Quoi de neuf sur l'île d'Enola ?

Période en cours
Printemps 2025

~22 - 28° / Températures en hausse et grand soleil !

Intrigues et Events
Intrigue n°3 : « Ferveur »
L'Elu auto-proclamé des Monarchistes fait son entrée ! La Compétition, Elixir et le Gouvernement sont en crise et les Anarchistes demandent la démission du Chef du Conseil.
Mini event n°1 : Panique à Vanawi !
Un blocus Anarchiste est en cours à Vanawi, sous surveillance des forces de l'ordre.

Missions et Défis
Un guide dans les ruines (mission)
Faites découvrir les ruines du Titak !
La comète (défi)
Découvrez un mystérieux astéroïde.

Demandes de RPs et liens
Cendrée
cherche un.e partenaire pour un RP ou un défi.
Arthur, Zelda et Bartholomew
sont dispo pour de nouveaux RPs !
Pseudo
cherche ...
Pseudo
cherche ...
+ pour afficher vos demandes, contactez le staff !




Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Viens me le dire en face porc aigre doux ! [Pv Aeran]
Screugneugneu !Nom Nom Nom Nom Nom Nom Nom
Nom Nom Nom Nom Nom
Nom Nom Nom
Nom Nom Nom Nom Nom Nom Nom Nom
( Nom Nom → #J'ai pas d'idée )
Fier de son expérience à Baguin (et parce qu’il se plaît à suivre les conseils d’Hank pour bien se faire voir) Patrick avait choisi de poursuivre son tour d’horizon de l’île. Depuis sa semaine passée au nord de l’île, le dresseur avait pris goût aux voyages et à l’enrichissement qu’il y trouvait. D’un point de vu dressage, tout d’abord, mais personnel également. En partant loin de la maison de son enfance, Patrick avait eu la sensation de… De grandir, d’évoluer. Lui, avait toujours aimé les grands espaces, les zones solitaires. Les villes, les populations, tout ça n’avait que peu d’intérêt à ses yeux. Mais en se confrontant à Baguin et à ses habitants il avait découvert un nouveau regard, une nouvelle approche du monde et du dressage. Il avait été frappé de plein fouet par la diversité de l’île et le rapport des gens avec leurs Pokémons. Il s’était alors rendu compte qu’Hank avait raison, que les rues étroites de Nuva Eja, sa mère, sa sœur, l’influence de la compétition, tout cela l’avait conditionné à une certaine vision des choses. Une vision qui, dans un sens, n’était pas la sienne. Patrick n’avait jamais eu les clés pour réfléchir par lui-même et c’était peut-être unes des choses qui lui manquait. Il avait besoin de se construire une opinion, une vision qui ne serait pas polluée par la sphère dans laquelle il avait grandi. Côtoyer des gens d’expériences vivants au sommet l’avait définitivement enfermé dans une définition très précise de ce qu’était un dresseur, un bon dresseur. Mais cette définition n’était, définitivement, pas la sienne. Patrick avait besoin de voir, d’observer, encore, toujours. Il avait besoin d’emmagasiner de l’expérience, de s’enrichir encore plus. Il voulait piocher, ici et là, des éléments disparates dans l’objectif de se former son propre style, sa propre approche, sa propre définition du dressage.

Ainsi donc, dès qu’il l’avait pu, Patrick s’était embarqué direction Dimaras. Il avait lu pas mal de chose au sujet de la ville mais malgré tout ce qu’il avait pu voir et entendre découvrir la cité de ses propres yeux avait quelque de chose de… De « whouaaaaaa ». Le passage du régime avait laissé son lot de marque, car la ville avait connu une espèce de gain de popularité à la suite des conflits. Si en bord de mer l’architecture traditionnelle faisait loi, très rapidement des bâtiments, des rues nettement plus modernes faisaient leur apparition. C’est justement dans ces « nouveaux quartiers » que Patrick se promenait.

- « Piouf, fait chaud. »

Il aéra le col de son t-shirt Peaky Blinders en soupirant. De l’ombre, il devait rapidement trouver de l’ombre. Lorsqu’il était sur la côte, la chaleur lui semblait tout à fait supportable mais maintenant qu’il était entouré de bâtiment elle devenait insoutenable. Seul Idéfix, qui décidément refusait la Pokéball, semblait se foutre royalement de la température ambiante. Le Pokémon chiot gambadait joyeusement en aboyant, heureux, sur tout ce qu’il jugeait digne d’intérêt.

- « Dis… Tu veux pas qu’on fasse une pause ? » visiblement le Pokémon n’était pas emballé par l’idée « Allez, on se trouve un coin à l’ombre. » décidément Idéfix ne trouvait pas très très sexy la proposition de son maître « … Je pourrais lâcher Hercule et Yzma comme ça. »

A ses mots, le chiot aboya et sauta sur place avant de courir à la recherche du coin d’ombre désiré. Ah, bah tien, ça marche toujours aussi bien ce genre de carotte. Hercule et Yzma, c’était les deux grands copain copine d’Idéfix. Inséparables, le trio infernal en somme. Le chiot s’était également profondément lié d’amitié avec K-rool mais vu son jeune âge, Patrick avait préféré le laisser entre les mains d’Hank et de ses Pokémons. Rapidement, Idéfix aboya pour signaler à son maître qu’il avait trouvé un endroit propice au repos. Sans un mot, ils gagnèrent ensembles une espèce de petit parc boisé entre deux bâtiments. Patrick se posa sur le premier arbre qu’il trouva et libéra sa Psytigri et son Pandespiègle de leur Pokéballs.

- « Bon, vous faites pas de connerie vous trois o- Hercule ?! »

Le Pandespiègle s’était d’un coup jeté en avant, pile sur la trajectoire d’un petit Zorua qui… Sprintait ? Patrick mit quelques secondes à comprendre ce qu’il risquait de se passer. Ce n’est que lorsqu’il vit Hercule armer son poing qu’il réalisa.

- « Non non non ! Stooooooooooooooooop ! »

Il se précipita en avant à son tour… Un peu trop en avant… Beaucoup trop en avant. Tellement en avant qu’il se retrouva dans la ligne de mire du Pokémon bagarreur. Pokémon qui ne retient pas son poing. Poing qui s’enfonça douloureusement dans le bas ventre du dresseur.

- « Arg. »

Hercule eu à peine le temps de réaliser son geste qu’il recula, effaré. Il regarda un moment son dresseur, surprit et inquiet alors qu’Yzma et Idéfix se portaient déjà au-devant de leur maître, montrant dents et griffes au Zorua qu’ils tenaient tout trois responsables de la simulation de punchingball que venait de vivre l’adolescent.

©️ 2981 12289 0


Viens me le dire en face porc aigre doux ! [Pv Aeran] Tenor

Patrick te boude #006600
Dc : Brandon Blanchett/Bellamy Crowford et Emilly Carter
Patrick Olson
Compétiteur
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 28 Aoû - 23:50
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Viens me le dire en face porc aigre doux
Patrick Olson


Aeran tu dois faire ça ! Aeran tu dois faire ceci ! Mais non voyons Aeran tu te trompes,... Et il en passe des rouges et des pas mûrs ! Ouais les petits boulots ce n’est vraiment pas fait pour le jeune homme. Même s’il apprécie son patron, les études qu’il fait sur les pokémons, etc. Il le gonfle aussi pas mal. Toujours entrain de lui donner des ordres ou de critiques ses façons de faire ! En bref il en avait marre, pourtant il avait pas vraiment le choix que de supporter cette pression insupportable, il avait besoin d’un salaire pour faire ses activités de dresseur : acheter des pokéballs, des potions,... Ah oui et aussi payer son loyer ou se nourrir c’est une option importante. Mais le jeune homme ne pouvait pas s’empêcher de montrer son air dégoûté. Enfin, le point positif dans tout ça était qu’il avait souvent plus l’occasion de se promener dans la ville de Dimaras pendant les heures de travail : il devait souvent aller et venir à divers endroits pour trouver et rapporter un tas de choses utiles pour les recherches et les activités de photographe du chef. Et aujourd’hui c’était encore le cas ! Il l’avait envoyée à l’autre bout de la ville pour récupérer des nouveaux objectifs. Puis bien évidemment en feignant qu’il est, le jeune homme prenait absolument tout son temps. Fenrir le rocabot le réprimander d’ailleurs souvent à ce sujet, mais Aeran n’en avait que faire. Ses expéditions lui permettait le plus souvent de se mettre des nouvelles idées en tête pour ses entraînements, ou ses prochaines captures de pokémons. Récemment le dresseur avait mit la main, un peu par hasard, sur un adorable ponchiot chromatique. D’ailleurs, le pokémon est assez intéressant d’un point de vue technique des combats, mais agréable à vivre.

Contrairement au Zorua, ce dernier est simple, obéissant et ne cesse de vouloir combler le dresseur. Il ressemble un peu à Rocabot. C’est sans doute pour cette raison que les deux chiens s’entendent si bien d’ailleurs au grand bonheur bien sûr du jeune homme qui en avait assez à faire avec l’autre pokémon de son équipe. Le Zorua ! Y en a vraiment des choses a dire sur le pokémon en question. Non pas qu’Aeran ne l’aime pas, il ne sait simplement plus quoi faire avec lui. Tantôt il essaye la douceur, ça ne fonctionne pas. Alors il passe à la méthode autoritaire. Mais non ! ça ne fonctionne pas non plus ! Tout en se posant cette question, il n’avait pas remarquer le faisceau rouge s’échapper de sa poche que c’est Fenrir qui dut aboyer fortement pour faire revenir son compagnon à la raison.

-qu’est-ce qui se passe Fen…

En se tournant il remarqua cette boule de poil noir et rouge filer sournoisement loin. Serrant ses poings, le visage rouge sur le point de piquer une véritable colère le dresseur marmonna bougon entre ses dents avant de lancer à son rocabot de le poursuivre le plus vite possible avant qu’il ne fasse des bêtises. Allez savoir de quoi le pokémon ténèbres était capable avec son caractère de cochon ! Fenrir commença donc à courir tentant de rattraper le renard sombre qui tenta bien évidemment de le semer. Mais Rocabot été vif et avec une bonne vue ! Contrairement au dresseur qui traînait vers l’arrière… Peinent à rattraper ses deux pokémons.

-Bon va falloir sérieusement que je m’entraînes a la course avec ce foutu pokémon !

grogna t-il dans sa course. Après quelques minutes, il retrouva enfin ses deux compagnons. Et surtout le Zorua les poils hérissé prêt à en découdre avec un pandespiègle. Mais le dresseur du type combat avait bondit furieusement pour empêcher l’affrontement. Se prenant donc l’attaque de plein fouet dans le visage ! De son côté Zorua prépara une attaque griffe, mais Aeran attrapa le petit pokémon noir par la peau du cou pour le soulever du sol.

-Maintenant Loki ça suffit !

Gronda t-il sur le pokémon qui ne cessa de s’agiter furieusement pour que le jeune homme le lâche enfin. Quand a Fenrir il s’était jeté devant pour protéger son dresseur. Se retrouvant face à une copie. Oui un autre rocabot ! Fenrir surpris et heureux de voir un congénère se calme remuant la queue dans un symbole de joie pour jouer. Aeran ne fit plus attention à Loki, qui tenter vainement de se défaire de l’emprise. Il releva son attention sur l’adolescent et soupira agacé par la situation.

-Désolé pour le comportement de mon Zorua. Pas trop mal ?

Il ne pouvait pas s’empêcher d’avoir un petit sourire sur le coin du visage, moqueur.

©️ ASHLING POUR EPICODE


Invité
avatar
Voir le profil
Mer 29 Aoû - 0:18
Revenir en haut Aller en bas
Screugneugneu !Nom Nom Nom Nom Nom Nom Nom
Nom Nom Nom Nom Nom
Nom Nom Nom
Nom Nom Nom Nom Nom Nom Nom Nom
( Nom Nom → #J'ai pas d'idée )
La douleur d’abord sourde, se fit plus diffuse à mesure que les secondes passaient. Le coup d’Hercule l’avait secoué, fait un peu bavé aussi. Nul doute qu’il en garderait une sale marque pendant quelques temps. Néanmoins, il y avait eu plus de peur que de mal et Patrick se retrouva soulagé de constater qu’hormis la douleur, il ne souffrait d’aucuns signes inquiétants. Ceci dit, ça confirmait bien un truc : le travail sur le tempérament bagarreur de son Pandespiègle se faisait de plus en plus urgent. Si le sortir signifiait le fliquer et l’entraver H24 alors il y allait avoir un problème. Sur du long terme, Patrick imaginait très mal cette situation être vivable, encore plus si, comme il l’espérait, il grimperait les échelons de la Compétition. Il se devait d’être un dresseur exemplaire s’il voulait briller aux yeux de sa mère. Avoir un élément aussi instable et prompt à l’affrontement allait forcément lui porter préjudice à un moment ou un autre. Il nota dans un coin de sa tête qu’il devait faire un tour à la pension de Nuva Eja, voir s’il ne pouvait pas glaner quelques renseignements et conseils pour calmer son fougueux compagnon, puis il releva la tête.

Il retourna à la réalité et pu faire un rapide état des lieux. Devant lui, se tenait un Hercule visiblement furieux et vexé, devancé par une Yzma quelque peu septique et un Idéfix… Non de Dieu, ce Pokémon à un sens du danger plutôt exotique. Le gars, il rencontre un autre gars comme lui et c’est fini on fait copain copain. Diantre. M’enfin, avoir deux Rocabots qui s’aboient joyeusement dessus a eu le mérite de détendre l’atmosphère. Ainsi, Patrick eu tout le loisir d’observer ce qu’il devina être le dresseur du Zorua. Dresseur qui de toute évidence semblait avoir quelques difficultés avec l’éducation de son Pokémon. Patrick, fier comme il est, se serait bien foutu de sa tronche mais vu qu’il était à terre, comme un con, après s’être fait bolossé par son propre Pokémon sans doute que sa réplique aurait perdue de sa superbe. Puis là, tout de suite, le jeune-homme n’avait pas vraiment envie de jouer aux cyniques.

- « Disons qu’on fait aller. » répondit-il sobrement à la question de l’autre dresseur.

Son sourire moqueur ne lui échappa pas et il ne put s’empêcher de le prendre personnellement. Quoi ? C’était si drôle que ça de le voir à terre ? Sans doute aurait dû il faire abstraction de tout ça, après tout c’était loin d’être le bon moment pour. Cependant, à force de le voir, ce sourire, il avait acquis la fâcheuse habitude de ne plus être capable de l’ignorer. Il se posait en bonne victime qu’il était et faisait des montagnes pour un rictus dont il aurait pu avoir l’intelligence de l’ignorer. Mais ce n’est pas trop son fort, le recul, la sagesse. D’autant plus qu’Hank n’était pas là et qu’en son absence son comportement destructeur et son idiotie reprenait salement le dessus.

- « Quoi ? Tu trouves ça drôle peut-être ? Si tu veux, on peut équilibrer le truc, te mettre à terre aussi. Peut-être que tu trouveras ça moins marrant quand t’auras ton cul sur le sol. »

Oui. Alors. Non. Tu te calme Patrick. Ce n’est pas le moment. Pas l’endroit.

L’adolescent se releva, un air de défi sur son visage. Qu’il vienne, là, l’autre gars, il l’attendait. Heureusement pour lui, cependant, ses compagnons avaient un don certain pour l’empêcher de pousser plus loin sa connerie. Et alors que l’esprit de l’adolescent s’échauffait à cet homme qui trouvait visiblement marrant son accident, les aboiements inquiets d’Idéfix le rappela à la réalité. Le jeune Rocabot venait de sympathiser avec son homologue et ne semblait pas du tout être enclin à poursuivre les hostilités. Sans doute, quelques mois auparavant, Patrick aurait ignoré son Pokémon mais aujourd’hui il avait appris à faire passer leur intérêt avant le sien. Si Idéfix s’était trouvé un ami avec lequel jouer, ce ne serait surement pas lui qui irait l’en empêcher.

- « Fin, restons-en là. Mon Idéfix à l’air de bien s’entendre avec ta bestiole, je vais pas aller lui niquer son délire. »

Puis, bon, on va pas se mentir. Pour avoir de la gueule y avait du monde mais pour porter ses couilles nettement moins.

Sorry:
 
©️ 2981 12289 0


Viens me le dire en face porc aigre doux ! [Pv Aeran] Tenor

Patrick te boude #006600
Dc : Brandon Blanchett/Bellamy Crowford et Emilly Carter
Patrick Olson
Compétiteur
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 29 Aoû - 21:15
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Viens me le dire en face porc aigre doux
Patrick Olson


Ce n'était pas la meilleure attitudes que le dresseur du Zorua adopter face  à l'autre dresseur, mais pour sa défense il n'avait pas rit ! Juste un petit rictus moqueur. Rictus qui de toute façon est particulièrement habituel pour le jeune homme, quand on le connait un peu on sait qu'il ne faut plus y faire attention. Puis de toute façon il n'allait pas mentir ! Tomber nez à nez avec un dresseur au sol venant littéralement de se faire laminer par son propre pokémon il peut pas s'en empêcher. Il n'a rien dit de plus juste le fait de demander si tout vas bien au jeune homme au sol ! Et de son mauvais caractère il était même prêt à lui venir en aide, tendre la main pour l'aider à se relever sauf que la situation se révéla bien plus tendu qu'elle ne pouvait l'être par la situation gênante. Les paroles de cet homme au sol résonna dans les oreilles d'Aeran qui serra la mâchoire. Est-ce que ce dernier voulait vraiment s'engageait dans la pente glissante de la provoque avec lui ? C'était une mauvaise idée. En plus d'avoir naturellement un caractère... de cochon, Aeran avait une fâcheuse tendance à s'emporter. Plus jeune il avait la mauvaise habitude d'être un petit bagarreur de première. Très honnêtement il ne lui fallait pas grand chose pour monter sur ses grands galopas ! Il regarde d'un air mauvais le dresseur qui se relève du sol.

Le toisant de haut en bas, il ne prête même plus attention au Zorua qui s'agite ou encore à son Rocabot qui semble s'amuser avec son congénère. Il s'approche de quelques pas, dépassant d'une tête son interlocuteur et lui demande d'une voix tranchante, même menaçante.

-Tu es vraiment sûr de vouloir me "mettre par terre" ? Parce que si tu le souhaites pas de problème. On peux comme tu le dis équilibrer les choses tout de suite. Mais je ne suis pas sûr que ce soit moi de nous deux qui finissent de nouveau par terre.

C'était plus un avertissement qu'une menace. Il n'avait pas envie de gâcher encore plus cette journée ! Déjà que son patron l'avait gonflée ce matin avec ses remarques et ensuite le comportement du Zorua, il fallait que le dresseur s'y mette ! Non c'était pas le moment de l'embêter plus que ça, il risquait de vite s'emporter. Fenrir sentit la tension chez son compagnon et cessa le jeux pour venir mordiller le bas du pantalon d'Aeran afin de le calmer, ou le faire simplement revenir à la raison. Il baissa alors les yeux vers lui et souffla longuement en s'abaissant pour caresser légèrement le haut de son crâne.

-Comme tu as dis, ce serait dommage de gâcher l'entente de nos deux pokémons. Mais je te déconseilles fortement de vouloir me prendre de haut avec ce ton...

Dit-il froidement avant de rassurer son pokémon roche, le laissant retourner jouer de son côté. Il posa Zorua au sol, mais avant que le chenapan ne puisse sauver a toute allure il baissa les yeux vers lui ordonnant d'un ton autoritaire. Encore plus que d'habitude d'eut à cette soudaine mauvaise humeur.

-Je te préviendrais une seule fois Loki. Je te laisses te dépenser, mais si tu tentes de te sauver encore une seule fois je t'enfermes définitivement dans ta pokéball et je te laisserais à l'appartement. Je n'en peux plus de te courir après tout le temps.

Le pokémon sombrenard pesta dans un petit bruit désagréable avant de se coucher a l'ombre d'un arbre. Pour une fois qu'il obéissait... Le jeune dresseur profita également du fait qu'il était dans un parc pour libéré le petit Ponchiot shiny qui s'en alla jouer avec les deux Rocabot.

©️ ASHLING POUR EPICODE


Invité
avatar
Voir le profil
Mer 29 Aoû - 22:04
Revenir en haut Aller en bas
Screugneugneu !Nom Nom Nom Nom Nom Nom Nom
Nom Nom Nom Nom Nom
Nom Nom Nom
Nom Nom Nom Nom Nom Nom Nom Nom
( Nom Nom → #J'ai pas d'idée )

[Petit avertissement : Malgré la 3e personne employée il s'agit là de la vision de Patrick et non de la mienne (la joueuse donc). De plus, le contenu peut se montrer quelque peu offensant mais il ne s'agit en rien d'une critique du perso ou de la personne qui l'incarne. Patrick est le dernier à pouvoir parler de recul et fait preuve d'une certaine immaturité en se posant constamment en victime. Voilà voilà <3 ]

Oula. Oulalala. Oulalalalalalalalalala.

Ça ne sentait pas bon cette histoire, pas bon du tout même. Dire que la moutarde lui montait au nez était plus qu’un euphémisme. Plus il l’entendait, plus Patrick se disait que mettre de côté son dégoût pour la violence physique ne serait peut-être pas une mauvaise idée, au final. Tout, chez cet homme, le foutait en rogne. Son sourire supérieur, son ton menaçant, cette façon qu’il avait de prendre l’ascendant sur lui… Pour qui il le prenait, au juste ? Un gamin ? C’est quoi cette attitude suffisante ? C’est lui qui affiche son sourire moqueur en premier et ensuite c’est lui qui menace ? Bihznfkdaznklcnqzk !

Patrick avait un gros problème avec l’autorité, spécialement lorsqu’elle venait d’individus dont il était le cadet. Visiblement, le gars en face de lui rentrait de cette catégorie ce qui n’arrangeait en rien son envie de lui mettre des pains. C’était toujours pareil, avec les adultes. Ils vous regardent de haut, avec suffisance et mépris. Ils se permettent de vous parler avec ce petit ton menaçant et cassant tout simplement parce qu’ils sont persuadés qu’avoir quelques années de plus sur le calendrier les rends supérieurs aux « gamins », comme ils aiment les appeler. Pas sûr que ce gars porterait autant ses couilles si Patrick avait 10 ans de plus. Oh, ça non, il était prêt à le parier. Devant les plus grands ça s’écrasent mais ça se sent obligés de passer ses nerfs sur les plus jeunes pour satisfaire sa fierté. Sauf que non, ça ne se passerait pas comme ça. Patrick, lui, refusait de subir ça. Que tu sois vieux, jeunes ou autre ne changeait rien au fait que le respect ça se passe dans les deux sens et n’est pas une option dont l’âge vous dispense.

Oh, lui-même se rendait bien compte qu’en rajouter une couche allait surement déboucher sur une issue peu souhaitable mais son égo blessé faussait son jugement. En l’état actuel des choses, Patrick prenait la situation actuelle comme étant quelque chose de particulièrement injuste. Parce que pour Patrick, là, tout de suite, celui qui avait entamé les hostilités c’était l’autre, pas lui. De plus, le fait que ce dresseur qui lui inspirait tout sauf de la sympathie en rajoute une couche ne fit qu’achever le peu de raison qui lui restait. Le bonheur de ses Pokémons c’était une chose, mais il était hors de question qu’il se couche.

- « Et je te déconseille fortement d’afficher ce genre de sourire en face de personnes que tu ne connais pas. Tu ne peux jamais savoir comment ça pourrait être prit. En l’occurrence, moi, je le prend mal.»

Voilà, c’était lâché. Comme-ci il avait senti l’animosité de son maître, Hercule s’était rangé à ses côtés et avait bombé son torse fièrement.

- « Je ne sais pas si tu t’en rends bien comptes mais voir ton espèce de sourire suffisant et moqueur c’est loin d’être agréable, spécifiquement dans une situation comme la mienne. De même, tu parles de prendre de haut mais qui prend le plus de haut l’autre ici ? C’est facile de faire le passif-agressif quand tu te retrouves face à un plus jeune que toi mais faudrait voir à prendre aussi du recul sur la façon dont tu réagis parce que ça, vieux, c’est offensant. Je suis pas sûr que t’aurais aimé si je t’avais regardé de la même façon dans une situation inversée. »

Son énervement lui avait permis de déblatérer comme ça sans trembler ou culpabiliser, ce qui était une première. Le fait ne pas avoir Hank à ses côtés rendait les choses nettement plus… Libres, simples. Fin, il n’avait plus ce sentiment de culpabilité qui l’envahissait dès qu’il allait trop loin. Pour une fois, il ouvrait sa gueule sans avoir la sensation d’être le grand fautif de l’histoire, sans avoir cette impression de n’être pas « légitime » de son énervement. D’une certaine façon, autant en dire lui faisait du bien. Il pensait être dans son bon droit et, de son avis, il n’avait pas tellement l’impression d’avoir plus violent que nécessaire.

- « M’enfin, comme dit, on va éviter d’en arriver aux mains, ce serait stupide et pas forcément cool envers nos Pokémons. »

©️ 2981 12289 0


Viens me le dire en face porc aigre doux ! [Pv Aeran] Tenor

Patrick te boude #006600
Dc : Brandon Blanchett/Bellamy Crowford et Emilly Carter
Patrick Olson
Compétiteur
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 31 Aoû - 16:47
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Viens me le dire en face porc aigre doux
Patrick Olson


Visiblement les deux dresseurs n'étaient pas fait pour s'entendre ! Autant qu'Aeran avait son petit sourire arrogant sur le visage qui avait fait démarrer le problème, que le dresseur lui faisant face n'avait pas hésité une seconde a répliquer. Le dresseur avait ensuite profiter de sa taille pour vouloir l'intimider, ce n'était pas une question d'âge. Surtout que visiblement ils avaient a peu prêt le même âge, peut-être que son interlocuteur était un peu plus jeune ? Et puis de toute façon ça ne change rien pour le dresseur, plus vieux, plus jeune ou du même âge Aeran n'a pas vraiment froid aux yeux, et qui que ce soit il n'hésitera pas a provoquer ou intimider les personnes. Sauf que voila, tout le monde ne se laisse pas faire et c'est donc naturellement que le dresseur réplique impulsivement et provocant ainsi encore plus Aeran.

Le brun l'écoute attentivement sans rien dire, puis à la fin de son long monologue il ne peut pas s'empêcher de rire légèrement avant de relever les yeux dans sa direction. Son rire avait intercepté le Rocabot de ce dernier qui s'approcha prêt à intervenir pour empêcher son compagnon de route de ne s'emballer. Mais non, Aeran n'avait bisiblement pas envie d'en venir à la violence et il en était même fatigué de cette espèce de dispute sans aucune véritable raison apparente. Il secoua légèrement la tête en relevant les yeux vers l'inconnu.

- Tu sais, tu n'es pas le seul que je regardes avec ce petit sourire comme tu me le dis. Très honnêtement je me fiches d'ailleurs pas mal de comment les gens peuvent le prendre, je suis comme ça et on risque pas de me changer. Si tu te vexes pour un pauvre rictus tu n'es pas rendu dans la vie. Et ça s'applique une fois encore sur le fait que je me fiches parfaitement que tu le prennes mal.

Commenta t-il pour le dresseur qui lui faisait face. Il croise les bras au niveau de sa poitrine et continua a son tour le petit monologue pour faire comprendre à son interlocuteur sa façon de pensée et pour en finir avec ce pauvre conflit.

- Sache que même si tu es plus jeune que moi, ça ne change rien. Tu aurais pus être plus âgé mon comportement aurait été exactement le même. Et n'espère pas avoir une excuse de ma part, je ne le ferais pas. C'est mon caractère, ma façon d'être, je ne m'excuserais pas de ça. Et si on me le faisait très franchement... je m'en fou. Je prêtes pas attention aux personnes qui m'entoure, sinon on s'arrête de vivre, mais tu es libre de faire ce que tu veux voyons.

Haussant des épaules, il s'agenouilla vers Rocabot avec un sourire tendre pour lui caresser le haut du crâne, le rassurant qu'il n'y aurait pas de conflit physique. Non Aeran n'avait pas envie aujoud'hui. En tant normal... Et bien ça ne lui aurait pas causé tellement de problème. Il espérait simplement que son interlocuteur comprenne bien que c'était dans sa nature et donc qu'il ne changerait pas, il était comme ça.

©️ ASHLING POUR EPICODE


Invité
avatar
Voir le profil
Ven 31 Aoû - 17:15
Revenir en haut Aller en bas
Screugneugneu !Nom Nom Nom Nom Nom Nom Nom
Nom Nom Nom Nom Nom
Nom Nom Nom
Nom Nom Nom Nom Nom Nom Nom Nom
( Nom Nom → #J'ai pas d'idée )

[Petit avertissement : Malgré la 3e personne employée il s'agit là de la vision de Patrick et non de la mienne (la joueuse donc). De plus, le contenu peut se montrer quelque peu offensant mais il ne s'agit en rien d'une critique du perso ou de la personne qui l'incarne. Patrick est le dernier à pouvoir parler de recul et fait preuve d'une certaine immaturité en se posant constamment en victime. Voilà voilà <3 ]

Blablabla.

C’est, à peu de choses près, ce moment que choisi Patrick pour cesser d’écouter. En bon ado buté, il se contenta de rouler des yeux tout en attendant que l’autre aille finit sa grande tirade du « c’est dans ma nature ». Rebuté pour toute forme d’autorité il avait vite compris que ce n’était pas avec ce genre de lascar qu’il aurait le dernier mot. Visiblement, ce type avait une bonne raison pour tout et ne semblait pas disposer à attendre les reproches qu’on pouvait lui faire : qu’à cela ne tienne. Oh, non, arrêtez tout de suite de penser que Patrick fait preuve de maturité. Non non, il est juste totalement soulé et quand quelque chose le soule l’abandon fait souvent partie de ses options.

L’adolescent est tout de même singulièrement agacé par son interlocuteur. Il a du mal à comprendre… Ou plutôt il ne veut pas comprendre que ce genre d’argument puisse avoir une quelconque validité. Sans doute qu’il est… Un peu trop à cheval sur ce genre de sujet mais… Non. A quel moment « être toi » te donne le droit de regarder les gens de haut, d’être hautain, de pas de remettre en question ou d’être impoli ? A quel moment tu ne te dis pas que non, tu te modère, tu ravales ton côté « Killer du 76 » et tu restes poli. Nan, parce que le trash talk il n’a rien contre mais… Mais pas avec des gens que tu ne connais pas.  Genre, la politesse c’est pas une option. Faut pas insulter ou être hyper impoli et s’attendre à ce que la personne d’en face te sourît et rigole avec toi. Dans quel monde l’autre attend qu’on ne se vexe pas ? C’est quelque chose qu’il avait du mal à comprendre. Patrick était doué d’une certaine… Rigidité sur certains aspects. Il avait particulièrement du mal avec cette familiarité que se permettaient certaines personnes. Il ne comprenait pas comment on pouvait être aussi impoli et rouspéter ensuite. C’était quelque chose sur lequel il bloquait totalement. Sans doute que son manque de vie sociale y était pour beaucoup, notre dresseur n’était pas très familier avec ce genre de tendance. N’empêche qu’il avait du mal. Vraiment.

- « Ouais, ouais, j’ai compris. T’es grand. T’es fort. C’est pas toi qui déconne, c’est le monde. Lalalala. Très bien. Cool. »

#ScreugneuMauvaiseFoie/20.

- « Elle doit être sympa ta vie, tu dois être vachement entouré avec cette mentalité. »

Bon. Ça. En vrai. T’étais pas obligé de le dire Patrick (surtout que c’est pas crédible) m’enfin.

L’autre s’était tourné vers son Rocabot et dans un haussement d’épaule Patrick fit de même. Meh, il ne lui restait plus qu’un trouver un autre endroit où se poser. Hors de question de rester une minute de plus près de cet individu. Les lieux de détentes à l’ombre ne devaient pas manquer ici, il aurait vite fait de trouver quelque chose d’autre. Ça l’agaçait un peu de devoir bouger alors qu’il était là le premier, mais bon.

- « Bon aller, on bouge. »

Mais Idéfix ne l’entendait pas de cette oreille. Le petit Rocabot regardait avec passion son homologue en remuant la queue. Ce n’était pas tous les jours que le petit rencontrait un autre Pokémon de son espèce. Il avait envie de jouer. En général, Patrick aurait laissé faire mais là…

- « Sérieusement Idéfix ? »

Sérieusement oui. Le chiot le regarda avec des yeux suppliants, ce petit regard dont lui seul avait le secret. Patrick lâcha un soupire vaincu.

- « … C’pas possible. T’es incroyable quand tu t’y mets. Ok. Ok. T’as gagné, va jouer mais quand je dis qu’on se barre, on se barre. Ok ? »

Et c’est dans un aboiement heureux qu’Idéfix lui répondit.

©️ 2981 12289 0


Viens me le dire en face porc aigre doux ! [Pv Aeran] Tenor

Patrick te boude #006600
Dc : Brandon Blanchett/Bellamy Crowford et Emilly Carter
Patrick Olson
Compétiteur
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Sep - 13:36
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Voir le profil
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: