. Richard, alarmé par ce changement d'humeur soudain et sans raison apparente vint s'asseoir à côté de Brook, l'inquiétude qu'il ressentait vis a vis de son fils adoptif prenant le dessus sur tout le reste.
Brook releva finalement la tête après plusieurs longues minutes de silence et posa ses yeux sur Richard. Le jeune adulte était bien incapable de masquer tous les sentiments qui le prenaient au même moment. L'incrédulité, la colère, la surprise, et même de la curiosité.

"Brook ?"

Le plus jeune passa le journal à son père, aucun mot ne passant ses lèvres. Ce qu'il venait juste de lire... Il comprenait mieux pourquoi Eugène avait été aussi tendu ce matin en lui apportant le journal. Brook et Richard lisait très rarement les journaux, généralement trop occupé avec leurs recherches et le nombre effrayant de Pokemon blessé que le plus jeune ramenait chez eux. Si Brook voulait s'informer, il allait voir Eugène. Le reste de son groupe fonctionnait aussi comme ça. Eugène avait la particularité d'expliquer ses informations en étant neutre. Il ne laissait pas sa préférence pour la résistance le rendre aveugle à certains de leurs défauts et Brook appréciait définitivement ce trait de caractère chez son ami. Pourtant, ce matin, Eugène lui avait donné le journal avec pour seule explication : "c'est important" avant de partir dieu seul savait où.
Oh moins, il savait désormais pourquoi Eugène lui avait semblé aussi étrange ce matin.

Le Régime avait trouvé une énergie appelé "l'Emergya". Ce n'était pas tant la trouvaille qui affolait Brook, mais bien le fait que ces recherches sur l'Emergya avaient été réalisé dans le plus grand secret. Il était aussi très biaisé quand ça concernait le Régime et il voulait bien admettre que ça jouait beaucoup dans sa réaction. Après tout, ce n'était qu'une nouvelle source d'énergie et en tant que scientifique -pas encore, mais il y travaillait alors ça compte quand même- il ne pouvait pas s'empêcher d'imaginer les opportunités que pourrait leur apporter l'Emergya.
D'un autre coté, cette énergie avait été trouvée dans les ruines du Titak, relique d'une ancienne civilisation. Très franchement, ça inquiétait Brook. Si cette énergie datait en effet d'il y avait bien longtemps... Pourquoi n'en avaient ils jamais entendu parler ? Peut-être que cette énergie n'était pas si incroyable que ça et que ceux qui l'avaient découvert à l'époque l'avait considéré comme inadéquate ? Cependant, si c'était le cas... Le régime l'aurait probablement déjà découvert. Pourquoi continuer à expérimenter avec l'Emergya si c'était bien le cas ?
L'âme scientifique de Brook voulait voir de quoi cette énergie était capable. Pourtant, si elle était entre les griffes du régime, il était obligé de se méfier.

Rien de bon ne lui était arrivé quand le Régime était impliqué.

-

Son savoir était à la fois une bénédiction et une malédiction.

Brook ne pouvait pas dire qu'il n'y avait jamais pensé. Les explosions et les cris hantaient ses cauchemars depuis qu'il avait 12 ans. Il avait passé de longue nuit blottit contre Athena, son petit corps secoué de sanglots qu'il ne pouvait pas contrôlé. Les attentats du 7 juillet 2013 étaient ancrés dans son esprit et il n'avait jamais vraiment réussi à leur échapper. Il s'en était sorti sans une seule égratignure sur sa peau, mais son esprit, lui, en avait été fragilisé. Au fond de lui, il y avait toujours eu cette chose hideuse. Cette peur qu'un jour, tout recommence et que cette fois, les Enoliens ne soient pas aussi chanceux. Il avait en quelque sorte déjà perdu Cheryl... Comment était-il supposé vivre si quelque chose arrivait à ces meilleurs amis et ceux qu'il considérait comme sa vraie famille ?

Le pire cauchemar de Brook s'était produit et maintenant, tout ce qu'il pouvait faire était de regarder le carnage et le chaos tout autour de lui sans savoir quoi faire. Il savait qu'Eugène était en ville parce qu'ils s'étaient donné rendez vous au café non loin de l'endroit où il se tenait en ce moment. Brook n'avait pas réussi à atteindre le café avant que la première explosion pointe le bout de son nez. Selena était heureusement en dehors d'Amanil et si Brook ne savait pas exactement ou elle se trouvait, il ne pouvait qu’espérer qu'elle aille bien. Archie de son coté était toujours dans la maison de ses parents et Brook espérait vraiment qu'il s'en était tiré. L'explosion n'avait pas été douce du tout. Finalement, P'pa et Morpheus le Munna était aussi en ville, sortie faire des courses un peu plus tôt dans la journée.

Brook ne bougeait pas, trop plongé dans ses pensées. Athena essayait tant bien que mal de le ramener à la raison et face au manque de réaction de son ami, elle était prête à cracher des déchets sur son visage une nouvelle fois. Ça avait marcher avant, ça marcherait probablement de nouveau !
Malheureusement, la Miasmiasme n'eut pas à recourir à cette tactique puisque Brook sortit de son état de choc de lui-même. Le problème, c'était qu'il avait entendu ce qu'il pensait être des sanglots.
Le jeune adulte ignora les corps sur le sol, ceux qui n'eurent même pas le temps de réaliser ce qui se passait avant de se faire happer par l'explosion, et se força à se concentrer sur l'origine des pleurs. Il n'avait pas le droit de paniquer une nouvelle fois. Il n'avait plus 12 ans et il n'était plus non plus cet enfant stupide et sans défense d'il y a des années. Il avait 21 ans et il était tant qu'il agisse comme tel quand bien même il n'avait pas la moindre idée de ce qu'était une "réaction adéquate" pour un adulte coincé dans ce genre de situation.

Cependant, une nouvelle explosion, sans aucun doute provoquer par la toute première, le surprit une nouvelle fois et la vision de Brook vira au blanc pendant quelques instants. Puis, doucement, sa vision réapparut et le jeune homme pu une nouvelle fois se diriger vers l'amas de ferraille un peu plus loin.
Le jeune homme s'attela rapidement à la tâche, soulevant avec difficulté les débris qui lui obstruaient la voie. S'il avait été capable d'entendre des pleurs au début, désormais, il n'entendait que le silence. Sa vision était revenue, mais pas cet autre sens. Brook savait que ce n'était pas bon signe, mais il y avait plus urgent. Tant qu'Athena était avec lui, elle pourrait être ses oreilles. Il se soucierait des dommages plus tard, quand le monde ne menacerait pas de s'effondrer tout auteur d'eux.

La Miasmiasme prit les devant, n'ayant besoin que d'un regard pour comprendre que le sang qui coulait des oreilles de Brook était une mauvaise nouvelle. Sa priorité était de s'assurer que son ami soit sain et sauf. Malheureusement pour elle, il était têtu comme une mule et il ne partirait pas d'ici sans l'enfant qu'ils avaient entendus. La Miamiasme guida donc le jeune homme vers le bruit qu'il ne pouvait plus entendre, l'attendant silencieusement lorsqu'il luttait pour déplacer les débris et déblayer leur chemin.
Au bout du compte, les doigts de Brook étaient ensanglantés à force de déplacer des objets aussi lourd et dangereux. Il avait l'air épuisé et terroriser, mais il y avait aussi cette flamme dans ses yeux. Celle qui signifiait qu'il se battrait bec et ongles pour ce en quoi il croyait. La Miamiasme n'avait plus vue ces yeux depuis que Cheryl avait fugué et elle devait bien admettre que le soulagement qu'elle ressentait face à cette vision lui enlevait un poids des épaules.

Athena se concentra une nouvelle fois sur sa tache. Ils n'étaient plus bien loin maintenant et les sanglots qu'elle entendait étaient de plus en plus claire. Le Pokemon fit signe au jeune homme de se rapprocher pour pouvoir déplacer un dernier débris, une poutre en bois qui avait vue des jours meilleurs.
Brook s'exécuta, ignorant les échardes qui pénétraient sa peau et les clous cassés qui étaient douloureux au toucher pour se concentrer sur la petite forme recroquevillée de l'autre coté de ce bout de bois.

Avec un dernier effort, Brook réussit à débloquer le passage et aussitôt que cette mission fut accomplie, le jeune homme s'agenouilla et avança à quatre pattes vers l'enfant qui ne l'avait toujours pas remarqué. C'était un cul-de-sac formé à partir des débris qui étaient tombé et honnêtement, l'enfant avait de la chance d'être en vie.

"Hey, ça va ?"

La petite fille releva la tête avec une lenteur, comme si elle ne pouvait pas croire ce qu'elle entendait. La pauvre petite avait probablement pensé qu'elle allait rester coincée ici, seul et effrayé, comptants les secondes jusqu'à sa mort.
Brook se châtia mentalement tout en offrant un sourire qu'il espérait être rassurant à la fillette. Il ne pouvait pas s'empêcher de superposer sa propre image sur elle. Celle d'un enfant perdu, effrayé et oh combien solitaire après la disparition de Cheryl. Il devait arrêter ça.

"Je vais t'aider. Si tu es en état de marcher, fait oui de la tête d'accord ?"

L'enfant se redressa un peu, prenant appui sur ses avants bras. Ses grands yeux verts le dévisageaient avec méfiance et espoir. Brook se redressa également, plaçant tout son poids sur ses genoux. Le regard du jeune homme s'adoucit bien vite et son sourire ne faiblit pas non plus. La petite fille se détendit un peu à cette vue, mais elle hésitait toujours à lui donner une réponse. Elle était en état de choc, ça se voyait. Quand bien même elle le regardait, son corps tremblait toujours autant et ses yeux bien qu'expressif, étaient embués de larmes. Brook savait qu'il devait agir plus vite que ça, surtout quand leur petit repaire improvisé menaçait de s'effondrer à tout moment... Mais il ne pouvait pas brusquer cette enfant.
Brook tendit doucement ses bras, invitant la petite fille à l'étreindre si elle le souhaitait. Quand ils étaient plus jeunes, s'était ainsi que Cheryl s'occupait de lui et il espérait sincèrement que ça marcherait avec la fillette.

L'enfant baissa les yeux sur ses mains, comme pour mesurer le pour et le contre. Pendant ce laps de temps, Brook cligna des yeux et à ce moment-là, un corps le percuta sans crier gare. Le jeune homme posa ses yeux sur la touffe de cheveux noirs sans réussir à cacher sa stupeur. Il... Il ne s'était pas attendu à ce qu'elle réagisse aussi vite.
Athena lui donna une petite tape sur la jambe, le ramenant à la réalité.
La petite fille tremblait contre lui et il pouvait sentir son tee-shirt s'humidifier sous la tête de la petite. Brook tenta de la calmer en lui murmurant que tout irait bien et qu'elle n'était plus seule. Le jeune homme passa également sa main libre sur la tête de la fillette, d'un geste doux.

Après un certain temps, la petite se calma suffisamment pour pouvoir parler et voir correctement et alors qu'elle se détachait de l'étreinte, Brook décida que c'était son signal pour continuer leur route et quitter Amanil le plus rapidement possible.

Le jeune homme se leva et avec un nouveau sourire réservé à la fillette, un remplit d'espoir et de compassion. Sans plus attendre, il lui tendit le bras et sans perdre de temps, l'enfant joignit leur main et se colla presque aux jambes de Brook.

Brook Chatterton
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 3 Juil - 20:36
Revenir en haut Aller en bas
HISTOIRE PARTIE 2
Écrire ici. Racontez l'histoire de votre personnage dans son entièreté pour les nouveaux personnages.
Pour les anciens personnages, décrivez la vie de votre personnage depuis cinq ans.
20 lignes minimum.
Brook Chatterton
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 3 Juil - 20:37
Revenir en haut Aller en bas
Coucou Brook !

Une nouvelle fois, bienvenue sur Enola !

Je viens uper la fiche pour savoir si tu en es, n'hésite pas à demander un délai si tu en as besoin ^^
Reshiram
Staff
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 21 Aoû - 11:56
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Voir le profil
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: