Quoi de neuf sur l'île d'Enola ?

Période en cours
Printemps 2025

~22 - 28° / Températures en hausse et grand soleil !

Intrigues et Events
Intrigue n°3 : « Ferveur »
L'Elu auto-proclamé des Monarchistes fait son entrée ! La Compétition, Elixir et le Gouvernement sont en crise et les Anarchistes demandent la démission du Chef du Conseil.
Mini event n°1 : Panique à Vanawi !
Un blocus Anarchiste est en cours à Vanawi, sous surveillance des forces de l'ordre.

Missions et Défis
Un guide dans les ruines (mission)
Faites découvrir les ruines du Titak !
La comète (défi)
Découvrez un mystérieux astéroïde.

Demandes de RPs et liens
Cendrée
cherche un.e partenaire pour un RP ou un défi.
Arthur, Zelda et Bartholomew
sont dispo pour de nouveaux RPs !
Pseudo
cherche ...
Pseudo
cherche ...
+ pour afficher vos demandes, contactez le staff !




Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ruban n°2 - Noah R. Evans VS Aloïs F. Legrand
Aller à la page : 1, 2  Suivant
NOAH R. EVANS vs. MR. PRINCE
2e Ruban - Ronde 1

Bienvenue à ce Concours opposant Noah R. Evans à Mr. Prince de l'Amphithéâtre de Baguin pour l'obtention du Ruban Magenta. Noah semble fin prêt à entamer son second match et avec la jolie performance de son premier concours, nous avons toutes les raisons d'attendre le nouveau avec impatience. Aujourd'hui, il lui faudra affrnter Mr Prince, fidèle au poste et qui n'a pas non plus chômé depuis le temps qu'il se tient à la tête de l'Amphithéâtre de Baguin. Laissons donc ces deux adversaires jouer avec les atouts qu'ils gardent encore dans leurs manche ! Le participant doit choisir un seul Pokémon pour cette première ronde. Il devra décrire son arrivée dans l'Arène, le choix de son Pokémon, puis sa performance, qui consiste à décrire les actions de son Pokémon tout comme celles de son personnage. La performance doit durer environ une ou deux minutes, sans plus. Elle sera jugée par un membre du Staff qui lui attribuera une note sur vingt. Le participant doit obtenir une note égale ou supérieure à douze pour passer à la deuxième ronde et combattre le Champion. Le Pokémon ne peut utiliser que quatre attaques, qui devront tenir compte de son niveau bien sûr. Comme pour une capture, vous devrez préciser à la fin quel Pokémon vous choisissez, son surnom s'il y a lieu, son talent, sa nature ainsi que toutes les CT, CS et Move Tutors appris. L'évaluation se fera sur la beauté de sa performance autant que sur la finesse des Combinaisons et sur la complicité entre le Coordinateur et son Pokémon. Nous vous rappelons que vous avez trois semaines pour répondre à chaque post, suite à quoi le joueur fautif sera disqualifié. Ce délai peut se voir réduit dans le cas d'abus constaté. Ce Concours est jugé par Cobaltium.

Bonne chance et vendez-nous du rêve!
Cobaltium
Staff
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 10 Aoû - 12:33
Revenir en haut Aller en bas
Invité
J’ai regardé la concurrente précédente ressortir, les larmes aux yeux, tout ne s’était apparemment pas exactement passé comme prévu. J’ai inspiré puis expiré profondément pour me calmer, m’efforcer de me détendre. J’étais le prochain… Et si je n’y arrivais pas ? Et si mon précédent concours n’avait été qu’un hasard ? Seulement une bonne journée ? J’ai ravalé le nœud que j’avais dans la gorge et j’ai brusquement sursauté quand une paire de naseaux, doux comme du velours, est venue me souffler sur le visage. J’ai souri en caressant le museau de la jument qui m’avait tiré de mes pensées pour me faire oublier, l’espace d’un instant, le stress qui m’alimentait.

« Tu as raison, je dois me détendre et te faire confiance. Je suis désolé… Tu vas être exceptionnel là-bas. »

Encore deux minutes. J’ai ressanglé la selle western qui reposait sur le dos de la galopa puis, d’un pied dans l’étrier, je me suis hissé sur son dos, lui flattant l’encolure après m’être positionné correctement pour la féliciter de ne pas avoir bougé et la remercier. J’ai remonté les manches de mon costume, une véritable chemise de cow-boy, avec le jean, les santiags et même le chapeau. J’avais la panoplie complète du parfait cavalier de l’ouest Américain et sans vouloir me vanter, ce déguisement nous allait plutôt bien, à Garnet et à moi. J’ai passé une main dans mes cheveux pour les tirer vers l’arrière, remis mon chapeau sur ma tête et j’ai encouragé la jument à s’engager dans l’arène. Nous avons remonté toute la longueur du terrain, au pas, en rythme avec la célèbre musique de l’homme qui tirait plus vite que son ombre. Pour accentuer notre entrée, la jument laissait derrière chacun de ses pas une longue traînée de flammèches à l’aide de l’attaque feu d’enfer, surprenant ainsi les spectateurs dès notre arrivée.  Nous nous sommes arrêtés au centre de l’arène, saluant le jury, patientant jusqu’à ce que les spectateurs cessent d’applaudir et attendant le signal du départ.
J’ai rassuré mon alliée en lui caressant l’encolure, lui murmurant quelques paroles d’encouragements alors que je la sentais s’agiter un peu sous les applaudissements de la foule, elle n’y était pas habituée mais malgré tout, elle prenait sur elle, elle me faisait confiance. Puis, le calme s’est petit à petit installé dans l’arène et le compte à rebours s’est déclenché, nous permettant de commencer à dérouler notre préparation. Aussitôt, la musique a changé pour adopter un rythme plus soutenu et nous sommes partis au galop. L’attaque feu d’enfer de la jument s’est accentuée, donnant l’impression qu’elle galopait sur une voie enflammée, sans jamais toucher le sol. J’ai souri alors que faisions quelques tours de terrain ainsi, laissant derrière nous des flammes qui s’estompaient progressivement, dessinant des motifs illusoires sur le sol, réchauffant l’atmosphère et offrant au public le début de notre spectacle. J’ai à nouveau dirigé la jument vers le centre de l’arène où elle s’est arrêtée brusquement dans une gerbe d’étincelles, provoquées par une attaque flammèche, qui se sont envolées dans l’arène. La musique s’est aussitôt calmée, adoptant le rythme lent d’une mélodie jouée à la flûte, laissant le temps aux braises de se balancer lentement, de descendre et de remonter avec la chaleur qui émanait de Garnet.

J’ai profité que le spectacle dansant des éclats attirait l’attention du public pour descendre de la jument et retirer selle et bride, la laissant libre de ses mouvements. D’une légère poussée sur la croupe, je lui ai communiqué ma demande et aussitôt, la galopa s’est élancée dans l’arène, seule, ruant, s’exprimant, rappelant à chacun la force, la vitesse et la puissance du pokémon, c’était son moment. J’ai souri, toujours émerveillé de la voir s’exprimer ainsi, valsant parmi les éclats enflammés qui continuaient de briller sur le terrain, profitant du spectacle autant que chaque membre du public ou du jury présent. Néanmoins, le numéro n’était pas encore fini et le temps s’écoulait. D’un sifflement, j’ai rappelé la jument qui est venu à ma rencontre à toute vitesse en secouant son encolure de gauche à droite, faisant danser les flammes de sa crinière. Ses muscles se sont bandés pour s’arrêter devant moi et j’ai souri, effleurant son front du bout des doigts pour la féliciter, plus le moins du monde effrayé par la jument alors même que ses flammes crépitaient et s’animaient pour les spectateurs.

« Dansons ma jolie. »

Une roue de feu s’est élevée du sol, nous encerclant. Elle s’est mise à tournoyer dans le sens des aiguilles d’une montre en même temps que la galopa a commencé à trottiner autour de moi sans me quitter du regard.  Une seconde roue s’est ajoutée à la première, tournant dans le sens inverse puis une autre, donnant l’impression que nous valsions ensembles. Trois, c’était son maximum, c’était extrêmement difficile de les maintenir en même temps et si elle peinait, elle n’en montrait pourtant rien. Je reconnaissais bien là ma Garnet.

« Il est temps de conclure… »

J’ai pris appui sur le dos de la jument et m’y suis hissé sans difficulté pendant que les roues de feu s’écroulaient au sol dans une gerbe enflammée, se déversant sur le terrain de tous les côtés dans une vague embrasée, recouvrant le sol de l’arène. Dès que je me suis accroché à l’encolure, la jument a couché ses oreilles en arrière et s’est cabrée,  battant l’air des antérieurs à la manière d’un cheval sauvage alors qu’une attaque danse-flamme s’enroulait autour de nous dans un final explosif où se mêlait à la fois la beauté de la combinaison qui descendait vers le sol en une spirale infernale, se fondant dans la nuée incandescente de sa précédente attaque et la puissance de la jument, dont les sabots déchiraient l’air, dominant l’arène.

Ses antérieurs ont touché le sol à l’instant où la combinaison a disparu dans un crépitement d’étincelles qui ont tournoyé vivement autour de nous avant de retomber au sol quelques secondes avant que la musique ne s’arrête. J’ai soufflé, épuisé par la prestation que nous venions de donner, même si le plus dur avait été fait par Garnet. J’ai enfoui mon visage dans l’encolure de la jument tout en la caressant et en la félicitant. Son pelage était trempé de sueur, elle avait fait de gros efforts pour offrir une telle prestation et j’étais plus que fier d’elle. Je suis descendu de son dos sous les applaudissements du public en souriant bêtement. Nous avons salué la foule puis le jury en reprenant notre souffle et en regardant l’écran géant qui repassait quelques moments forts de notre prestation en attendant la décision des juges.  

Spoiler:
 
Invité
avatar
Voir le profil
Ven 10 Aoû - 14:11
Revenir en haut Aller en bas
NOAH R.EVANS vs. MR. PRINCE
Ronde 1 - RÉSULTATS

Garnet et Noah nous ont offert une performance hypnotisante qui démontre d'un grand contrôle des deux participants sur les combinaisons effectuées. De ce spectacle incandescent est ressorti une ambiance majestueuse et a surement mesmérisé plus d'un spectateur de par la minutie avec laquelle nos challenger ont maîtrise les flammes. Contrôle, vivacité, complicité... Voyons en détail comment Noah et Garnet s'en sortent à la suite de cette première ronde.

Ruban n°2 - Noah R. Evans VS Aloïs F. Legrand Sprite_6_x_078
Galopa ♀ - Garnet - Torche – Rigide
Attaques utilisées : Feu d'enfer - Flammèche - Roue de feu - Danse flamme


• Complicité Coordinateur/Pokémon : 4/5
La confiance qui lie Noah et sa Galopa est évidente et très agréable à lire et à découvrir. Ce n'est jamais "trop" ou "pas assez". Elle transparaît au travers des gestes que le dresseur et Garnet échangent tout au long de la performance. Les deux sont aussi présent l'un que l'autre et Noah a su s’effacer au bon moment afin de laisser la Galopa exhiber l'étendue de ses talents. Néanmoins, le point que je t'enlève ici découle de ce dernier élément : il y a peu de moment de véritable laisser-aller spontanés au cours de la performance de Garnet, qui répond avec brio aux guidances de son dresseur. Or, je pense que la relation de confiance entre Noah et Garnet aurait été parfaitement aboutie avec plus de moments ou les deux se "lâchent". En effet, c'est dans ces moments spontanés, improvisés et "sans cadres" que la complicité et la relation de confiance sont les plus saisissantes.
• Performance : 4/5
Noah et Garnet ont fait preuve d'un très bon sens du rythme et d'une belle maîtrise de l'espace et des attaques utilisées dans leur performance. Des moments vifs, des pauses, des suspensions, des ralentissement et des accélérations, le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils savent tenir un public en haleine ! J'ai été saisie par la maîtrise des descriptions utilisées pour décrire les mouvements de Garnet et aussi celles utilisées pour décrire le feu dans tous ses états. Sans être du travail d'orfèvre, la performance est très claire et sa progression très bien énoncée. Le point que je retire correspond aux "motifs" utilisés au cours de la performance. S'il faut être tatillonne, je dirais que l'utilisation des ronds, spirales, roues, un peu redondantes, et qu'il est dommage de ne pas avoir un peu plus "brisé" le côté très "lisse" de ce spectacle peut-être "trop" sous contrôle.
• Combinaisons utilisées : 6,5/10
C'est là que Noah et Garnet perdent quelques points supplémentaires. Ceux-ci n'enlèvent rien au brio avec lesquels ils maîtrisent et mettent en forme les flammes de leurs numéro équestre. Mais, l'usage unique du feu me fait regretter de ne pas avoir vu d'autres types de capacités, plus physiques ou d'autres éléments se mêler au spectacle, ou tout simplement des "mélanges" avec d'autres attaques apprises par le cheval de feu. Si Galopa permet une utilisation assez exceptionnelle des flammes, il possède d'autres talents exploitables, qui peuvent amplifier ou moduler ses pouvoirs de feu. En pratique, je pense que Garnet aurait pu "économiser" une ou deux de tes attaques de types feu pour faire entrer en jeu d'autres combinaisons, mélanges et nuances qui n'auraient pas desservi la performance.

NOTE FINALE : 14,5/20

Décision

Félicitations, ta performance a été remarquée par les juges et tu passes à la deuxième ronde! La notation te paraitra peut-être un peu sévère et libre à toi de la contester. Elle n'enlève cependant rien aux qualités de la performances mises en avant ci-dessus, tout en soulignant les éléments qui peuvent améliorer tes premières rondes déjà très abouties. Tu te mesureras désormais à Aloïs F. Legrand alias Mr. Prince dans le but d'obtenir le Ruban Magenta. Ton prochain post relatera ta réaction face à ce résultat.
Cobaltium
Staff
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 10 Aoû - 17:15
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Les images de notre performance défilaient sous les applaudissements de la foule mais nous gardions obstinément notre regard rivé sur l'écran des juges, attendant les notes des jurés. Une attente qui pouvait sembler interminable alors que je sentais la jument piétiner le sol à côté de moi, évitant de justesse de m'écraser un pieds. J'ai effleuré son encolure pour la calmer et j'ai moi-même pris quelques secondes pour souffler et faire retomber l'adrénaline de notre prestation. Est-ce qu'on s'habitue un jour à ces sensations ? A ce coup de fouet, à cette ivresse que provoque la compétition ? J'espère bien que non. J'ai passé un bras autour du cou de la galopa et j'ai souri quand les notes sont enfin tombées. J'étais particulièrement satisfait de la note accordée sur la complicité et je savais très bien que je perdrai des points sur les combinaisons, du moins je m'en doutais mais c'était... Nous avions réussi, elle et moi.

J'ai sauté de joie à l'instant même où Garnet s'est cabrée, offrant une nouvelle et une dernière fois la vision de sa force et de sa volonté au public. Je me suis écartée pour lui laisser la place de saluer avant de tendre ma main vers elle, l'invitant à me rejoindre pour fêter notre victoire ensemble. Elle s'est rapprochée de moi, grignotant quelques unes de mes mèches alors qu'elle enfouissait son museau dans mon cou, me chatouillant la nuque. J'ai ri en la félicitant, lui rappelant combien j'étais fier d'elle, me souvenant d'où nous sommes partis depuis que je l'ai adoptée. Ce n'est peut-être pas la note maximale qui s'est affichée dans l'amphithéâtre aujourd'hui mais c'est une victoire que je ne suis pas prêt d'oublier.

« Tu as été fantastique Garnet, tout ça, c'est grâce à toi. »

Elle m'a hennit en réponse et sous les derniers applaudissements de la foule, nous sommes sortis, laissant la place au candidat suivant. A l'abri des regards, dans les coulisses du stade, j'ai fouillé dans la poche de mon jean à la recherche de sa friandise préférée, à la pomme. La petite canaille savait exactement ce que je comptais lui donner, elle attendait, le museau collée sur ma poche, me bousculant pour que j'aille plus vite.

« Doucement, doucement ! Voilà, regarde, la voilà... »

Sa récompense acquise et après un dernier instant d'euphorie partagée, je l'ai fait rentrer dans sa pokéball pour la laisser se reposer et se remettre calmement de ses émotions. La tête encore dans les étoiles alors que je regagnais les loges, je m'efforçais déjà de penser à la suite mais difficile quand tout ce qui me traversait l'esprit était les sensations que j'avais partagé avec la jument, là-bas, dans l'arène. J'ai souri bêtement en me laissant tomber sur une chaise dans une salle de repos. Je crois que cette rencontre m'aura offert bien plus qu'une victoire mais il est déjà bientôt l'heure d'affronter Aloïs et parce qu'il a su m'encourager à débuter la coordination et parce que ses conseils m'ont sans aucun doute aidé à me trouver ici, aujourd'hui, je dois donner le meilleur de moi-même.
Invité
avatar
Voir le profil
Jeu 30 Aoû - 15:03
Revenir en haut Aller en bas
NOAH R. EVANS vs. MR. PRINCE
Ronde 2 - ARRIVÉE

Le combat entre Noah R. Evans et Mr Prince de l'Amphithéâtre de Baguin va bientôt débuter. Le challenger tentera de remporter le Ruban Magenta. Rendu confiant par la performance de Garnet à la premier ronde, Noah semble fin prêt à affronter le champion. On a hâte de voir ce qu'il nous prépare. Chaque joueur devra décrire son entrée sur le terrain et la révélation de son Pokémon. À la fin de votre post, n'oubliez pas d'indiquer toutes les informations de votre allié, soit l'espèce, le surnom (s'il y a lieu), la nature, le talent ainsi que toutes les CTs, CS ou Move-Tutor apprises. Le challenger peut décider de changer de Pokémon entre les deux rondes ou conserver son choix. Dans ce dernier cas, il aura le loisir de changer les quatre attaques utilisées à la première ronde.
Cobaltium
Staff
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 30 Aoû - 17:07
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Je me suis laissé absorber un long moment par les deux pokéballs disposées sur le bureau de la loge, juste sous mon nez. J'étais pourtant certain de savoir qui allait affronter ce nouveau champion, je croyais en avoir la certitude et maintenant, maintenant que je ne suis plus qu'à quelques minutes de me battre, je doute. Ma main effleure la surface lisse de la sphère de droite tandis que mon regard se porte sur celle de gauche. Je souffle avant de me lever et de faire les cent pas dans la pièce, incapable de trancher. Dois-je rester sur ma décision initiale ou suivre mon instinct ? Mon lougaroc est fort et bien entraîné et il fera son possible pour gagner mais je crois... Non, je sais qu'il lui manque encore quelque chose, comme un déclic, comme s'il n'avait pas saisi qu'avant que tout cela ne soit un concours, c'est un jeu, un travail d'équipe où il faut s'amuser, prendre du plaisir. Pour lui, la compétition est essentielle, elle lui permet de progresser, de se surpasser mais il en oublie le plus important, de s'amuser et cette tendance peut l'amener loin, parfois trop loin. Ce n'est pas ce que je recherche. Je soupire, sachant que mon choix est finalement fait depuis le début, Cachou n'est pas prêt et je ne veux pas risquer qu'il soit blessé. Si c'est pourtant avec lui que j'ai commencé à m'entraîner pour les concours, il progresse un peu moins vite que d'autres. Je sais combien ma décision ce soir va l'affecter et le travail que je vais devoir concentrer sur lui pour l'aider à accepter qu'il a encore un bout de chemin à parcourir avant de monter sur scène mais il n'en sera que meilleur un jour.

J'attrape la pokéball de droite et fait sortir le loup qui apparaît au milieu de la loge, agitant la queue de droite à gauche, certain qu'il sera sur scène ce soir. Je m'accroupis pour me mettre à son niveau et le gratte derrière les oreilles, lui souriant tendrement.

« Ecoute mon loup... Je pense que c'est encore un peu tôt pour toi ce soir, je... »

En détaillant ma mine confondue, Cachou couche les oreilles en arrière et recule de quelques pas, grognant faiblement comme s'il m'avertissait de continuer. Je soupire, retirant ma main pour lui laisser le temps de digérer l'information. Il n'est pas idiot, il a compris.

« Je suis désolé. Tu es fort mais tu n'es pas prêt, je le sais. Ne le sens-tu pas toi aussi ? »

Il me répond par un autre grognement et s'agite, refusant ma décision. Je le comprends parfaitement, j'en suis en partie responsable, je l'ai laissé croire durant nos entraînements, qu'il serait peut-être mon champion ce soir mais c'est un risque que je ne suis pas prêt à prendre. Je connais son impulsivité et les proportions qu'elle peut prendre et ça aussi il nous faut encore travailler dessus.

« Ton tour viendra Cachou, c'est une promesse. Mais pas ce soir, je ne veux pas. »

D'un mouvement vif, il s'est rapproché de moi et ses crocs se sont refermées sur mon avant-bras. Je n'essaye pas de me dégager, il ne veut pas me faire mal, c'est son moyen à lui de me faire comprendre sa déception, sa colère et sa douleur face à ma décision. Sa mâchoire se desserre, ne laissant que quelques traces, pas même une goutte de sang, rien de douloureux et après un regard de défi, comprenant que je ne cédraie pas, il disparait dans sa pokéball. Je soupire, prenant le temps de respirer un instant, essayant de me concentrer sur le concours à venir alors que je sais que je ne pourrai empêcher une partie de mes pensées de dériver sur le loup. Me ressaisissant, j'attrape la seconde pokéball sur le bureau que je glisse à ma ceinture, désormais certain que je ne prends pas la mauvaise décision. La réaction du lougaroc face à mon refus m'a assuré que je ne me trompais pas.

« Monsieur Evans, c'est à vous dans trois minutes. »

Je remercie le membre du staff et je rejoins l'entrée de l'arène où le présentateur annonce la suite des hostilités. Saisissant ma pokéball à la main, je fais sortir Pocket qui me regarde avec de grands yeux à la fois surpris et déterminés. Elle aussi s'attendait à ce que je choisisse Cachou. Je lui souris, lui présentant ma main pour un high five et je réponds à la question silencieuse qu'elle me pose.

« Il ne l'a pas très bien pris mais ça ira. Donnons notre maximum, d'accord ? »

Intrépide et énergique, la pharamp tape dans ma main aussi fort qu'elle le peut, me faisant presque vaciller et je souris, comprenant qu'elle essaye de me changer les idées et de me concentrer sur le match à venir.

« Tu as raison, ça va s'arranger et puis nous avons un champion à rencontrer ! Allons-y ! »

Nous pénétrons dans l'arène d'un pas décidé sous les applaudissements de la foule. D'un regard commun avec Pocket, je lui signale qu'il est temps de se faire un peu plus remarquer, tenant compte des conseils des juges de mon précédent concours. La pharamp s'arrête à sa place, tend son cou vers le sommet de l'amphithéâtre et pousse un rugissement de détermination avant d'allumer le joyau de sa queue, éblouissant un instant le public avant d'adapter sa luminosité et de bercer l'arène de teintes chaudes, rouges et orangées, attirant ainsi le regard des spectateurs et nous plaçant au coeur de l'éclat de lumière.

Spoiler:
 
Invité
avatar
Voir le profil
Ven 14 Sep - 23:12
Revenir en haut Aller en bas


Ruban n°2

feat Noah

Pocket & Jasmine !

L'ambiance est retombée dans l'Amphithéâtre, mais les commentaires des spectateurs fusent et résonnent à travers la voûte qui constitue le toit du lieu. Leurs esprits ont été chauffés par la performance du challenger vainqueur de la première manche, c'est le cas de le dire. Et quelle performance ! Simple et élégante à la fois, j'en ai eu des frissons et conserve depuis une certaine impatience et excitation à la perspective de débuter la seconde manche, celle qui va m'opposer à ce blondinet que j'ai rencontré au détour d'une rue de Vanawi, par hasard. Cette ponette qui l'a accompagné aujourd'hui, il est évident que ça devait être celle que j'ai eu le plaisir de voir déjà à son élevage. J'espère d'ailleurs en secret que Mulan arrivera à être aussi resplendissante un jour. Si j'avais su que tous deux allaient m'offrir quelque chose d'aussi beau... Egocentrique, j'avoue espérer avoir donné des conseils utiles au plus jeune qui auront pu servir à sa prestation de tout à l'heure. Même si je devais me préparer pour affronter mon futur challenger, je n'ai pas manqué une miette du spectacle que m'ont offert les coordinateurices du jour. Et je dois dire qu'ils sont de plus en plus épatants chaque années ; mais bien sûr, affection oblige, j'ai particulièrement attendu la performance de Noah, et elle fut loin d'être décevante. J'ai bien hâte de savoir ce que la suite me réserve, surtout que je viens d'apprendre avec bonheur qu'il est celui qui fut choisi aussi pour m'affronter. Remportera-t-il la fameux Ruban Magenta que je défends farouchement depuis presque dix ans ? Seul l'avenir nous le dira. En attendant, je dois finir de mettre ma tenue de scène. C'est bientôt l'heure de ma grande entrée. Enfin, grande entrée... J'avoue qu'elles ne sont plus aussi fracassantes qu'à mes débuts où j'avais juste en tête de montrer que je pouvais être le plus excentrique sur le terrain, mais ça fait quelques temps que j'ai décidé d'être plus réservé. Même si je ne peux pas mentir : mes paillettes et mon extravagance me manquent. Surtout qu'en ces termes là, j'ai ouïe dire que notre Maître Coordinateur actuel en était aussi un fervent représentant. De quoi me faire de la concurrence...

« Jasmine ?.. »

Ma Démanta s'approche pour flotter autour de moi et m'admirer sous toutes mes coutures.

« Comment tu me trouves ? »

Je me tourne pour qu'elle puisse mieux, faisant même voleter mes manches en levant mes bras. Un rugissement approbateur de sa part, et je sais que ce qu'elle observe lui convient. Pas de costume de pingouin cette fois-ci. Je me suis paré d'un beau kimono bleu et blanc aux couleurs et motifs de ma Démanta, celle qui sera mon alliée aujourd'hui. Il s'arrête juste un peu en-dessous de ma taille, par-dessus un legging noir et terminant par des sandales japonais. Un style asiatique qui se veut traditionnel et qui change assez de ce que je porte d'habitude, mais... Pour ce match-là, je voulais un costume particulier. Je profite également de cette occasion pour me parer de ce vêtement nippon car c'est un présent que Julianne m'avait offert un jour et qui lui rend honneur alors qu'il est toujours difficile pour moi de la voir en personne. En plus, le tissu en soie est léger comme tout. Je ne pouvais rêver mieux pour ce que j'ai prévu.

« Allons-y. Le public nous attend. »

Nous échangeons un sourire avant que je ne la fasse rentrer dans sa Poké Ball et que je ne finisse par descendre les escaliers qui mènent au terrain de l'Ampthithéâtre, vérifiant que ma ceinture de balls est bien à sa place et que je n'ai pas oublié le petit interrupteur portable qui me servira pour plus tard. Les applaudissements des spectateurs ont déjà laissé place à des murmures enthousiastes. L'entrée par laquelle j'arrive est plongée dans la pénombre pour me laisser le soin de décider quand est-ce que je prévois mon arrivée. Mais comme d'ordinaire depuis quelques temps, je prévois à chaque fois une petite mise en scène plus ou moins travaillée pour annoncer ma venue afin de voir la réaction des invités dans les gradins. Grâce à un bouton situé près de l'ouverture par laquelle je suis censé apparaître, l'Amphithéâtre se retrouve brusquement plongé dans une semie pénombre, ne laissant que la lumière tamisée des éclairages au plafond et au sol. Aussitôt, de nouveaux applaudissements retentissent avec une impatience grandissantes. Les habitués qui me connaissent savent ce que ça veut dire. Alors, enfin, je me dévoile sur la scène et la luminosité revient à son état originale, éclairant tout l'espace. Certains fans scandent mon nom et je les salue de vives gestes de la main ainsi que de baisers envoyés à la volée. Ce serait mentir, si je disais que ce n'est pas aussi grâce à eux que j'aime autant ce que je fais et que ça fait des années que je reste à ce poste. La plupart peut-être demandent un renouveau, ou attendent qu'un successeur soit choisi à ma place, mais tant qu'il y aura encore des gens pour me vouloir sous les projecteurs, alors je me tiendrai là, prêt à les accueillir, eux et les challengers. Si je ne suis probablement pas le plus populaire des Champions Coordinateurs, mon ancienneté semble aider un peu à mon succès aussi. En fait, à force, pour certains, je ne suis qu'un visage populaire, mais pour d'autres, c'est comme s'ils avaient un ami fictif sur lequel ils pouvaient compter. Mais assez parler de moi. Je ne suis plus la star, quand le Coordinateur se tient en face. Aujourd'hui, c'est Noah qui aura des choses à prouver. Et je suis certain de ne pas être déçu, après ce que j'ai vu.

« Eh bien, eh bien, quel spectacle ! On peut dire que c'était flamboyant ! Besoin d'un rafraîchissement, peut-être ? »

Là-dessus, je déclenche le petit interrupteur que j'ai emporté spécialement et s'activent alors de mince jets d'eau qui tombent en légère pluie fine sur le terrain. J'en profite en même temps pour décrocher la balle de ma Démanta et Jasmine apparaît aussitôt dans un amas de bulles dont elle sort comme si elle débarquait du fond de l'océan. Elle fait ensuite le tour de l'Amphithéâtre pour qu'on la voit bien et vole grâce à ses nageoires jusqu'à moi, où elle finit par se poser. Je reprends la parole, adressant un sourire éclatant au blondin et à son Pokémon en face. Pendant ce temps, la bruine s'arrête.

« Bienvenue à toi, Noah, et à toi aussi, Pharamp, dans mon Amphithéâtre. Mister Prince, pour vous servir. Jasmine et moi, nous allons bien voir si vous êtes vraiment dignes du Ruban Magenta que vous êtes venus chercher aujourd'hui. »

De nouveaux cris d'excitation résonnent des gradins, encourageant à la fois le Champion et le challenger. Il est vrai que Noah n'en est pas à son premier Concours de l'année, puisqu'il est passé à Dimaras juste avant, où il a bien mérité déjà le Ruban qu'il a gagné là-bas. J'attendais de pouvoir l'affronter avec impatience.

« Mais assez papoter. Bon courage à vous deux, et surtout, amusez-vous ! »

Mon cœur bat la chamade, comme chaque début de Concours. Même après tout ce temps, je ne peux qu'être ravi de l'adrénaline qui me parcoure toujours autant alors que je craignais que cette flamme s'éteigne aussi rapidement qu'elle était arrivée. Pourtant, je me sens aussi enflammé que la Galopa de tout à l'heure.

Spoiler:
 

Réalisé par BlueBerry pour Orange





Merci à Segnif pour la signa !
Alois F. Legrand
Elite
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Sep - 3:28
Revenir en haut Aller en bas
NOAH R. EVANS vs. MR. PRINCE
Challenger niv. 50 / Champion de Baguin niv. 49
Ronde 2 - COMBAT CONCOURS

Les deux Pokémon qui vont s'affronter s'opposent en formes et en types ! Tandis que Pocket semble avoir l'avantage du type, Jasmine a assurément déjà pris possession du terrain, elle est dans son élément. Nous ne sommes certainement pas au bout de nos surprises.
Commence désormais le combat Concours entre les deux participants. Ce combat aura une durée de trois posts pour chacun (c'est-à-dire six posts en tout) durant lesquels les opposants décriront les actions de leur Pokémon respectif. Chacun des posts sera évalué selon les mêmes critères que la première ronde. Les deux participants se verront attribuer une note sur vingt par le juge à la toute fin du Concours. La note la plus élevée déterminera le gagnant. Attention, tout powergaming verra la disqualification du joueur. N'oubliez pas aussi que vous n'avez droit que d'utiliser quatre attaques, comme dans un combat entre dresseurs! Dans le cas d'utilisation de plus que ces quatre attaques permises, le Concours sera automatiquement perdu. Utilisez votre imagination et épatez-nous!

Bonne chance!
Cobaltium
Staff
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Sep - 12:04
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Mon coeur tambourine dans ma poitrine alors que le champion fait une entrée extrêmement remarquée et très attendue des habitués de l'amphithéâtre. Je souris en reconnaissant le blond et en notant sa tenue de scène, un kimono japonais d'une couleur qui rappelle le bleu profond de sa partenaire qui le rejoint en voletant avant de se poser gracieusement à ses côtés sous les acclamations de la foule impatiente. Je les regarde un instant alors qu'ils saluent la foule, franchement impressionné par ce couple qui va très certainement m'apprendre encore beaucoup de choses aujourd'hui. J'en perds presque mes mots avant de me secouer et de les saluer, à la fois impatient de commencer et un peu stressé à l'idée d'affronter un champion aussi expérimenté que le blond.

« Merci de m'accueillir, Mister Prince, Jasmine. J'espère bien ne pas vous décevoir. »

Je regarde Pocket qui salue le couple de champions d'un signe de tête hautain. Alalala, sacré caractère cette demoiselle !

« Faisons un beau match et bon courage à vous aussi ! »

Sur ces derniers mots, les juges annoncent le début du match et le chronomètre se déclenche, commençant son compte à rebours. Pocket bondit à sa place et éteint la lumière qui émanait en vague de son orbe rouge. Elle jauge quelques secondes son adversaire en attendant mes directives tandis que j'étudie rapidement le terrain, conscient que nous avons l'avantage du type. Néanmoins, je ne veux pas me reposer que sur des combinaisons eau/électrique, ça manquerait de saveurs et de spectacle, ce serait trop attendu de la part des juges. Non, il n'y aura pas que ça mais comme première combinaison, ça peut très bien fonctionner.

« C'est parti Pocket, prend donc un peu de vitesse pour éclabousser le terrain ! »

Acquiesçant d'un vif signe de tête me signifiant qu'elle a compris, ma partenaire s'élance dans l'arène, dérapant dans les petites flaques crées par les jets d'eau qui ont servi à l'entrée du champion. Les gouttelettes jaillissent vers le ciel en une fine pluie brumeuse, tout autour de Pocket dont l'orbe s'illumine d'impatience. La lumière projetée plonge à travers l'eau et se divise en une multitude de tons ocres et orangés se reflétant sur les murs de l'arène et ondoyant avec les mouvements des perles d'eau qui retombent lentement vers le sol. Je souris en encourageant ma partenaire à continuer avec une attaque classique mais que nous avons beaucoup travaillé afin qu'elle la maîtrise avec beaucoup de précision : l'attaque éclair.

« Utilise la pluie ! »

Le flux électrique émerge soudainement de mon amie et vient chercher le contact de chaque goutelette qui s'élève dans les airs, les transformant l'une après l'autre en de redoutables aiguilles électriques, éblouissantes et crépitantes de menaces, retombant rapidement sur le sol, attirées par l'eau dont chacun de nos alliés est recouvert. Si je suis certain que Pocket ne risque rien, il n'en est certainement pas de même pour Mister Prince et sa belle Démanta qui sont pourtant sur la trajectoire de mes projectiles aussi scintillants qu'électrisants.

Spoiler:
 
Invité
avatar
Voir le profil
Ven 5 Oct - 14:29
Revenir en haut Aller en bas

Ruban n°2

feat Noah

Pocket & Jasmine !

J'ignore à quoi m'attendre, pour ce match. Certains Coordinateurs sont vraiment prévisibles, mais d'autres comme Noah ici ce soir ont à cœur de me surprendre, et j'imagine qu'il a déjà beaucoup progressé depuis son duel contre la Championne de Dimaras. Je l'ai bien observé durant sa performance pour le premier round, et je savais déjà qu'il n'allait pas me faire de cadeaux s'il passait la seconde. Mais je suis plutôt heureux et fier qu'il soit parvenu jusqu'à moi. J'attendais ce match avec une grande impatience, il faut dire, et je ne suis pas le seul. Volant près de moi, Jasmine connaît moins notre ami en face mais sent déjà mon excitation et ma hâte, alors elle devine que ce jeune homme cache quelque chose. Il faut dire que l'eau contre l'électricité ça promet déjà d'être intéressant, et ce n'est pas la différence flagrante de types qui va faire peur à ma Démanta, au contraire. Elle sait pourquoi je l'ai choisi malgré le Pharamp qui nous attend de l'autre côté. Alors elle fait confiance à mon instinct, même si le concurrent démarre fort... et vite. Quelque chose me dit que Pocket est fidèle à l'élément qu'elle incarne : vive et énergique. Elle démarre au quart de tour pour bondir dans les flaques qui se sont répandues au sol et utilise des décharges pour lancer sur nous des pics électriques qui vont sans doute faire assez mal à mon alliée si elle ne trouve pas de moyen de les éviter. Avec sa taille, d'ailleurs, ça risque d'être compliqué d'en ressortir complètement indemne, mais après tout, nous devons faire avec, et nos nombreux entraînements ont servi à ça aussi. Jasmine flotte au-dessus de moi et rapproche sa tête de la mienne, prête à recevoir de instructions. Lorsque je sens l'attaque électrique de Pharamp suffisamment proches, je lui glisse quelques mots à l'oreille.

« Vas-y, ma grande, il est l'heure de danser. »

Une seconde lui suffit à recevoir le message avant de s'envoler, m'abandonnant un court instant non pas sans que je lui ai donné une dernière caresse le long de son corps alors qu'elle me quittait pour rejoindre le devant de la scène. La première rafale ne peut pas être évité entièrement et je grimace légèrement en apercevant quelques attaques la toucher, mais je la vois qui tient bon malgré tout, ne déviant pas de sa trajectoire. Lors des autres assauts, elle fait une tentatives d'esquive en se mettant à tourner sur elle-même, guidant les aiguilles électriques pour contrer leur destination, soit en les déjouant, soit en les faisant glisser à même sa peau dans sa danse. Car c'est bien une danse qu'elle fait, jouant des gouttelettes électriques comme s'il s'agissait de partenaires de danse qu'elle refusait une à une en les évitant aussi vivement pour atteindre sa cible principale. Elle sait avec qui elle veut valser aujourd'hui. En s'approchant de son adversaire, Jasmine ralentit la cadence mais tournicote cette fois autour de la femelle électrique, sans amorcer le moindre contact. Lorsqu'elle fait ses tours et m'aperçoit, je lui donne, en secret et de loin, des directives silencieuses par le moyen de mouvements de bras qui bougent comme si j'essayais de contrôler un flux imaginaire et qui sont censés lui indiquer une trajectoire à suivre. Son corps s'anime au geste de mes mains, et si on croirait que je contrôle un cerf-volant à première vue, c'est bien elle-même qui glisse contre de l'air invisible.

« Jasmine ! C'est le moment de changer d'air ! »

Mes bras s'arrêtent cette fois de bouger, laissant retomber un pour que l'autre reste pointé vers le haut, la main tendue le temps que ma Démanta comprenne. Elle n'arrête pas de tourner autour de sa rivale pour autant. La différence désormais étant qu'elle fait apparaître derrière elle peu à peu des sortes de cercles aux bords hérissés produites à partir de l'air de la pièce et du vent qu'elle crée par son passage rapide. Les roues la suivent et se changent, au fur et à mesure qu'elle va de plus en plus vite, dans des formes plus détaillées jusqu'à prendre l'apparence de shurikens d'air. Ils la suivent comme s'ils la pourchassaient alors qu'elle en a parfaitement le contrôle. Les shurikens aériens se multiplient, gagnent du tranchant, et emprisonnent peu à peu la Pharamp autour de laquelle Jasmine vole dans un mouvement désormais sphérique. Une sphère de lames d'air forme une sorte de cage qui enferme Pocket à l'intérieur. Ma Démanta se détache, observant de loin ce qu'elle vient de faire, avant de battre des ailes une dernière fois pour resserrer les lames autour de l'autre Pokémon. On va bien voir si l'air arrivera à rediriger les attaques électriques vers sa propriétaire...

Spoiler:
 

Réalisé par BlueBerry pour Orange





Merci à Segnif pour la signa !
Alois F. Legrand
Elite
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 20 Oct - 2:06
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Nos débuts avec Pocket n'ont pas été simples. La wattouat que j'ai capturée avait un fort caractère et se désintéressait complètement de mon équipe, de moi et de sa nouvelle famille. En fait, la seule compagnie qu'elle acceptait était celle de Garnet, ma jument qui partageait son pré. Mon pauvre lougaroc s'est pris un certain nombre de coups de jus avant de retenir la leçon. Néanmoins, il avait le mérite de continuer à essayer. Comme moi. Je ne compte plus non plus le nombre de chocs électriques que j'ai pris rien qu'en essayant de tondre la demoiselle pour éviter qu'elle n'ait trop chaud l'été. Un vrai carnage au final, je n'avais tondu qu'un demi mouton, de quoi faire bien rire l'éleveur voisin quand il l'avait vu. Mais je n'avais pas abandonné, on avait recommencé la semaine suivante jusqu'à avoir une wattouat parfaitement tondue et prête à affronter les grosses chaleurs de l'été. Je ne sais pas si c'était ma ténacité ou si elle avait elle-même rendu les armes mais après ça, c'est devenu un peu plus facile de s'en occuper. Cependant, je crois que le vrai est déclic est venu quand Garnet a failli mourir une nuit. Elle a eu peur, vraiment très peur de perdre son amie et de voir les efforts que j'ai donné pour sauver la jument, le lien qui nous unissait, ou la manière dont nous veillions les uns sur les autres, c'était ce qui lui manquait pour accorder la confiance qu'elle ne nous offrait pas encore. Après cette nuit-là, la wattouat nous a accepté comme nous étions et a réellement rejoint la famille. Bien sûr, elle était fidèle à son mauvais caractère. Elle s'amusait à jouer des farces, à bouder quand elle ne voulait pas faire quelque chose ou à se battre au moindre conflit mais c'était sa manière de s'intégrer et aujourd'hui, on l'aime comme ça.

De la voir, à l'instant, évoluer dans l'arène du concours me remplit à la fois de fierté et de bonheur. La joie est très certainement proportionnelle à la difficulté du chemin emprunté et aujourd'hui est une véritable consécration pour elle et moi. Finalement, il n'y a pas que le concours qui compte, je crois que la raison première pour laquelle j'avais commencé le coordination était de me rapprocher de mes pokémons, de trouver une activité compatible avec chacun d'eux et je peux affirmer sans aucun doute que c'est réussi. Néanmoins, si je perds ce match, je crois que Pocket va bouder pour les trois prochaines semaines et si je peux l'éviter alors, je vais faire de mon mieux. Le champion ne tarde d'ailleurs pas à entrer dans le match. Une dernière caresse à sa demoiselle avant qu'elle ne se prépare à faire face à la première attaque de Pocket. La première volée d'aiguilles crépitantes la touche avant qu'elle n'entame une valse aérienne, déviant par la force du vent la suite de la combinaison. Je la regarde danser, virevolter dans les airs, appréciant la grâce et la puissance de cette championne avant d'esquisser un sourire. Ce combat s'annonce un véritable défi pour Pocket et moi, heureusement, la pharamp n'est pas du genre à se laisse impressionner et à renoncer : elle se battra jusqu'au bout.

Mon attaque détournée, la démanta se prépare à contre-attaquer sur des messages silencieux de son dresseur. Tout comme pour la championne de Dimaras, le coordinateur blond et sa camarade possèdent leur propre langage et j'admire à nouveau ce lien qui les unit, me décidant moi aussi pour me créer très bientôt un code unique à mes pokémons et moi. C'est décidé. Mais pour le moment, ma concentration est accaparée par le match.  Une attaque lame d'air de la raie vient créer des ondes coupantes que j'identifie comme des shurikens qui viennent entourer Pocket, l'empêchant d'esquiver vers l'arrière. Chacun des battements d'ailes de notre adversaire resserre sa prison de lames et je réfléchis rapidement à une parade, supprimant la possibilité de me soustraire à l'attaque. Si j'en crois l'idée qui vient de m'effleurer l'esprit, cet affrontement risque de tourner à un choc des éléments. Serrant les dents, je me force à attendre, à compter les secondes, laissant le temps au shurikens de se rapprocher le plus près possible de Pocket qui tente de reculer, commençant à se poser des questions, à douter de la situation.


« Fais moi confiance Pocket, attend... Attend... Plus près... »

Ravalant ses doutes et rassurées par mes paroles, la pharamp se campe sur sa position et attend, sentant désormais le vent fouetter contre elle. La confiance u'elle me porte me réchauffe complètement le coeur et je ne dois pas la laisser tomber, pas maintenant. Si ma tentative rate, c'est plus que ce concours que je risque de perdre. Mais je n'ai pas fait tout ce chemin avec elle pour l'abandonner maintenant, ça va marcher, ça doit marcher.

« Maintenant Pocket ! Met le feu ! Vise le sol, de toutes tes forces ma belle ! »

A l'instant où les premières lames la touchent, dessinant quelques entailles sur sa peau et lui faisant perdre l'équilibre, mon alliée serre les dents et son poing s'enflamme ardemment, avant de venir frapper le sol de toutes ses forces, soulevant des jets de pierres qui sont attirées et fauchées par les shurikens, créant ainsi des milliers de particules s'agrippant aux lames. Combinées aux flammes qui absorbent l'oxygène de l'air, le vent se met à ralentir et à se stabiliser, désormais uniquement alimenté par la chaleur de l'attaque de la pharamp. Pocket se redresse, entourée des lames qui valsent lentement autour d'elle et qui ne ressemblent désormais plus à des shurikens de vent mais bien à des allumelles de pierre, tranchantes, éguisées par la force du vent de notre adversaire.

« Et s'il était plus difficile pour notre adversaire de voir par où arrivera le danger ? Qu'en penses-tu Pocket ? »

Hochant vivement la tête, mon alliée tend ses bras devant elle et fait apparaître soudainement des centaines de petites spores qui viennent flotter sur le terrain, rendant ainsi la perception de notre contre-attaque plus difficile à voir venir pour le champion alors que la valse des spores s'apparentant à des flocons offre une vision saisissante pour les spectateurs qui les regardent flotter. De loin, elles ressemblent à des particules lumineuses qui chaloupent et se balancent dans l'arène.

« Et maintenant, retour à l'envoyeur. »

Je souris quand Pocket, d'une nouvelle attaque poing feu, repousse les lames de roc vers nos adversaires, percevant le plaisir qu'elle prend à se battre et sa satisfaction d'être là.


Spoiler:
 
Invité
avatar
Voir le profil
Sam 20 Oct - 11:53
Revenir en haut Aller en bas

Ruban n°2

feat Noah

Pocket & Jasmine !

Si Pharamp semble être en mauvaise posture de prime abord, je n'ai aucun doute quant au fait qu'elle s'en sentira tout de même, et en nous impressionnant une fois de plus sûrement par la même occasion. Jasmine elle-même reste sur ses gardes pour la prochaine contre-attaque qu'elle risque de se recevoir. Je profite de l'occasion pour baisser mon regard en direction de Noah, qui croit fermement en son Pokémon et qui arrive à le montrer. Un léger sourire se dessine sur mon visage, peut-être un peu par fierté aussi de voir à quel point il a progressé, même si je ne suis en rien responsable de tout ceci et que si j'ai essayé de lui donner deux ou trois conseils, ça se voit qu'il a fait le plus gros par ses propres moyens et que ses Pokémon ont un lien privilégié avec lui. Tant mieux. J'aurais été déçu de devoir confier mon Ruban à quelqu'un qui n'aurait rien appris ou qui ne le mériterait pas. J'aurais aussi pris moins de plaisir dans nos échanges, mais vu l'excitation qui me parcoure depuis tout à l'heure, je sais que je ne vais pas m'ennuyer. J'encourage même Pocket par la pensée à se sortir de la prison de lames aériennes que mon alliée a conçu. Je sais qu'elle peut le faire. Quelques hélices arrivent à la blesser, mais aussitôt, je sens venir l'offensive retour.
Le poing de Pocket s'entoure de flamme pour venir frapper le sol, faisant s'élever des pierres qui deviennent aiguisés par le contact des lames d'air. Ces dernières ralentissent aussitôt également, perdant de leur efficacité et finissant de blesser leur cible qui les a maîtrisé d'une seule traite. Elle a fait sienne la technique de ma Démanta. Un joli coup auquel, effectivement, je ne m'attendais pas. Aux paroles suivante du challenger, néanmoins, je devine que le plus dur nous attend. J'ignore la palette complète d'attaques que détient un Pharamp, mais ça doit contenir là-dedans quelque chose qui implique la confusion, peut-être ?..

« Reste sur tes gardes, ma grande ! »

Nul besoin de le lui dire en temps normal puisqu'elle le comprend généralement d'elle-même, mais je sais qu'entendre ma voix le temps d'une phrase rassure certains de mes Pokémon quand ils sont au cœur de l'action. Ils doivent garder un point de repère, une ancre à laquelle se raccrocher pour qu'ils ne perdent pas leur concentration et qu'ils sentent que je continue de les épauler, même de loin. Lors d'un combat entre deux Pokémon comme celui-ci, je ne peux pas toujours interagir directement avec eux ou faire des performances à leurs côtés. Mais je sais qu'ils sont toujours à l'écoute et qu'ils suivent aussi bien ma présence que mes paroles. C'est pour cela que Jasmine ne perd pas la face et attend que les pics se projettent vers elle. Elle et moi ne voyons pas tout de suite où Noah a voulu en venir quand il parlait de nous obstruer un peu la vue du danger, mais j'imagine que les cotons qui viennent d'apparaître et qui flottent dans les airs n'y sont pas pour rien. En effet, ils descendent lentement mais sûrement, de plus en plus nombreux, empêchant probablement à ma compagne de regarder où les offensives vont être dirigées vers elle. Stupéfaite, Jasmine essaye de dégager les flocons mais elle en est entourée, ne faisant plus attention aux épines de pierres qui se dirigent vers elle. L'une d'elle la touche, cependant, et elle fait volte-face en leur direction pour les apercevoir, essayant de les esquiver. Peu simple, pourtant, mais je suis toujours auprès d'elle.

« Montre-lui que tu as le contrôle, Jasmine ! Ne le perds pas ! Fais confiance à ton instinct ! »

L'instinct. Nous en avons tous un en nous, et celui de mes alliés ne les trompent jamais, d'ordinaire. Je les invite toujours d'ailleurs en général à le suivre quand ils le sentent de manière puissante, mais en Concours, c'est là où ces derniers se développent le plus, et cela peut contrer des événements inattendus. Jasmine, bien que récente dans mon équipe Elite, ne fait pas exception, et elle me connaît suffisamment désormais pour savoir quoi faire dans ces moments-là, se rappelant des entraînement que nous avons déjà pu avoir.
Alors, d'un seul coup, alors que les pierres acérées s'approchent dangereusement et qu'elle a du mal à voir son adversaire, elle décide d'employer une autre méthode. La raie géante fait apparaître une sphère d'eau devant elle qui grossit rapidement de plus en plus, jusqu'à l'envelopper tout à coup, créant une barrière aquatique autour d'elle. Elle ne peut pas attaquer la Pharamp, mais elle peut au moins essayer de se protéger. Les pics plongent alors dans la sphère et sont arrêtés dans leur trajectoire par cette dernière qui ne les laissent pas aller plus loin. C'était juste, mais elle est suffisamment épaisse pour contrer la venue de ces projectiles hostiles.

« Maintenant, mouille-moi un peu ce coton ! »

L'eau est son élément, après tout, comme l'air. Elle maîtrise les deux presque à la perfection et n'hésite donc à se servir des deux, quand bien même leur rivale du jour est une double faiblesse qui pourrait faire très mal. Les cotons ne doivent plus lui faire obstacles à sa vision, déjà, et elle l'a bien compris. Aussitôt, des bulles d'eau sortent de sa mâchoire, traversent sa protection aquatique, et emprisonnent les spores à l'intérieur. Là, elle a repris le contrôle. Les cotons ne sont pas son domaine, mais elle s'y connaît plutôt bien, en bulles, et n'hésite pas à écarter ces dernières ainsi que ce qu'elles contiennent vers le sol et les extrémités du terrain.

« Après la neige, vient la pluie, pas vrai, Jas' ? »

Il serait déraisonnable pour Jasmine de garder une sphère d'eau autour d'elle alors que Pocket est de type électrique et qu'il serait aisé pour elle de prendre un avantage considérable. Toutefois, la roche bat l'électricité, et puisque ma Démanta possède désormais avec elle des cailloux aiguisés qui sont toujours en sa possession, prises à l'intérieur de son énorme bulle, alors autant s'en servir. Jasmine, avec sa sphère, remonte vers le haut de l'Amphithéâtre. Puis, arrivée au sommet, elle laisse sa protection se décomposer pour venir envelopper chaque pic avec une couche aqueuse, de telle sorte à pouvoir les utiliser maintenant qu'elle y a insufflé une partie de ses pouvoirs de maîtrise de l'eau. La suite devient alors prévisible. Je lève lentement ma bras droit à mi-hauteur pour ensuite le baisser d'une traite, et tombent en même temps sur le terrain une pluie de pierres mais qui s'affaissent comme une pluie diluvienne.

Spoiler:
 

Réalisé par BlueBerry pour Orange





Merci à Segnif pour la signa !
Alois F. Legrand
Elite
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 20 Oct - 13:20
Revenir en haut Aller en bas
Invité
A ce stade de l'affrontement, je suis capable d'établir deux constats. Le premier est que notre prochaine attaque sera la dernière, le temps défilant vient trop vite pour espérer pouvoir contre-attaquer deux fois. Le deuxième est que Pocket ne vole pas et qu'il n'est donc pas possible pour elle de se placer au-dessus des projectiles issus de l'attaque de la redoutable Démanta du champion. Décidément, ce match est brûlant. Non seulement nos adversaires ont été capables d'arrêter notre attaque mais ils l'ont en plus retourné de la plus belle et ingénieuse des façons contre nous. La jolie raie et son dresseur ont bien compris que les airs constituaient notre point faible, Pocket évoluant exclusivement sur le sol. Et si je pensais pouvoir tirer profit de la défense mise en place Mr. Prince, c'est raté. Conscient de la faiblesse du type eau de son alliée, il fait en sorte qu'elle abandonne sa barrière aqueuse dans sa combinaison et c'est plus qu'une excellente idée, c'est redoutable. Je jette un coup d'oeil à Pocket qui n'a pas quitté des yeux la démanta et porte maintenant son regard vers le ciel, se questionnant probablement elle-même sur la manière d'éviter les redoutables stalactites qui commencent à tomber du ciel, s'écrasant sur le terrain. Maladroitement, elle évite les premiers avant de se faire toucher par l'une lame qui égratigne son dos. J'entends alors qu'elle étouffe un gémissement de douleur et je ravale le sentiment de peur qui vient de naître en moi.

« Pocket ! Tiens bon ! »

Je réfléchis à toute vitesse, essayant de mettre de côté le sentiment de panique que fait naître cette situation en moi, preuve que je dois encore travailler plus dur pour l'avenir. Et l'idée jaillit, brusquement, soudainement et il se pourrait bien que ça fonctionne.

« Charge toi en électricité et utilise spore coton ! »

Aussitôt dit, aussitôt, fait. Alors qu'une nouvelle lame vient s'écraser sur le sol et les éclats frapper la pharamp qui grimace de douleur, elle entame la combinaison. Utilisant l'attaque éclair, sa peau se met à grésiller et elle continue jusqu'à ce que son corps crépite d'une vive lueur jaune. Alors seulement, elle lance la seconde attaque et les spores épaisses et duveteuses viennent se coller sur elle, la recouvrant entièrement d'une épaisse couche de coton, moelleux, doux et velouté. Elle disparaît très rapidement sous l'épaisseur du manteau pelucheux jusqu'à se retrouver dans un cocon semblable à un igloo, la protégeant ainsi des éclats qui rebondissent et piégeant directement les lames dans l'abondance du labyrinthe pelucheux. Je prends une grande inspiration, ne me rendant compte que maintenant que j'en avais oublier de respirer. Je soupire avant d'esquisser un sourire, il est temps de présenter un final digne de ce nom.

« Bravo ma belle, tu m'as épaté ! Il est temps de conclure, d'accord ? »

En réponse, une vive lueur rouge émerge du cocon de protéction érigé par la pharamp. Je reconnais là l'éclat de la lumière émise par son orbe au bout de la queue et je souris, assuré qu'elle ira jusqu'au bout.

« Très bien alors donnons un peu de vie à ce terrain ! »

Ma phrase à peine achevée, la lueur rouge laisse place à une éclatante lumière bleue dont les rayons percent à travers la protection de Pocket et s'étendent sur l'ensemble du terrain. Malgré les apparences, l'attaque est plus consistante qu'il n'y paraît et l'atmosphère se charge très rapidement en électricité, la rendant crépitante et faisant se dresser nombre de cheveux sur les têtes des spectateurs, y compris sur la mienne et celle du champion. J'esquisse un sourire amusé avant de donner le signal à Pocket pour la suite. Sa couverture se lève et la laisse apparaître au coeur de l'arène, bercée par l'aura bleutée qui caractérise son attaque. Déterminée, elle accentue le déluge et petit à petit, les cotons imbibés d'eau par la précédente combinaison de nos adversaires se soulèvent du sol, valsent un instant dans les airs puis se rassemblent les uns avec les autres, prenant à petit une forme encore mystérieuse. Très rapidement, l'allure de la combinaison se précise et c'est une démanta aux longues ailes de coton qui se forme dans l'arène, plus grande que son adversaire. Un regard sur Pocket m'apprend qu'elle arrive au bout de ses forces et utiliser l'attaque déluge plasmique pour contrôler sa création lui demande beaucoup d'énergie. Comprenant qu'il faut en finir, je l'encourage à achever son oeuvre.

La copie de la démanta se met à onduler dans les airs, dessinant des cercles autour de notre adversaire, virevoltant et tourbillonnant, profitant de sa légèreté et de sa souplesse pour se rapprocher rapidement du pokémon adverse, chargée d'un courant crépitant et prêt à foudroyer son alter-ego. Même si Pocket ne peut pas voler, sa combinaison, elle, lui permet de combler cette faiblesse et d'affronter la raie championne sur son propre terrain. Voyons qui de la vraie ou de la copie se sortira de ce choc aérien.

Spoiler:
 
Invité
avatar
Voir le profil
Dim 21 Oct - 13:18
Revenir en haut Aller en bas

Ruban n°2

feat Noah

Pocket & Jasmine !

Quinze minutes. C'est le temps qu'il nous reste avant la fin du match. Voilà longtemps que le chrono ne me fait plus peur, mais il reste un obstacle pour tous les Coordinateurices qui n'apprennent pas à utiliser leur plein potentiel dans ce temps imparti. J'ai malheureusement eu affaire de nombreuses fois à des challengers qui ne savaient pas se gérer à ce niveau, et j'en ai également fait partie. Noah a l'air de plutôt bien s'en sortir pour le moment, cependant. Ses quelques instants d'hésitation ne durent jamais trop pour que ça l'handicape vraiment, et il a l'air de regorger de surprises. Les attaques que se prennent toutefois son alliée semblent assez douloureuses, ce qui fait grimacer ma Démanta dont je partage l'inquiétude, même si se blesser en Concours sont des choses qui arrivent. L'intention n'est pas d'offrir du divertissement au profit de l'état d'un Pokémon, néanmoins, alors je suis presque sur le point d'arrêter l'offensive moi-même quand le scientifique en face trouve enfin une solution pour renvoyer la balle. Ou plutôt, les absorber dans une protection de coton dont Pocket se pare autour d'elle. Je sens jusque dans mes doigts la tension électrique que Pharamp installe en émettant de la lumière sur le terrain (héhé c'est rigolo on dirait presque une boule à facettes). Plus impressionnante encore est néanmoins la copie de ma Démanta que Pocket façonne sur le terrain en rassemblant ses spores coton entre eux pour donner l'illusion qu'une autre raie géante est présente sur scène. Elle bouge plutôt bien, d'ailleurs, à tel point que j'en tire un petit sifflement admiratif et agréablement surpris.
Je ne pensais pas, en rencontrant Noah pour la première fois, qu'il saurait m'ébahir à ce point. Après sa performance à Dimaras, à vrai dire, je me suis demandé s'il pourrait vraiment faire des progrès d'ici notre Concours. Mais on dirait qu'il a bien appris sa leçon. Il a même réussi à effrayer un peu Jasmine. Cette dernière recule en effet devant la raie factice, de peur de se faire prendre par les décharges qu'elle dégage. Ce serait mauvais et sans doute pas très confortable. Je réfléchis, pendant le peu de temps dont nous disposons, à un moyen de retourner la situation. De loin, la fausse Démanta ressemble davantage à un nuage qu'autre chose. Mais les nuages peuvent cacher des orages, après tout. Il faudrait trouver un moyen de la rendre moins... menaçante.

« Ne t'en fais pas, Jas', ce n'est pas une Pharamp qui pourrait te battre à la voie des airs, n'est-ce pas ?.. »

Nous nous sommes entraînés de nombreuses fois, mais rares ont été les occasions où Jasmine pouvait vraiment s'illustrer ainsi devant tant de monde et face à un véritable compétiteur. Elle cherche dans mes yeux le courage nécessaire qu'elle a toujours pu trouver jusqu'à maintenant. Avec espoir, j'espère que ces quelques paroles sauront lui en donner.

« Allez, ma grande. C'est l'heure du bouquet final ! »

J'échange un regard confiant avec elle. Je crois pleinement en ses capacités. Ce n'est pas pour rien que je l'ai invité à joindre ma team Elite, après tout. Mais en insistant bien sur un mot en particulier, je sens son expression s'éclairer d'un coup, peut-être le signe qu'elle a compris où je voulais en venir. Ma Démanta se relève face à celle qui en est sa copie, évitant quand même toujours de se faire toucher par cette dernière malgré sa rapidité. Un grand sourire illumine mon visage lorsque je la vois qui, une fois stopppée net dans les airs, se met tout à coup à balancer des graines en direction de la fausse Démanta. Celles-ci plongent aussitôt dans le coton qui lui sert de corps, de telle sorte à se retrouver implantées dedans. Puis, Jasmine fait apparaître des petites boules aqueuses qui suivent les grains et viennent se dispersées dans l'espèce de nuage duveteux, sans brutalité aucune. Elles se déposent seulement en surface avant de lentement se faire absorber. De quoi ne pas calmer tellement l'électricité qui s'en dégage, mais là n'est pas le but pour l'instant. Quelques secondes passent durant lesquelles mon alliée se concentre. Enfin, peu à peu, des bourgeons commencent à sortir des cotons, apparaissant les unes après les autres et s'ouvrant comme des champignons pour laisser des fleurs colorées prendre place.
Voilà une jolie Démanta florale. Maintenant, le coup de grâce...
Il ne reste effectivement plus qu'une seule chose à faire. Trente secondes restent pour que nous finissions, mais c'est largement suffisant. Suffisant pour que Jasmine étende ses nageoires une ultime fois afin de faire balayer sur sa jumelle un vent léger mais assez fort pour envoyer valser les fleurs et les boules de coton qui composent la raie de Pocket tant et si bien qu'ils finissent par s'éparpiller aux quatre coins de l'Amphithéâtre pour tomber sur le terrain comme une douce pluie aux pétales arc-en-ciel et faux flocons de neige.
Essoufflée et soulagée que ça soit fini en entendant la fin du chrono résonner, Jasmine se pose lentement aux côtés de la Pharamp, inquiète de son état. Quant à moi, je peine à croire qu'on ait déjà fini. Mais même les bonnes choses ont une fin, après tout. J'espère au moins qu'il se sera autant amusé que moi, car en écoutant les spectateurs dans les gradins, je sais que, eux, ils ont adoré.


Spoiler:
 

Réalisé par BlueBerry pour Orange





Merci à Segnif pour la signa !
Alois F. Legrand
Elite
Voir le profil
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 22 Oct - 1:02
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Voir le profil
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: