Quoi de neuf sur l'île d'Enola ?

Période en cours
Printemps 2025

~22 - 28° / Températures en hausse et grand soleil !

Intrigues et Events
Intrigue n°3 : « Ferveur »
L'Elu auto-proclamé des Monarchistes fait son entrée ! La Compétition, Elixir et le Gouvernement sont en crise et les Anarchistes demandent la démission du Chef du Conseil.
Mini event n°1 : Panique à Vanawi !
Un blocus Anarchiste est en cours à Vanawi, sous surveillance des forces de l'ordre.

Missions et Défis
Un guide dans les ruines (mission)
Faites découvrir les ruines du Titak !
La comète (défi)
Découvrez un mystérieux astéroïde.

Demandes de RPs et liens
Cendrée
cherche un.e partenaire pour un RP ou un défi.
Arthur, Zelda et Bartholomew
sont dispo pour de nouveaux RPs !
Pseudo
cherche ...
Pseudo
cherche ...
+ pour afficher vos demandes, contactez le staff !




Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ruban no°1 - Noah R. Evans VS. Kendra T. Black
Aller à la page : 1, 2  Suivant
NOAH EVANS vs. MAIKO
1er Ruban - Ronde 1

Bienvenue à ce Concours opposant le spécialiste canin, Noah Evans, à Maiko experte de la glace et des fées de l'Amphithéâtre de Dimaras pour l'obtention du Ruban Cuivré. Une double première pour nos deux adversaires et un défi de taille pour chacun d'entre eux! Nous entrons dans une performance identitaire mes amis! Nul doute que les styles des deux Coordinateurs varieront beaucoup. Un spectacle à ne pas manquer!
Le participant doit choisir un seul Pokémon pour cette première ronde. Il devra décrire son arrivée dans l'Arène, le choix de son Pokémon, puis sa performance, qui consiste à décrire les actions de son Pokémon tout comme celles de son personnage. La performance doit durer environ une ou deux minutes, sans plus. Elle sera jugée par un membre du Staff qui lui attribuera une note sur vingt. Le participant doit obtenir une note égale ou supérieure à douze pour passer à la deuxième ronde et combattre le Champion. Le Pokémon ne peut utiliser que quatre attaques, qui devront tenir compte de son niveau bien sûr. Comme pour une capture, vous devrez préciser à la fin quel Pokémon vous choisissez, son surnom s'il y a lieu, son talent, sa nature ainsi que toutes les CT, CS et Move Tutors appris. L'évaluation se fera sur la beauté de sa performance autant que sur la finesse des Combinaisons et sur la complicité entre le Coordinateur et son Pokémon. Nous vous rappelons que vous avez trois semaines pour répondre à chaque post, suite à quoi le joueur fautif sera disqualifié. Ce délai peut se voir réduit dans le cas d'abus constaté. Ce Concours est jugé par Victini.

Bonne chance et vendez-nous du rêve!


Ruban no°1 - Noah R. Evans VS. Kendra T. Black Tumblr_nl135mD0zS1rsrk2xo1_250
Victini
Staff
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 1 Mar - 15:08
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Psykokwak. On ne parierait pas sur lui au premier regard et pourtant, j’ai totalement confiance en ses capacités. Je termine d’arranger délicatement ses plumes dans la loge qui nous a été attribué en attendant de monter sur scène. Il est terrorisé et tremble de tous ses membres, son bec enfoui son mon bras pour essayer de se faire oublier et de disparaître. Je l’étreins délicatement et le serre contre moi, lui murmurant des paroles réconfortantes et encourageantes.

« Je ne te forcerai pas à le faire Tac mais tu sais, j’ai confiance en toi, tu es un pokémon de compétition bourré de talents. Là-bas, sur la scène, tu vas tous les épater et quoiqu’il arrive, moi je serai fier de toi parce que tu auras essayé et donné tout ce que tu as. Tu es un petit canard jaune bien plus courageux que n’importe quel petit canard jaune. »

Je lui gratouille le ventre et il se met à se tordre sous moi pour échapper à mes chatouilles en poussant des petits cris de joie. Finalement, il s’extirpe de mes bras et vient se poster debout, face à moi, la mine décidé et je lui souris, ravi qu’il ait repris confiance en lui. Je ne voyais que lui pour ouvrir le bal de mon premier concours, d’abord parce que c’est le pokémon que l’on m’a confié pour les concours mais aussi et tout simplement, parce qu’il a ce cœur touchant et cette sensibilité qui ne demande qu’à s’épanouir et à atteindre les spectateurs. Il est un peu maladroit, un peu jeune et parfois tête en l’air mais c’est un canard qui a cette aptitude à attirer le regard, à capter l’attention et renverser les codes. Alors, naturellement, il a sa place comme ouvreur dans cette compétition

A peine a-t-il repris confiance qu’une femme vient nous annoncer que c’est à notre tour et qu’il faut monter sur scène. Je l’encourage en tendant ma main vers lui pour partager le cri de guerre qu’on a mis au point, il pose son aile sur le dos de ma main et pousse un psykokwak retentissant en la levant vers le ciel. Très bien, nous y voilà. Je ramasse mon accessoire, un grand parapluie transparent puis l’invite à grimper sur mon épaule. Nous rejoignons l’arène ainsi, d’un pas tranquille, le stress croissant au fur et à mesure que la lumière au fond du couloir se rapproche puis enfin, nous entrons. Les applaudissements de bienvenue retentissent et je salue de la main respectueusement, ne sachant pas encore bien comment me comporter lors d’un concours officiel, tout ça est nouveau pour moi après tout. Je me positionne dans le carré dédié au compétiteur puis je croise le regard du canard qui tremblote sur mon épaule, plus tout à fait sûr de vouloir se lancer. Silencieusement, j’articule des paroles rassurantes et il se calme aussitôt avant de sauter de mon épaule pour se mettre en place. Malheureusement, un peu trop enthousiaste, il trébuche à la réception et tombe. Le public se met à rire de la maladresse de mon pokémon et je les foudroie du regard avant de m’accroupir pour aider Tac à se redresser sur ses deux pattes.

« Ça va aller, je suis avec toi, ignore-les et montre leur ce que tu sais faire Tac. »

Le psykokwak hoche vivement la tête, malgré tout un peu ébranlé par ce début chaotique, il ne se laisse pas moins démonter et se place devant moi. J’ouvre le parapluie que je place au-dessus de ma tête, offrant le signal de départ pour mon pokémon. Tac entame alors une danse sur une musique légère et fluide, il saute à droite, à gauche, se penche en avant, en arrière et puis finalement, se met à tourner sur lui-même du bout des pattes.

« Et maintenant, Tourniquet Tac puis choc mental. »


De l’eau jaillit autour du pokémon en gouttelettes et, juste avant qu’elles ne touchent le sol, ces dernières s’envolent et se mettent en mouvement. Elles virevoltent avec le psykokwak, l’encerclant dans leur danse. C’est un véritable ballet qui naît sous les yeux des spectateurs épatés  par la combinaison à la fois gracieuse et inattendue de la part d’un pokémon que l’on pensait maladroit et empoté. C’est toute la force de Tac, dès qu’il se laisse absorber dans la coordination, il en oublie sa nature, sa maladresse et se laisse envahir par l’euphorie du moment, par ces quelques minutes qui lui sont accordées pour prouver l’étendue de ses capacités, pour montrer combien les préjugés peuvent s’avérer faux et avec quelle douceur il peut transporter le public.

Le psykokwak reprend sa danse, toute en finesse et légèreté, les mouvements sont simples mais ils sont amples, fluides et agréables, il survole presque l’arène de ses sauts et de son enchaînement. La fine bruine poursuit le pokémon, sautant, se bousculant, s’éclaboussant, se divisant pour mieux se regrouper, contrastant avec la douceur du pokémon eau. Petit à petit, la musique change au profit d’un thème d’action, semblable aux bandes sonores que l’on retrouve dans les films lors d’une course poursuite. Le ballet cesse et de son attaque choc mental, le psykokwak rassemble les gouttes d’eau en un globe qui mesure environ sa taille. Simulant la peur, Tac se met alors à courir, poursuivi par le monstre d’eau qui le talonne.

« Utilise vibraqua, maintenant ! »


Le canard se retourne alors, saute dans les airs et utilise une attaque vibraqua. Les anneaux viennent se placer autour de  la sphère, créant l’illusion d’une prison aqueuse de laquelle le bulle d’eau ne peut plus s’échapper. Elle frappe contre les anneaux d’eau, essaye de se faufiler mais n’y parvient pas, bloquée par l’attaque vibraqua qui tourbillonne autour de la sphère ennemie. Alors que les deux minutes arrivent bientôt à leur fin, je remarque l’épuisement de mon pokémon qui peine à garder son contrôle mental sur le globe aqueux, il est temps de conclure.

« Et maintenant le final ! »

Avec un air déterminé, le canard jaune bondit en direction de la sphère et dans une explosion aqueuse, se laisse avaler par le monstre d’eau. Les spectateurs retiennent leur souffle alors que les secondes défilent sans que le pokémon ne réapparaisse et puis, dans un soudain effet de surprise, d’une attaque combo-griffe, la sphère éclate en particules d’eau qui viennent s’écraser sur mon parapluie tout comme le psykokwak qui atterrit sur le sommet de l’accessoire, les ailes dressées vers le haut. Autour de nous, la pluie projetée plus tôt par l’attaque retombe en fine gouttelettes, qui, illuminées par le soleil, laissent apparaître un  arc-en-ciel aux teintes vives qui s’étalent d’un bout à l’autre du terrain, émerveillant les  spectateurs qui poussent des cris de joie et d’acclamations pour le dernier tour de maître de Tac qui leur a fait retenir leur souffle. La musique s’arrête et nous gardons la pause quelques secondes avant que je n’aide mon pokémon à descendre du parapluie sur lequel il est perché.

« Bien joué, tu les as épaté, je te l’avais bien dit, pas vrai ? »


Euphorique, baigné de joie, le psykokwak se met à sautiller et manque de tomber une fois de plus mais je le rattrape de justesse et en saluant le public, le sourire aux lèvres, nous attendons notre score en piétinant des pieds. Je couvre le pokémon de félicitations et de caresses en espérant que pour une première, ça passe.

Tac - ♂ Psykokwak - Moiteur - Foufou
Tourniquet - Choc mental - Vibraqua - Combot-griffe

Tac commence sa performance par une danse légère sur une musique douce mais entraînante, il fait preuve de beaucoup de légèreté puis il utilise l'attaque tourniquet qui fait pleuvoir des gouttes d'eau autour de lui. Avant que les gouttelettes ne touchent le sol, d'une attaque choc mental, il fait flotter l'eau et entraîne les petites sphères dans sa danse. Il se déplace ainsi sur le terrain suivie et entouré de la fine pluie qui volète au rythme de la musique créant un ballet animé. Ensuite, la musique s'éteint petit à petit et sa danse ralentit jusqu'à ce qu'il s'arrête et que d'une nouvelle attaque choc mental, il rassemble la pluie en une sphère d'eau un peu plus grosse que lui. La musique change pour une plus dynamique et pleine de suspens qui correspond bien à la deuxième partie de la performance. Comparant la sphère à un monstre d'eau, le psykokwak fait la semblant de la fuir alors le globe le suit, menaçant de l'engloutir. Pour se défendre, d'une attaque vibraqua, il vient emprisonner la sphère dans des anneaux qui l'empêche désormais de s'échapper. Puis, comme final, Tac affronte directement la sphère en y plongeant et en se laissant engloutir par la masse d'eau, faisant exploser les anneaux qui retenaient la bulle.. Enfin, d'une attaque combo-griffe, il fait éclater la sphère de l'intérieur avant de retomber debout sur le parapluie de Noah et de prendre la pause avec fierté (a)
Invité
avatar
Voir le profil
Mar 6 Mar - 9:59
Revenir en haut Aller en bas
NOAH EVANS vs. KENDRA BLACK
Ronde 1 - RÉSULTATS

Une excellente performance pour Noah qui entre dans le merveilleux monde des Concours en compagnie de son Psykokwak. Un choix plutôt risqué pour un premier Concours mais qui a payé le prix. Le public est content, le juge est content... Quelques pistes sont encore à améliorer pour la suite des choses mais dans l'ensemble, le tout a été très satisfaisant.

Ruban no°1 - Noah R. Evans VS. Kendra T. Black 54
Tac - ♂ Psykokwak - Moiteur - Foufou
Attaques utilisées : Tourniquet - Choc mental - Vibraqua - Combot-Griffes


• Complicité Coordinateur/Pokémon : 4/5
Oh combien j'aurais aimé donner plus ici! Tu as su rendre l'attachement de Noah à son allié si précieuse, pleine d'émotion et de sincérité! Franchement, j'ai adoré leurs échanges et le fait qu'il l'aille choisi en s'éloignant des standards habituels de son équipe m'a énormément plu. Tu as pris des risques en plus de faire quelque chose de complètement unique! Tu as cependant perdu des points car le lien du Psykokwak vers son dresseur était un peu moins évident. C'est néanmoins surtout l'absence de Noah dans la performance ou même d'inclusion du lien pendant la performance qui t'a fait perdre des points ici. Avoir continué sur ta lancée, tu aurais eu la note parfaite sans le moindre souci. N'oublie pas de continuer à nous vendre le lien de ton partenaire et toi même pendant la performance!
• Performance : 3.5/5
On  peut voir que les deux en sont à leur premier Concours, mais ça a quelque chose d'authentique et sympathique. Imaginer Tac danser fait bien sourire! Il y avait un certain sens du rythme, une structure, voire une histoire. Il y avait peu de lien entre les deux parties (la partie danse et la partie «combat» et une transition un peu plus élaborée aurait été intéressant. J'ai néanmoins adoré la finale avec le parapluie et l'arc-en-ciel, très belle utilisation du décor! Un petit bémol ici : le parapluie était justement un bel accessoire mais a été peu utilisé dans la performance, tout comme le dresseur en lui-même qui à force de dire ses ordres dans son coin nuisait plus à la performance qu'autre chose. Trouver une façon de mieux inclure Noah, ou du moins du mieux soutenir le spectacle aurait été intéressant! Dans l'ensemble, c'était du très bon travail.
• Combinaisons utilisées : 7.5/10
Les combinaisons étaient très jolies, simples et nombreuses. Je les ai beaucoup aimées. Peut-être étaient-elles un peu trop simples par moments mais j'ai aimé l'utilisation de Combo-Griffes ainsi et la danse des gouttelettes. Je n'ai pas grand chose à dire ici que poursuis dans ce sens!

NOTE FINALE : 15/20

Décision

Félicitations, ta performance a été remarquée par les juges et tu passes à la deuxième ronde! Plusieurs points sont à améliorer pour la deuxième ronde mais tu as définitivement beaucoup de potentiel. Tu te mesureras désormais à Maiko dans le but d'obtenir le Ruban Cuivré. Ton prochain post relatera ta réaction face à ce résultat.


Ruban no°1 - Noah R. Evans VS. Kendra T. Black Tumblr_nl135mD0zS1rsrk2xo1_250
Victini
Staff
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 7 Mar - 15:59
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Le public applaudit, siffle et hurle des félicitations et des encouragements. C'est dingue, je ne m'attendais pas à un tel engouement et Tac non plus. Le canard ne cesse de balayer la foule du regard, ne sachant plus où donner de la tête. Je souris alors que nous attendons notre résultat, remerciant le public pour son enthousiasme sur notre présentation en saluant. Après quelques minutes, le juge donne enfin son verdict et la note de 15 s'affiche sur le grand écran numérique de l'arène. Je sursaute, ne m'attendant pas à un tel score pour une première. Je serre fort le canard dans mes bras, le félicitant une fois de plus pour sa performance avant de le faire tournoyer dans les airs, à bout de bras alors qu'il étend ses ailes pour profiter de la sensation que ça lui offre. Nous terminons notre explosion de joie par un dernier salut au public avant de quitter l'arène, un grand sourire béat figé sur les lèvres. Nous passons dans les loges réservés aux coordinateurs du deuxième tour et nous laissons la joie nous faire oublier que ce n'est que le début, que le plus dur reste à faire. Nous en oublions le débriefing et tout ce qui pourrait se montrer utile pour notre prochaine arène et nous profitons simplement de l'instant, de cette petite victoire, de cette euphorie. Je donne en récompense à mon compagnon l'une de ses friandises préférées qu'il s'empresse de grignoter sur mes genoux alors que je suis assis dans un canapé confortable.

Quand il a terminé, le psykokwak vient se nicher sous mon bras à la recherche d'un peu de repos alors que toute l'adrénaline et la l'euphorie de la victoire redescend. Je lui en ai beaucoup demandé lors de cette performance, mon caneton a dû faire preuve d'une grande concentration et il n'a pas craqué, il a été fort et épatant jusqu'au bout, il mérite bien du repos. Je le regarde d'ailleurs s'assoupir sous mes légères caresses, la tête à l'abri de la lumière sous mon bras. Je ne peux m'empêcher de sourire et de remarquer à quel point cette scène est adorable mais, quand je suis sûr qu'i lest parfaitement endormi, je le rappelle dans sa pokéball pour le laisser récupérer entièrement et je souffle, toujours ce sourire figé sur les lèvres. Peu importe si ne gagnons pas de ruban aujourd'hui, cette première expérience a permis de nous mettre en confiance pour la suite et c'est le plus important. Mais pas question de lâcher non plus, pas question de ne pas tout donner, de ne pas se battre à fond. Je réfléchis, en pensant à ce que je sais de la championne, de son type, de ses pokémons. J'y ai déjà réfléchi avant, je ne suis pas venue sans avoir une idée de qui allait monter sur scène pour la seconde partie du concours si nous passions le premier tour mais je n'exclue pas les changements de dernier minutes, il me faut m'assurer que le pokémon que je vais choisir est en forme et qu'il est toujours d'accord pour se battre. Pas question d'envoyer l'un de mes compagnons affronter un champion s'il n'est pas dans un bon état d'esprit. Il risquerait de manquer d'attention et de se faire gravement blesser et ça c'est hors de question. La coordination doit rester un plaisir, un moment partagé intimement entre son dresseur et son pokémon, un moyen de communiquer et de faire passer à travers son allié, ses émotions et tout ce que l'on n'ose pas dire. Il faut réfléchir à la manière de s’exprimer grâce à son pokémon et c'est, je trouve, toute la beauté de ce sport.
Invité
avatar
Voir le profil
Ven 16 Mar - 11:46
Revenir en haut Aller en bas
NOAH EVANS vs. MAIKO
Niveau 25 - Ronde 2 Arrivée - Niveau 22

Le combat entre Noah Evans et Maiko de l'Amphithéâtre de Dimaras va maintenant débuter. Le/la challenger tentera de remporter le Ruban Cuivré. C'est un double-départ pour la Championne tout comme son challenger qui promet des flammèches! Voyons voir ce qui en est. Chaque joueur devra décrire son entrée sur le terrain et la révélation de son Pokémon. À la fin de votre post, n'oubliez pas d'indiquer toutes les informations de votre allié, soit l'espèce, le surnom (s'il y a lieu), la nature, le talent ainsi que toutes les CTs, CS ou Move-Tutor apprises. Le challenger peut décider de changer de Pokémon entre les deux rondes ou conserver son choix. Dans ce dernier cas, il/elle aura le loisir de changer les quatre attaques utilisées à la première ronde.


Ruban no°1 - Noah R. Evans VS. Kendra T. Black Tumblr_nl135mD0zS1rsrk2xo1_250
Victini
Staff
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 17 Mar - 17:59
Revenir en haut Aller en bas
Invité
La seconde manche approche, je suis à la fois impatient et stressé. Je parcours la loge de long en large, incapable de me tenir tranquille tandis que je repasse en boucle dans mon esprit mes différentes possibilités. Les pokémons de la championne sont redoutables et je ne peux me permettre d’envoyer n’importe qui. J’ai beaucoup travaillé avec mon lougaroc mais il n’est pas prêt, il m’écoute quand il le souhaite et je ne suis pas sûre que dans un combat de coordinateurs, il pense une fois lancé à l’intérêt des combinaisons et à la beauté des attaques. En résumé, Cachou est encore trop impulsif pour ce premier affrontement. Ensuite il y a Garnet qui serait en mesure d’affronter la championne mais cette fois-ci, c’est moi qui ne suis pas prêt. La ponette est forte et rapide et nous avons commencé, à travers des petits jeux et des échanges de complicité, à travailler des combinaisons et de la mise en scène. Mais ce n’est pas suffisant et je suis toujours tétanisé face à ses flammes, quand bien même je sais qu’elle ne me fera pas de mal. Alors bon… Pour le moment, ce n’est pas Garnet qui est encore en apprentissage, c’est moi. Puis il y a Alaska. Alaska, mon feunard d’Alola, ce petit bout de renard que j’ai ramassé dans les montagnes du nord alors qu’il était seul. Tout comme la plupart des pokémons de la championne, il est de type glace et donc, il aura ses chances. De plus, c’est avec lui que j’ai le plus progressé en coordination, il aime ça et il a envie d’y aller, il a envie de se donner.

J’hésite encore cinq bonnes minutes que je passe à tourner en rond puis, finalement, je m’arrête sur mon choix de départ, persuadé que c’est avec lui que j’aurai le plus de chance de gagner cet affrontement ou simplement d’y faire mes preuves. Tirant la pokéball de ma ceinture, je fais venir le feunard qui apparaît, magnifique dans sa toison blanche, au centre de la pièce. Il s’étire, baille à s’en décrocher la mâchoire puis vient s’asseoir à mes pieds, relevant sa tête vers moi à la recherche d’une caresse. Je lui offre ce qu’il souhaite, le grattant derrière les oreilles en lui souriant. Beaucoup de gens pensent que les canidés ne sont que des animaux, qu’ils ne ressentent pas nos émotions, qu’ils ne souffrent pas de douleurs morales et qu’ils ne nous comprennent pas mais c’est faux. C’est archi-faux. Je lis souvent pus de compréhension dans les yeux de mes pokémons que dans ceux de certains hommes. Ils ne sont pas aveugles, ne sont pas dupes, ils partagent notre peine, notre bonheur, notre anxiété et mieux que ça, ils sont capables de nous aider, ils ont cette force qui leur permet de faire refluer notre nervosité, d’apaiser notre chagrin ou de calmer notre colère. Alaska est particulièrement doué pour ça, peut-être parce qu’il avait un rôle qui s’apparentait à celui d’un oméga dans sa meute ou peut-être parce qu’il est toujours extrêmement calme et attentif mais le feunard, rien qu’en me regardant, sait systématiquement comment je me sens et adopte toujours l’attitude pour qu’il faut. Aujourd’hui, il contrebalance mon stress en se montrant d’une douceur et d’un calme olympien. Il vient se frotter contre mes jambes, poser sa tête sur ma cuisse, chercher à me distraire en léchant le bout de mes doigts. Je lui souris, conscient que les rôles sont inversés, que ça devrait être à moi de rassurer mon allié, et de lui faire prendre confiance en lui et pas l’inverse.

« Tu veux toujours te battre mon Laska ? »

Le feunard vient se presser un peu plus fort contre moi en guise d’accord et je redouble de caresses, ébouriffant son épaisse fourrure avant de la recoiffer avec le plat de la main.

« Ça va bientôt être à nous, la logistique m’a annoncé moins de dix minutes. On va donner notre maximum, pas vrai ? »

Le feunard pousse un cri à mi-chemin entre un glapissement et un ronronnement et à peine quelques minutes plus tard, nous venons nous chercher pour retourner dans l’arène. Je suis la femme qui nous guide à nouveau jusqu’à l’entrée de l’amphithéâtre en écoutant ses recommandations de dernière minute d’une oreille distraite. Je me concentre, mon feunard marche à mes pieds, à mon rythme, la tête bien droite, ne présentant aucune angoisse ou peur. Pas qu’il soit hyper courageux, loin de là, il est aussi nerveux que moi mais il ne le montre pas. Nous pénétrons tous les deux dans l’arène sous les acclamations des spectateurs qui ont hâte d’assister à l’affrontement. Le renard sursaute sous le bruit et je me penche pour effleurer sa fourrure du bout des doigts et le rassurer. Je n’y suis pas habitué non plus pour lui, ça doit être quelque chose, probablement qu’il n’a jamais vu autant de monde. J’essaye de me mettre à sa place, je m’imagine entendre et ressentir des milliers d’odeurs et de bruits différents et je comprends sa panique alors je ne cesse de lui parler pour le rassurer, tout au long de notre progression jusqu’au centre du stade. Il se calme petit à petit, fait le tri dans ce qu’il reçoit et se concentre sur ma voix, sur moi jusqu’à retrouver son calme et son assurance.

« C’est bien, tu peux me faire confiance. »

Nous nous arrêtons à notre place, celle qu’on nous a indiqué plus tôt et nous attendons l’arrivée de la championne et de son pokémon, à la fois impatients et nerveux.

Alaska ♂ - Feunard d'Alola - Rideau neige - Jovial
Invité
avatar
Voir le profil
Lun 19 Mar - 21:04
Revenir en haut Aller en bas

Concours d'inauguration.
ft Noah Evans, PDV Kendra, début mars 2023.


En préparant mon Amphithéâtre pour ses premiers Concours, j'avais prévu un emplacement dans les gradins un peu dans l'ombre, où je pourrais me tenir avec mes alliées pour observer les challengers de la première ronde, voir leurs potentiels au travers de leurs performances. Inaccessible au public, cette place donnait accès direct à ma loge, me permettant de descendre me préparer dans l'attente des résultats ; & c'est ainsi que j'étais redescendue sitôt après la toute dernière prestation, songeuse. Un peu nerveuse? Peut-être ; cela faisait bien longtemps que cela ne m'était plus arrivé. J'avais fait tant & tant d'apparitions entre patinage & Coordination que j'en avais presque oublié ce petit trac qui peut nous prendre par moment, tant l'habitude m'avait rodée à ce genre d'instants. Cependant aujourd'hui, quelque chose est différent, aujourd'hui il y a une première fois importante, comme il n'y a plus eu depuis bien longtemps. Aujourd'hui, je suis Championne, je défends un titre, un Ruban de la Compétition, tout du moins. Ce que je n'ai jamais eu à faire jusqu'à présent. Un petit sourire impatient paraît sur mes lèvres, alors même que mes doigts tremblent un peu ; & Yaëlle penche brièvement la tête sur le côté, songeuse, avant de bondir pour prendre sa place fétiche sur mon épaule & frotter affectueusement sa joue contre la mienne, apaisante autant qu'elle peut malgré que je la sache dans un état similaire au mieux. Un petit sourire m'échappe, attendrie.

Bientôt, le nom de mon adversaire tombe & est annoncé dans tout l'Amphithéâtre par le présentateur. Aussitôt, je me rappelle sa prestation, je me remémore ce jeune homme blond doté d'une balafre au visage & son petit Psykokwak avec son spectacle simple mais fort efficace. Un danseur, m'a-t-il semblé, du moins tentait-il de mettre ce trait en valeur durant sa performance. Songeuse, j'hoche brièvement la tête, avant de m'accroupir devant mes deux autres alliées qui me regardent d'un même air déterminé & enthousiaste, attendant le verdict. D'une main douce, je caresse la tête de ma belle Feunard qui semble ronronner un instant, ayant clairement compris le sens de ce geste. Puis je me redresse, inspire profondément. Plus que quelques minutes. Tout va bien. Allez Kendy, tout doux. D'un geste assuré par l'habitude, je revêts le loup bleu-pâle & argenté qui a toujours accompagné les performances de Maiko, avant de me tourner vers l'un des miroirs de la pièce, m'assurant que ma tenue de patineuse artistique dans les mêmes tons est adéquatement placée, dissimulant mieux mon écharpe rouge sous le foulard blanc qui sublime l'ensemble. Plutôt que des patins à glace cependant, ce sont des bottines immaculées qui ornent mes pieds ; car ce n'est pas moi qui danse, durant mes concours. & je souris un peu, mettant une dernière retouche à mon chignon aux airs asiatiques qui offre sa dernière note à ce costume, m'assurant que le peigne à la fleur de lys est correctement arrimé là. Parfait.

Le nom du challenger est annoncé, le présentateur décrit son entrée sur le terrain, & de nouveau, j'inspire profondément en me plaçant face à la grande porte qui s'ouvrira bientôt, me donnera accès au terrain. Mon tour s'en vient dans un instant, ça y est. Yaëlle a finalement quitté mon épaule, se tenant bien droite à mes côtés, tout comme Séréna & Kalysto. Leur présence m'apaise un peu, je dois l'avouer. C'est toutes les quatre, ensemble, comme toujours, que nous ferons notre entrée. La première en tant que Championnes ; car si je suis la tenante officielle du titre, elles le sont tout autant que moi. Sans elles, Maiko la Coordinatrice n'existerait pas. Maiko. Voilà, le nom a retentit dans l'Amphithéâtre ; & devant nous, la grande porte s'ouvre enfin. Je crois que mon cœur rate deux ou trois battements, & il me faut me souvenir de respirer. Voilà bien longtemps que je n'avais plus fait face au trac, bien que celui-ci soit assez léger.. Bien plus que celui de mon premier programme de patinage en public. Très vite, mon regard se braque sur le challenger, placé au centre du terrain, les pieds dans les petits quatre centimètres d'eau qui recouvrent toujours la totalité de la piste. Sur son allié qui l'accompagne, un magnifique Feunard des glaces. Oh. Mes yeux clignent rapidement de ma renarde bleutée, à l'otarie qui se trouve à ses côtés.

« Hm.. Voici qui change un peu la donne, semble-t-il. Si je puis me permettre, vous devriez reculer de quelques pas, messire. »

D'un signe à la régie, tout en m'avançant vers l'espace qui m'est réservé talonnée par mes trois amies,, j'ordonne alors une modification du terrain. & aussitôt, celui-ci s'ouvre lentement par son centre, juste sur la ligne qui le traverse de part en part, dévoilant une piscine qui occupa la majeure partie de notre temps de préparation avant d'ouvrir l'Amphithéâtre. Profonde de trois mètres, un véritable paradis pour ma belle Kalysto qui s'avance alors vers le bord du bassin pour plonger gracieusement dedans, ayant parfaitement compris le changement de stratégie. Alors que le mécanisme d'ouverture s'arrête finalement, un autre débute, faisant monter d'un mètre les quelques rochers placés là afin de servir de plateformes aux pokémons non nageants, répartis de manière aussi adéquate que possible afin de leur permettre d'explorer tout le terrain. Aha, heureusement qu'un ingénieur de mes amis a accepté de m'aider tout de même, car si la Compétition m'avait fourni comme à chaque Champion un budget de base pour équiper mon domaine selon mes préférences, je n'en avais pas suffisamment pour embaucher & l'ingénieur, & les ouvriers, en plus de me fournir le matériel. Mon ami m'avait aidée en échange d'un prix favorisé qu'il m'avait autorisée à payer en plusieurs fois, & son équipe couplée à un peu d'aide de celle de ma mère avait permis l'embauche d'un peu moins d'ouvriers, permettant de respecter tout juste le budget qui m'était donné.

« Fort bien, nous pouvons poursuivre, à présent. Bien le bonjour, Challenger, & bienvenue sur le terrain de l'Amphithéâtre de Dimaras. Je suis Maiko, détentrice du Ruban Cuivré pour lequel vous concourrez aujourd'hui, & Kalysto sera celle qui valsera avec votre Feunard aujourd'hui. J'ai observé votre prestation, vous semblez bien prometteur ; mais je crois savoir qu'il s'agit de votre premier Concours officiel? »

Inclinant légèrement la tête de côté, je m'autorise un petit sourire. Ma voix est claire & assurée, plus que je ne l'étais réellement en arrivant.. Mais ça y est, le trac commence à refluer petit à petit. Je me sens à ma place ici, finalement. Prête à profiter à fond de cette chance que l'on nous a offerte.

« En ce cas, nous sommes dans le même cas, car mes camarades & moi-même jouons ici notre premier Concours en tant que Championnes. Vous inaugurez notre Amphithéâtre, en quelques sortes. »

Kalysto jaillit subitement de l'eau, alors que je marque une pause dans mes paroles, dans une jolie pirouette qui fait voltiger autour d'elle un tourbillon de gouttelettes, tandis qu'elle se réceptionne avec légèreté sur l'une des plateformes rocheuses de notre côté du terrain. Immédiatement, elle pose ses yeux sur le Feunard qui va lui faire face, & incline légèrement la tête avec respect, une étincelle malicieuse dans le regard.

« Rendons cette grande première féérique & inoubliable, voulez-vous? »



Kalysto l'Oratoria (♀) - Torrent - Douce.

Beaucoup de difficultés pour trouver le temps (& le réseau) pour ce premier post, mais les suivants iront bien plus vite! Désolée pour le délai du coup ^^"
Bonne chance Noah, have fun :3

fiche by Nighty Jaegan, alias Rayquaza.
Kendra T. Black
Elite
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 8 Avr - 19:49
Revenir en haut Aller en bas
NOAH EVANS vs. MAIKO
Ronde 2 - COMBAT CONCOURS

(Désolée pour le délai, j'étais sûre de l'avoir fait ^^') Les dés sont lancés, Noah opte pour un Pokémon glace, Feunard Alola, contre celle qui en est pourtant l'experte! De son côté, Maiko fait confiance à sa jolie Otaria. Cette séance promet!
Commence désormais le combat Concours entre les deux participants. Ce combat aura une durée de trois posts pour chacun (c'est-à-dire six posts en tout) durant lesquels les opposants décriront les actions de leur Pokémon respectif. Chacun des posts sera évalué selon les mêmes critères que la première ronde. Les deux participants se verront attribuer une note sur vingt par le juge à la toute fin du Concours. La note la plus élevée déterminera le gagnant. Attention, tout powergaming verra la disqualification du joueur. N'oubliez pas aussi que vous n'avez droit que d'utiliser quatre attaques, comme dans un combat entre dresseurs! Dans le cas d'utilisation de plus que ces quatre attaques permises, le Concours sera automatiquement perdu. Utilisez votre imagination et épatez-nous!

Bonne chance!


Ruban no°1 - Noah R. Evans VS. Kendra T. Black Tumblr_nl135mD0zS1rsrk2xo1_250
Victini
Staff
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 15 Avr - 21:31
Revenir en haut Aller en bas
Invité
La championne fait son entrée et avec elle, le stress grimpe en flèche. Je m'efforce de me calmer, il n'y a pas lieu d'être nerveux ou même apeuré puisque nous sommes avant tout là pour nous amuser. Ma main vient machinalement se glisser dans la fourrure du renard argenté, rassurant le pokémon alors que la compétitrice s'approche, accompagnée par ses propres alliés. Mon regard se braque sur la feunarde à ses côtés, superbe, avant de passer à l'Oratoria, elle aussi magnifique et qui semble en pleine santé. J'essaye de ne pas me laisser impressionné et sur ses recommandations, je fais quelques pas en arrière afin de laisser l'espace nécessaire à la modification du terrain. C'est donc bien Oratoria qui sera sa partenaire. J'esquisse un sourire un peu nerveux mais dans mon esprit, je rejoue nos entrainements, les combinaisons travaillées, les heures passées à maîtriser les attaques. Je ne sais pas si nous pouvons vaincre mais c'est certain, nous allons aller jusqu'au bout, j'ai confiance en Alaska. Je reviens au présent lorsque la championne se présente et me questionne sur ma première participation. Pas le temps de répondre, elle enchaîne et m'assure que c'est également son premier concours en tant que championne. Je hoche la tête solennellement, ravalant le trac.

« Enchanté Maiko, je suis Noah. Je suis d'accord, je vais faire de mon mieux pour que ce premier concours marque votre esprit, et celui des spectateurs. Je compte bien faire de cet affrontement un spectacle appartenant au monde des fées, tout comme nos alliés. Bon match. »

De son côté, le feunard répond respectueusement au pokémon de la championne en pliant la patte pour saluer avant de se redresser et de se serrer contre moi. Une dernière caresse, un dernier encouragement et sur le top départ des juges, il bondit d'un saut à sa place, face à l'Oratoria, une détermination lisible dans son regard et ses gestes. J'avale un peu d'air avant d'oublier de respirer et puis c'est parti, le chronomètre se déclenche et le monde semble ralentir autour de moi, il n'y a plus que ce qu'il se passe sur le terrain et la sensation est grisante. L'adrénaline me fait presque piétiner le sol mais ma concentration réussi à me figer et à me fixer sur le match et sur mon allié qui doit être dans un état similaire au mien.

« C'est parti Alaska, on y est. Comme à l'entraînement, on peut commencer par l'Eclat ! »

Aussitôt, le renard s'aplati sur son perchoir, sa gueule à quelques centimètres de l'eau seulement et une brise se lève, rafraîchissant l'ensemble de l'arène, faisant voler les chapeaux et les cheveux, réveillant les spectateurs et les concentrant sur le début de l'affrontement. Comme s'il l'appelait à lui, le vent se rassemble et vient effleurer la surface de l'eau, créant une légère couche de glace aux cristaux complexes qui traverse la surface, créant ainsi un pont jusqu'à la championne. La structure est simple mais les motifs dans la glace offre un spectacle digne d'un conte de fées en rencontrant la lumière du soleil. Avec l'eau qui s'agite en dessous, ce sont des milliers de mouchetures argentées et bleutées qui inondent le stade et viennent se refléter sur les murs de l'arène, créant une atmosphère glacée mais enchantée. Mais brusquement, le renard se redresse et s'élance vivement sur le pont. Derrière lui, des pics de glace naissent de la construction, des stalagmites massifs jaillissent et se brisent derrière la course du renard argenté, coupant le souffle aux spectateurs. L'émerveillement retombe et les auditeurs se taisent, retenant leur respiration alors que l'attaque arrive à son sommet. Les stalagmites brisés forment des éclats pointus, des milliers d'éclats dangereux qui sont soulevés et emportés par le vent glace du renard, créant derrière lui un nuage agité de brisures et d'échardes.

« Maintenant, saute ! »

Le pokémon bondit vers l'Oratoria de la championne, les cristaux derrière lui semblent tout droit sortis d'un rêve, ils brillent, dansent, s'animent, tintent en s'entrechoquant et ne profilent pas du danger qu'ils représentent. Leur chatoiement en passant sous un rayon de soleil m'éblouie et je plisse le regard un instant. Le renard profite de ce moment pour se laisser retomber et faire jaillir devant lui la pluie d'éclats qui dans une fanfare de carillons et scintillements, se précipitent à toute vitesse sur l'alliée de Maiko.

HRP:
 
Invité
avatar
Voir le profil
Dim 22 Avr - 10:42
Revenir en haut Aller en bas

Concours d'inauguration.
ft Noah Evans, PDV Kendra, début mars 2023.


Le challenger comme son allié répondent à notre salut de manière solennelle, & je m'autorise un fugace sourire en coin alors que la tension s'estompe peu à peu. Le spectacle est mon élément, la scène mon univers ; & cela participe à m'apaiser assez rapidement finalement. Le départ est donné pour nos quelques brèves minutes de rencontre, & nous apprenons finalement le nom du Feunard alors que son humain lui donne une première indication. Alaska, donc, tentant sa chance au côté de Noah. Fort bien. Attentive, j'observe l'œuvre finement réalisée qu'il nous offre par son petit pont de glace reliant la plateforme où il se trouve, à celle où s'est installée ma belle Oratoria. Semblant briller de mille feux, la surface d'eau ainsi solidifiée paraît telle d'innombrables petits cristaux frappés par la lumière de l'Amphithéâtre, & se reflétant sur les murs du bâtiment. Beau départ, vraiment. Une profonde inspiration, & je me lance à mon tour, faisant de ma voix un outil au service de mon amie. Oh je ne suis certes guère la meilleure chanteuse qui soit, mais des années d'entraînement depuis que j'ai commencé la Coordination auront permis un résultat convenable, permettant d'accompagner mes compagnons valsant sur le terrain. Dans un premier temps, celui de l'observation, la mélodie que je fredonne est douce, paisible ; & c'est à son rythme que Kalysto commence à onduler, valser seule sur son rocher. Attendant l'offensive, celle qui suivra sans nul doute cette démonstration artistique de maîtrise de la glace, celle que l'élancée du renard blanc se mettant à courir sur sa voie gelée ne tarda pas à dévoiler.

Dans son sillage naissent de grandes stalagmites, avant d'éclater une à une en une myriade de pics qui s'élancent vers l'otarie. Parfait. Un léger sourire s'esquisse brièvement sur mes lèvres, & ma mélodie obtient ses premières variations, auxquelles mon amie obéit aussitôt, presque instinctivement, fermant les yeux pour mieux se concentrer, plonger dans cet art qui nous réunit elle & moi. Sa voix se mêle à la mienne, suivant les intonations que je lui impulse, & une aura rosée & parme l'entoure, tourbillonnant lentement autour d'elle. Au même instant, le Feunard bondit, entraînant à sa suite ses éclats gelés qui ne tardent pas à le dépasser pour filer en direction de l'Oratoria ; mais, alertée par les variations de mon chant qui lui donne la marche à suivre dans ce langage qui est nôtre, celle-ci se tenait déjà prête, & c'est avec une confiance absolue qu'elle élève une autre aura autour d'elle, bleutée cette fois-ci, s'emmêlant à la première en une petite tornade tricolore dont la vitesse s'accentue de plus en plus. Bientôt, sa silhouette ondulant toujours au rythme de nos voix devient pratiquement indiscernable au regard sous cette protection impalpable. Au moment où le renard retombe au sol, ses cristaux atteignent les auras de mon alliée, mais bien peu parviennent à traverser cette petite tornade-boucler qui l'entoure & la touchent finalement. Au contraire, la plupart se mêlent à ce courant d'air, ce tourbillon qu'elle a créé autour d'elle, & valsent désormais au rythme qu'elle leur donne, dansant au même tempo vif que celui de notre mélodie. Peu à peu, ils semblent tous perdre leur éclat immaculé & se polir en petites perles lisses, se teintant des couleurs des deux auras de mon alliée, alors que celles-ci s'estompent finalement, seul restant le courant d'air faisant flotter en un tourbillon désormais paresseux les petites billes de glace parées de rosé, parme ou bleu-pâle, comme des dizaines de petites lucioles scintillantes.

Kalysto s'est immobilisée, tenant une longue note de sa voix mélodieuse ; pattes écartées, ses yeux rouverts brillent d'un éclat déterminé & joueur tout à la fois. Mon chant s'endiable alors quelques peu, gagnant en rythme & en intensité, & la belle otarie ferme ses bras devant elle ; alors, les petits éclats colorés s'élancent désormais en direction du Feunard qui les avait initialement créés, tourbillonnant en tous sens telle la neige en plein blizzard, s'écartant ou se rassemblant en diverses ondulations suivant le chant de mon amie, calquée sur le mien, ne laissant pas vraiment de possibilité de prévoir où ils finiront par tomber.



Kalysto l'Oratoria (♀) - Torrent - Douce.
Voix Enjoleuse - Vent Glace - ? - ?

Dans ce concours, Kendra ne parle pas. Elle fredonne, chante, & ses indications passent par les intonations, fluctuations ou rythmiques de sa mélodie.
Kalysto danse au rythme de la voix de sa dresseuse, laissant Alaska créer son pont de glace ; tout comme Kendra, elle observe, attend de voir. Quand le Feunard se met à courir & créer ses stalagmites, Kendra change d'intonation, & Kalysto se met alors à chanter avec elle, utilisant Voix Enjoleuse pour s'entourer d'une aura parme & rosée qui tourbillonne lentement autour d'elle. Quand les stalagmites éclatent en petits pics menaçants, Kalysto mêle alors à son aura Vent Glace, de manière à faire tourbillonner en plus un courant d'air bleuté autour d'elle ; & tandis que leur chant en duo s'accélère, le tourbillon formé par les deux auras gagne en intensité. Kalysto s'en sert pour récupérer les cristaux qu'Alaska envoyait vers elle, & les fait tourbillonner autour d'elle au même rythme que ses auras rosée/parme (Voix Enjoleuse) & bleutée (Vent Glace). Certains pics l'ont atteinte mais elle ne le montre pas, & le fait que ses auras ne laissent entrevoir que sa silhouette dansante ne permet pas vraiment de le deviner. Grâce à son Vent Glace toujours actif, elle polit les petits pics gelés qu'elle a récupérés en petites perles lisses, & ses deux auras colorées la "quittent" finalement pour aller colorer ses perles.
En même temps, le tourbillonnement autour d'elle s'apaise, & laisse les perles parme, rosées & bleutées flotter paresseusement autour d'elle. Enfin, elle les projette vers Alaska grâce à Voix Enjoleuse qu'elle utilise pour diriger le Vent Glace ; c'est pourquoi les perles ne se rendent pas droit vers Alaska mais semblent onduler au rythme de son chant, & voleter un peu follement (comme des flocons de neige sous des bourrasques de vent).

fiche by Nighty Jaegan, alias Rayquaza.
Kendra T. Black
Elite
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Mai - 18:49
Revenir en haut Aller en bas
Invité
L’affrontement débute et en réponse à mon offensive, la championne entame un chant dont la voix cristalline résonne sous le dôme. J’en ai des frissons quand son alliée lui fait echo et se prépare à contrer mon offensive. Un instant, j’en aurais presque oublié Alaska qui ne s’est pas laissé impressionné lui, il fait preuve d’un courage que je ne lui connaissais pas et je ne peux m’empêcher d’être fier de voir évoluer le renard de glace dans l’arène de la championne, espérant pouvoir récupérer quelques clichés à la fin du tournoi pour marquer cette grande première. Je me ressaisis, cessant de me laisser absorber par la chant de la championne pour me concentrer sur l’attaque du feunard, le guider et l’encourager comme il le faut. Si je ne chante pas, ce n’est pas pour autant que nous n’avons pas notre propre mélodie et langage.

La combinaison achevée, Alaska retombe avec souplesse sur une plateforme gelée et se positionne de manière à régir rapidement à la contre-attaque de l’Oratoria qui ne se fait pas attendre. Une première aura rosée vient illuminer la silhouette de l’otarie, une aura douce qui rappelle parfaitement la douceur du chant de sa coordinatrice qui s’accentue alors que les cristaux se rapprochent, n’offrant pas seulement un tableau aux spectateurs mais un véritable ballet glacé. En réponse à cet ordre, l’aura bleue d’une attaque vent glace se mêle à celle de rose et les cristaux s’immobilisent avant l’Oratoria, dansant au rythme de leur chant.  Je reste un instant sans voix, à admirer la beauté de la défense de l’adversaire mais toutes deux ne m’en laissent presque pas le temps. Les éclats se lissent au contact du vent pour former des billes qui finalement, sont propulsés vers le feunard. Elle est décidément impressionnante et si je m’étais déjà rendu compte des possibilités qu’offraient la coordination, je suis épaté. Pour obtenir ce niveau de symbiose avec son pokémon, elle a dû travailler dur et je n’en suis que plus motivé à progresser. Néanmoins, aucune chance que j’utilise un langage similaire un jour, je suis bien trop mauvais chanteur.

J’esquisse un sourire, oubliant les spectateurs et même le lieu où je me trouve, ne me concentrant que sur le moment présent, sur le combat et sur mon pokémon, sur Alaska qui doit désormais contrer la redoutable attaque de la championne. Je réfléchis à toute vitesse, cherchant la parade idéale à cette offensive sans trouver quoique ce soit qui conviendrait de nos divers entraînements. Bon sang, il faut que je trouve et vite car aussi courageux soit-il, Alaska ne mérite pas de subir mon incompétence. Nerveux, je frotte mes mains sur mon pantalon alors que les billes de glace ne cessent de se rapprocher… Et j’ai les mains tellement moites… Les mains moites ? Moi ? Je remarque alors que la température du dôme au contact avec la glace des deux pokémons a provoqué de la condensation et que pas seulement mes mains, tous mes vêtements sont humides. Et c’est parfait, c’est juste ce qu’il nous faut, pas question de reculer !

« Alaska, pare toi d’un manteau d’hiver en utilisant vent glace ! »

Comprenant où je souhaite en venir, habitué à se rafraîchir lors des journées d’été trop chaude, le feunard fait souffler le vent et plonge au cœur du flux, disparaissant dans l’aura bleutée de l’attaque. La bise semble aspirée par le renard de glace, comme consommée jusqu’à disparaître complètement, ne laissant qu’à sa place le pokémon, recouvert d’une fine mais solide armure de glace d’où deux grandes ailes givrées s’étirent dans le dos du goupil, entremêlant des formes géométriques complexes qui leur donnent une allure surnaturelle. Son pelage nacré absorbe et reflète les rayons du soleil en une multitude de couleurs sur les parois de l’amphithéâtre et ses neuf queues s’agitent au gré de la brise qui continue de souffler dans le stade, lui donnant une apparence féerique, irréelle. A peine a-t-il terminé sa construction que les perles le frappe, la plupart éclatent et se brisent en rencontrant l’armure de glace et les miettes virevoltent autour du renard, flottant et valsant dans les airs avant de retomber sur l’eau, disparaissant presqu’aussitôt comme si elles n’avaient jamais existé. Mais malgré la solidité de l’armure, certaines billes parviennent à briser cette défense, touchant le feunard qui est repoussé et s’écrase au sol avant de rouler sur lui-même pour se relever. Je ravale mon envie de me précipiter à la rencontre d’Alaska et je serre les poings, conscient que je suis responsable des blessures de mon pokémon. Si j’avais trouvé une défense plus solide… Il me reste encore beaucoup à apprendre.

« Ça va aller Alaska, tu tiens le choc ? »

D’un grognement déterminé, le feunard me fait comprendre qu’il en redemande et je soupire de soulagement en le voyant se redresser pour faire face à l’Oratoria, n’ayant pas dit son dernier mot.

« Alors on continue, pas vrai ?! Il est temps de disparaître ! »

Aussitôt, une brume épaisse s’enroule et se concentre autour du renard. Une attaque vent glace vient inonder la blancheur maculée de la brume de quelques reflets bleutés et l’entraîne dans un tourbillon. C’est petit à petit une sphère parfaite qui se dessine autour du feunard, un univers tourbillonnant où les bleus se mélangent, créant ainsi un monde animé qui ne cesse d’évoluer. Sa création achevée, Alaska s’élance vers l’Oratoria et l’orbite autour de lui le suit, camouflant entièrement sa présence. Il bondit avec une souplesse et une grâce qui lui est propre afin de donner réellement l’apparence d’une planète bleue à sa combinaison, il semble flotter un instant avant de retomber vers l’ennemie, indéniablement attiré par la gravité. Et finalement, dès qu’il est assez proche du pokémon adverse, sa sphère se fissure progressivement et une lumière vive s’en échappe, illuminant l’arène jusqu’à faire complètement éclater la construction dont le rayon lumineux se dirige droit sur l’Oratoria, laissant apercevoir le cœur de création.

HRP:
 
Invité
avatar
Voir le profil
Mar 15 Mai - 15:11
Revenir en haut Aller en bas

Concours d'inauguration.
ft Noah Evans, PDV Kendra, début mars 2023.


Magnifique. Cette utilisation de Vent Glace, peu commune, est superbement exécutée ; on sent là une grande maitrise du Feunard qui, non content de se servir de cette attaque habituellement pour se créer non pas un tourbillon protecteur comme Kalysto tantôt, mais bien une véritable armure le revêtant telle une seconde peau.. En profite pour se doter d'une paire d'ailes glacées, aux complexes arabesques & autres formes plus anguleuses. Sublime. Un petit sourire en coin paraît à mes lèvres, tandis que les billes l'atteignent par vagues. & si la plupart sont arrêtées & éclatent en poussière gelée avant de s'échouer dans l'eau du stade, certaines atteignent Alaska. L'inconvénient de sa défense, par rapport à celle de mon amie, étant qu'il ne peut cacher avoir été touché, pas plus que l'effet de recul entraîné par cette offensive. Cependant, il ne se laisse pas démonter un seul instant. Presque aussitôt, sur une impulsion du Coordinateur qui nous fait face, une épaisse brume s'élève & entoure le goupil blanc, s'organisant en une véritable sphère tournoyante qui le dissimule à nos yeux. L'intonation de ma voix incite ma belle Oratoria à la prudence, même si elle se tenait déjà sur ses gardes ; tandis que je réfléchis à vive allure à une manière de contrer l'offensive qui ne tardera sans nul doute pas à venir. Le renard & sa balle de vent gelé & de brume s'avancent lentement mais indubitablement vers l'otarie ; & c'est la forme même de ce nouveau bouclier qui me donne finalement l'idée de notre résistance. Mon chant prend alors la forme d'une musique gitane, vive & rythmée, & Kalysto bouge à son rythme, faisant naître des dizaines de petits ballons d'eau de quelques centimètres de diamètre chacun, miroitant de toutes les couleurs de l'arc-en-ciel, un peu à la manière de bulles de savon. Une petite création maison, que nous avons mise au point voilà quelques années désormais ; une manière bien à nous d'utiliser Aqua Jet en Concours & de l'embellir un peu, grâce à la petite particularité de la famille d'évolution d'Oratoria qui est de pouvoir créer des ballons d'eau par la danse. Une petite stratégie permettant d'embellir un peu une capacité autrement purement offensive. En tout cas, mon alliée n'a pas perdu la main sur leur maîtrise.

Finalement, la sphère bleutée de l'adversaire dont les airs enchanteurs rappellent un peu les plus belles images de la Terre ramenées par les astronautes visitant les stations en orbite autour de notre belle planète, arrive à portée suffisante de la danseuse qui ne se laisse pas impressionner. L'objet se fissure, & ma comparse se tient prête à accueillir l'offensive dont nous découvrons enfin l'apparence. Entre les éclats de glace qui s'échappent en tous sens apparaît un rayon de lumière ; une attaque Eclats Magiques si je ne m'abuse, au format si inhabituel & irradiant qu'il en est difficile de distinguer lesdits éclats. Le tempo de mon chant s'accélère subitement, & au même instant, la voix de Kalysto se mêle de nouveau à la mienne, ramenant toutes les bulles devant elle en un voile miroitant, un masque qui ne tarde pas à voler en une myriade de gouttelettes scintillantes qui retombent sur le rocher où l'Oratoria ne se trouve déjà plus. En effet, tandis que ces bulles la dissimulaient au regard du renard et donc à la possibilité de réorienter son rayon, elle aura pu en profiter pour finalement lancer l'attaque Aqua Jet qu'elle prévoyait, que nous prévoyions. Une capacité rapide & efficace, qui lui permet non pas de se lancer vers l'adversaire comme on aurait pu s'y attendre, mais plutôt vers une autre plateforme plus loin. Une esquive, en réalité, une simple dérobade qu'elle met bien assez tôt à profit pour réagir, tenant le rythme de ce concours de plus en plus entraînant.

Un coup de patte dans l'eau du bassin projette en l'air des gouttelettes qu'elle fige aussitôt par son souffle gelé, avant de les entraîner à sa suite vers une autre plateforme, puis une autre, & une autre encore. Profitant de la vitesse qu'elle n'a pas laissé retomber, & de la brise glaciale qui la poursuit sans parvenir à atteindre la même rapidité qu'elle cependant ; l'otarie tournoie à vive allure autour du Feunard, se rapprochant & soulevant régulièrement de nouvelles gouttes qui subissent le même sort que les précédentes & l'accompagnent dans sa folle course. A mesure des secondes, celles-ci semblent changer un peu de forme ; en y prêtant un peu attention, on pourra distinguer des petites notes de musique. & puis subitement, elle apparaît juste devant le renard, lui adressant un clin petit clin d’œil avant de disparaître de nouveau. Tout autour du renard, en un cercle tourbillonnant qui se resserre de plus en plus, des petites notes de musique gelées flottent au gré du vent.
Un sourire commun nous prend au même instant, Kalysto & moi, alors qu'elle reprend sa danse, son chant mélodieux suivant les intonations de ma voix, depuis sa nouvelle place sur la plateforme où elle vient d'atterrir, en dehors de sa création aussi enchanteresse que menaçante. Sous l'impulsion du chant de mon amie, les petits éclats sculptés cessent alors de danser en cercle autour d'Alaska, pour s'élancer tous d'un même mouvement vers lui, provenant de tous les côtés à la fois, ne lui laissant que peu d'échappatoires en si peu de temps. Ce sera un nouveau bond, au risque d'être touché en partie, ou le bassin, domaine incontestable de l'Oratoria. Enfin, peut-être peut-il encore nous surprendre ; qui sait? Cet affrontement semble fort riche en rebondissements, après tout.



Kalysto l'Oratoria (♀) - Torrent - Douce.
Voix Enjoleuse - Vent Glace - Aqua Jet - ?

Tandis qu'Alaska s'élance avec sa sphère de brume & de glace, Kalysto poursuit sa danse & s'entoure de bulles colorées, similaires à des bulles de savon ; qu'elle crée grâce à la particularité de sa famille d'évolution pour donner une forme plus esthétique aux éclaboussures engendrées par Aqua Jet, qu'elle prépare sans l'utiliser pour l'instant.
Quand la sphère retombe & se fissure, elle utilise une combinaison de cet Aqua Jet & de Voix Enjôleuse pour diriger les bulles devant elle, formant un voile qui éclate en une pluie de gouttelettes au contact de l'attaque de Feunard, la dissimulant à sa vue tandis qu'elle utilise la vitesse proférée par Aqua Jet pour fuir vers une autre plateforme. De là, elle donne un coup de nageoire dans l'eau, soulevant de grosses gouttes aussitôt figées & entraînées à sa suite par Vent Glace, alors qu'elle continue d'utiliser Aqua Jet pour bondir vers une autre plateforme & recommencer ce manège plusieurs fois, en cercles autour du Feunard. Elle est plus rapide que son tourbillon, & sème ainsi plein de gouttes peu à peu sculptées en notes de musique scintillantes tout autour de lui, en un cercle qui se resserre peu à peu. Enfin, elle apparaît un instant juste devant lui pour lui faire un petit clin d’œil rieur, avant d'utiliser une dernière fois Aqua Jet pour bondir sur un rocher en dehors de son tourbillon.
De là, elle se remet à danser & chanter narguant peut-être un peu dans son attitude joueuse. Grâce à Voix Enjôleuse, elle lance toutes ses petites sculptures gelées vers Alaska en même temps, venant d'un peu partout autour de lui, tandis que Vent Glace retombe finalement.

fiche by Nighty Jaegan, alias Rayquaza.
Kendra T. Black
Elite
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 17 Mai - 15:29
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Malgré sa concentration et sa vitesse naturelle, le feunard de glace ne peut réagir quand l'Oratoria disparaît et son attaque se perd dans les eaux, baignant le bassin d'une vive lueur argentée, l'animant d'une vie propre quelques secondes avant que l'éclairage ne disparaisse et ne laisse que l'obscurité des profondeurs. Cependant, durant ces quelques secondes où j'ai perdu de vue mon adversaire, elle a commencé à préparer son attaque, utilisant son aqua-jet pour se propulser à une vitesse surprenante d'une plateforme à l'autre, entraînant à sa suite dans un ballet, une pluie de perles glacées. Mais pas juste des perles, non, celles-ci, façonnées par le vent, prennent petit à petit la forme de notes de musique et c'est un véritable travaille de précision et de concentration qu'offre en spectacle l'otarie de la championne, j'en suis époustouflé. Mais pas le temps de l'admirer... Les notes encerclent Alaska, qui s'aplatie instinctivement. Je peux sentir sa nervosité d'ici et je ravale moi-même une plainte d'inquiétude. Il a besoin de moi, tout seul il ne pourra pas s'en sortir et je dois lui offrir un véritable soutien d'où je suis, pas question de flancher. Si cette combinaison paraît enchanteresse, je sais combien elle est dangereuse et je profite des quelques secondes que dure la danse féerique des notes pour réfléchir à un moyen de tirer mon pokémon de cette prison de glace. Car oui, il est bien piégé au coeur du tourbillon que forme les constructions et si je ne réagis pas rapidement, le combat risque de se terminer ici.

Je ravale un nouveau sentiment fébrilité, décidé à ne pas abandonner mon pokémon, jamais. Que puis-je faire alors ? Une sortie par le haut l'exposerait beaucoup trop à l'attaque... Il ne va pas avoir le temps non plus de se reconstruire une armure ou d'ériger un mur autour de lui. Que faire alors ? Si on ne peut pas sortir par le haut... Je grogne parce que je sais combien cette décision est risquée, néanmoins si je ne le fais pas alors tout risque de s'arrêter ici et je ne veux pas, pas question d'abandonner sans lutter.

« Ca va aller Alaska, ça va aller... Utilise éclat glace et plonge ! »

A peine le temps de terminer ma phrase que les notes se précipitent sur mon allié qui a instinctivement un mouvement de recul, sauf qu'il est encerclé. Le piège se referme et il hésite. Ma voix le ramène brusquement sur ses pattes et malgré sa nature, malgré le fait qu'il n'est pas un excellent nageur et qu'il ne sait pas où je veux l'emmener, il s'exécute avec une confiance en moi qui me pince le coeur, qui fait naître en moi un sentiment de fierté et de bonheur mêlé. Pas question de rompre ce lien, il compte sur moi. S'exécutant, le renard de glace fait apparaître des éclats tout autour de lui qui se dressent à la manière de boucliers, l'entourant afin de le protéger des notes de musique. Néanmoins et parce que je m'y attendais, l'attaque n'est pas suffisamment puissante pour arrêter les projectiles et lui donne simplement les quelques secondes nécessaires pour sauter à l'eau et échapper à la plupart de la vague de perles glacées qui s'abat sur la plate-forme où il était un temps plus tôt, la réduisant en charpie et faisant exploser dans un nuage de poussière de glace, les éclats de son attaque. Je serre les dents en regardant le renard sortir la tête de l'eau et nager jusqu'à la plateforme suivante, complètement vulnérable à l'Oratoria pendant qu'il est dans l'eau. Cependant, malgré son type absolument terrestre, le renard se déplace avec habileté et j'esquisse un sourire en me rappelant la fois où je l'ai rencontré, souvenir qui m'a donné la certitude qu'il oserait plonger. Les acclamations du surprise du public m'indique que personne n'imaginait qu'il se jetterait lui même dans le bassin et pourtant... La beauté de la coordination ne se trouve-t-elle pas aussi dans les coups de théâtre ?

« Courage Alaska, tiens bon, il ne reste pas beaucoup de temps ! »

Malgré sa ténacité, je vois bien qu'il fatigue et nager lui consomme beaucoup d'énergie, pourtant je continue à penser que c'était la bonne solution. Maintenant qu'il est hors du danger imminent de l'attaque, nous pouvons contre-attaquer.

« Utilise Vent Glace pour te créer une plateforme et sortir de l'eau, ne te fatigue pas plus. »

Aussitôt dit, aussitôt fait, le renard se hisse hors de l'eau sur un perchoir de glace flottant au gré des remous du bassin. Le calme retombe petit à petit sur l'arène, le public se tait et les deux adversaires ne se quittent pas des yeux, j'essaye de faire gagner quelques précieuses secondes à mon allié pour lui laisser le temps de reprendre son souffle et réfléchir à notre dernière offensive qui doit être la plus spectaculaire alors même que nous avons déjà tant donné tout au long de cet affrontement. Les neufs queues du renard de glace battent l'air avec impatience alors qu'il se tient à proximité du sol, pattes écartées pour garder son équilibre sur sa plateforme gelée. Je le regarde un instant avant d'étudier rapidement du regard de qui nous entoure et je hoche la tête, décidé pour ma dernière offensive.

« C'est la dernière mon garçon, tu peux le faire ? »

Sans quitter son adversaire des yeux, le renard pousse un grognement en guise de réponse et j'esquisse un sourire en serrant les poings. Il est temps.

« Cette combinaison qui nous posait problème à la maison... On la tente ? »

Je ne pensais pas la sortir ici. Même si on l'a travaillé longuement, nous n'en sommes jamais venus à bout alors je ne pensais pas l'utiliser en plein concours, pour celui-ci qui plus est mais je le sais, je le sens, c'est le moment. Peut-être qu'on ira pas au bout mais c'est ce que je veux montrer, c'est notre coordination et Alaska semble tout aussi déterminé que moi à la réussir. Oui, c'est à nous de montrer ce que l'on sait faire. On manque encore d'entraînement, je ne suis pas parfait dans mon rôle de guide et Alaska a encore besoin de travailler lui aussi mais nous compensons ce manque d'expérience par notre ténacité, notre volonté et ce côté un peu maladroit qui fait la beauté de notre travail.

« Alors c'est parti, tu connais la chanson, éclats glace ! »

Comme par enchantement, des dizaines d'éclats de glace apparaissent à la surface de l'eau, flottant sur l'étendue bleutée du bassin, se laissant porter par les vaguelettes qui s'échouent sur les bords de l'arène. Je souris en observant le début de la combinaison avant de laisser le renard enchaîner de lui-même quand il se sent prêt. Dès qu'il est stabilisé, l'un des cristaux se met à luire vivement avant de se lier à un autre via un rayon de lumière à la surface de l'eau qui s'étire petit à petit d'un éclat à l'autre jusqu'à former un motif complexe où chaque éclat de glace renvoie la lumière à un autre. Le tissage se fait ainsi très rapidement jusqu'à recouvrir l'ensemble du bassin et si la beauté de la combinaison est époustouflante, elle n'en est pas moins dangereuse car il ne s'agit pas d'un simple embrasement mais bien d'une attaque éclat magique qui à travers le prisme des éclats est concentrée et renforcée. Le motif géométrique dessiné par la construction fait penser à une constellation dans un ciel d'été, la couleur de l'eau renforçant cette impression imagée. Néanmoins, le plus dur pour Alaska est à venir car si le tableau qu'il a dessiné jusqu'ici est magnifique, il est dans cette position complètement inoffensif pour l'Oratoria. Je me surprends à murmurer des encouragements au renard, à répéter qu'il peut le faire, qu'il peut y arriver comme une litanie et je serre les poings alors que le vent se lève, remuant les eaux, animant le motif. Petit à petit, les éclats se détachent de la surface de l'eau, tous vibrant de la même énergie sans cesser de s'alimenter les uns les autres. Le vent au contact des éclats carillonne et se joint à la mélodie toujours chantonnée par la championne et son pokémon, leur offrant un écho de la beauté de leur chant. Mais, le piège est en train de se refermer. Tous les cristaux sont désormais à hauteur de l'otarie et petit à petit, la forme qui jusqu'à maintenant se mouvait lentement pour laisser au public le temps d'admirer la beauté de la combinaison, se resserre vivement vers l'Oratoria. Le vent devient puissant, la mélodie forte et les rayons de lumières menaçants se renforçant au fur et à mesure que les cristaux se rapprochent, créant un point de convergence dont l'adversaire est le centre.

Spoiler:
 
Invité
avatar
Voir le profil
Dim 3 Juin - 13:02
Revenir en haut Aller en bas

Concours d'inauguration.
ft Noah Evans, PDV Kendra, début mars 2023.


Les indications du jeune Coordinateur sont claires. Peut-être trop claires, en vérité, car il nous permet d'anticiper pas mal de choses. L'esquive qu'il choisit pour son renard de glace est de plonger dans les flots, & c'est donc en même temps que lui que Kalysto quitte sa plateforme pour aller à l'eau, cessant de chanter à cette occasion pour pouvoir mieux entendre les intonations de ma propre voix malgré la barrière aqueuse qui nous sépare désormais.. Ou une prochaine phrase de l'adversaire, peut-être. Vive & agile, elle nage, tourne en ronds autour du Feunard, le taquine un peu par moments peut-être, cherchant la faille & le meilleur moment pour agir. Mais le blond ne tarde pas à réagir, conscient de la faiblesse de son allié dans les flots, & lui indique de remonter ; il lui dit même comment faire précisément. Je sens l'amusement de ma belle Oratoria, palpable même si elle n'est toujours pas en vue, & elle obéit à l'impulsion de mon chant. Surprenant tout le monde, elle n'use finalement pas de son avantage dans le bassin, préférant rejoindre une plateforme elle aussi & soutenir le regard du pokémon glace. Ce n'est pas un combat de dresseurs, après tout, le but n'est pas non plus de mener l'adversaire à taire mais d'offrir un spectacle digne de ce nom, haut en couleurs.

Après quelques instants, & un bref échange avec son dresseur, le goupil immaculé nous propose lentement mais sûrement ce qui sera sans doute son dernier mouvement ; car le chrono court derrière nous, impitoyable. Un petit sourire en coin paraît sur mes lèvres en voyant le départ de cette combinaison, qui est un pari risqué si j'en crois les mots de l'humain. De petits cristaux naissent alors à la surface du bassin, flottant paresseusement à la surface. Puis, lentement mais sûrement, il commence à les relier les uns aux autres en un immense filet artistique, dont chaque maille carillonne joliment ; & je nous félicite intérieurement mon alliée & moi-même d'avoir songé à sortir plutôt que rester sous l'eau finalement. Cela aurait pu retourner notre avantage contre nous. Au-dessus de la surface, nous avons plus de chances d'en réchapper.. & d'offrir une jolie parade, ou du moins d'en préparer une qui devrait convenir à pratiquement tout ce que le renard pourrait faire de sa combinaison ensuite, car nous nous doutons bien, autant l'otarie que moi, qu'il ne va pas se contenter de ce dessin géométrique à la surface de l'eau & tentera de s'en servir autrement ensuite.

Ma voix change alors totalement de registre & d'intonation, & Kalysto comprend aussitôt de quelle manière j'attends qu'elle se prépare. Son chant reprend, en une véritable envolée lyrique désormais. Telle une cantatrice d'opéra, ses deux nageoires posées sur son cœur, elle entame un aria magnifique, débordant d'émotion. Autour de la plateforme où elle repose, l'eau commence à s'agiter, formant des milliers de petites bulles blanches bien différentes de celles apparues tantôt, presque similaires à de la mousse en réalité, qui se rassemblent peu à peu autour du rocher avant de se soulever en un premier anneau qui vient flotter autour d'elle & tournoyer ainsi, encouragé dans ce mouvement par la petite brise froide qui se lève à son tour. Elle poursuit ainsi, jusqu'à avoir trois cercles d'écume orbitant lentement autour d'elle, l'un horizontal & les deux autres obliques, se croisant tous en un même point à hauteur du ventre de l'otarie, face à son propre centre de gravité ; tels les anneaux de la Planète au Trésor. Magnifique. Pendant ce temps, le Feunard achève son joli filet d'Eclats Glace carillonnants, qui se soulève doucement de la surface de l'eau ; & une inclination de ma mélodie incite ma chère amie à la prudence. Son regard suit attentivement la combinaison du renard, jusqu'à ce que celle-ci s'immobilise un instant.

Plus que quelques secondes au compteur. Ma voix se tait donc désormais, indication d'un final très clair pour mon amie ; je cesse toute mélodie tandis que le chant de Kalysto s'envole une dernière fois, tenant une longue note de son timbre sublime alors qu'elle s'élance de quelques centimètres en avant pour frapper ses trois anneaux d'un même coup. Son Aria venait déjà de leur donner une certaine impulsion pour s'écarter vivement d'elle & filer à la rencontre des Eclats que le Feunard vient de lancer vivement vers elle ; ce petit coup anodin leur en offre une plus grande encore, permettant à ces milliers de petites bulles d'écume d'avoir l'élan nécessaire à faire éclater avec elle chacun des cristaux qu'elles rencontrent. Alors Kalysto s'incline respectueusement après s'être tue à son tour, artiste face à son public dont les applaudissements s'élèvent désormais que le temps imparti a touché son terme, sous une pluie de poussière scintillante créé par l'éclatement simultané du fruit des deux combinaisons. De la poussière de fée, pourrait-on dire, qui s'accroche au pelage des deux pokémons ou bien flotte un instant à la surface de l'eau avant de se perdre dans ses profondeurs.

Avons-nous été à la hauteur? Ca, je ne saurais le dire, & seul les juges le pourront d'ailleurs ; en tout cas, j'ai passé un bon moment. & je n'ai pas besoin du regard complice que tourne ma belle otarie vers moi pour savoir qu'elle aussi. C'est bien le principal, quelle que soit notre note.



Kalysto l'Oratoria (♀) - Torrent - Douce.
Voix Enjoleuse - Vent Glace - Aqua Jet - Aria de l'Ecume

Kalysto plonge en même temps qu'Alaska, & nage autour de lui, l'embêtant un peu, le titillant, mais elle n'use aucune attaque ; cherchant le bon moment pour agir. Puisqu'il remonte assez vite, elle en fait autant sans se laisser démonter ; une autre occasion viendra. Quand Noah demande l'utilisation d'Eclats Magiques, Kendra indique une parade qui pourrait aller à peu près à tout par un changement total de registre de son chant. L'Oratoria recommence alors à chanter, utilisant cette fois Aria de l'Ecume pour une véritable envolée lyrique, formant des bulles minuscules autour de sa plateforme. Celles-ci se concentrent pour former un anneau qu'elle soulève puis fait tourner autour d'elle grâce à Vent Glace sans pour autant geler l'écume (grâce à son Aria de l'Ecume). Elle forme en tout 3 cercles ainsi autour d'elle, un peu à la manière des anneaux de la planète au trésor. A ce moment-là, Alaska fait lever son filet puis lance l'offensive. Alors elle use d'Aqua Jet pour frapper ses anneaux & leur donner plus d'élan encore que ce que la longue note tenue de son Aria leur offrait, & les envoyer à la rencontre des Eclats Magiques qui la menacent. Ceux-ci éclatent alors, tout comme l'écume, en une pluie de poussière scintillante qui retombe lentement sur le bassin ; telle de la poussière de fée.
Fin du chrono :huhu:

fiche by Nighty Jaegan, alias Rayquaza.
Kendra T. Black
Elite
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Juin - 12:37
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Voir le profil
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: